OK
Accueil  > Communauté   > Forum Detente

Guerre USA-Chine



0PHENIX0
09/10/2019 07:20:18
0

Venant de l'administration du Maboul, ça vaut son pesant de cacahuètes 😁

WASHINGTON, 9 octobre (Reuters) - Les Etats-Unis ont imposé des restrictions à la délivrance de visas à plusieurs membres du gouvernement et du Parti communiste chinois jugés responsables d'atteintes aux droits de la minorité musulmane de la province du Xinjiang, a annoncé mardi le département d'Etat américain.

  
Répondre
Dubaisan
09/10/2019 00:10:10
2

La délégation commerciale de la Chine, dirigée par le vice-premier ministre Liu He, est partie mardi pour les États-Unis pour une nouvelle série de négociations commerciales aux enjeux élevés entre les deux plus grandes économies du monde.

Ce 13e cycle de négociations est sujet à une plus grande incertitude, ont déclaré des sources proches du sujet.

« Le gouvernement chinois a normalisé ses relations tendues avec les États-Unis et préfère s'en tenir à ses objectifs de développement intérieur et à sa politique de patience stratégique en tant que priorités. La guerre commerciale est un obstacle et nous ne savons pas quand elle prendra fin», selon la source.

Les pourparlers peuvent déboucher sur trois résultats :

1- Les États-Unis diffèrent la mise en application de l'augmentation des droits de douane ;

2- Les États-Unis imposent les droits de douane ;

3- ou dans le pire des cas - les États-Unis imposent non seulement les droits de douane, mais prennent également d'autres mesures pour intensifier la guerre commerciale. (Il est toujours possible que la guerre commerciale s'étende à l'avenir aux secteurs de la technologie et des services financiers).

"Il est très difficile de prédire même la direction du résultat cette fois-ci, alors que le président américain Donald Trump fait face à une enquête de destitution et que les États-Unis sont rentrés dans le cycle électoral ", a déclaré Diao Daming, professeur associé à l'Université Renmin de Chine à Beijing.

Les États-Unis insistent sur un vaste accord commercial, incluant "le transfert forcé de technologie, les droits de propriété intellectuelle, les services, les barrières non tarifaires, l'agriculture et l'application", selon la déclaration de la Maison-Blanche.

La Chine, elle, ne cédera pas ses intérêts fondamentaux en échange d'un vaste accord commercial. Si un consensus peut être atteint entre les deux pays, un accord "incomplet" reste le meilleur choix pour les Etats-Unis. Si Washington est trop ambitieux et irréaliste pour résoudre une fois pour toutes des problèmes économiques complexes, les Etats-Unis n’obtiendront rien, pas même un accord incomplet avec la Chine.

Les faits nouveaux pouvant influer sur les discussions :

1) Le ministère américain du commerce a annoncé lundi qu'il mettait sur liste noire 28 entités chinoises qu'il prétend impliquées dans des violations et abus de droits. Il est difficile de voir comment cette dernière liste noire et le moment de son annonce, affecteront les négociations commerciales cette semaine. Côté chinois, pour l’instant, aucune réaction officielle.

2) La "semaine d'or" a connu un boom du tourisme et de la consommation : 782 millions de voyages touristiques nationaux effectués pendant les sept jours de vacances de la Fête nationale, soit 7,81 % de plus que l'année dernière. Les recettes touristiques ont atteint près de 650 milliards de yuans (environ 90,94 milliards de dollars US) pendant les vacances qui dure du 1er au 7 octobre, en hausse de 8,47 pour cent, selon le ministère.

Depuis plusieurs années, la Chine s'efforce de passer d'un modèle axé sur l'exportation et l'investissement à un modèle axé sur la consommation. Cette transition est en cours. Plus la consommation intérieure de la Chine augmente rapidement, moins il restera de monnaie d'échange entre les mains des Etats-Unis.

3) Le déficit commercial des États-Unis s'est creusé en août pour la première fois en trois mois, les exportations ayant augmenté mais les importations ayant augmenté davantage. Le département du Commerce a déclaré vendredi que le déficit commercial américain s'était creusé de 1,6 % en août pour atteindre 54,9 milliards de dollars.


Message complété le 09/10/2019 06:24:42 par son auteur.

Le type d'entreprises blacklistées montre clairement la direction que le Département d'Etat continuera de prendre avec sa liste noire. Il s'agit en l'occurrence d'entreprises chinoises qui sont déjà mondiales, qui fournissent une infrastructure technologique difficile à remplacer une fois qu'elle a été acquise et qui pourrait être utilisée pour renforcer les services de renseignement et les organisations militaires de la Chine.

L'inscription de ces entreprises sur la liste noire plaira à certains membres de la communauté du renseignement qui soutiennent depuis longtemps que le fait de permettre aux entreprises chinoises de fournir une infrastructure technologique aux États-Unis nuirait à la capacité des États-Unis de se défendre. Mais cela créera aussi des divisions avec les organisations commerciales axées sur le libre-échange et causera probablement d'autres perturbations dans les négociations commerciales en cours entre l'administration Trump et le président chinois Xi Jinping.

  
Répondre
0PHENIX0
08/10/2019 08:17:07
0

Les services, du pareil au même 😨


L'activité dans les services en Chine a connu en septembre son rythme de progression le plus faible depuis sept mois, selon un indice indépendant publié mardi, dans un contexte de guerre commerciale avec Washington.


L'indice des directeurs d'achat (PMI) pour les services, calculé par le cabinet IHS Markit et publié par le groupe de médias Caixin, s'est établi à 51,3 le mois dernier, contre 52,1 en août.


Ce secteur crucial de la deuxième économie mondiale continue toutefois de croître: un chiffre au-dessus de 50 témoigne d'une expansion de l'activité, et en-deçà d'une contraction.


"Les ventes à l'exportation ont poursuivi leur baisse, tandis que le secteur a largement été porté par la demande intérieure", souligne Zhong Zhengsheng, analyste de CBEM, cabinet affilié à Caixin.

  
Répondre
Dubaisan
03/10/2019 06:57:39
3

1 ) Cette decision de l'OMC , que Trump avait menace de quitter (les USA contribuent a hauteur de 11.382% au budget de l'OMC) arrive bien a point. En esperant que la plainte des europeens contre Boeing intervienne rapidement et soit aussi favorable aux europeens dont la contribution globale de chaque pays au budget de l'OMC atteint 33.6%.

2) Pour Airbus qui possede a Mobile (Alabama) son usine d'assemblage de A320 et vient de lancer avec Bombardier une nouvelle ligne d'assemblage des A220, les effets seront indirects.

Ce sont tous les fournisseurs sous-traitants d'Airbus et de Boeing et notamment francais qui vont souffrir et devront reserver leurs futurs investissements a la creation de filiales de production aux USA.

3) Pour l'agriculture, les europeens devront ouvrir beaucoup plus largement leurs marches aux produits americains ou... devront sortir leur mouchoirs de leurs poches...

4) Il y a par ailleurs beaucoup d'autres pans que Trump veut negocier et mettre dans la balance comme l'automobile et ses sous-traitants, les armements, gaz liquefie, petrole etc....

5) Enfin peut-etre faut-il voir dans ce revirement de Trump contre l'Europe, le signe que son administration envisage maintenant comme tres probable et reellement possible la signature d'un accord meme a minima avec la Chine...

  
Répondre
HD-MAICO
02/10/2019 22:19:15
1

je crois qu'il ya la même chose sur Boeing.

L'UE contre USA ...


Attente de verdict...

  
Répondre
0PHENIX0
02/10/2019 22:16:10
0

Après la Chine, c'est au tour de l'UE, avions et produits agricoles ... comme mise en bouche ?


https://www.cnbc.com/2019/10/02/us-to-impose-tariffs-on-eu-products-after-wto-victory.html



  
Répondre
0PHENIX0
02/10/2019 22:00:25
0

The drop in the Dow came after reports showed slowing in September for both manufacturing and hiring.

https://www.cnbc.com/2019/10/02/the-dow-is-down-over-800-points-in-two-days-heres-whats-happening.html

  
Répondre
Dubaisan
01/10/2019 23:13:31
2

Salut 0phenix0,

Concernant l’evolution de mon CA, la crise de 2008 était passée par là. Le repli sur soi des pays et la montée des “populismes” me semblait évidents dès le début de 2009. Je pensais surtout qu’une crise financière pire que 1929, allait arriver mais pas du tout anticipé la réaction des Banques Centrales....

  
Répondre
0PHENIX0
01/10/2019 22:44:42
1

Idem chez Trumpland


NEW YORK, 1er octobre (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse mardi soir, tirée vers le bas par le chiffre décevant de l'indice ISM de l'activité manufacturière en septembre, qui alimente les craintes sur l'économie américaine.


L'indice Dow Jones a perdu 343,79 points (1,28%), à 26.573,04. Le S&P-500, plus large, cède 36,49 points (1,23%), à 2.940,25. Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, lâche 90,65 points (1,13%) à 7.908,69.


Wall Street, dont les trois indices phare avaient ouvert en hausse, a basculé dans le rouge après la publication de l'indice ISM qui a montré que l'activité manufacturière s'était contractée en septembre aux Etats-Unis à son niveau le plus faible depuis près de dix ans dans un contexte de détérioration de la conjoncture économique et de tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis.

  
Répondre
0PHENIX0
30/09/2019 06:37:16
1

Ce n'est guère mieux au Japon :

TOKYO, 30 septembre (Reuters) - La production industrielle au Japon a décliné plus qu'attendu en août, selon les données officielles publiées lundi, mettant en exergue les pressions accrues auxquelles l'économie nippone et les industriels font face dans un contexte de conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine.


D'autres statistiques gouvernementales montrent cependant que les ventes au détail ont progressé à un rythme plus important qu'anticipé, soulignant la solidité de la consommation privée avant la hausse de la TVA programmée le 1er octobre.


La production industrielle a décliné de 1,2% en août en rythme mensuel, après une progression de 1,3% en juillet et alors que le consensus donnait un recul moins important (-0,5%).


Selon les données officielles, ce ralentissement a été provoqué notamment par une baisse de la production de produits en métal et d'automobiles

  
Répondre
0PHENIX0
30/09/2019 06:14:31
0

Bonjour, l'évolution de la répartition de ton CA est tout à fait impressionnante ! Un visionnaire notre ami Dubaisan ? :)


Les chiffres sont sans appel :


PEKIN, 30 septembre (Reuters) - L'activité dans le secteur manufacturier chinois s'est contractée en septembre pour un cinquième mois consécutif, montrent des données officielles publiées lundi, mettant en exergue les pressions prolongées que subit l'économie du pays dans un contexte de conflit commercial avec les Etats-Unis.


La faiblesse persistante du secteur manufacturier pourrait inciter le gouvernement chinois à déployer des mesures de soutien supplémentaires, comme s'y attendent les marchés, afin de contrer le plus important ralentissement de l'économie chinoise en plusieurs décennies.


L'indice PMI manufacturier officiel s'est établi à 49,8 en septembre, marquant un rebond par rapport au mois précédent (49,5) mais demeurant sous le seuil de 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité.


Les analystes interrogés par Reuters anticipaient un indice identique à celui d'août.


Selon les données du Bureau national de la statistique (BNS), les nouvelles commandes à l'exportation ont chuté pour un seizième mois consécutif. Les nouvelles commandes dans leur ensemble sont cependant revenues à la croissance, indiquant un rebond de la demande intérieure.


Face aux perspectives incertaines, les usines ont continué de supprimer des emplois. Le sous-indice de l'emploi s'est ainsi établi à 47,0 en septembre après 46,9 le mois précédent.


Le secteur manufacturier chinois est à la peine ces derniers mois dans un contexte d'escalade des tensions commerciales entre Pékin et Washington qui pèsent aussi sur la production industrielle, dont la croissance a ralenti en juillet à un plus bas de plus de 17 ans.


Négociateurs américains et chinois doivent se réunir début octobre à Washington pour déterminer si la conclusion d'une trêve est possible.


Des données officielles communiquées séparément lundi montrent que l'activité dans le secteur chinois des services a continué de croître, permettant d'atténuer les effets néfastes des tensions commerciales sur l'économie du pays.


L'indice PMI officiel des services s'est établi à 53,7 en septembre après 53,8 en août. (Stella Qiu et Ryan Woo; Jean Terzian pour le service

  
Répondre
Dubaisan
30/09/2019 00:35:16
1

Il y a toujours une part de poker menteur dans de tels enjeux.

C'est vrai que nombre d'entreprises chinoises, PME surtout, exportatrices et surtout uniquement vers les USA morflent beaucoup.

A mon très modeste niveau:

- il y a 15 ans mon CA était à 90% export (dont 50% vers les USA) et 10% interne;

- il y a 6 ans mon CA était à 50% Export (dont 30% vers les USA) et 50% interne;

- aujourd'hui mon CA est à 10% Export (dont 3% vers les USA) et 90% interne;

Celles qui n'ont pas su prendre ce virage coulent…

Il est clair maintenant que beaucoup de chinois se posent la question de savoir si cela vaut le coup de continuer à "travailler" avec les USA tant les oppositions se cristallisent.

Les négociations qui vont se dérouler bientôt, à mon sens, soit déboucheront sur un accord à minima comme avec le Japon avec un re-équilibrage modeste des balances commerciales en faveur des USA , soit ce sera une rupture totale jusqu'au élections présidentielles US fin 2020... La Chine a les moyens d'attendre si nécessaire.

Pour les marchés financiers, les grosses turbulences sont devant nous et à court terme car le ton en sera donné dans 15 jours.

  
Répondre
0PHENIX0
29/09/2019 20:26:32
0

Poker menteur ?


PEKIN (Reuters) - Les entreprises chinoises sont confrontées à des difficultés grandissantes en raison des tensions commerciales entre Pékin et Washington, a déclaré dimanche le ministre chinois du Commerce, Zhong Shan.

Une nouvelle série de discussions de haut niveau entre les parties chinoise et américaine sont prévues les 10 et 11 octobre prochains à Washington pour tenter de parvenir à une trêve commerciale entre les deux premières puissances économiques mondiales, qui ont décidé chacune de nouvelles hausses de droits de douane début septembre.

Le vice-ministre du Commerce Wang Shouwen a précisé dimanche que le vice-Premier ministre Liu He, conseiller économique du président Xi Jinping, dirigerait la délégation chinoise à Washington.

La Chine, a-t-il assuré, est disposée à élargir le champ des secteurs économiques nationaux ouverts aux investissements étrangers et reste déterminée à protéger les droits des compagnies étrangères en Chine.

“Le commerce (chinois) est confronté à des défis sans précédent, à la fois intérieurs et extérieurs”, a estimé pour sa part le ministre du Commerce lors d’une conférence de presse à Pékin.

Zhong Wan a ajouté que les autorités chinoises envisageaient des mesures de soutien à cet égard, notamment l’extension des importations, mais n’a pas donné plus de précisions.

Les exportations chinoises ont subi un repli en août, de même que l’excédent commercial de la Chine à 34,83 milliards de dollars, contre 44,58 milliards en juillet.

  
Répondre
Dubaisan
17/09/2019 07:00:31
2

Dans la suite de la baisse recente des tensions, la Chine a recu hier des USA une invitation a envoyer mercredi une delegation au niveau vice - ministeriel.

Cette delegation sera mene par Liao Min directeur du Burau de la Commission Centrale des affaires economiques et financieres afin de paver la voie au 13em round des negociations commerciales qui auront lieu en Octobre a Washington.

  
Répondre
Dubaisan
14/09/2019 16:02:47
1

Il semblerait qu’il y ait quelques évolutions dans la guerre commerciale, l’amorce d’une légère baisse des tensions et une petite désescalade dans les tarifs douaniers :

1) Les USA ont mercredi dernier, reculé de 15 jours (soit au 15 Octobre prochain), la mise en application de 5% supplémentaires sur les 250 mds de USD d’importations chinoises.

2) La Chine à son tour a indiqué une liste de 16 produits importés des USA qui seraient exemptés de droits de douane.

3) Puis, hier, la Commission des tarifs douaniers du Conseil d’Etat a indiqué qu’elle excluait également de tarifs additionnels, des produits agricoles US comme le soja et le porc.

4) Que la Chine a passé hier aussi, commande d’environ « 10 bateaux de soja » ce qui représenterait la plus grosse commande depuis Juin…

Il est clair que la poursuite de cette guerre commerciale, n’a en l’état, aucun sens et ne peut être que préjudiciable pour les 2 pays dont les économies sont étroitement imbriquées.

A suivre….


  
Répondre
0PHENIX0
11/09/2019 12:38:55
0

"Qui à le réel pouvoir."


Celui qui a l'eau et l'information.

  
Répondre
gars d'ain
11/09/2019 08:00:13
0

celui qui a le pouvoir, c'est celui qui utilise le produit... il crée la demande...


dans certain cas, le créateur de la demande peut être le créateur du produit, mais faut avoir un super marketing et une super communication....


celui qui achète peut être celui qui revend à celui qui achète et qui revend aussi.

  
Répondre
Dubaisan
11/09/2019 07:25:08
0

Qui a le reel pouvoir. Celuis qui peut acheter ou celui qui produit?

C'est la loi de l'offre et de la demande qui joue....mais en fin de compte celui qui a le reel pouvoir, c'est celui qui sait.

  
Répondre
Luncyan
10/09/2019 20:54:09
0

Je me pose toujours cette question :


Qui à le réel pouvoir. Celui qui peut acheter ou celui qui produit ?


Quand il s'agit de blé ou de petrole je peux comprendre qu'on soit plus à même d'être en tension si les apports sont supprimés. Mais pour les produits manufacturés ..?

  
Répondre
0PHENIX0
10/09/2019 20:16:25
1

Guerre USA-Chine


And the winner is ...

https://www.cnbc.com/2019/09/10/china-will-win-trade-war-reduce-reliance-on-us-tech-strategist.html

Message complété le 10/09/2019 20:17:33 par son auteur.

By GG trad :


"La Chine va gagner la guerre commerciale et se débarrasser de la technologie américaine dans 7 ans, selon un stratège



La Chine gagnera la guerre commerciale sino-américaine, a déclaré lundi le président de l'Independent Strategy.

"La Chine ne fera plus jamais confiance aux États-Unis et atteindra son indépendance technologique dans un délai de sept ans", a-t-il déclaré à la chaîne Squawk Box de CNBC.

Les entreprises de technologie chinoises ont traditionnellement dépendu de fournisseurs américains pour les semi-conducteurs, les modems et les réacteurs. Mais les récents développements de la guerre commerciale ont remis en question cette relation."

  
Répondre

Forum de discussion Detente

201910090720 706854
Ma liste