Le gouvernement veut mieux contrôler l'origine des miels
OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

Le gouvernement veut mieux contrôler l'origine des miels

Cours temps réel: 5 673,07  -0,42%

PX1


Obywan
11/07/2019 20:00:21
0

Tout à fait Luncyan !

Il était temps !!

  
Répondre
Luncyan
11/07/2019 19:52:46
0

Exact mais il est temps de prendre des décisions. On a toujours dans l'histoire résisté même seul. Il est temps de se faire un peu confiance sur notre capacité à répondre aux gros

  
Répondre
Luncyan
11/07/2019 19:49:03
0

Bof tu sais quand les idées sont foireuses, surtout ici, elles passent pas longtemps l'analyse. Je suis le premier à en avoir prit pour mon grade à de nombreuse reprise

  
Répondre
CRI74
11/07/2019 19:29:55
3

" t’inquietes pas, tu es lu "

C'est sûrement l'un des gros problèmes !

Que ce genre d'idées malsaines puissent se propager faute de réflexion , avec des conséquences nuisibles autant que désastreuses

on lit les réparties , plus que l'émetteur , pas de fausses joies !

  
Répondre
Luncyan
11/07/2019 19:19:26
0

Dematons, on est tous ici relativement conscient des problemes de la France. On passe notre temps à se critiquer mais malgré nos differences on converge presque tout le temps sur les vrais probleme et ceux qu’on nous met à la face.

Toi aussi, comme moi, tu te repetes. Mais ne t’inquietes pas, tu es lu, meme si souvent c’est chiant.

  
Répondre
dematons
11/07/2019 19:06:44
0

la plus grande faute fiscal : ce sont les 56% de foyers français qui ne paient pas l'impôt et vivent sur le dos de ceux qui le paient 2 fois ! leur part et la part des parasites sociaux qui nous mettent dans la panade et pas dans le miel.


Quant au miel chinois fait d'eau et de sucre : c'est la dernière trouvaille qui fait flores dans les bistrots.

Et les benets en font leur miel, évidemment.

  
Répondre
JD1976
11/07/2019 19:03:02
0

Les apiculteurs saluent cette décision

L'Union Nationale des apiculteurs français (Unaf) a salué dans un communiqué "une belle avancée pour les consommateurs et les apiculteurs français".

Depuis 2016, les apiculteurs français luttent contre la "concurrence déloyale pour les producteurs français, la France importe 80% des miels qu'elle consomme de certains pays d'origine pratiquant des prix anormalement bas, à commencer par la Chine, souvent épinglés pour des fraudes d'ajout de sirop de sucres".

La production française, qui est d'environ 20.000 tonnes par an, est insuffisante pour satisfaire l'ensemble de la consommation nationale qui s'élève à environ 40.000 tonnes. Les 51.574 apiculteurs en activité déplorent une année 2019 "catastrophique" à cause des conditions climatiques désastreuses, a annoncé l'Unaf en Juin.

En Europe, l'Italie, la Grèce et l'Espagne ont déjà annoncé la mise en place de l'affichage des origines des miels sur les étiquettes des pots.

  
Répondre
moicmoi
11/07/2019 18:37:40
0

« « Le gouvernement veut mieux contrôler l'origine des miels » »

Il ferait bien aussi de contrôler l’évasion fiscale. Des banquiers suisses s'étonnent que la France n'en fasse pas plus que ça. Des sommes qui vont se planquer par milliards dans certains pays. Mais là, pour le coup, ça les intéresse moins. Sans doute trop de copains à couvrir ?
En attendant, c’est nous qui payons le manque à gagner.

  
Répondre
Idefixxxx
11/07/2019 18:07:45
1

Enfin ! Excellent !

  
Répondre
waine70
11/07/2019 16:46:33
0

La vache folle s'éloigne ....



... les gens sans cervelle et au portefeuille creux reviennent ...


On va bien manger bientot !!!

  
Répondre
Obywan
11/07/2019 16:17:12
2

Dematons n'a pas compris que la croissance agricole Chinoise (par ex) se gave sur le dos des consommateurs Français (par ex) en vendant du miel coupé au sucre !

Voilà comment un pays valorise son secteur (croissance économique, emploi, investissement) !

En vendant du vent !!!!!


Bien que la consommation ne puisse pas être comblé par les API FR, on devrait en limiter la consommation pour en laisser à l'hivernage (des abeilles)

(au lieu de se ruer sur des produits de qualités trompeuses, importés et qui profitent aux commerces étrangers)

  
Répondre
Luncyan
11/07/2019 16:11:32
1

Mec tu as vu comment on fait du miel ? C’est que de l’eau sucré de chine c’est honteux !

  
Répondre
dematons
11/07/2019 15:51:37
0
ça alors.
voilà un sujet capital pour la croissance économique, l'investissement, l'emploi.
  
Répondre
dematons
11/07/2019 15:51:37
2

Le gouvernement prépare un décret rendant obligatoire l'étiquetage de tous les pays d'origine des miels de mélange vendus en France. Ici un apiculteur le 19 juin 2018 à Ploerdut (Morbihan) (AFP/Archives/Fred TANNEAU)

Le gouvernement prépare un décret rendant obligatoire l'étiquetage de tous les pays d'origine des miels de mélange vendus en France, a annoncé jeudi la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher.

Cette perspective a été saluée par les apiculteurs français, aux prises avec une concurrence "déloyale", selon eux, de miels étrangers.

Le décret vise à "renforcer l'information des consommateurs sur l'origine des miels issus de mélanges et conditionnés en France", ont écrit dans un communiqué commun les ministères de l'Économie et de l'Agriculture.

Le gouvernement souhaite corriger la réglementation actuelle, qui manque de clarté et permet l'affichage de mentions peu transparentes comme par exemple "miels originaires et non-originaires de l'Union européenne".

Avec ce projet de décret, qui va être notifié à la Commission européenne, "les mélanges de miels commercialisés en France devront préciser sur leur étiquette la liste exhaustive des pays d'origine des miels les composant, par ordre pondéral décroissant", précise le communiqué, qui ajoute que "les pays dont sont originaires plus de 20% des miels du mélange seront mis en évidence".

L'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) a salué dans un communiqué "une belle avancée pour les consommateurs et les apiculteurs français".

Depuis 2016, l'Unaf lutte contre une "concurrence déloyale pour les producteurs français, la France important 80% des miels qu'elle consomme de certains pays d'origine pratiquant des prix anormalement bas, à commencer par la Chine, souvent épinglés pour des fraudes d'ajout de sirop de sucres".

Selon les chiffres pour 2018, la filière apicole française compte 51.574 apiculteurs en activité.

La production française, autour de 20.000 tonnes par an, est loin d'être suffisante pour satisfaire la consommation nationale d'environ 40.000 tonnes.

Cette année, les apiculteurs français prévoient une production "catastrophique" en raison des conditions climatiques désastreuses, avait annoncé l'Unaf fin juin.

En Europe, après l'Italie et la Grèce, l'Espagne a récemment annoncé la mise en place de l'affichage obligatoire sur les pots du pourcentage de chaque miel en fonction du pays d'origine.

© 2019 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201907112000 703921
Ma liste