OK
Accueil > Communauté > Forum Forum général

OR et ICHIMOKU



MITTE
20/07/2019 18:46:18
0

La prise de position de Lombard Odier en janvier 2019 est calée graphiquement parlant sur la sortie du nuage par les cours en UT hebdo.

Concernant le certificat Or, libellé en euros comme Lombard Odier le recommande, viserait-on les 126 € ? Soit encore 8 à 9 % de hausse ?

  
Répondre
JD1976
20/07/2019 18:34:56
0

L’or offre aujourd’hui une meilleure protection que les obligations

Par lefigaro.fr Publié le 19/07/2019 à 12:44 Mise à jour le 19/07/2019 à 12:44


Les experts de la banque suisse Lombard Odier rappellent que l’or est au plus haut depuis 6 ans. En cas de tensions géopolitiques ou financières, ils pensent que la barre des 15000 dollars l’once pourrait être atteinte.

«L’or a grimpé à son plus haut niveau sur six ans, principalement en raison de l’assouplissement monétaire américain à venir, de l’affaiblissement du dollar et du regain de tensions entre les États-Unis et la Chine dans un premier temps, puis entre les États-Unis et l’Iran, expliquent les experts de la banque suisse Lombard Odier. Autant de facteurs qui ont fait affluer les investisseurs vers les valeurs refuges».

Ils rappellent que leurs portefeuilles présentent «une exposition longue à l’or, position mise en œuvre en janvier puis renforcée en avril dans les comptes hors dollars, c’est-à-dire à un moment où l’or s’échangeait encore à moins de 1300 dollars l’once».

Aux niveaux actuels, ils pensent qu’il «convient de réévaluer la thèse d’investissement sur l’or, à la lumière notamment des ajustements apportés à notre scénario de base après le sommet du G20».

L’or reste à leurs yeux «une couverture de choix dans un portefeuille multi-actifs. En effet, alors que les espoirs d’un redressement rapide du commerce s’estompent et que des baisses de taux de la Fed se dessinent, le dollar devrait continuer de se déprécier et les investisseurs seront amenés à poursuivre leur quête d’alternatives aux rendements obligataires négatifs». Dans un scénario de tensions géopolitiques et/ou financières, ils considèrent que «la barre des 1500 dollars l’once pourrait facilement être atteinte».

Conclusion stratégique de Lombard Odier: le métal jaune constitue une couverture efficace en cas de turbulences des marchés d’actions. Considérant que la protection offerte par les obligations gouvernementales en dehors des États-Unis n’est plus adéquate, la plupart des rendements étant désormais en territoire négatif, ils recommandent de conserver une exposition à l’or, particulièrement dans les comptes non libellés en dollars.


lefigaro.fr

  
Répondre
MITTE
20/07/2019 18:15:47
0

En UT MENSUELLE c'est aussi très très haussier et ce depuis juin 2019.

Je vous laisse juste voir le graph !

  
Répondre
MITTE
20/07/2019 18:07:09
0

UT Hebdo

C'est quand même, comme en UT JOUR, bigrement haussier. Il y a quand même des mais ...

La ROB qui datait de 10/2012 et qui passait par les plus haut de juillet 2016 et avril 2017a été franchie en janvier 2019,

le support des 115 € qui a tenu de 09/2011 à 04/2013, cassé en avril 2013, a été refranchi en juillet 2019,

la tenkan et le kijun, DE CONCERT, soutiennent les cours,

ON A FAIT, SAUF ERREUR DE MA PART 7 T1, SEPT CLÔTURES AU-DESSUS DE LA BB SUPÉRIEURE ...

OUH !

Alors .... le CCI diverge, mais reste au-dessus des 100

C'est quand même sacrément puissant, non ?

Et là, que les " gens prennent peur " et investissent dans l'or, je comprends bcp mieux que ceux qui achètent encore des actions ...

A suivre ...

  
Répondre
MITTE
20/07/2019 17:24:28
0

Pour des raisons pratiques, j'essaierai de suivre le Certificat 100 % Or, dont le code ISIN est le suivant : NL 0006454928, auquel j'ai souscrit ( tous petits montants, histoire de .. ). Il est libellé en Euros et n'est pas couvert contre le risque de change euro/dollar.

Le Certificat 100% Or réplique à tout moment l’évolution de l’once d’Or aux frais de gestion et à la parité euro/dollar près. Le Certificat 100% Or étant coté en euros et portant sur un sous-jacent coté en dollars, ce produit est soumis au risque de change euro/dollar. Toutes choses égales par ailleurs, une progression du dollar face à l’euro sera bénéfique pour l’investisseur détenant le Certificat 100% Or tandis qu’une baisse du dollar face à l’euro sera pénalisante sur la performance du Certificat 100% Or.

Les graphs que j'essaierai de poster seront donc ceux du Cerificat 100 %Or code ISIN : NL0006454928.

Ceci étant :

1 - Donc au niveau fondamental :


a) si le dollar baisse, l'or pourrait monter,

b) si les rendements obligataires baissent l'or pourrait monter

c) si les actions baissent, l'or pourrait monter.


Actuellement,

- la FED ( c'est elle qui le dit ) devrait baisser ses taux, le dollar devrait donc en pâtir,

- les rendements obligataires ( d'Etat ) ne sont pas ( encore ) prêts de (re)monter,

- la poursuite des marchés actions à la hausse est loin d'être une évidence.


Ces considérations " fondamentalistes " devraient pousser l'or à la hausse.


2 - D'un point de vue graphique :

- en UT jour LE CERTIFICAT OR est aussi passé haussier en mi juin 2019 et a pris 9 % depuis cette date. La tenkan et le kijun sont toujours en soutien, mais une touchette sur la tenkan et aussi le kijun serait de bon aloi.

Egalement depuis le mois d'avril 2019 on n'a pas revu la BB inférieure ...

Un retour ( petite consolidation ) vers la zone des 114 € ne serait-elle pas opportune pour une valeur actuelle à 117 € ?

3 - OR et pétrole.

On dit aussi que si le pétrole monte, le dollar baisse et vice versa. Les " tensions " au moyen orient plaideraient pour une tension sur le pétrole, tension qui pourrait toutefois, et à l'inverse ", être amoindrie par une moindre croissance économique ( qui ne serait que passagère selon les organismes ad hoc mondiaux ).

A suivre.



  
Répondre
JD1976
20/07/2019 14:39:08
0

Il est l’«or », mon Seignor... Louis de Funès serait aux anges.

😀

L’or devrait continuer de gri­ per, pour atteindre facilement les 1.500 $, estime la banque suisse Lombard Odier. Le métal précieux serait favorisé par la recherche d’alternatives aux rendements obligataires négatifs.


Message complété le 20/07/2019 14:41:02 par son auteur.


grimper

  
Répondre
MITTE
20/07/2019 14:14:54
0

Essai de suivre l'OR LIBELLE EN DOLLAR US.

Test.

Fondamentaux - Or

L'or garde toujours son image de valeur refuge en temps d'incertitudes économiques. La volatilité de son cours est en effet plus faible que celle des autres matières premières malgré l'existence de périodes de fortes baisses du métal jaune.

Offre : extraction minière en progression et refonte du métal

Des années 1950 à 1980, la production mondiale de métal jaune était comprise entre 1200 et 1500 tonnes par an.

A partir des années 1990, la production mondiale a presque doublé, atteignant 2200 à 2600 tonnes par an. Depuis le début des années 2010, la production a encore légèrement progressé, passant le cap des 2700 tonnes depuis 2012. L'or étant pratiquement indestructible et réutilisable à l'infini, les quantités extraites chaque année s'accumulent progressivement. L'ensemble de l'or en circulation atteindrait 175.000 tonnes dans le monde en 2015.

L'offre d'or sur le marché peut provenir de deux sources : soit de la nouvelle production minière (62% de l'offre en 2010), soit de la refonte d'or déjà existant (38% de l'offre).

Le poids de l'Afrique du Sud était prépondérant jusqu'aux années 1980 : le pays fournissait alors plus de la moitié de la production minière et disposait d'un quasi-monopole avant 1970. En 2017, le premier pays producteur d'or dans le monde était la Chine avec 440 tonnes d'or extraites devant l'Australie (300 tonnes d'or), la Russie (255), les Etats-Unis (245) et le Canada (180) qui compte quelques sociétés minières cotées très connues comme Barrick Gold , Goldcorp ou encore Kinross Gold .

Demande : joaillerie et investissements en lingots

Depuis 2010, la joaillerie représenterait 50% de la demande en or selon les estimations du World Gold Council. Les investissements sous forme de lingots ou de pièces représenteraient quant à eux environ 40% de la demande mondiale, alors que l'industrie (essentiellement le secteur électronique) en représenterait environ 10%. À noter qu'en 2000, la joaillerie représentait encore 95% de l'ensemble de la demande mondiale de métal jaune.

L'Inde est le premier importateur au monde, en raison de la popularité de l'or pour les bijoux. La Chine connaît quant à elle une forte croissance de sa demande pour les mêmes raisons (malgré un recul en 2014), et pourrait devenir le premier consommateur devant l'Inde d'ici à 2020.

La demande d'or en joaillerie diminue lorsque les prix montent, alors que pour l'industrie, la demande a surtout tendance à suivre la croissance mondiale. Les investissements sous forme de lingots et pièces ont quant à eux tendance à être privilégiés en période de crise ou d'inflation. Pour cette raison, la demande globale d'or s'est accrue depuis la crise financière de 2008, l'or étant considéré comme un investissement plus sûr que certaines devises.

Cotation : l'once d'or

Sur les marchés, l'or est coté à la Bourse de Londres (London bullion market). À New York, les échanges sur l'or se font sous la forme de contrats à terme. Dans les deux cas, la cotation se fait en USD/once (une once correspond à environ 31 grammes d'or).

Le lingot d'or est quant à lui la forme la plus conventionnelle d'échange et de stockage sous forme physique du métal. Il existe plusieurs tailles de lingots, et la valeur de ces derniers n'est donc pas directement cotée sur les marchés. Le prix d'un lingot dépend de son poids et de son titre » en or, c'est-à-dire du pourcentage d'or pur qui le compose.

Pour les investisseurs, il est possible de jouer la thématique de l'or directement (via l'achat de pièces ou de lingot) ou en achetant des actions de sociétés minières, des trackers ou encore en passant par la gestion collective avec des fonds spécialisés).

Évolution des prix de l'or : stabilisation après 10 ans de hausse

C'est principalement la demande d'or dans une optique d'investissement qui guide l'évolution des prix de l'or sur les marchés. La recherche d'or de la part des banques centrales, qui détiennent environ 20% du stock mondial de métal jaune, participerait grandement au soutien des prix du fait d'une demande constante.

L'or est aussi sensible à l'évolution du dollar. Généralement, une baisse du billet vert s'accompagne d'une hausse du cours de l'once d'or. De même, un des marqueurs importants de l'évolution du cours de l'or tient au niveau des taux d'intérêt réel (taux d'intérêt nominal en prenant en compte l'inflation et la prime de risque). Comme l'or ne délivre aucun rendement, il est concurrencé par d'autres produits quand les taux nominaux progressent plus vite que l'inflation (par exemple les obligations du trésor américain qui vont délivrer du rendement sans risque). Il joue enfin encore un rôle de valeur refuge en cas de phase baissière sur les marchés financiers.

Entre les années 2000 et 2011, l'or a connu une forte hausse de son cours. L'once d'or est ainsi passée de 300 dollars à plus de 1800 dollars en seulement 11 ans. Auparavant, l'or avait connu une relative stagnation de son cours dans les années 1990, les prix fluctuant entre 250 et 400 dollars l'once. À noter qu'à la fin des années 1970, une bulle s'était formée sur l'or avec le second choc pétrolier, amenant de manière éphémère le prix de l'once à 800 dollars.

En 2013, l'or a subi un contre-choc notable, perdant plus de 25% de sa valeur au cours de l'année. Depuis, le métal jaune semble avoir retrouvé une certaine stabilité de son cours entre 1200 et 1400 dollars l'once. L'aspect valeur-refuge de l'or est donc relatif, le métal jaune n'étant pas à l'abri de bulles et de krachs.

  
Répondre

Forum de discussion Forum général

201907201846 705178

Investir en Bourse avec Internet

Ma liste