OK
Accueil > Communauté > Forum Forum général

OR et ICHIMOKU



MITTE
02/09/2019 20:31:40
0

Certificat 100 % Or NL0006454928 clôture à 128,15 € et " perd " - 0,08 %.

L'Or cotée en euros est elle à 1 393,92 € !!! ( et oui ) et gagne 0,70 %. ( les mesures que la BCE, que la FED vont prendre expliquent cela, non ? )

Le pire c'est la reine Christine : elle ne fera pas de sentiments avec les épargnants ( " estimez-vous heureux, on va faire en sorte que le monde continue de tourner alors vous allez contribuer en perdant de l'argent sur votre épargne ... )

Ce qui est intéressant aujourd'hui c'est peut-être ceci :

- la bougie des prix est verte en perdant 0,08 % : normal, on a ouvert à - 0,47 %, on est remonté à - 0,08 % donc la bougie des prix est verte,

- la bougie des volumes est énorme mais rouge; Explication ? Pas spécialiste mais d'abord outre le fait qu'il y a eu bcp plus de vendeurs que d'acheteurs mais, vu que le bougie des prix est verte, n'y aurait-il pas eu bcp de vendeurs qui ont peu vendu ( scalping ) et des acheteurs qui ont profité des - 0,47 % ce matin pour entrer sur le marché ou en remettre au pot, vu les temps qui s'annoncent ...

Bien évidemment on surveille tout cela comme le lait sur le feu.

Question quand même : les QE ont complètement fait exploser le fonctionnement " normal " des marchés, non ? ( ce n'est pas moi qui le dit, ce sont des dizaines d'intervenants qui le disent ).

Et bien, par le plus grand des hasards l'Or ne serait, elle, pas impactée par cette " distorsion de l'espace/temps " dans l'univers financier ? Non ?

Son mode de fonctionnement habituel ne pourrait-il pas en être affecté ?

Simples questions ...

L'étudiant en finance de Dauphine qui aurait, il y a quelques années, évoqué les " taux d'intérêts négatifs ", il aurait eu combien à son examen ?


  
Répondre
MITTE
02/09/2019 11:49:59
0

A OPHENIXO : qui a créé le veau d'Or ? Qui ? ( BCE / POLITIQUES INCAPABLES DE REFORMER / LES GRANDS HUMANISTES POUR CREER DU SOCIAL A TOUT VA ... , QUI ? )

Et au lieu d'arrêter la reine-mère Christine en remet une couche et pas des moindres ...

Donc l'Or monte ...

Alors il suffit de baisser pour ramasser .... Mais on fait attention de ne pas se faire piéger ...

Ceci étant : ce matin le certificat 100% Or NL0006454928 consolide de - 0,47 % dans sa 1ère cotation du jour, on verra celle de l'après-midi.

L"Or cotée en euros, lui par contre, prend 0,46 % à 1390,65 € l'once.

Bonne journée, c'est l'heure du fitness .... y-a du " beau monde " à la salle ! Oups !

Lol !


  
Répondre
0PHENIX0
02/09/2019 00:39:35
1

On frise l'idolâtrie

  
Répondre
MITTE
01/09/2019 18:37:09
0

Les 15 000 milliards d'obligations à taux d'intérêts négatifs seront bientôt allégrement dépassés :


"
Taux : le 3 ans italien redevient négatif, le 50 ans suisse à -0,43%

Jean-Baptiste André, publié le 30/08/2019 à 10h54

(Boursier.com) — Le nombre d'obligations d'Etat se négociant avec des taux négatifs augmente chaque jour ou presque. En Europe, on ne compte plus les titres, aussi bien de courte que de très longue échéance, présentant des rendements négatifs. Ce matin, c'est le taux de l'emprunt d'Etat à 3 ans italien qui est passé sous la barre du zéro pour la première fois depuis mai 2018. Le taux du 10 ans transalpin est lui désormais inférieur à 1%. Alors qu'on se dirigeait vers une nouvelle crise politique de l'autre côté des Alpes, les investisseurs semblent désormais miser sur la formation rapide d'un nouveau gouvernement de coalition entre le Mouvement 5 Etoiles et le Parti démocrate, éloignant ainsi la perspective d'élections législatives.

Si cette détente des taux italiens est une très bonne nouvelle pour Rome, l'Italie est encore loin des cas allemands ou suisses. Au bord du lac Léman, ce sont tous les titres souverains qui se négocient avec des taux négatifs, de l'obligation à une semaine à celle à 50 ans ! Cette dernière affiche aujourd'hui un rendement de -0,43% quand le taux à 10 ans atteint -1%. En Allemagne, la situation est identique avec un taux à 3 mois de -0,72% et un rendement à 30 ans de -0,21% "

Commentaire :

A votre avis : c'est bon ou pas bon pour l'Or ?


  
Répondre
MITTE
01/09/2019 11:14:26
0

La question aujourd'hui c'est de savoir comment conserver et protéger, les années qui viennent, son patrimoine.

Il n'est pas ici question de spéculation, de prise de risque inconsidérée, ce n'est pas le genre de la maison, il est juste question, outre l'immobilier, de trouver l'actif qui sécurisera au mieux ou de la moins mauvaise des façons, votre patrimoine.

A cette question, l'Or figure dans la short list des supports susceptibles d'apporter une réponse valide à la question que vous vous posez.

Il y a aussi la forêt en europe ou, pourquoi pas en afrique, et les objets d'art. Mais ces deux" réceptacles " ne sont pas d'un abord:accès facile. Ils imposent de sérieusement se documenter à propos de sujets difficiles.

Les votures de collection ( pas nécessairement des ferrari ) c'est aussi pas mal, mais ça il faut s'y prendre très jeune.

  
Répondre
Luncyan
01/09/2019 01:21:08
0

Je trouve ça marrant l’idee de dire « le meilleur moyen de pas inquieter les investisseurs c’est d’annuler la dette » on dit au gars, tu pouvais faire -20% sur une remonté de taux au pire des cas .. enfin ça c’etait avant qu’on decide de pas du tout te rembourser (-100%)

Message complété le 01/09/2019 01:21:38 par son auteur.

Y’aura aucune annulation de dette, on va imprimer de l’argent et faire en sorte que les taux ne remontent pas

Message complété le 01/09/2019 01:22:52 par son auteur.

Seuls les US peuvent faire defaut, et celui qui est pas content perd internet, le gps, visa, mastercard, swift, et l’acces au dollar, et il se prend une invasion de G.I armée de baillonettes

  
Répondre
MITTE
31/08/2019 22:59:40
0

Les raffineurs suisses font état d'un ralentissement du marché physique - accalmie avant la tempête ?

Enfin, un message très important sur le marché physique. Tous les raffineurs suisses font état d'une activité très lente et de niveaux de stocks nettement supérieurs à la normale. Les Chinois et les Indiens achètent très peu en ce moment. En Thaïlande et en Indonésie, les acteurs du marché local prennent leurs bénéfices et vendent.

L'envolée de la demande d'or observée au cours des dix dernières semaines n'est donc certainement pas liée à une demande élevée pour le physique. D'autres sociétés similaires à la notre observent une bonne demande physique de la part des investisseurs qui souhaitent préserver leur patrimoine. Mais cela ne compense évidemment pas la baisse de la demande de la Chine et de l'Inde.

Ainsi, cette récente hausse de prix de 250 $ provient principalement du marché papier. Les ETF ont également augmenté leurs avoirs, mais nous ne pouvons jamais être certains qu'ils achètent réellement de l'or physique.

Nous associons généralement la baisse du cours de l'or aux ventes sur le marché papier, mais nous constatons maintenant que le marché papier fait aussi grimper le prix de l'or. Cela pourrait être considéré comme négatif à court terme, puisque les acheteurs de papier ne sont pas des détenteurs à long terme. Mais rien n'empêche le marché papier de pousser l'or et l'argent beaucoup plus haut avant de corriger. Ce mouvement de prix est probable, comme je l'ai indiqué ci-dessus. Et un prix plus élevé peut facilement attirer une plus grande demande pour le physique.

Ce que nous voyons à court terme sur le marché physique est certainement une accalmie estivale avant la tempête de l'automne.

Les investisseurs qui achètent de l'or physique à des fins de préservation du patrimoine ne devraient pas s'inquiéter de ces anomalies à court terme sur le marché. Au lieu de cela, ils devraient acheter de l'or et de l'argent physique tant qu'il y en a encore. Le risque global est plus grand que jamais et la détention de métaux précieux est la meilleure assurance vie que vous puissiez détenir.

Message complété le 31/08/2019 23:06:42 par son auteur.

Suis allé trop vite ... le post a été envoyé avant les précisions suivantes :

Cet extrait est signe de Egon von Greyerz, fin connaisseur des marchés de l'Or et de la conservation du patrimoine.

C'est intéressant ce " jeu " entre l'Or papier et l'Or physique, l'un peut-être plus spéculatif, l'autre plus " éternel ".

  
Répondre
MITTE
31/08/2019 19:42:59
1

Le marché obligataire mondial dépasse maintenant les 100 000 milliards de dollars.

Voici la conclusion de l'article que je vous suggère de lire. Il date de mars 2018 mais il est toujours, amha, d'actualité. Mais lisez le jusqu'au bout.

Sa conclusion est la suivante :

" Personne ne sait comment calmer la grande peur des marchés. Ou plutôt si : il faut faire en sorte que les causes de la peur disparaissent. Et pour y parvenir, il n’y a, en réalité, pas d’autre moyen que faire dégonfler la taille pachydermique du marché obligataire en procédant à des annulations massives de dettes souveraines. A ma connaissance, dans le champ politique, seule la France insoumise a cette lucidité "

Donc, si on met déjà de côté le fait que sur les 100 000 milliards de dettes, 15 000 milliards sont déjà à taux d'intérêts négatifs, donc les créanciers ( surtout des Etats ) perdent de l'argent, vaudra-t-il mieux être dans le années à venir, investis en obligations, principalement d'Etats, ou être investis en Or quand les Etats décideront d'annulations massives de dettes souveraines ?

L'abaissement des taux d'intérêts - déjà très bas, voire négatifs - qui se profilent vont encore accentuer et aggraver le phénomène.

Je plains les détenteurs de contrats d'assurance-vie. Dans un an ou deux les plus mauvais contrats ne seront plus de très loin de faire perdre de l'argent à leurs détenteurs.

Voici l'article :

Marchés obligataires : après la grande bouffe, la grande peur

Posted by Laurent Miermont | 27 Mar 2018 | Économie | 0
Marchés obligataires : après la grande bouffe, la grande peur

Par Laurent Miermont, élu de Paris 13, Socio

Contrairement à ce que peut faire croire au téléspectateur le bandeau défilant de BFM-TV, le plus gros marché financier du monde n’est pas le marché des actions, mais celui des obligations, où s’échangent les titres de dette des Etats et des grandes entreprises. Certes, la palme est remportée de peu : la taille du marché obligataire mondial, avec 100.000 milliards de dollars en 2017, dépasse celle du marché actions de « seulement » 8000 milliards. Mais sa progression est phénoménale : le volume des obligations a été multiplié par 10 depuis 1990, notamment sous l’effet de l’explosion des dettes souveraines des pays industrialisés.

Le point commun du marché obligataire avec le marché actions est que sa tendance se décide aux Etats-Unis. Ceux-ci représentent en effet à eux seuls 37% du marché obligataire, contre 44% pour tous les autres pays développés (Japon, Royaume-Uni, membres de la zone euro…) et 18% pour les pays émergents (essentiellement Sud-Est asiatique, la Chine étant peu émettrice d’obligations).

Comme vous le savez sans doute, c’est le marché obligataire qui détermine les taux d’intérêts à long terme, particulièrement les rendements à 10 ans, qui sont les principaux titres de dettes émis par les Etats. Et comme moins de monde le sait, lorsque le prix des obligations monte, leur taux d’intérêt baisse, et inversement. C’est ce mécanisme qu’il s’agit d’étudier, afin de voir dans un second temps dans quelle situation (très instable) se trouve actuellement le marché obligataire mondial.

Imaginons un pays, au hasard les Etats-Unis, souhaitant refinancer sa dette au moment où son déficit explose, à cause d’une loi de finances supprimant la moitié des impôts payés par les riches (toute ressemblance avec une République au drapeau tricolore est purement fortuite), augmentant le budget de l’armée et budgétant des sommes folles pour construire un mur.

Aux Etats-Unis, les taux à 10 ans sont de l’ordre de 2,5% actuellement. Mais les marchés sont très nerveux à cause de la politique budgétaire de Trump, et tout le monde anticipe une remontée rapide à 3%, voire plus. On a l’impression que 2,5% ou 3%, ça ne change pas grand-chose. Or ça n’est pas rien, loin s’en faut, mais pour s’en rendre compte il faut comprendre comment fluctue le prix des obligations.

On prendra pour ce faire un Bond du Trésor US à 10 ans, de valeur 100$, dont le «coupon» annuel est de 2,5$ (soit 2,5% d’intérêt). Si les taux remontent à 3%, quel sera le nouveau prix de cette obligation ? Pour le déterminer, il faut que le montant du «coupon» (les 2,5$) soit égal non plus à 2,5% mais à 3%.

Divisez 2,5 par 3, cela donne 0,83. Multipliez 0,83 par 100 et vous obtenez 83$, le nouveau prix de l’obligation permettant d’ajuster les anciens taux d’intérêt (2,5%) aux nouveaux (3%). L’obligation émise à 100$ ne vaut plus que 83$ : elle a perdu 17% juste à cause d’une hausse de 0,5 point des taux d’intérêt ! En résumé, c’est comme cela que survient un krach obligataire. Lorsque les taux d’intérêt montent brusquement, le prix des anciennes obligations diminue de façon purement mathématique (et inversement : si vous avez émis une obligation de 100$ à 3% et que les taux baissent à 2,5%, alors son nouveau prix est de 3/2,5 = 1,2 x 100 = 120$). Voilà pourquoi les obligations montent quand les taux baissent, et pourquoi elles baissent quand les taux montent.

En 2007, au moment de la grande crise financière, les taux à 10 ans américains tournaient autour de 5%. Puis ils ont baissé jusqu’à 0,7% vers 2013, pour remonter tout doucement, très graduellement, jusqu’à 2% fin 2017. Vous imaginez l’argent gagné par les acheteurs d’obligations de 2007 grâce à cette chute des taux. Eh bien imaginez maintenant ce qu’ils pourraient perdre sur des obligations achetées en 2013. Faites le calcul. Si les taux remontent à 3%, la perte sur une obligation de valeur 100 en 2013 sera de… 77%.

Le marché obligataire peut donc faire très, très mal. Or actuellement les taux se tendent fortement sur ce marché. Tout le monde anticipe leur remontée à 3%, voire plus. La vitesse de passage de 2,5 à « 3 voire plus » est ce qui fait le krach – ou pas. Elle dépend de nombreux facteurs. Parmi ceux-ci, il y a la fin annoncée de la planche à billets. La Banque centrale américaine (ou « Federal Reserve » ou « Fed ») a racheté depuis 2011 pour plus de… 4500 milliards de bonds du Trésor sur le marché obligataire. Quand vous rachetez, le prix grimpe. Et donc le taux d’intérêt baisse. C’est comme cela que la Fed a réussi à faire plonger les taux de 5% en 2007 à 0,7% en 2013-2014.

Mais cette planche à billets va s’arrêter car le cash déversé sur les capitalistes par la Fed (rassurez-vous, en Europe la BCE a fait exactement la même chose) n’a pas servi pour investir dans l’économie réelle mais pour spéculer à la bourse. Les prix sont montés très haut. Beaucoup trop haut. Même avec les profits faramineux enregistrés ces dernières années, le cours des actions est trop cher. Il faut donc s’efforcer de faire dégonfler la bulle ; et cesser de refiler du cash aux capitalistes. Mais ceux-ci s’inquiètent. Ils voient que la politique budgétaire de Trump va faire exploser le déficit, donc la dette. Les capitalistes seront mis à contribution pour la financer, mais ils en exigeront forcément des taux d’intérêt plus élevés.

Nous sommes face à deux phénomènes cumulatifs : l’arrosage de cash par la Fed s’est arrêté ; et le déficit public américain va exploser (au vu de la dernière loi de finances américaine, il se creusera de… 710 milliards de dollars par an pendant les 10 prochaines années !). Les taux d’intérêt vont forcément monter : les mathématiques s’appliqueront au marché obligataire, alors que le prix des obligations est, comme celui des actions, très cher.

Le risque d’effondrement est donc très élevé. Les capitalistes ont peur. Ils préfèreraient que les taux restent bas, que la Fed continue de leur imprimer des milliers de milliards de dollars pour soutenir le cours des actions – et le font savoir. Le yoyo enregistré depuis janvier 2018, avec un mois de mars vraiment bof, résulte de cette pression des marchés sur les autorités budgétaires et monétaires américaines.

Quelle bonne nouvelle pourrait dissiper ces craintes ? Que pourrait-il arriver, pour à la fois soutenir le prix des actions, alors que l’arrosage de cash s’arrête, et soutenir celui des obligations, alors que les taux montent ? Même en extrayant encore plus de profits, même en rachetant davantage leurs propres actions, les entreprises ne peuvent plus justifier leur cours de bourse ; et le Gouvernement américain ne peut plus justifier des taux d’intérêt si bas.

Personne ne sait comment calmer la grande peur des marchés. Ou plutôt si : il faut faire en sorte que les causes de la peur disparaissent. Et pour y parvenir, il n’y a, en réalité, pas d’autre moyen que faire dégonfler la taille pachydermique du marché obligataire en procédant à des annulations massives de dettes souveraines. A ma connaissance, dans le champ politique, seule la France insoumise a cette lucidité.

  
Répondre
Luncyan
31/08/2019 18:49:50
0

L'or coule si ils ne lancent pas l'inflation et supprime les dettes. Yaura aucun interet à se couvrir contre l'inflation si on part en deflation.


C'est pas le scenario central.

  
Répondre
MITTE
31/08/2019 18:44:32
0



OPHENIXO

" C'est bien connu, l'or monte très vite mais quand il s'agit de baisser il prend son temps :) "

Je comprends, je comprends, enfin je pense ...

Tu maîtrises Ichimoku aussi bien que moi, voire mieux ou beaucoup mieux, donc tu sais qu'en tendance les cours reviennent systématiquement taper la tenkan et que, bien souvent, les cours en profitent ( puisqu'ils se sont assurés d'être raccord avec la tenkan - et au demeurant les autres éléments techniques d'ichimoku ) pour repartir de plus belle dans la tendance.

Cette dernière peut être haussière ou baissière, ce qui permet les achats sur replis et les ventes sur rebonds.

Actuellement le certificat est sur les 128,25 €. La tenkan est à 126,75 € et le kijun est à 122,70.

C-a-d que la tenkan est à - 1,17 % sous le niveau des cours et le kijun est à - 4,33 % sous le niveau des cours.

Voilà je pense que tu as compris.

Que les cours tapent la tenkan, pas de problème. Ça dure un peu, voire ça passe en-dessous, puis ça remonte etc ... : pourquoi pas uun petit achat.

Entre la tenkan et la kijun, c-a-d si les cours ne veulent pas remonter, végètent entre la tenkan et la kijun et si ça dure : analyse de la situation du point de vue fondamental : pourquoi ça baisse, etc .... :

- si l'analyse fondamentale le " permet " : pourquoi pas de tous petits achats

- si l'analyse fondamentale n'est pas " ok " :

- statu quo tant que l'on reste au-dessus de kijun

- vente totale ou en très grosse partie si les cours cassent le kijun et ne le repassent pas suite au classique pull back.


Voilà, suis pas prof d'Ichimoku, ni de quoi que ce soit, ni devin, mais en l'état actuel je ne vois vraiment pas le risque à être fortement exposé en Or quand bien même celle-ci serait très volatile et à en sortir suivant le schéma brièvement décrit ci-dessus.

La vraie question à se poser est la suivante : pourquoi l'Or monte, ses raisons, la probabilité que les raisons pour laquelle l'or monte risquent de perdurer.

Et a l'instant " t " où l'on cause il faudrait qu'on m'explique pourquoi l'or repartirait " durablement " à la baisse ?

Le QE des BC est une folie, une monstruosité générée par l'incapacité et la peur des politique de voir leur tête promenée au bout d'une pique : réponse de Jacques Chirac à Christian de Boissieu qui le pressait de ... " réformer ".

Maintenant si vous voulez vendre votre or, voir la jouer à découvert ( au-demeurant je ne sais pas comment on fait ) et bien faites le. Certains l'ont peut-être fait ... et ont été obligés de se racheter, tant l'or montait, ce qui a encore fait plus grimper l'or.

Non ?

Tout ceci n'étant que des suppositions, voire des élucubrations.

Sur ce bon week end.

Trump a maintenu ses taxes; Bonne nouvelle, non ?

Pour l'or.

Ah j'oubliais !

Si, si l'or peut baisser : il faudrait que tous les gouvernements du monde se réunissent en symposium à NYC, à l'ONU, discutent, règlent le problème de la dette mondiale sur 50 ou 100 ans, répartissent mieux les richesses mondiales, règlent le problème de l'accès aux matières premières, favorisent l'éducation et la redistribution des richesses et ....

... et ...

L'Or aurait du souci à se faire.

Vous y croyez, là, maintenant, dans les mois qui viennent ?

LOL !


  
Répondre
Luncyan
31/08/2019 11:07:24
0

On est au plus haut niveau volatilité sur l'or Ares.


Quand l'or descend, la volatilité aussi :)

Message complété le 31/08/2019 11:09:59 par son auteur.

Après, c'est pas une raison, n'importe quel gourou est lng sur l'or depuis 2015 lol

Message complété le 31/08/2019 11:10:46 par son auteur.

Perso si j'avais 60k si j'y mettrai 20 sur l'or, 20 sur l'argent et 20 sur le platine

  
Répondre
Ares26
31/08/2019 11:04:02
0

Bonjour à tous,

Mitte,

Fondamentalement je suis haussier sur l'or, perso j'ai acheté de l'or en début d'année 2018.

Mais la on frôle la complaisance sur l'or, n'importe quel gourou et intervenant de marché qu'on peut lire ou entendre est haussier sur l'Or avec des cibles plus ou moins farfelu donc perso je n'aime pas cette situation est honnêtement si l'or retrace de 100 à 150$ en ligne droite je serai même pas surpris

Donc je serai plutôt acheteur de volatilité sur l'or mais bon ceci n'est pas un conseil hein mais un simple avis.


Cordialement

  
Répondre
0PHENIX0
31/08/2019 07:47:38
0

"Mais bon, nul n'est devin, mais Ichimoku nous donnera des signaux d'alerte pour le cas où la tendance en cours viendrait à :

- marquer le pas,

- vraiment stagner,

- commencer à s'affaiblir,

- passer en tendance baissière,

- puis s'effondrer.

Si tel pouvait être le cas, vous voyez on aurait largement le temps de " sortir " avec armes et bagages."


C'est bien connu, l'or monte très vite mais quand il s'agit de baisser il prend son temps :)

  
Répondre
MITTE
30/08/2019 19:59:27
0

Certificat 100 % Or NL0006454928

Toujours en hausse : + 0,23% à 128,25 €

On notera de tous petits volumes.

L'Or cotée en euros : Or 1 384,79 € + 0,22 %


Message complété le 30/08/2019 20:02:11 par son auteur.

L'Or cotée en dollar semble être plus travaillée :

Or 1.527,35 -9,55 -0,62%

  
Répondre
Luncyan
30/08/2019 13:38:06
0

Je vais repondre a la question de Ares.

Le scenario du jour ou il y aura un krack c’est une deflation et le dollar sera tres important pour continuer a pouvoir payer les dettes donc il y aura une course a cette monnaie.

Mais ensuite il y aura un reverse tout a fait opposé quand les banques centrales vont inonder comme jamais le monde d’argent et là l’or va exploser.

Ceux qui vendent l’or sont ceux qui veulent jouer la premiere partie et acheter du dollar, ceux qui sont actuellement obligés pour payer leurs dettes, ceux qui pensent qu’il est trop cher (en rapport a son niveau debut 2000) ceux qui veulent faire de la relance sans dettes, un tas de monde est vendeur d’or

Message complété le 30/08/2019 13:38:28 par son auteur.

Je parle juste d’or dans le secteur financier

  
Répondre
MITTE
30/08/2019 12:58:00
0

E T E en formation sur l'Or libellée en dollar ?

A suivre ...

L'Or, on la surveille comme le lait sur le feu, non ?

  
Répondre
MITTE
29/08/2019 23:26:36
1

Selon vous qui sur ce forum et sur les marchés est baissier sur l'Or ?

Je me permet de faire l'avocat du diable hein mais posez-vous la question la réponse vous rapportera peut être gros.

Commentaires :

1 - Très peu s'expriment sur le sujet sur le forum, donc difficile de répondre.

2 - " Sur les marchés " ? Apparemment, s'il y en a, ils sont bien cachés et ne se manifestent pas trop.

De plus quand vous entendez la reine Christine dire que : " « Il est clair que la politique monétaire a besoin de rester très accommodante dans un avenir prévisible », a-t-elle dit dans des réponses écrites au Parlement européen publiées jeudi, dans le cadre de la procédure de validation de sa nomination, ajoutant que la BCE n'avait pas encore atteint « le plancher » de sa politique en matière de taux d'intérêt "

je reste circonspect sur de grosses positions qui auraient été déjà prises sur l'Or en la jouant à la baisse.

Mais bon, nul n'est devin, mais Ichimoku nous donnera des signaux d'alerte pour le cas où la tendance en cours viendrait à :

- marquer le pas,

- vraiment stagner,

- commencer à s'affaiblir,

- passer en tendance baissière,

- puis s'effondrer.

Si tel pouvait être le cas, vous voyez on aurait largement le temps de " sortir " avec armes et bagages.

Pour l'instant, on est sur des résistances sur l'or libellée en euros, on approche d'un plus haut de tous les temps sur le certificat 100 % Or NL0006454928, et on a encore un peu de marge pour le plus haut de l'Or libellé en dollar.

Le tout dans un environnement de guerre des monnaies qui s'annonce, donc il faudrait qu'on me donne des arguments sérieux militant en faveur de grosses positions qui auraient pu être prises, à la baisse, sur l'OR.

  
Répondre
MITTE
29/08/2019 22:06:33
0

Certificat 100% Or NL0006454928

Alors même que l'or cotée en euro et celle cotée en dollar ont baissé ce jour et bien notre certificat affiche encore une petite hausse.

Pourquoi cette divergence ? Certainement des éléments techniques que je ne maîtrise pas. BNP et ses services a-t-elle peut-être bien " conçu " et " travaillé " son certificat ? Je ne sais pas, en tous les cas, une petite hausse de + 0,16 % aujourd'hui.

Tenkan et kijun toujours plats, ça pourrait durer quelques jours encore à moins d'une survenance impromptue d'un évènement extérieur fort. Ces plats de tenkan et de kijun sont bien intéressants, ça permet aux cours de souffler, histoire de voir s'ils sont bien " raccords " avec leurs deux droites. Toutefois la zone tenkan/kijun commence à être trop grande, ce serait bien qu'elle se referme dans la dizaine de jours qui viennent, faute de quoi elle attesterait d'un ralentissement de la hausse, voire un peu plus. A suivre.

La bougie du volume, verte, dépasse la moyenne de ceux-ci, signe d'un intérêt encore présent et fort des acheteurs.

  
Répondre
Luncyan
29/08/2019 18:05:34
0

MITTE oui et non, pas de regret personnellement j’etais sur les obligations qui ont fait mieu que l’or de sept 2018 a avril 2019

Message complété le 29/08/2019 18:06:55 par son auteur.

Oula je suis fatigué, « j’etais sur que* les obligations ont fait mieu »

Message complété le 29/08/2019 18:07:51 par son auteur.

C’est pas mieu, bref regardes le bund allemand je suis pas sur que l’or l’ai battu

  
Répondre
Ares26
29/08/2019 18:01:47
0

Bonjour Mitte,

Je suis un de vos nombreux lecteurs anonymes, merci pour le partage est le travail.

Sinon concernant l'or j'ai une petite question à vous soumettre.

Selon vous qui sur ce forum et sur les marchés est baissier sur l'Or ?

Je me permet de faire l'avocat du diable hein mais posez-vous la question la réponse vous rapportera peut être gros.


Cordialement

  
Répondre

Forum de discussion Forum général

201909022031 705178
Ma liste