OK
Accueil > Communauté > Forum General

OR et ICHIMOKU



MITTE
19/10/2019 11:33:55
0

ÇA SE PRÉCISE ?


Après la BCE, au tour de la Fed de relancer la planche à billets…

Publié par Philippe Herlin | 17 oct. 2019 | Articles 2332

Site : https://or.fr

Nous assistons à un tournant majeur dans la politique monétaire : contre toute attente, la Banque centrale européenne (BCE) a décidé, le mois dernier, de relancer son Quantitative Easing (QE) à hauteur de 20 milliards d’euros par mois (notre article), tandis que la semaine dernière, la banque centrale américaine (Fed) a décidé de faire de même, à hauteur de 60 milliards de dollars par mois, au moins jusqu'au deuxième trimestre 2020. Le "retour à la normale" semble encore s’éloigner et les investisseurs sont de plus en plus dubitatifs et inquiets vis-à-vis des autorités monétaires.

Selon la Fed, il ne faut pas y voir un nouveau QE car il s’agit seulement d’achat d’obligations du Trésor à court terme (moins d’un an), sans volonté, donc, d’influer sur les taux d’intérêt à long terme. Quelle blague ! Une telle quantité d’achat concentrée sur des échéances courtes ne manquera pas d’influer les taux au-delà d’un an, et surtout cela traduit un fort besoin de liquidités de la part des banques… Mais pourquoi, il y a un problème ? Oui, et on le sait puisque la Fed est intervenue depuis la mi-septembre sur le marché "repo", précisément destiné à fournir des liquidités au système bancaire. Elle continuera à intervenir sur le "repo" au moins jusqu'à la fin janvier 2020. Mais cela ne suffit pas, d’où la réactivation du QE.

En outre, ce nouveau QE aura l’avantage de faire baisser les taux à court terme et ainsi de redonner une forme "normale" à la courbe des taux d’intérêt (des taux courts inférieurs aux taux longs, du fait que le risque est moins élevé à court terme qu’à long terme). Mais cette normalisation sera obtenue par l’artifice de la planche à billets… Bienvenue dans l’économie centralisée.

Alors qu’il faudrait sortir des politiques monétaires laxistes, ce qu’avait commencé à faire la Fed, alors qu’il faudrait laisser les taux d’intérêt remonter afin de sortir des taux négatifs, alors que les banques centrales devraient laisser faire les forces du marché, c’est tout le contraire qui se produit sous nos yeux. Il n’y a pourtant pas de crise à l’horizon (comme en 2008, ou en 2011 en Europe avec la dette souveraine), seulement un ralentissement économique en Europe, ou alors les banques centrales savent des choses que nous ne savons pas…

C’est le secteur bancaire qui inquiète, des deux côtés de l’Atlantique. Les taux zéro aident les États en déficit, mais ils plombent les comptes des banques. À ce jeu, les banques européennes sont en bien plus mauvaise posture, car elles sont moins rentables et moins capitalisées que leurs consœurs américaines. La crise couve, d’où la réaction des banques centrales.

Mais dans ce tableau plutôt sombre, la banque centrale des Pays-Bas a détonné, en affirmant dans une publication officielle que "si le système s'effondre, le stock d'or pourra servir de base pour le reconstruire. L'or renforce la confiance dans la stabilité du bilan de la banque centrale et crée un sentiment de sécurité." Enfin un peu de bon sens ! Mais la formule sonne comme un avertissement et ceux qui n’auront pas d’or physique, les banques centrales comme les particuliers, connaîtront des temps très difficiles.

  
Répondre
MITTE
17/10/2019 12:20:06
0


Les analystes soulignent le potentiel de l'Or, quel ETF pour en profiter ?

Matières premièresIl y a 19 heures (16/10/2019 16:17)

© Reuters. © Reuters.

Investing.com - L'économie mondiale inquiète. Une récession se profile selon beaucoup d'économistes, et les inquiétudes géopolitiques sont légion, avec en premier lieu la guerre commerciale Chine-USA, parmi d'autres sujets qui n'incitent pas franchement à l'optimisme pour les prochains mois.

Dans ce contexte, l'Or, valeur refuge par excellence, a brillé cette année, rejoignant un sommet à 1555$ l'once le 4 septembre, au plus haut depuis 2013, avant de chuter à 1459$ le 1er octobre, un seuil proche duquel le métal jaune se trouve actuellement.

Cependant, le recul de l'Or suite à ses récents sommets n'a rien à voir avec une amélioration des perspectives économiques, qui continuent de se dégrader.

Il s'agit en effet plus probablement d'une pause technique, qui ne remet pas en question le profil haussier à long terme du métal jaune d'un point de vue graphique, d'autant plus que d'un point de vue fondamental, les risques géopolitiques continuent de promettre des perspectives intéressantes pour l'Or.

D'ailleurs, les analystes sont beaucoup à afficher un avis haussier pour l'Or à horizon 2020.

David Roche (SIX:ROG) de Independant Strategy, a par exemple évoqué le mois dernier un objectif à 1600$ à la fin de l'année 2019, puis une accélération à 2000$ en 2020.

De son côté, UOB a affiché un objectif plus modeste, mais traduisant tout de même un potentiel de hausse intéressant, la banque anticipant une hausse à 1650$ l'once pour 2020.

Enfin, Barani Krishnan, analyste Investing.com a déclaré cette semaine :

"Je suis toujours confiant que l'or atteindra 1 600 $, voire plus, d'ici la fin de l'année, ce qui le préparera pour une tentative de hausse vers son plus haut niveau historique au-dessus de 1 900 $ l'année prochaine."

Il explique :

"Ma conviction repose sur les deux autres occasions qui s'offrent à la Réserve fédérale de réduire les taux d'intérêt avant la fin de 2019, ce qui entraînera probablement une autre réduction d'un quart de point chacune, ce qui portera à 2 points la détente totale pour l'année."

Pour résumer, le contexte géopolitique favorise l'achat d'Or et les analystes conseillent également de miser sur le métal jaune, tandis que d'un point de vue graphique, la pause actuelle pourrait constituer une bonne opportunité de se positionner.

Comment investir sur l'Or facilement avec les ETF?

Cependant, il n'est pas toujours facile d'investir sur l'Or. Faut-il acheter des lingots? Pratiquer le trading sur les CFD? Ou encore les contrats futures?

Tout ceci n'est en effet pas forcément facile d'accès, mais il existe également une autre option : Les ETF sur l'or, accesibles depuis les comptes titres classiques.

Dans ce cadre, Amundi 2GOLD iNAV (PA:AMGOLD) semble être un choix intéressant. Ce produit affiche des frais minimes, et est garanti par des lingots d'Or stockés dans les coffres de HSBC (LON:HSBA) à Londres.

Lors des retraits, il est même possible de choisir la livraison d'Or physique.

Il s'agit donc d'une option intéressante pour les investisseurs souhaitant se couvrir contre le risque géopolitique, un thème plus que jamais d'actualité ces derniers mois.

Si les risques de récession mondiale se matérialisent, l'Or devrait vraisemblablement poursuivre sa course haussière, et si les choses commencent réellement à se dégrader, mieux vaudra être investi sur un produit réellement garanti par de l'Or physique que sur un produit dérivé aux garanties plus floues.
Qu'en est-il d'un point de vue graphique? Comment se positionner?

Ces derniers jours ont été marqués par une période d'hésitation autour de 1500$ pour l'Or.

La question à court terme est donc de savoir si l'Or va être temorairement rejeté de ce seuil, ou prendre appui sur celui-ci pour se diriger vers le haut.

A notre avis, il n'est pas exclu que l'on puisse observer un retour vers 1460$, avant que la hausse ne reprenne plus franchement.

La moyenne mobile 100 jours actuellement à 1448$ sera également à surveiller de près, sachant qu'une cassure sous cet indicateur constituerait un premier indice incitant à remettre en question les scénarios haussiers sur l'Or.


A la hausse, pour que l'on puisse confirmer que la tendance haussière de fond reprend durablement ses droits, une cassure au-dessus de 1550$, le sommet du 4 septembre semble nécessaire.

Ensuite, les seuils ronds seront les objectifs les plus évidents.

  
Répondre
MITTE
16/10/2019 12:31:25
0

Certificat 100% Or NL0006454928


Un petit point en UT JOUR.

Le certificat consolide toujours, consolidation à plat. L'amélioration des négociations chine/us sur le front du commerce et les avancées sur le brexit n'ont pas trop d'impact sur le niveau de l'OR.

Le 24/09:2019 l'Or côtée en euros tapait les 1389 €, ce jour nous sommes à 1342 € soit une petite consolidation de 3,50 %.

Sur Hong Kong les parlementaires US irritent la Chine, celle-ci veut visiblement prendre son temps pour renégocier les résultats du 1 er round commercial chine/us, le brexit piétine et patine, la Syrie s'enfonce dans un nouveau chaos avec 3 armées ( russe, syrienne et turque aux frontières ) et une inculpation d'une banque turque par les autorités us.

Donc l'horizon ne s'éclaircit pas vraiment, et le FMI abaisse encore ses prévisions de croissance.

Alors l'Or reste à des niveaux élevés.

La FED le 31 octobre pourrait peut-être libérer l'Or si elle venait à baisser encore ses taux, ce qui est loin d'être fait. Toutefois Powell prendra-t-il le risque de torpiller la campagne de TRUMP ? Il a assez d'éléments en sa possession pour baisser encore une fois les taux us.

Graphiquement on va dire neutre, on navigue entre les 123/124 et les 130 €, entre les BB, juste sous les deux droites tenkan et kijun. Rien d'autre, ni vraiment préoccupant, ni vraiment enthousiasmant.

En fait le positionnement de l'Or et du certificat traduit tout simplement le haut niveau d'incertitude actuel au niveau commercial, financier, économique, politique, écologique mondial.

Une chose st certaine, par contre : l'éclaircie est loin, amha, de se produire.

Alors on renforce tout tout doucement ?

  
Répondre
MITTE
05/10/2019 11:25:09
1

Non, non vous ne rêvez pas, moi non plus d'ailleurs, c'est bien une hausse de 2,73 % que vous voyez s'afficher pour la journée d'hier, 4 octobre 2019 pour le Certificat 100 % Or NL0006454928.

Alors pourquoi 2,73 % de hausse, pour un nouveau plus haut de 130 € ? Je ne saurais trop vous l'expliquer, la plus forte probilité de voir la FED baisser ses taux après les stats de cette semaine et le discours de Powell ce vendredi soir expliquent sans doute cela, mais est-ce bien la totalité de l'explication ? On notera toutefois que l'once d'or cotée en euros finit quant à elle à 1370 € quasiment sur son plus haut d'octobre 2012 à 1372 €.

Donc de ce côté là, cohérence il y a.

Sur le graph en UT JOUR, on voit bien que :

- depuis le 19 août 2019 le certificat navigue entre les 124,40 € et les 130 € qu'il a tapé par deux fois les 3 septembre et 4 octobre 2019. L'Or consolide à plat alors que d'aucuns annonçaient une correction de 20 % et, au demeurant, certains disent que de grosses positions en vente à découvert ont été prises sur l'Or et que JP MORGAN ne serait pas bien sur ce sujet ...

- l'on est toujours largement haussier, les cours ayant, par un énorme marubozu, cassé le kijun après s'être, ces derniers jours, affranchis de la tenkan,

- le SAR est repassé positif,

- l'on clôture par un T1,

- les BB s'ouvrent bien,

- que l'on réintègre le canal haussier initié fin mai 2019,

- bref tout va bien, si ce n'est que l'on est dans un range ( comme on le savait déjà ) entre 124 € / 130 €.

Un bémol : volumes anémiques pour cette forte hausse.

Donc pour les jours qui viennent va falloir voir:

-si on reste dans ce range, ou

- si on l'élargit petit à petit par le haut, tout en remontant les plus bas de 124 € à 126,675 €. Vous aurez en effet constater que les cours ont finalement rebondi sur le nuage. Donc on va vérifier si le kijun à 126,675 € et le SSA qui dans les tous prochains jours va se trouver sur ce même niveau de 126,675 € sera bien le prochain bon et solide support.

Alors, revenir tout doucement, par de petits achats durant cette période de range ?

Je veux bien croire qu'il y a de grosses positions vendeuses sur l'Or et je ne voudrais pas être à la place de ces messieurs ... oups !!!! messieurs et mesdames là car la pression devrait recommencer à se faire plus forte et les pousser à se racheter ...



  
Répondre
MITTE
04/10/2019 08:57:07
0

4 raisons pour lesquelles l'Or devrait monter à 1650$ l'once en 2020 selon UOB

Matières premièresIl y a 17 heures (03/10/2019 15:40)

© Reuters. © Reuters.

Investing.com – Dans une note publiée hier, la banque UOB a partagé un avis haussier sur l'Or, décrivant notamment 4 principaux facteurs qui devraient soutenir le métal jaune.

Le premier concerne la Fed, qui devrait selon la banque abaisser à nouveau ses taux d'ici la fin de l'année.

UOB cite également le déclin des taux long comme un facteur positif pour l'Or.

La diversification des réserves de change des banques centrales mondiales en faveur de l'Or augmente par ailleurs la demande, poussant mécaniquement l'Or à la hausse, rappelle UOB.

Enfin, plus généralement, la banque note que l'aversion au risque domine les marchés, ce qui entraine les investisseurs à se diriger vers l'Or, valeur refuge par excellence.

Dans ce contexte, UOB affiche un objectif à 1550$ l'once d'ici la fin de l'année, puis 1600$ à la fin du premier trimestre 2020, avant une hausse à 1650$ au T2-T3 2020.

On notera toutefois que la banque prévient que le positionnement acheteur sur l'Or augmente et se rapproche de records historiques, ce qui sous entend que de moins en moins de nouveaux acheteurs sont susceptibles d'entrer sur le marché, et que surtout, des prises de bénéfices massives peuvent être à prévoir si un des facteurs haussiers décris ci-dessus venait à ne plus être d'actualité.

  
Répondre
MITTE
02/10/2019 15:39:59
0

Poursuite du range 124 € / 130 €.

On continue de reprendre son souffle après la chevauchée entamée fin mai 2019.

On observera le comportement des cours aux contacts de la tenkan et de la kijun, sur les 125,65 et 126,675 €.

On accumule de nouveau un tout, tout, tout petit peu ?

  
Répondre
MITTE
01/10/2019 17:53:39
0

Remarquable tenue de notre certificat.

Les journaleux se mélangent les pinceaux sur les stats us en essaynat de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Le ralentissement US est là, ol pointe le bout de son nez et l'Or en tire simplement les conclusions.

La correction clamée haut et fort par certains se fait bien attendre ...


  
Répondre
altran
30/09/2019 14:50:34
0

Oui le brasier...fort...


En attendant, cela semble sombrer...en apparence du moins...!

  
Répondre
MITTE
30/09/2019 12:53:29
0

Aurait-on oublié notre ami l"Or ? Non, non, alors ?

Alors pour être qualifiée de très volatile l'Or et son certificat 100% Or NL0006454928 offre depuis août 2019 une certaine, si ce n'est une notable stabilité.

Notre certificat navigue entre les 124,30 € c-a-d les + bas des 21/22 août et 13/09 2019 d'une part et les 129,95 € c-a-d les + haut du 3 septembre 2019. Donc en range depuis plus d'un mois.

Il a certes cassé le support oblique haussier de son canal haussier initié tout début juin 2019, mais il est toujours au-dessus des 23,6% du fibo ( + bas à 106,75 € le 30 mai 2019 ).

Le certificat est coincé juste au milieu des BB, plates toutes les deux et les deux droites tenkan et kijun, également plates l'empêchent tout à la fois de monter, deux droites plates c'est difficile à casser et, aussi de descendre, les deux droites plates ne lui donnant pas de feu vert pour aller au sud.

Les cours se rapprochent du nuage, celui-ci prendra-t-il dans sa nasse l'évolution du certificat ?

Toutefois le SAR, actuellement vert, se rapproche aussi et un changement de polarité du SAR entraîne généralement des évolutions de quelques jours. Toutefois celui-ci est plutôt plat, pas très agressif.

Alors l'actualité est suffisamment fournie pour que le feu de la volatilité couve à un niveau tel que le brasier puisse repartir ( fort ) à tout moment.

Difficile d'en prévoir la sortie, mais qu'est-ce qui pourrait plonger l'Or ?





  
Répondre
altran
27/09/2019 11:05:51
1

Une première petite position sur l'argent...

  
Répondre
MITTE
22/09/2019 13:19:35
0


Peut-on encore envisager d'investir sur l'Or malgré ses niveaux élevés?

Par Investing.com (Haris Anwar/Investing.com)Matières premières20/09/2019 15:05
7

Investing.com
Investing.com

Articles (4566)
Notre site Web

Suivre

Investir dans l'or est un pari sur l'économie. Ce mois-ci, le métal précieux a atteint son plus haut niveau en six ans, les banques centrales ayant assoupli leur politique monétaire à l'échelle mondiale pour faire face au ralentissement de la croissance provoqué par la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

Les événements des six derniers mois ont soutenu une remontée de l'or, qui est considéré comme une valeur refuge en période de turbulence économique. Le différend commercial entre les États-Unis et la Chine s'est intensifié, l'économie européenne a ralenti, le Brexit est devenu de plus en plus désordonné et la tension au Moyen-Orient s'est exacerbée après les attaques contre le plus grand pays producteur de pétrole, l'Arabie saoudite.

Ces reculs macroéconomiques ont soulevé la possibilité d'une récession et forcé la Réserve fédérale américaine à commencer à réduire les taux d'intérêt. Le 18 septembre, la Fed est intervenue à nouveau et a abaissé le coût d'emprunt d'un autre quart de point de pourcentage, dans une fourchette de 1,75 % à 2 %.

Encouragés par ces signaux, les acheteurs d'or ont transféré leurs liquidités aux mineurs d'or et d'argent, ce qui a provoqué une reprise des titres miniers. Le iShares MSCI Global Gold Miners (NASDAQ:RING) de BlackRock (NYSE:BLK), a rapporté près de 14% en août, plus que tout autre fonds d'actions sans effet de levier aux Etats-Unis.

Vers un nouveau record pour l'Or ?

Pour l'avenir, cependant, la grande question pour les investisseurs dans les actifs aurifères est de savoir si cette reprise a encore de la marge pour s'accentuer, ou si nous sommes au sommet de cette tendance haussière. Selon une note récente des analystes de Citigroup (NYSE:C), les perspectives pour l'or sont très saines, car ils entrevoient la possibilité d'une remontée des prix à un niveau record supérieur à 2000$ l'once au cours des deux prochaines années.

Ce rallye, selon les analystes, sera soutenu par des facteurs tels que le risque croissant d'une récession mondiale et la probabilité que la Réserve fédérale américaine réduise les taux d'intérêt américains à zéro.

"Nous nous attendons à ce que l'or progresse pendant plus longtemps, peut-être en franchissant la barre des 2 000 $ l'once et en affichant de nouveaux sommets cycliques au cours des deux prochaines années", ont-ils ajouté. Si ce niveau était atteint, il dépasserait le record de 1 921,17 $ établi en 2011.

Mais les risques qui pèsent sur ce scénario haussier sont tout aussi forts. Les États-Unis et la Chine seront de retour à la table des négociations en octobre et les marchés reviennent à la normale dans l'espoir d'un règlement de leur différend.

Sur le plan économique, l'économie américaine montre encore des signes de vigueur, grâce à la vigueur des dépenses de consommation et à la forte création d'emplois. C'est la principale raison pour laquelle la Fed n'a pas signalé que d'autres réductions étaient à venir. Les fonctionnaires du FOMC sont divisés sur la question de savoir si d'autres réductions seront nécessaires, certains d'entre eux pensant que le changement de mercredi était déjà de trop.
Acheter des actions aurifères?

Dans ce contexte économique très incertain, ce n'est probablement pas une mauvaise idée de maintenir une certaine exposition à l'or dans votre portefeuille. Si la reprise de l'or se maintient et que les prix continuent de grimper, les mineurs d'or qui ont pris des mesures pour réduire leurs coûts et leurs dépenses en immobilisations au cours des dernières années seront ceux qui en profiteront le plus, ce qui en fera une solution de rechange intéressante dans tout portefeuille à long terme.

Dans ce groupe, nous aimons plus particulièrement Newmont Goldcorp (NYSE : NEM), désormais le plus grand producteur d'or au monde, et le producteur canadien Barrick Gold (NYSE : GOLD).


  
Répondre
MITTE
20/09/2019 11:14:57
1

Remarquable résistance de l'Or, que ce soit en €,en $ ou sous la forme de l'Or papier avec le certificat 100% Or NL0006454928.

Celui-ci se maintient depuis le 13 août 2019 sur les 124 € après avoir tapé les 130 € soit une petite consolidation de 5 % ( où sont les 20 % " habituelles " ? ) qui se poursuit depuis plus d'un mois maintenant. Ni plus, ni moins. Tenkan et kijun plates ... En stand by.

L'ETE ( si ETE il y a ) n'a pas vu sa LDC être véritablement cassée et sa 2 ème épaule se disloque de plus en plus.

Si les atermoiements de DRAGHI et de POWELL n'ont pas permis à l'Or ( comme attendu et espéré depuis 6 mois ) de grimper encore, rien n'est résolu, ni le Brexit, ni les tensions commerciales chine/us, ni l'IRAN, ni les attaques sur les raffineries saoudiennes, ni la dette, ni les tensions monétaires aux usa qui obligent la FED à intervenir.

Donc l'Or, de nature si volatile, se garde bien de plonger ( à regret ? ) tant les incertitudes étant prégnantes.

Donc wait and see.

On garde l'or physique. On voit sur l'Or papier. Mais si mouvement il y a sur les marchés ( à la hausse ou à la baisse ) il pourrait être durable ou, court mais profond. Donc on aurait a priori le temps de rentrer.

Une étincelle sur le commerce sino/us peut embraser les cours, certes, mais sur bien des sujets rien n'est réglé et la situation se complique, comme en attestent les rebuffades tant en europe qu'aux usa de membres de la BCE ET de la FED qui critiquent ouvertement et fortement les décisions prises par leurs patrons respectifs.

  
Répondre
MITTE
19/09/2019 10:24:35
1

Les tensions " bizarroïdes " sur le marché US font baisser l'Or. Rien que de bien normal. Loin d'être une claque.

Mais à terme, ces tensions " bizarroïdes " sur les liquidités, sur la nécessité qu'ont les acteurs financiers et autres de se refinancer " entre eux " ne vont que profiter à l'Or.

Comme ça risque d'être violent quand les " vraies raisons " seront obligées d'émerger, l'achat actuel d'Or, s'il est " difficile " s'impose, en toute logique. Faut juste " trouver " les plus bas; Et on sait qu'on ne rattrape pas un couteau qui tombe.

Mais, même si l'Or en $ et en € a baissé, ma banque au Portugal ( BCP-Millennium ) n'a pas baissé le prix de la vente des onces d'Or.

Elle est toujours à 1404,76 € l'once d'Or.

  
Répondre
MITTE
18/09/2019 23:26:41
0

1 - Aujourd'hui : le certificat monte sur des espoirs de baisse de taux US. Le certificat formerait-il une ETE ?

On reste juste juste dans le canal haussier mais, mais ...

2 - Powell a, ce soir, globalement déçu en ce sens qu'il a bien baissé les taux mais a dit que pour le reste il verrait suivant la situation ... Or elle n'est pas mauvaise en atteste les dernière stats immobilières us ... Le fait qu'il ait promis de réactiver le QE ne changera rien à la situation : le preuve les cambistes ne sont pas convaincus de sa baisse de taux puisque le dollar remonte et ... des tensions monétaires se font jour amenant le FED de NYC à agir.

3 - Donc et en conséquence l'Or libellée en $ baisse ce soir, celle en € qui avait grimpé ce jour baisse aussi.

L'Or ne pouvant pas bénéficier d'une baisse plus marquée des taux d'intérêts US maintenant et dans les prochains mois devrait corriger.

Mais, ça va pourrir, l'inflation pointe le bout de son nez aux us, toute douce, des tensions sur les liquidités apparaissent, le pétrole ça ne fait que commencer.

Alors si l'ETE pouvait se former et les cours casser la LDC, tout compte fait ce serait une bonne nouvelle, non ?

Message complété le 18/09/2019 23:28:33 par son auteur.

Pour racheter plus bas, bien entendu.

  
Répondre
MITTE
17/09/2019 20:58:52
0

Et bien l'Or, qu'il soit libellé en €, en $ ou sous forme de certificat ne veut pas monter, ni baisser.

Toujours,

soutenu en bas sur les 124 € par une extension de plat de tenkan et,

capé en haut par le kijun, plat de chez plat et par la tenkan, ces deux droites étant quasiment au même niveau ( 126,0750 et 126,225 ).

A noter le SAR actuellement rouge se rapproche.

Les BB se resserrent, sont plates, tout est plat au-demeurant. Alors si un produit aussi volatil que l'Or se met à " plaplater " , où allons-nous. Rendez-vous compte ils ont même réussi à passer la camisole à l'OR !

Les indicateurs n'expriment pas grand chose, les volumes sont faiblards, bougie rouge donc + de vendeurs que d'acheteurs, mais bougie des prix verte, donc des intérêts à l'achat aussi.

On verra demain à 20h00 et jeudi matin bien sûr.

  
Répondre
MITTE
17/09/2019 10:56:23
1

Certificat 100 % Or NL0006454928

Profitons de ce que l'émetteur ait bien voulu émettre ... .

Donc le certificat est :

- 0,36 % à 125,30 €

- toujours dans le canal haussier,

- toujours au-dessus du fibo 23,60 %

- toujours au-dessus de l'éventuelle LDC de l'éventuelle ETE,

- navigue entre les 2 résistances numérotées 1 et 2 ( extension de plats de tenkan ) et les 3 supports numérotés 3, 4 et 5 ( deux extensions de plat de tenkan et une extension de plat de kijun ).

En clair :

- ça ne veut pas consolider trop fort pour le moment ( ce qui n'est pas trop dans les habitudes de l'Or, surtout après la hausse fulgurante de ces 9 derniers mois )

- on latéralise entre les 126 € et les 124 €,

- faudra donc s'assurer de ce mouvement dans les jours qui viennent.

L'Or cotée en € ainsi que l'argent consolident légèrement aux alentours des - 0,12 % tandis que l'Or libellée en $ cède un peu plus avec un - 0,35 % mais toujours au-dessus des 1500 $ l'once. Celle libellée en € étant, à 1360 € juste en-dessous de son record de 2012 à 1372 €.

Donc : consolidation sage de l'Or, en € ou en $.

On attend donc Powell pour mercredi soir et de savoir quand les saoudiens vont pouvoir envoyer de nouveau le jus; Ça, ça pourrait prendre un peu plus de temps.

  
Répondre
MITTE
16/09/2019 19:53:55
0

Alors notre certificat 100 % Or NL0006454928, dont nous sommes sortis jeudi dernier je crois. A tort ?

Clôture à 125,75 € et + 1,21 %.

Le certificat

- repasse au-dessus des 23,60 % du fibo,

- repasse au-dessus de l'éventuelle LDC de l'éventuelle ETE et, pourrait tenter de former sa deuxième épaule,

- finit au plus haut du jour,

- dans une bougie aux volumes inf à la moyenne,

- en réintégrant le canal haussier initié en juin 2019,

- initiant un rebond technique voire plus,

- ou alors initierait-il une dérive latérale coincé entre les deux résistances (1 et 2 sur le graph ) et les 3 supports ( 3,4 et 5 sur le graphe ) ?

Réponse dans les prochains jours.

Mais s'il repasse le kijun, actuellement à 126,075 €, il devrait franchir logiquement la tenkan juste au-dessus. A ce moment le SAR ne sera pas loin et s'il passe vert, de nouveaux plus hauts pourraient être envisagés.

D'un point de vue fondamental, tant que le problème de l'extraction saoudienne n'est pas réglé, l'Or pourrait être poussée à la hausse. L'Or pourrait aussi être poussée à la hausse par la FED, à moins que la langue de Powell ne fourche et/ou que les bonds US se mettent à continuer de grimper ( notamment les taux à 10 ans )

Donc le fondamental et les charts se rejoindront-ils dans une consolidation latérale en attendant que tout cela se décante ?

Réponse dans qques jours.


  
Répondre
MITTE
16/09/2019 14:23:14
1


Or : la hausse du prix de l'once peut-elle se poursuivre ?

Or et matières premières

Par Aline Fauvarque

Publié le 15/09/2019 à 11:07 - Mis à jour le 15/09/2019 à 11:07

Contre toute attente, les marchés financiers et les banques centrales ont surpris par leurs achats d'or. Mais cela va-t-il continuer ?

L’or a pris 15% cette année à plus de 1.500 dollars l'once (contre 1.282,57 dollars l'once le 31 décembre 2018 à New York).

Il a même enregistré un record à 1.541 dollars l'once le 27 août. Une forte spéculation semble à l'oeuvre depuis le début de l'été.

De vendeuses nette en novembre 2018, les positions des investisseurs américains sur les marchés à terme de New York (COMEX) se sont totalement inversées, à tel point que les positions ouvertes nettes-acheteuses non commerciales sur les marchés à terme (350.000 contrats représentant 35 millions d’onces) ont dépassé leur record historique de 2016.

«Et combinées avec celles des trackers investis sur l’or, ou ETP (Exchange traded products), elles représentent un total de 114 millions d’onces, (soit 3.545 tonnes), un autre record», souligne Arnaud du Plessis, gérant d’Amundi Funds CPR Global Gold Mines.

Les tensions géopolitique favorise l'achat d'or

En cas de nouvelles intensifications des craintes géopolitiques, le volume des positions spéculatives acheteuses pourrait encore augmenter.

«Si le nombre de contrats se maintient en 2020, alors l’or pourrait atteindre 1.815 dollars et s’il passait la barre de 400.000 contrats alors le cours de l’or pourrait s’approcher de son plus historique de 1.920 dollars du 5 septembre 2011», estime Nitesh Shah, directeur de la recherche du fabricant de placements financiers WisdomTree, surpris par l’ampleur de la collecte dans ses propres produits aurifères : plus de 1,3 milliard de dollars à mi-août.

Des chiffres à surveiller donc ainsi que les achats des banques centrales, moins spéculatifs mais qui sont pour les pays acheteurs comme pour les investisseurs financiers une manière de diversifier leurs avoirs.

Dans un climat de tensions géopolitiques la perspective de nouveaux achats n’est pas à négliger. Au cours des sept premiers mois de 2019, 400 tonnes ont rejoint les coffres des banques centrales de Russie (27%) de Pologne (26%) de Chine (21%), de Turquie (15%), du Kazhastan (8%) et d'Inde (3%) souligne la banque UBS.

Alors qu’il représente 54% des réserves des banques centrales de la zone euro, l’or n’en représentait encore que 18,5%, 6,1% et 2,5% respectivement pour la Russie, l’Inde et la Chine au premier trimestre relève la Société Générale.

La France possède 2.436 tonnes en cinquième position derrière les États-Unis (8.133 tonnes), l’Allemagne (3.367 tonnes), le Fonds monétaire international (FMI, 2.814 tonnes) et l’Italie (2.452 tonnes), selon les statistiques du World Gold Council au 30 juin 2019.
La Chine : premier producteur

Si les pays émergents voulaient rattraper le niveau de réserve des pays développés, il faudrait qu’ils achètent 47.812 tonnes d’or soit dix fois plus que la production annuelle mondiale (4.700 tonnes en 2019) souligne la Société Générale : de quoi alimenter la hausse.

Reste une limite : les réserves de dollars des banques centrales ne sont pas inépuisables. Si la Chine devenue le premier producteur et acheteur a encore des réserves, celles de la Pologne (surprenant premier acheteur au premier semestre 2019) ou de la Russie sont plus limitées.

«La Pologne et la Russie ne pourront tenir ce rythme», souligne Alain Corbani, gérant du fonds Global Gold and Precious chez Finance SA qui prévoit un ralentissement de la demande des banques centrales.

  
Répondre
MITTE
16/09/2019 14:09:25
0

Alors ?

1 - Or physique / Or papier.

Ce qui est bien avec l'or physique c'est que vous faites moins de conneries, les " émotions " ne peuvent pas vous conduire à appuyer sur le bouton : Or conservé dans un endroit que vous avez déterminé, pas dans le coffre d'une banque ou " au coffre. ....... " ou là, peut-être, je n'en sais rien, vous pouvez vendre facilement.

Avec de l'Or, " positionné " là où vous avez choisi, c'est du très long terme qui est inscrit dans le marbre.

Tout ça pour dire, vous l'avez compris, qu'on se dit : " merde, j'ai vendu mon papier, voulant rentrer plus bas, les " factieux " yéménites ils auraient pu me prévenir ..."

Pas sympas ...

2 - Les drônes yéménites.

Les dégâts sont quand même, semblent-ils, conséquents pour gêner à ce point la production, ça pourrait prendre quelques semaines et .... surtout .... surtout ... ça peut recommencer, à tout moment non ?

C'est une épée de Damoclès posé sur les raffineries pétrolières de MBS .... Ça peut recommencer à tout moment et contribuer .... à maintenir l'Or sur ses niveaux actuels .... moi qui " espéraient " 6 à 9 % de baisse ...

Et surtout, qu'objectivement parlant, ça profite à beaucoup, beaucoup de personnes : aux autres producteurs de pétrole, aux sociétés para-pétrolières, au pétrole de schiste US, aux détenteurs d'Or ....

3 - Reprise de l'inflation pat le pétrole / nouveau choc pétrolier ?

Allez, gambergeons un peu : " ils " remettent cela, à doses homéopathiques, " ils " maintiennent la pression etc ....

donc : hausse des carburants, des billets d'avions, des coûts de trans ports, de l'énergie etc .... prix qui remontent, les taux remontent, etc .... les prêts immobiliers grimpent, l'immobilier se grippe etc ...

RIEN QUE DU TRES NORMAL, NON ?

4 - Les chiffres;

Pas de graph de disponibles, l'émetteur met à jour quand il veut ....

Mais :

Or en euros : 1363,83 € et 1,46 %

Certificat 100 % Or : 125,50 € et 1,05 %

Argent en € : 16,23 € et 2,85 %

Certificat 100 % Argent : 248,10 € et 0,24 % ( il prend moins que l'argent en raison de sa composition : or, argent, platine, palladium.

5 - La FED, ce 18/09:2019.

La baisse st actée, mais si comme Draghi, la langue de Powell fourche, vu que ça se tend quand même aux usa ... que les taux us ne baissent pas ... pas évident de savoir comment l'Or réagira.

Un seul maître mot, amha : l'incertitude devrait limiter la baisse ( à CT ) de l'Or.


  
Répondre
As du pif
16/09/2019 13:06:34
1

Forum de discussion General

201910191133 705178
Ma liste