OK
Accueil > Communauté > Forum Forum général

OR et ICHIMOKU



MITTE
04/09/2019 09:59:29
0


L'Or pourra-il encore enregistrer de nouveaux sommets cette année ?

Par Investing.com (Barani Krishnan/Investing.com)Matières premièresIl y a 19 heures (03/09/2019 14:38)

L'or a déjà progressé de près de 20% sur un an. Peut-il encore progresser de 25% avant la fin de l'année?

C’est une question pertinente car c’est ce qu’il faudrait pour que le métal jaune enregistre un nouveau record.

À quatre mois de la fin de l’année, il est peu probable que l’or augmente autant. Pourtant, les investisseurs parient que ce sera une année phénoménale pour le refuge chéri - ce qui signifie que tout est possible.

Les ETF sur l'Or rejoignent le sommet de 2013 et les prix atteignent des sommets de 6 ans

Au moment où les actifs risqués ont pris le dessus et que les banques centrales mondiales ont confirmé le passage à une politique monétaire plus souple, les entrées dans les ETF or ont augmenté de 101,9 tonnes en août, atteignant leur plus haut niveau depuis février 2013.

Bloomberg a rapporté lundi que cette hausse de trois mois consécutifs avait porté le total des actifs à 2453,4 tonnes vendredi, après l’ajout d’un total de 154,1 tonnes en juin et juillet.

Les contrats à terme sur l'or aux États-Unis ont atteint le plus haut niveau en six ans de 1 565 dollars l'once le 26 août, se situant à moins de 350 dollars d'un nouveau record qui casserait le sommet de 1 911,60 dollars atteint en 2011.

Dans le commerce européen de lundi, alors que les marchés américains étaient fermés pour la fête du Travail, les contrats à terme sur or se sont établis à 1 538,10$ en négociation électronique.

Signal Technique à 'Achat Fort'

L’indicateur technique quotidien d’Investing.com contient une recommandation «Achat Fort» sur les contrats à terme sur l’or, prévoyant une résistance maximale de 1552,65$ qui pourrait propulser le marché vers un test du niveau de 1 565$.

Les lingots ont atteint les sommets de 2013 le 29 août, atteignant 1 550,42$. Cela est à environ 370 dollars par rapport au sommet de 1 920,80 dollars atteint en 2011. Lundi, les lingots se sont élevés à 1 529,20$.

L'indicateur contient également une recommandation d'achat fort sur les lingots, prévoyant une résistance maximale de 1543,67 USD qui pourrait propulser le marché vers un test du niveau de 1 550 USD.

Goldman Sachs (NYSE:GS) a déclaré que les prix devraient continuer à augmenter à mesure que les achats de la banque centrale se poursuivent et que la demande d'ETF augmente.

Guerre commerciale et tensions géopolitiques entretiennent le rallye

Bien qu'il ne soit pas certain que l'or ou les lingots atteindront des sommets sans précédent avant la fin de l'année, la guerre commerciale et de nombreuses autres tensions - principalement le conflit entre les États-Unis et l'Iran - maintiennent l'espoir d'une hausse en 2019.

L'or a fondamentalement prospéré sur les mauvaises nouvelles de cette année. Et il reste encore beaucoup d'espace pour des nouvelles décevantes à l'avenir, allant de la guerre commerciale en cours au potentiel des données lamentables sur la fabrication ou les ventes au détail en Europe.

Les droits de douane américains de 15% sur les produits chinois, entrés en vigueur dimanche, affectaient 91,6% des importations de vêtements, 68,4% des textiles de maison et 52,5% des importations de chaussures.
L'espoir d'une baisse des taux profite également au métal jaune

Dans le même temps, les marchés continuent de prévoir une réduction supplémentaire des taux de 25 points de base lors de la prochaine décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, prévue du 17 au 18 septembre. Des taux d’intérêt plus bas tendent à soutenir l’or en réduisant le rendement des obligations, qui se disputent le capital des investisseurs peu enclins à prendre des risques.


Reuters a annoncé hier que les banques centrales d'un groupe de 37 pays en développement avaient enregistré 14 réductions de taux le mois dernier - le nombre le plus élevé depuis les lourdes mesures de relance adoptées par les décideurs politiques à la suite de la crise financière de 2008.


Le président de la Fed de Minneapolis, Neel Kashkari, le président de la Fed de New York, John Williams, et le président de la Fed de Chicago, Charles Evans, s'exprimeront mercredi lors d'événements qui pourraient éclairer la direction de la Fed en matière de taux.

Les chances de chuter à 1 440$ sont égales à celle de monter au-dessus de 1 625$

Cependant, tous ne sont pas optimistes quant à la poursuite de la reprise de l'or.


Mahmoud Alkudsi, un stratégiste pour le métal précieux, a noté que l’or avait fermé dans le rouge pour la première fois en quatre semaines la semaine dernière.

Il a dit:

«Il convient de noter qu’un grand nombre de défaillances est survenu après que l’indice de force relative (RSI) a atteint un sommet à la mi-août au-dessus de 70; puis le 25 août il n'a pas dépassé son sommet précédent. Quelques jours plus tard, l'oscillateur a cédé sous le creux précédent, indiquant une perte de momentum de la tendance à la hausse.»

Alkudsi a ajouté que si l’or fermait sous 1 510 dollars, les lingots pourraient atteindre 1 440 dollars.

«En revanche, tout défaut de fermeture en dessous du bas de la zone pourrait renvoyer XAU/USD (lingots) vers le haut de la zone.

Une clôture au-dessus pourrait relancer l'action des prix haussiers vers les environs de 1 625-27$."

  
Répondre
frêne commun
04/09/2019 09:49:23
0

Bonjour à toutes et à tous,

A propos de collectionneurs, Reinhold Würth à travers sa fondation possède 18 000 œuvres dont une partie est visible lors d'expositions tournantes dans ses musées généralement situés près de ses entreprises. Celle en France est à Erstein en Alsace. Il doit y avoir une douzaine de ces musées à travers l'Europe.

Les entrées sont gratuites et c'est un Monsieur très discret( beaucoup plus que Pinault ou Arnaud) et très abordable lors de ses sorties . Un exemple typique du capitalisme rhénan.

  
Répondre
MITTE
04/09/2019 09:44:53
0

Il est vrai que c'est un marché difficile et ouvert aux très très riches.

Un réceptacle, très profond aux capacités d'accueillir les liquidités des QE ..... tout au-moins celles qui auront eu le temps d'échapper au jeu de massacre .... c-a-d les gros, les bien informés ...


Mingzi

Les placements|Les oeuvres d’art|Investir dans l'art, est-ce rentable ?

Investir dans l'art : un plaisir avant tout, un placement rentable si vous en avez les moyens


Investir dans l'art, est-ce rentable ?

L’indice des prix Artprice a progressé de 290% depuis 2000

Artprice est un organisme de référence sur le marché de l’art. L’indice des prix Artprice permet de suivre les tendances du marché des oeuvres d’art dans le monde, notamment l’évolution des prix.

Evolution de l’indice des prix Artprice

Un marché qui s’assagit

Entre 2009 et 2015, le marché de l’art occidental a connu cinq années de croissance. La progression s’est maintenue en 2015 grâce à un marché haut de gamme extraordinairement dynamique (140 enchères supérieures à 10 millions de dollars).

Mais cette croissance exponentielle des prix ne pouvait durer indéfiniment : avec une conjoncture mondiale peu optimiste, les chefs-d’œuvre se sont raréfiés dans les salles de ventes (61 œuvres ont dépassé les 10 millions de dollars en 2016) impactant les recettes à la baisse et ramenant le marché vers des prix plus raisonnables.

Les 3 piliers de la croissance

1 -art

Le marché des oeuvres haut de gamme

La croissance repose en grande partie sur celle du marché chinois, portée par son économie, ainsi que sur l’intensification du segment des œuvres de plus d’1 million d’€ en Occident.


2 - internet

Le développement des ventes sur internet

Le nombre de clients à travers le monde est en pleine croissance : les plus prestigieuses maisons reçoivent des inscriptions aux ventes aux enchères sur internet depuis près de 200 pays.


3 - Le développement de « l’industrie » du musée

Il s’ouvre actuellement dans le monde un musée par jour.
On parle d’«industrie muséale». Un musée a besoin d’un minimum de 3 000 à 4 000 œuvres de qualité́ muséale pour être crédible.

Une rentabilité incertaine pour les œuvres d’art les plus modestes

Bien choisie, une oeuvre d’une valeur de plus de 100 000 € est un investissement qui pourrait rapporter environ 10% par an.

Le rendement des oeuvres situées entre 50 et 100 000 € serait de l’ordre de 5% à 7% par an.

En revanche, le rendement des oeuvres de moins de 5 000 € est très incertain (beaucoup d’oeuvres produites, mais peu « d’élus » …)

Pour avoir des chances de faire un bon investissement, il faut pouvoir accéder au marché international de l’art et aux grandes maisons de vente (Artcurial, Christie’s), soit un ticket d’entrée aux alentours de 20 000 €.

Sur la base d’un échantillon de 3 900 oeuvres d’art, Artprice a estimé que, pour une durée de détention moyenne de 11 ans, une oeuvre d’art se valorise de 5,9% par an en moyenne. Il faut néanmoins souligner qu’investir dans une oeuvre d’art peut être risqué : 45% des oeuvres de l’échantillon enregistrent une variation de prix négative.

Une rentabilité variable selon le style

On peut segmenter le marché des oeuvres d’art selon les styles ou périodes, allant des maitres anciens jusqu’aux artistes contemporains. Toutes les périodes ne connaissent pas le même succès : le marché des oeuvres des maitres anciens est plutôt en baisse depuis plusieurs années alors que celui de l’art contemporain et l’art d’après-guerre est en plein essor.


L’art est un placement peu liquide

Revendre une oeuvre d’art n’est pas toujours chose aisée, il faut pouvoir accéder aux différents réseaux de vente. Il est vivement conseillé de se faire accompagner par un professionnel du métier (galeriste, maisons de vente aux enchères, commissaire priseur)

Investir dans l’art ne procure pas de revenus

Les oeuvres d’art sont des placements qui ne génèrent pas de revenus réguliers, mais une éventuelle plus-value lors de la revente.

  
Répondre
MITTE
04/09/2019 09:29:17
0

Arts et enchères

Bourse: pourquoi l'art rapporte 5 fois plus que les actions

Par Eric Treguier le 02.03.2018 à 17h24 Abonnés

Vous avez appris que l’investissement boursier était le plus performant au monde. Qu'à long terme, il rapportait en moyenne 7% par an ? Oubliez tout ! Challenges montre, avec Artprice, que l'art peut rapporter jusqu'à 5 fois plus que le CAC40 et le SP500. A condition d'avoir un peu d'argent…

L'art rapporte 5 fois plus que la Bourse

L'indice des grands artistes a progressé de 360% sur 18 ans, contre seulement 75% pour le SP500 et un sur-place de la part de l'indice CAC40 entre 2000 et aujourd'hui.

Artprice

Les milliardaires adorent l’art :

Bernard Arnault s’est construit son musée, dans le bois de Boulogne;

François Pinault, en plus du palazzo Grazzi et de la Dogana qu'il possède à Venise, aura bientôt aussi le sien à Paris, dans l’ex-bourse du Commerce.

Le créateur des studios hollywoodiens Dreamworks, David Greffen, a investi le tiers de sa fortune, soit 2,3 milliards de dollars, dans des centaines d’œuvres d’artistes comme Jackson Pollock, de Kooning et Jasper Johns…

Eli Broad, le fondateur du promoteur Kaufman & Broad s’est lui aussi fait construire un musée, gigantesque, à Los Angeles : The Broad, pour abriter les presque 2000 œuvres de sa collection.

Les milliardaires adorent l’art, et surtout ceux que Jean Gabriel Fredet dans son récent livre Requins, caniches et autres mystificateurs, appelle les "Specullectors" (contraction de "Speculators" et de "Collectors").

Pour l'amour de l'art, bien sur…mais pas que : ils ont aussi un solide sens des affaires. Et pour faire fructifier leur patrimoine, il font davantage confiance à Picasso et à Jeff Koons qu'au Livret A.


L'art peut rapporter gros pour 15% des Français

Les non-milliardaires, eux, restent assez indifférents à l'aspect financier de l'art. Dans une récente étude, « Les Français et l'art contemporain », réalisée par la galerie en ligne Artistics, les sondés ont comme principale motivation d'achat le fait de « se faire plaisir » (40 % des réponses), surtout chez les plus de 35 ans et ceux ayant déjà franchi le pas.

Seules 15 % des personnes interrogées ont évoqué le fait qu'ont pouvait gagner de l'argent en achetant de l'art. Ce sont elles qui ont raison, si on en croit l'étonnante étude réalisée par la société Artprice, qui gère la plus importante base de données au monde sur l’art, pour Challenges.

Message complété le 04/09/2019 09:30:56 par son auteur.

C'est d'une telle évidence.

  
Répondre
MITTE
04/09/2019 09:22:02
0

Certificat 100% Or NL0006454928

Respiration du jour.

  
Répondre
Luncyan
04/09/2019 09:09:07
0

Tu peux reformuler comme tu le veux. L’art est cyclique de la bourse la correlation est de 1 donc si la bourse se crash l’art aussi au même titre que les voitures de collection.

Je sais pas en qu’elle langue le dire mais c’est la derniere fois que je vais l’expliquer :)

Message complété le 04/09/2019 09:14:25 par son auteur.

L’or n’est pas le seul marché de metaux precieux. Il y a aussi le platine et l’argent

  
Répondre
MITTE
04/09/2019 09:01:45
0

Bon ....

Alors je reprends : Egon von Greyerz nous dit, ce n'est pour moi à ce jour qu'une forte probabilité, qu'à un certain " t " des flux énormes vont sortir des marchés obligataire, action et immobilier. Ce ne sera pas la fin du monde mais une période assez troublée.

Dès lors nous dit Egon von Greyerz les liquidités vont aller vers l'or mais, nous dit-il aussi, ce marché n'est pas assez grand, on dit pas assez " profond " je crois pour accueillir toutes les liquidités ( parce qu'il y en aura encore ) qui voudront s'y déverser.

En effet vu l'afflux les prix, nous dit encore Egon von Greyerz, devraient taper les 10000/15000 dollars l'once. A ce prix là, on comprend que les gens ne voudront plus de l'Or.

Donc, je dis, qu'à ce moment là, il y a aura encore deux ' éternels ) marchés qui seront susceptibles d'accueillir des liquidités en attendant que les choses se calment : ce sont les marchés de l'or et de la forêt. Ces marchés existent, depuis la nuit des temps.

Je ne les compare pas aux marchés actions, obligations, immobilier, je n'en fais pas des 1ers choix, je dis juste qu'en attendant que les marchés obligataires, actions, immobilier se stabilisent ( il est très difficile de savoir quand on fait des plus bas ... ), l'art et la forêt seront des refuges intéressants voire rémunérateurs. Il n'y a qu'à voir à quels prix se sont vendus les biens volés dans les musés syriens et irakiens.

Comme en immobilier, en action il y a dans l'art des valeurs sures, à tous les prix.

En acheter un tout petit petit petit peu maintenant, ainsi que quelques hectares de forêt me semble être du bon sens.

Voilà, je ne reviendrais plus sur ce point.

Message complété le 04/09/2019 09:04:19 par son auteur.

" ce sont les marchés de l'or et de la forêt "

Lire bien sûr : les marchés de l'art et de la forêt

  
Répondre
Luncyan
04/09/2019 06:42:07
0

Tu n’y est pas. Les oeuvres d’art ca suit la meme valorisation qu’une action sans dividende du Dow

  
Répondre
MITTE
04/09/2019 00:04:49
0

Egon von Greyerz : C'est la fin du marché obligataire ; qui diable va prêter de l'argent aussi vite qu'avant à une banque en faillite à -25% ou payer 25%. Ils ne reverront pas leur argent. Ils ne ne récupéreront pas leur capital et cela leur coûtera un quart du capital chaque année ; je trouve cela ridicule. Avant que cela arrive, le marché obligataire se sera effondré : tout le monde va sortir des obligations, et, bien sûr, il n'y aura pas beaucoup d'alternatives, vu que le marché boursier et le marché immobilier seront en baisse. L'or ne peut pas absorber tout cet argent, c'est impossible.

Réponse à luncyan : si l'argent, après être sorti du marché obligataire, du marché action et de l'immobilier ( toutes choses égales par ailleurs, bien entendu ) ne pourra pas être absorbé par l'or, quels sont les réceptacles susceptibles d'accueillir cette mer de liquidités ?

Et bien il reste, les oeuvres d'art ( éternelles ) et la forêt, également éternelle.

T'as compris ?

Il me semble, je dis bien qu'il me semble que les gros, gros patrimoines ont, dans leur composition, des oeuvres d'art et des terres ( dont de la forêt ) ...


  
Répondre
MITTE
03/09/2019 23:44:43
0


Or : en route vers les 2.000 dollars ?

Jean-Baptiste André, publié le 08/07/2019 à 14h21

Au plus haut depuis six ans, l'once d'or n'a pas fini son ascension...

Or : en route vers les 2.000 dollars ?


(Boursier.com) — Au plus haut depuis six ans (à 1.409$), l'once d'or n'a pas fini son ascension. David Roche, Président d'Independent Strategy' à Londres, estime que la relique barbare pourrait en effet atteindre la barre des 2.000$ d'ici la fin de l'année. Les récentes anticipations de baisses des taux d'intérêt de la Réserve fédérale et les préoccupations géopolitiques croissantes fournissent un cocktail idéal pour le métal précieux. "Je pense que la guerre commerciale avec les États-Unis est un conflit mondial d'une portée beaucoup plus vaste, qui minera les perspectives de croissance des marchés boursiers... En fait, je crois que les marchés financiers sont sur le point de s'effondrer comme un tas de sable", a déclaré le spécialiste à 'CNBC'.

Compte tenu de ces perspectives, D.Roche recommande aux investisseurs de conserver de l'or dans leurs portefeuilles, aux côtés de certaines obligations européennes et de certains titres du Trésor américain.

  
Répondre
Luncyan
03/09/2019 21:50:09
0

La foret, ok, mais si tu parles des oeuvres d’arts ta vraiment rien compris de ce que represente l’or

Message complété le 03/09/2019 21:50:39 par son auteur.

L’or c’est le cristal du réel, tout le contraire d’une foutu oeuvre d’art

  
Répondre
MITTE
03/09/2019 21:05:52
0

Cadeau !



Système financier sous pression et la prochaine ruée vers l'or

Publié par Egon Von Greyerz | 2 sept. 2019 |



Max Keiser : Egon, le prix de l'or est en train monter fortement, après avoir consolidé pendant six ans dans une fourchette étroite ; cette longue consolidation signifie-t-elle que nous pourrions monter à un niveau beaucoup plus élevé qu’anticipé par la plupart des gens ? À quoi vous attendez-vous au cours des 12-18 prochains mois, Egon ?

Egon von Greyerz : Max, j'écris à ce sujet depuis un moment ; j'appelle cette ligne de résistance pour l’or en dollars, la "ligne Maginot". La ligne Maginot, du nom du ministre français de la Guerre André Maginot, est une ligne de fortifications construite par la France dans les années 1930 pour se défendre de l'Allemagne. Cette ligne était très sophistiquée avec des villes souterraines et d’énormes infrastructures. Malgré cela, les Allemands ont réussi à passer, en la contournant par la Belgique. Comme la ligne Maginot a été brisée pendant la Seconde Guerre mondiale, je m'attendais depuis longtemps à la cassure de cette ligne de résistance de 6 ans. J'avais anticipé que cela arriverait aux alentours du mois de juin et maintenant nous y sommes, c’est parti ; L’or monte avec beaucoup d’énergie car il a été contenu pendant six ans. Atteindre le plus haut historique à 1920 $ ne sera pas un problème. Il n'y a plus de résistance pour l'or, absolument aucune. L'or a déjà atteint un plus haut historique dans de nombreuses devises, c'est juste que le dollar est un peu plus fort. Mais ce n'est pas l'or qui monte, ce sont les gouvernements et les banques centrales qui détruisent les devises et l'économie mondiale. L'or ne fait que refléter la mauvaise gestion de l'économie mondiale et le niveau d'endettement massif de la planète.

Max Keiser : C'est vrai, vous faites bien d’évoquer les autres devises ; l'or a déjà atteint de nouveaux sommets en dollar australiens, en livre sterling, et dans presque toutes les autres devises du monde. L'or a touché de nouveaux sommets historiques en roupie indienne et en rand sud-africain. En réal brésilien, le cours de l’or est en train d’exploser ! Donc, il n’y a qu'en dollar qu'il traîne un peu. Il semblerait que les banques centrales ont complètement perdu le contrôle, avec les taux négatifs. Au Danemark, une banque propose de payer les gens qui font des prêts immobiliers. Les banques sont dans une situation désespérée.

Egon von Greyerz : Vous savez quoi, Max ? Les banques centrales sont en train de paniquer ! L’euro semble en bonne santé, le marché boursier est haut, le chômage est faible… alors, pourquoi paniquent-elles ? C'est très simple : parce que le système financier mondial et les banques sont condamnés. Les banques allemandes sont en faillite, à commencer par Deutsche Bank et ses 45 000 milliards € de produits dérivés, ce qui représente 13 fois le PIB allemand. Les banques italiennes, grecques et françaises sont foutues. Elles ne se sont pas encore effondrées mais elles sont sur le point de le faire. Les banques centrales le savent, donc elles paniquent. C’est pourquoi nous allons voir des taux bas et des taux négatifs. En Suisse, par exemple, vous pouvez faire un prêt immobilier sur 10 ans à 64 points de base. Soit un taux d’intérêt de 0,64%. C'est pratiquement gratuit ! Vous empruntez 10 millions $ pour 64 000 $ par an, ou 1 million pour 6 400 $. Ce n’est absolument rien. Le monde est devenu fou et ça va malheureusement mal finir. Le marché obligataire est suracheté, les taux qui vont encore baisser… à un moment donné, les gens se débarrasseront des obligations. Nous pourrions avoir des obligations élevées, des taux plus bas pendant encore un an ou deux, mais avec l'impression monétaire, les choses vont tourner et l’hyperinflation fera rage. Les gens vont sortir du marché obligataire et nous assisterons à un effondrement massif du prix des obligations.

Max Keiser : Rappelez-vous qu'en 1996, Alan Greenspan, alors président de la Réserve fédérale américaine, avait prévenu que le marché boursier était entré dans une période "d’exubérance irrationnelle". Malgré cet avertissement, le Nasdaq était monté en flèche, avait atteint un sommet, avant de dégringoler de 85%. Beaucoup de gens comparent la situation actuelle des obligations à l'explosion de la bulle internet, une pure bulle spéculative. C'est incroyable que les gens ne voient pas que le marché obligataire est une bulle. Certainement l'une des plus grosses bulles qu'on ait jamais vue, Egon !

Egon von Greyerz : Absolument ! Il s'agit d'une bulle de plusieurs milliers de milliards de dollars à l'échelle mondiale. Les taux pourraient encore baisser, mais après cela, je suis d'accord avec vous, l’effondrement sera énorme. Nous allons assister à un effondrement de la dette, à des faillites bancaires, voir même au défaut de certains gouvernements. Les gouvernements créeront alors des quantités illimitées de monnaie, ce qui conduira à l’inflation, à l’hyperinflation et tout ce qui s'en suit. Il y a environ 14 000 milliards $ d'obligations à rendement négatif aujourd'hui… c’est du jamais vu ! Vous n’obtenez aucun rendement et vous devez payer pour qu'un gouvernement en faillite prenne votre argent. C'est tout simplement incroyable ! Qui veut prêter de l'argent à un gouvernement en faillite ? Je ne leur donnerai pas un centime, mais c'est ce que les institutions font avec l'argent des retraités etc. C'est délirant.

Peu de monde pense à acheter de l'or : l'or ne coûte pas cher aujourd'hui avec ces taux négatifs, il est même moins cher, parce qu'au lieu de prêter de l'argent aux banques centrales et de payer pour cela, vous pouvez acheter de l'or pour quasiment rien et le stocker à faible coût. L’or va bien sûr refléter tout cela, car la course vers le bas des monnaies ne fait que commencer... elles ont déjà chuté de 98-99 % depuis la fermeture de la fenêtre d'or par Nixon en 1971. Les monnaies ont pratiquement toutes chuté de 80% depuis 2000. Personne n'est au courant. Les gouvernements cachent le fait que la monnaie se dévalue de jour en jour Mais ils s'en rendront compte, parce qu’à part de l’or, il n'y aura pas grand chose d’autre à détenir. Bien sûr, tout le monde ne peut pas acheter de l'or, je comprends cela, mais l'or est tellement sous-évalué ; Je ne suis pas un gold bug, je vois l'or comme la conséquence des risques énormes dans le monde. Nous n'avons même pas parlé du marché des actions. J’ai indiqué il y a quelques semaines que nous avions ce que j'appelle les quatre sommets... la plupart d'entre vous sont trop jeunes pour se souvenir du groupe The Four Tops de la Motown. C'était probablement dans les années 60, mon époque. Le Dow a touché quatre sommets consécutifs avec des indicateurs Momentum plus faibles : une chute se profilait clairement. Le Dow Jones a déjà perdu plus de 1000 points. Pour l’instant, nous assistons à une petite correction, mais la prochaine sera violente. Nous casserons certainement le plus bas de décembre 2018... le Dow Jones pourrait baisser rapidement, d’environ 5000 points ou plus. Ce retournement du marché boursier pourrait se produire d'ici peu, dans les prochaines semaines.. Ce ne sera qu'un début, car nous entrerons dans un marché baissier séculaire à l'échelle mondiale.

Max Keiser : C'est vrai, en parlant de mauvaises habitudes… Parlons un instant de Warren Buffet qui, depuis des années, dénigre l’or. Selon lui, l’or ne rapporte pas d’intérêts et mieux vaut investir dans les actifs productifs. Eh bien maintenant l'or, même avec un rendement de 0%, bat les 15 000 milliards $ d’obligations souveraines qui offrent un rendement négatif ! Quelqu'un comme Warren Buffett, assis sur des centaines de milliards de dollars de liquidités, est sur le point d’être informé par sa banque qu'il devra payer des intérêts sur son propre argent et aura donc un rendement négatif. Son entêtement et son fanatisme idéologique lui empêcheront certainement de reconnaître la vérité, qu'il s'est trompé sur l'or et qu'il en a besoin pour diversifier son portefeuille. Ou alors, peut-être qu’il réalisera et convertira ses liquidités en or. Cela pourrait alors déclencher une ruée vers l'or... Qu'en pensez-vous Egon ?

Egon von Greyerz : Vous avez raison. Il ne va pas seulement perdre sur son cash, mais aussi des montants énormes sur ses actions et autres investissements. Les institutions vont se mettre à acheter du métal précieux, et une fois qu'elles commenceront toutes à investir dans l'or, elles devront payer cher. Imaginez qu’une grande institution veuille investir 1 milliard $ dans l'or, et que des centaines ou milliers d'institutions fassent pareil... Il sera impossible d'acheter 1 milliard d'or à 1400 $ ou 1500 $.. Il faudra plutôt payer 10 000 $ - 15 000 $. Les institutions obtiendront leur or, mais à des prix beaucoup plus élevés car, lors de la prochaine ruée vers l'or, le marché de l'or papier va s'effondrer. Les gens voudront du physique, mais il n'y en aura plus de disponible à ces niveaux de prix. Tout l’or physique produit aujourd'hui, 3 000 tonnes par an, est absorbé par le marché actuel très calme, principalement par l’Inde, la Chine et la Russie. Imaginez quand toutes les institutions se mettront à protéger leurs actifs contre l'inflation... même si elles investissent qu’un infime pourcentage de leurs actifs dans l’or, cela fera monter les prix parce qu'il n'y en a pas assez. L'or est sous-évalué et je suis certain qu’il dépassera les 10 000 $ - 15 000 $. Il n’y a pas assez d'or, le cours a été contenu pendant trop longtemps, et tout cela finira par exploser.

Max Keiser : Il me semble que moins de 1% des centaines de milliards d’actifs financiers mondiaux sont investis dans l'or. Permettez-moi de vous poser une question. M. Michael Hudson, que nous avons récemment reçu, pense que les taux d'intérêt négatifs pourraient descendre jusqu’à -25%. Quelle est votre opinion ?

Egon von Greyerz : C'est la fin du marché obligataire ; qui diable va prêter de l'argent aussi vite qu'avant à une banque en faillite à -25% ou payer 25%. Ils ne reverront pas leur argent. Ils ne ne récupéreront pas leur capital et cela leur coûtera un quart du capital chaque année ; je trouve cela ridicule. Avant que cela arrive, le marché obligataire se sera effondré : tout le monde va sortir des obligations, et, bien sûr, il n'y aura pas beaucoup d'alternatives, vu que le marché boursier et le marché immobilier seront en baisse. L'or ne peut pas absorber tout cet argent, c'est impossible.

La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.
Tags : Or Économie Crise financière Monnaie Banques centrales Marché actions Taux d'intérêt Dette Politique QE Banques
[Egon Von Greyerz]
Egon Von Greyerz Membre du conseil d'administration de Or.fr - Fondateur MAM

Egon von Greyerz est le fondateur de Matterhorn Asset Management AG et de Goldswitzerland.com. II est actionnaire et membre du conseil d'administration de Goldbroker.com depuis Novembre 2012. Egon von Greyerz avait prévu les problèmes actuels de l'économie mondiale il y a plus de 10 ans. En 2002, quand le prix de l'once d'or était de 300 $, MAM a recommandé à ses investisseurs de placer 50% de leurs actifs en or physique stocké hors du système bancaire. Egon von Greyerz a débuté sa carrière professionnelle à Genève en tant que banquier, puis a passé 17 ans en tant que directeur financier et vice-président de Dixons Group (DSG International Plc), le plus grand détaillant d’équipement électronique et électrique du Royaume-Uni. Depuis les années 1990, Egon von Greyerz a été impliqué activement dans les activités d’investissement financier, dont le conseil en opérations de fusions/acquisitions et en allocation d’actifs pour les fonds familiaux privés. Cela l’a conduit à créer Matterhorn Asset Management comme véhicule principal de gestion d’actifs fondée sur les principes de préservation du patrimoine. La Division Gold Switzerland a été créé pour faciliter l’achat et le stockage de l’or physique pour les investisseurs tant privés qu’institutionnels. Egon von Greyerz fait régulièrement des apparitions dans les médias (CNBC, BBC, King World News) et participe à des conférences sur l'investissement à travers le monde. Il publie également des articles sur les métaux précieux, l'économie mondiale et la préservation du patrimoine.


Il y a aussi les oeuvres d'art et ...la forêt.

  
Répondre
Luncyan
03/09/2019 20:54:30
0

Faut pas calculer une commodité par rapport à une monnaie mais par rapport à l'inflation cumulé dans cette monnaie.


Je donne un exemple.


30$ avec 127 d'inflation cumulé, c'est pas les mêmes 30$ avec 152 d'inflation cumulé

  
Répondre
MITTE
03/09/2019 20:43:53
0

👍 Oui, oui j’ai mis qques sous sur Certificat métaux précieux ou l’argent occupe une place importante.

L’or a tapé ses plus hauts niveaux dans quasiment toutes les monnaies. Donc en dollar, quasiment la plus forte des monnaies, le plus haut va être fait.

Pourquoi je dis cela ?

Parce que le plus haut de l’argent est à 30 € .,,,,

On respire un grand coup :

De 19 à 30 ça fait 58 % .... de hausse !

A raison de 3 % par séance en un mois on y est !

Et une résistance cassée ça s’achète.

Putain où va-t-on ?

  
Répondre
Luncyan
03/09/2019 19:32:38
0

:)

Message complété le 03/09/2019 19:33:05 par son auteur.

Pardon 4,5% - plus haut à 4,9%

  
Répondre
MITTE
03/09/2019 18:03:23
0

Certificat 100 % Or NL0006454928

Je ne sais plus quoi dire, quoi écrire, quoi penser, quoi anticiper, quoi faire ... Suis-je le seul ?

Encore + 1,40 % aujourd'hui, un magnifique et pur marubozu ( bougie sans mèche haute ni basse ) et en plus qui a eu l'intelligence de ne pas faire de T1 puisque la BB sup est à 129,98786 € et la clôture à 129,95 € !

Les BB s'ouvrent, la volatilité est de mise, la tenkan puis la kijun remontent encore plus fort vers le nord, il est difficile de ne pas anticiper, puisque les plus hauts ont été faits sur l'Or cotée en euros, qu'on n'aille pas taper les 135 €.

On n'achète pas une résistance mais sa cassure, c'est bien ça ?

Alors ... soit on tape les 135 €, on les casse et là faut trouver un nouvel objectif, soit ça va shorter, mais pour que ça shorte IL FAUDRA UN DECLIC, UN EVENEMENT, UNE JUSTIFICATION, UN MOTIF, enfin ce n'est pas une simple position graphique qui fera basculer les cours.

Des avis ?

NB : petite bougie des volumes, peu d'intervenants ont fait grimper les cours : de vrais acheteurs ou des shorteux qui se rachètent ?

Message complété le 03/09/2019 18:09:35 par son auteur.

OR en dollar : 1.557,45 +28,05 +1,83%

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  
Répondre
As du pif
03/09/2019 11:36:16
2

L' once en dollar : https://www.abcbourse.com/forums/msg710655_2100-a-minima♥♥♥

  
Répondre
MITTE
03/09/2019 10:32:14
0

Ares26 et OPHENIXO, I am so sorry, I beg your pardon, mais sa seigneurie, son excellence, sa vénérée, monte encore, l'Or continue de briller de ses mille feux.

Ce n'est pas trop dur de racheter ses positions vendeuses ? Plus vous rachetez, plus ça monte et plus les gens se disent : " merde, le train s'en va, faut que je rentre sinon je vais rester planté sur le quai, non ?

Allez, on plaisante mais :

- l'Or cotée en euros prend encore actuellement + 0,39% à 1399,33 €, après avoir tapé les 1400,45 € à 8h06 !!!

On rappelle que l'Or cotée en euros a cassé sa résistance des 1372 € de l'automne 2012. Plus haut " de tous les temps " en cotation en euros. Comment définir un objectif ? Va falloir que je bosse dessus. Si vous avez des idées n'hésitez pas, CAR ce serait peut-être sur cet objectif que l'Or consolidera, un peu, mais vraiment, non ?

Notre certificat 100 % Or prend, à sa 1 ère cotation, + 0,62 % à 128,95 €, le plus haut des 135 € ( de mémoire se rapproche ).

Tenkan et kijun montent de concert, les cours sont toujours à l'intérieur des BB, celles-ci ne sont pas trop ouvertes, le nuage est haussier, et notre analyse des bougies des prix et des volumes semblent s'avérer exact, non ?

L'Or, ce n'est pas notre monnaie universelle, non ?

A +

Message complété le 03/09/2019 10:46:40 par son auteur.

L'OR cotée en dollar n'est pas en reste puisqu'il prend + 0,74 % à 1540,75 $ l'once.

Là les objectifs sont plus facilement traçables, non ? 1850 - 1350 = 500 + 1850 = 2150 points ? Ou bien 1850 - 1550/1500 = 300/350 + 1850 = 2200/2150 points.


Sur le marché obligataire, les rendements des emprunts d'Etat reculent encore. Celui des Treasuries à 10 ans perd quatre points base à 1,147% et le Bund allemand de même échéance, taux de référence de la zone euro, suit le mouvement pour reculer à -0,74%.

CHANGES

La livre sterling perd 0,8% face au dollar, à 1,1967, au plus bas depuis le "flash crash" d'octobre 2016. Si l'on excepte ce mouvement extrême, marqué par une brève chute à 1,1491, la devise britannique est au plus bas depuis 1985.


PÉTROLE

Les contrats de référence sur le pétrole creusent leurs pertes. Le contrat sur le brut léger texan (WTI) abandonne 0,6% à 54,49 dollars le baril mais le Brent de mer du Nord perd plus de 1%, autour de 58,32 dollars.

Le 12 et le 18 " elles " devraient ( attention rien n'est acquis ) BAISSER ENCORE LEURS TAUX.

QUI VA EN PROFITER ?

  
Répondre
Luncyan
03/09/2019 06:41:07
0

On a tous les memes inquietudes pour le coup c’est un risque evident


C’est pour ça que ça se fera pas

  
Répondre
Dubaisan
03/09/2019 05:07:46
0

C’est marrant, j’ai évoqué le Libra et ce que j’en pensais le 24 août dernier sur la file du dessous... Content de voir qu’avec Mr Y. Mersh nous partageons les mêmes préoccupations et craintes.

  
Répondre

Forum de discussion Forum général

201909040959 705178
Ma liste