OK
Accueil  > Communauté   > Forum Detente

Guerre USA-Chine



Dubaisan
16/05/2020 09:36:47
0

Le fabricant shanghaien de puces électroniques, Semiconductor Manufacturing International Corp, a réussi à produire en série un processeur pour smartphone pour Huawei Technologies Co, marquant ainsi une percée dans la volonté du continent de stimuler son industrie de fabrication de puces.

La puce de Huawei, la Kirin 710A, a été produite selon le procédé de fabrication avancé de 14 nanomètres par SMIC, marquant la première fois qu'une entreprise chinoise de semi-conducteurs commercialise cette technologie pour produire en masse des processeurs pour smartphones. Ce procédé permet de produire des puces plus efficaces.

Cette initiative confirme également que Huawei transfère une partie de la production de ses puces conçues par ses soins vers SMIC, au détriment de Taiwan Semiconductor Manufacturing Co, en raison des inquiétudes suscitées par le renforcement des restrictions imposées par le gouvernement américain.

Xiang Ligang, directeur général de l'Information Consumption Alliance, une association de l'industrie des télécommunications, a déclaré que désormais, conception, fabrication, tests et conditionnement de la puce Kirin 710A sont tous effectués par des entreprises chinoises, ce qui constitue une percée pour l'industrie.

SMIC a déclaré précédemment qu'elle augmenterait sa capacité de production dans la fabrication de 14 nm pour atteindre 15 000 plaquettes par mois d'ici la fin de 2020.

Selon Hua Chuang Securities, la société a indiqué dans son rapport financier du premier trimestre, mercredi, que son chiffre d'affaires pour les trois mois s'élevait à 905 millions de dollars, soit une hausse de 35 % par rapport à l'année précédente et un record.

Huawei renforce également ses propres capacités de recherche et développement en matière de puces. HiSilicon, la branche semi-conducteurs de Huawei, est devenue la première entreprise chinoise continentale à entrer dans le Top 10 mondial des puces, prenant la 10ème place au premier trimestre 2020, selon la société d'études de marché IC Insights.

Ces progrès ont été réalisés alors que Washington durcit les contrôles à l'exportation des technologies des semi-conducteurs vers la Chine. Selon une nouvelle règle publiée par le ministère américain du commerce fin avril, les entreprises américaines devront obtenir des licences pour vendre certains articles, dont les semi-conducteurs, à des entreprises chinoises dont Washington pense qu'elles ont des liens avec l'armée, même si les produits sont destinés à un usage civil. Cette règle entrera en vigueur le 29 juin.

Les fabricants américains d'équipements pour semi-conducteurs Lam Research and Applied Materials ont envoyé des lettres à leurs clients chinois, leur demandant de ne pas utiliser leurs produits pour fabriquer des puces destinées à l'armée ou à des initiatives militaro-civiles, ont rapporté les médias chinois mardi soir.

Lam Research a déclaré dans une récente déposition : "Nos ventes internationales pourraient être affectées de manière significative et négative par les exigences de licence d'exportation et d'autres changements réglementaires. La Chine a représenté 29 % de notre chiffre d'affaires global pour les neuf mois qui se sont terminés le 29 mars".

"Il n'y a aucune garantie que nous recevrons les licences que nous pourrions demander en temps voulu ou pas du tout, ce qui pourrait limiter notre capacité à opérer et avoir un impact négatif sur nos revenus en Chine", a ajouté Lam Research.


  
Répondre
Dubaisan
15/05/2020 17:04:14
0

"L'administration Trump excessivement critique à l'égard de la Chine commence à créer une situation extrêmement dangereuse et pourrait conduire à une prophétie auto-réalisatrice d'une confrontation très profonde entre les États-Unis et la Chine" a averti l'ancien ambassadeur américain en Chine.

Max Baucus, ancien ambassadeur des États-Unis en Chine, a déclaré au GT, dans une interview exclusive, que la situation aux États-Unis lui rappelait un peu l'Allemagne des années 1930 et l'époque McCarthy aux États-Unis où il y avait des appâts rouges et beaucoup de gens qui attaquaient les autres parce qu'ils étaient proches du parti communiste.

"En cette période de rhétorique excessive contre la Chine, si des personnes réfléchies ont trop peur de parler aux États-Unis, comme ce qui s'est passé en Allemagne dans les années 1930, la situation pourrait devenir encore plus dangereuse" a déclaré M. Baucus.

À l'approche de la prochaine élection présidentielle, républicains et démocrates critiquent la Chine et surtout se critiquent mutuellement d'être indulgents envers la Chine...

  
Répondre
Dubaisan
15/05/2020 16:44:29
0

La guerre commerciale sino-US reprend de plus belle: Vous avez aimé 2019, vous allez adorer 2020 !!!

Mercredi, Trump a prolongé d'un an un décret signé en mai 2019 déclarant une urgence nationale et interdisant aux entreprises américaines d'utiliser des équipements de télécommunications fabriqués par des entreprises présentant un risque pour la sécurité nationale, a rapporté Reuters.

Le décret est considéré comme visant directement les entreprises chinoises Huawei et ZTE Corp.

Vendredi, l'administration Trump a décidé de bloquer les livraisons de semi-conducteurs des fabricants de puces électroniques du monde entier à Huawei, dont la société TSMC* basée à Taiwan.Le ministère américain du commerce a déclaré qu'il modifiait une règle d'exportation et la liste des entités afin de "cibler stratégiquement l'acquisition par Huawei de semi-conducteurs qui sont le produit direct de certains logiciels et technologies américains", selon une déclaration sur son site web. Une éventuelle interdiction des ventes de puces à la Chine pourrait coûter aux fabricants américains de puces environ 36 milliards de dollars de revenus.

"La Chine prendra des contre-mesures énergiques pour protéger ses propres droits légitimes", si les États-Unis vont de l'avant avec le plan de modification de leurs règles et interdisent aux fournisseurs essentiels de puces. Ces mesures comprennent l'ajout de sociétés américaines liées à la Chine à la liste des "entités peu fiables", l'imposition de restrictions ou le lancement d'enquêtes sur des sociétés américaines comme Qualcomm, Cisco et Apple conformément aux lois chinoises comme les mesures de réexamen de la cybersécurité, la loi anti-monopole, et la suspension des achats d'avions Boeing." selon la source.

Les sociétés américaines mentionnées, telles qu'Apple, Qualcomm, Cisco et Boeing, sont toutes très dépendantes du marché chinois et des mesures punitives les visant sont une "bombe atomique", selon les analystes.

*Taiwan Semiconductor Manufacturing Co, ou TSMC - le troisième plus grand fabricant de puces au monde - a annoncé vendredi qu'il prévoit de construire une usine de semi-conducteurs de 12 milliards de dollars en Arizona, dont la construction devrait commencer l'année prochaine, a rapporté CNN.

Les derniers contrôles américains à l'exportation obligeraient les entreprises étrangères comme TSMC qui utilisent des équipements de puces américains à demander une licence avant d'expédier des composants à Huawei.



  
Répondre
Dubaisan
01/03/2020 08:20:06
1

Pravda .. c'est le pays à côté… avec lequel la Chine a d'excellentes relations. D'ailleurs ça emmerde bien vos copains d'outre-Atlantique.

Les ouighours dangereux sont là ou ils doivent être: en prison.

Les autres n'ont aucun problèmes, y compris sur les réseaux sociaux qui sont libres et contrôlés, parce qu'ici Liberté veut dire aussi Responsabilité.

Mais bon, au lieu de vous abreuver auprès de vos merdias qui alimentent vos deux neurones en fakes qui font bander les eunuques, venez donc, si vous en avez le courage en Chine et au Xinjiang.

Mon "...idéologie narcissique vous fait très peur".

Ben, il ne vous faut pas grand chose. C'est même plutôt inquiétant. Vous avez quel âge: 12 ans?

Quant à vous soulager, j'espère qu' il y a des toilettes chez vous. C'est très pratique.

  
Répondre
Dubaisan
01/03/2020 04:48:57
1

Faites comme vous voulez, ça ne me dérange pas du tout.

" réduire au silence des lanceurs d'alerte…." arrêtez de juger ce que vous êtes comme 95% des français, incapables de comprendre. Qu'il y ait eu des dysfonctionnement au niveau des responsables de la province du Hubei , c'est clair et c'est réglé. En France , vous aimez "les responsables qui ne sont pas coupables". Et vous en redemandez même car votre nouveau ministre de la Santé (et je ne parle pas de la Buse hein!) est pas mal dans le genre. Vous êtes des vrais masos…, mais bon ça vous regarde.

Depuis que l'Etat chinois a repris les manettes le 22 Janvier dernier, le cours des choses a considérablement changé et c'est ce que souhaitait le peuple chinois qui s'était exprimé par les réseaux sociaux.

Savez-vous d'ailleurs combien coûte un test de dépistage du coronavirus aux USA? Grâce aux réseaux sociaux et à des connaissances chinoises installées aux USA, je l'ai appris ce matin: 3500 USD le test<font face="roboto-regular,Arial"> </font>(gratuit en Chine...je vous informe, même si vous ne le croyez pas).

Agissant comme coordonnateur entre "Mes autorités locales" et les "étrangers" dont les entreprises de ma région, j'ai la chance, ne vous en déplaise de parfaitement connaître les chiffres de ma localité et de ma région. Mais c'est vrai, vous êtes très bien informé sur la Chine en France, enfin mieux que moi sur place qui suis enfermé dans des "ténèbres idéologiques"....

" … mais ce sera sans nous". Merci, vous me soulagez, vous m'avez fait très peur….

  
Répondre
Dubaisan
01/03/2020 03:36:23
1

Si vous croyez les dires de BBC.Com & Co, libre à vous.

D'une manière générale, les merdias occidentaux ont toujours un décalage de 3 semaines au minimum sur les réalités du pays...

J'ai donné des chiffres sur une autre file et concernant ceux de ma région et de ma ville, j'ai la chance de bien les connaître étant en lien avec mes autorités locales...

Alors, croyez ce que vous voulez!

  
Répondre
papygaga
01/03/2020 02:22:37
1

En somme, il s'agirait d'une caricature , grandeur nature, de Docteur Folamour...

  
Répondre
Dubaisan
01/03/2020 00:51:11
1

Mon cher Deckard6,

Ce ne sont pas vos merdias de France qui vont vous donner ces infos, et j’en ai encore une valise pleine...Par contre, les droits de l’homme, la dictature chinoise, l'inhumanité de ce régime, la Chine “l’homme malade de l’Asie” ...ça, ça se répand plus vite que le virus.

Allez, j’arrête là, Certain vont crier au complot....

Message complété le 01/03/2020 00:59:09 par son auteur.

Je rajouterai en ce qui concerne Pompéo qu’il transformerait bien la Chine en Pompéi si il pouvait le faire; Avec une petite moustache sous le nez, et la ressemblance avec tonton Adolf est frappante.

  
Répondre
deckard6
29/02/2020 16:56:33
1

Ben la tu m'en bouche un coin Dubaisan.

Qui pouvait soupçonner un tel esprit belliqueux outre atlantique à l'égard de la Chine. Et une rencontre Jimmy Lai, Pence, Pompeo... les bras m'en tombent !!!

Par ailleurs quelle lucidité de la part du sieur Zhong Nanshan.


  
Répondre
Dubaisan
29/02/2020 14:47:36
2

Jeudi 20 Février:

Chad Sbragia, sous-secrétaire adjoint à la défense pour la Chine et ancien attaché de défense américain à Pékin devant la Commission d'examen de l'économie et de la sécurité américano-chinoise.

"Les Etats-Unis doivent se préparer à un éventuel conflit militaire avec la Chine en développant de nouvelles armes, construire et déployer une force commune plus meurtrière et plus résistante comprenant davantage d'armes hypersoniques, d'intelligence artificielle, de robots et d'armes laser, en renforçant les liens avec les alliés et en améliorant l'efficacité du Pentagone".

"L'Armée populaire de libération est un adversaire de plus en plus redoutable qui allie une ambition de longue date à de nouvelles ressources sans précédent. Cela permet à la Chine et à l'APL d'étendre la présence mondiale de l'armée, de moderniser ses capacités et de défier plus efficacement les intérêts nationaux des États-Unis".

"Le défi posé par l'armée chinoise exige une réponse de type guerre froide. La Chine constitue une menace croissante et une guerre est de plus en plus probable. Les enjeux du défi du conflit avec la Chine, en d'autres termes, sont formidables. C'est un processus à long terme. Nous devons être agiles, intelligents".

11h30 27 février

Zhong Nanshan, spécialiste chinois des maladies respiratoires :

"L'épidémie de COVID-19 est apparue pour la première fois en Chine, ce qui ne signifie pas nécessairement que le virus est originaire de ce pays."


Vendredi 28 Février

Jimmy Lai Chee-ying, propriétaire du tabloïd anti-gouvernemental Apple Daily, a été arrêté vendredi matin vers 7h30 après que plusieurs officiers de l'unité criminelle se soient présentés à sa résidence de Ho Man Tin,

Jimmy Lai Chee-ying, un "média politique" connu et expérimenté, est un fantôme unique dans l'écosystème politique diversifié de Hong Kong. Son NEXT Digital, et plus particulièrement son Apple Daily, se caractérise par des calomnies et des attaques contre la gouvernance du gouvernement de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong et le système politique chinois dans son ensemble. Jimmy Lai a joué des rôles complexes et multiples en tant que "collecteur de fonds", "propagandiste" et "maître des coulisses" pendant les mouvements sociaux radicaux de Hong Kong de 2019.

Pour info, Jimmy Lai avait rencontré Mike Pence, Mike Pompeo ainsi que John Bolton à Washington entre le 8 et le 11 juillet 2019...


  
Répondre
Dubaisan
29/02/2020 14:47:35
0

Jeudi 20 Février:

Chad Sbragia, sous-secrétaire adjoint à la défense pour la Chine et ancien attaché de défense américain à Pékin devant la Commission d'examen de l'économie et de la sécurité américano-chinoise.

"Les Etats-Unis doivent se préparer à un éventuel conflit militaire avec la Chine en développant de nouvelles armes, construire et déployer une force commune plus meurtrière et plus résistante comprenant davantage d'armes hypersoniques, d'intelligence artificielle, de robots et d'armes laser, en renforçant les liens avec les alliés et en améliorant l'efficacité du Pentagone".

"L'Armée populaire de libération est un adversaire de plus en plus redoutable qui allie une ambition de longue date à de nouvelles ressources sans précédent. Cela permet à la Chine et à l'APL d'étendre la présence mondiale de l'armée, de moderniser ses capacités et de défier plus efficacement les intérêts nationaux des États-Unis".

"Le défi posé par l'armée chinoise exige une réponse de type guerre froide. La Chine constitue une menace croissante et une guerre est de plus en plus probable. Les enjeux du défi du conflit avec la Chine, en d'autres termes, sont formidables. C'est un processus à long terme. Nous devons être agiles, intelligents".

11h30 27 février

Zhong Nanshan, spécialiste chinois des maladies respiratoires :

"L'épidémie de COVID-19 est apparue pour la première fois en Chine, ce qui ne signifie pas nécessairement que le virus est originaire de ce pays."


Vendredi 28 Février

Jimmy Lai Chee-ying, propriétaire du tabloïd anti-gouvernemental Apple Daily, a été arrêté vendredi matin vers 7h30 après que plusieurs officiers de l'unité criminelle se soient présentés à sa résidence de Ho Man Tin,

Jimmy Lai Chee-ying, un "média politique" connu et expérimenté, est un fantôme unique dans l'écosystème politique diversifié de Hong Kong. Son NEXT Digital, et plus particulièrement son Apple Daily, se caractérise par des calomnies et des attaques contre la gouvernance du gouvernement de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong et le système politique chinois dans son ensemble. Jimmy Lai a joué des rôles complexes et multiples en tant que "collecteur de fonds", "propagandiste" et "maître des coulisses" pendant les mouvements sociaux radicaux de Hong Kong de 2019.

Pour info, Jimmy Lai avait rencontré Mike Pence, Mike Pompeo ainsi que John Bolton à Washington entre le 8 et le 11 juillet 2019...


  
Répondre
Dubaisan
14/12/2019 17:10:06
1

Que peut-on dire dans l'immédiat de cet accord:

1) sur le plan de l'accord lui-même, comme tous les commentateurs le soulignent c'est un accord d'une portée très réduite et je rajouterais sans calendrier...

2) La baisse des droits de douanes est intéressante pour le re-décollage à l'export de produits chinois vers les US; la Chine pourra "geler" les nouvelles mesures prévues de soutien à l'économie et accélérer sa transition vers une économie basée sur la consommation interne.

3) L'import de 50 milliards de produits agricoles US seront liés à la baisse des droits de douanes US. La Chine a obtenu ce qu'elle voulait; les américains baisseront à mon sens assez rapidement ceux-ci afin de soulager le secteur agricole américain, durement touché cette année. Ces 50 milliards d'import en Chine de produits agricoles US vont permettre:

- Une meilleure compétitivité des USA par rapport au reste du monde

- compétitivité qui devrait entrainer une baisse des cours mondiaux

- et seront autant de marchés perdus par…. l'Europe et la France en particulier qui reste le 1er producteur et exportateur européen de produits agricoles vers le monde.

4) Pour les droits de propriété intellectuelle, les transferts de technologie, les produits alimentaires et agricoles, les services financiers, les taux de change:

La législation chinoise est pratiquement au même niveau qu'au niveau européen. Par contre au niveau judiciaire, les tribunaux chinois ont tendance à privilégier les entreprises chinoises… La jurisprudence doit évoluer vers plus d'équité… Ce point n'est pas gagné...

Les transferts de technologies: Ils sont aussi étroitement encadrés. Je n'ai jamais compris le terme "forcés" employés par les américains. Personnellement, je n'ai jamais été forcé de dévoiler ma technologie. Il y a dans la procédure de création d'une entreprise en Chine une étape qui consiste à décrire l'ensemble du process industriel que l'on veut développer en Chine, des risques industriels et financiers. C'est un document technique, certes, mais qui n'oblige pas à révéler les secrets de fabrication.

Par contre pour l'importation de certains produits, là la Chine (via les douanes mais pas que) exige souvent la totalité des composants du produit et leur "poids" ou masse respectives dans le produit. C'est vrai pour les médicaments, les produits cosmétiques, certains produits alimentaires, sidérurgiques, chimiques….etc...

Il y aura peut-être des améliorations à attendre de ce côté, mais la Chine reste très sourcilleuse de tous les produits pouvant affecter sa population.

Pour les services financiers, de nombreuses réformes sont en cours qui devraient plaire aux américains. Pour le taux de change, il n'y aura pas d'évolutions significatives. Sa méthode de fixation n'évoluera que très peu par rapport à l'existant.

5) Enfin dernier point, il faut rester très vigilant, cet accord n'est pas encore signé ni par Trump, ni par Xi Jing Ping.

  
Répondre
Dubaisan
14/12/2019 16:13:52
1

La Chine et les États-Unis sont parvenus à un accord sur le texte de leur accord commercial de première phase sur la base de l'égalité et du respect mutuel, selon des responsables chinois, vendredi.

La Chine a accepté d'augmenter les importations de produits agricoles américains et cette dernière éliminera progressivement ses droits de douane sur les produits chinois, a déclaré Wang Shouwen, vice-ministre du commerce et représentant adjoint au commerce international.

Les États-Unis tiendront leur promesse d'éliminer les droits de douane sur les produits chinois " phase par phase ", a déclaré M. Wang lors d'une conférence de presse à Pékin. "Les tarifs douaniers américains vont passer d'une hausse à une baisse."

L'accord couvrira les droits de propriété intellectuelle, les transferts de technologie, les produits alimentaires et agricoles, les services financiers, les taux de change et la transparence, a-t-il dit.

Les deux pays ont convenu d'achever leurs processus d'approbation juridique respectifs dès que possible et de tenir des pourparlers pour prendre des dispositions concrètes concernant la signature officielle de l'accord, a dit M. Wang.

"Les deux pays devraient respecter les accords et s'efforcer de bien mettre en œuvre l'accord de la première phase ", a-t-il exhorté.

Les deux pays qui parviendront à un accord serviront les intérêts fondamentaux des deux pays et du monde entier, a dit M. Wang, ajoutant qu'il aura un " effet positif " sur le commerce mondial et l'économie mondiale ainsi que sur les marchés financiers.

Les principaux marchés boursiers du monde entier ont réagi positivement jeudi et vendredi en prévision de la conclusion d'un tel accord.

"L'accord permettra aux deux pays de renforcer leur coopération en matière de commerce et de contrôler et de gérer efficacement leurs différends dans ce domaine ", a déclaré M. Wang.

L'augmentation des importations chinoises en provenance des États-Unis permettra de mieux satisfaire la demande du marché intérieur de Pékin et de servir la poursuite d'un développement de haute qualité en Chine, a déclaré Ning Jizhe, vice-ministre de la Commission nationale de développement et de réforme.

L'élimination des droits de douane sur les produits chinois est la "préoccupation centrale" de la Chine et Pékin espère que les Etats-Unis pourront tenir parole, a déclaré Liao Min, vice-ministre des finances et directeur adjoint du Bureau général de la Commission centrale des affaires financières et économiques.

Les analystes ont déclaré qu'il est dans l'intérêt des États-Unis de signer un tel accord.

La prochaine série de droits de douane aurait été un " objectif personnel " indubitable, qui aurait fait plus de tort aux entreprises et aux consommateurs américains qu'à la Chine, a déclaré Douglas H. Paal, membre éminent du Programme Asie du Carnegie Endowment for International Peace, qui a utilisé un terme qui désigne une équipe de football qui frappe le ballon dans son propre filet.

"Même Trump a vu ses inconvénients, il est donc tout à fait logique d'éviter le nouveau cycle ", a déclaré M. Paal au China Daily.

Gary Hufbauer, chercheur principal et expert en commerce au Peterson Institute for International Economics, un autre groupe de réflexion à Washington, a déclaré que ce serait un "grand soulagement" de ne pas avoir une nouvelle série de négociations tarifaires.

Un accord "sera une bonne nouvelle pour les achats de Noël et pour la confiance des entreprises", a-t-il déclaré dans un courriel avant la conférence chinoise. "Le marché boursier est très heureux ", a-t-il dit, ajoutant que l'accord de première phase " améliorera les guerres commerciales pendant un certain temps ".

S'exprimant lors d'une conférence de presse vendredi, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hua Chunying, a déclaré que la Chine insistait pour résoudre les différends existants avec les Etats-Unis par des consultations constructives, qui devraient être basées sur le principe d'égalité et de respect mutuel. L'accord doit être mutuellement bénéfique, a-t-elle dit.

Bian Quanshui, chercheur macroéconomique chez Sinolink Securities, a déclaré que les frictions sino-américaines sont un problème profondément enraciné et à long terme. "Il y a encore un long chemin à parcourir dans l'avenir ", a dit M. Bian.

"Mais nous espérons que la Chine et les États-Unis finiront par être en mesure de résoudre leurs différends commerciaux, parce qu'ils partagent des intérêts communs, de sorte que le coût de leurs conflits est énorme ", a ajouté Bian.

China Daily 14 - 12 - 2019

  
Répondre
Dubaisan
12/12/2019 16:10:37
2

Le président américain Donald Trump avait annoncé en octobre que l'accord initial serait conclu avant la fin de l'année. Il a également déclaré qu'il aborderait les questions de propriété intellectuelle et de services financiers, ainsi que les achats de produits agricoles d'une valeur d'environ 40 à 50 milliards de dollars par la Chine.

La Chine et les États-Unis sont-ils en passe d'atteindre la première étape d'un accord commercial ? Même si les États-Unis fournissent davantage d'informations, bien que ces messages s'annulent souvent les uns les autres, on ne sait toujours pas quand un consensus pourra être atteint pour un accord commercial de la première étape.

Les États-Unis et la Chine devraient malgré tout annoncer probablement une certaine forme d'accord commercial avant ce dimanche 15 Décembre. Il semble se confirmer y compris ici en Chine, que les négociateurs des deux pays "se sont éloignés d'une date limite pour un accord commercial de la phase 1". Même s'il n'y a pas d'accord de phase 1 d'ici dimanche, les deux parties devraient probablement indiquer qu'elles sont dans un état d'attente en ce qui concerne l'accord commercial.

La Chine souhaite que les tarifs douaniers soient réduits dans la première phase de l'accord commercial, ce qui serait la première étape pour annuler les tarifs qui ont été imposés par les deux parties depuis l'année dernière. Pour leur part, les États-Unis veulent que la Chine achète dès maintenant une grande quantité de produits agricoles américains.

Les États-Unis restent réticents à l'idée de la Chine d'annuler les droits de douane existants en échange de ses achats de produits agricoles américains, ce qu'ils ne veulent pas faire.

Outre les ingérences US sur HK et le Xinjiang , à court terme, deux autres facteurs peuvent influer sur le résultat des négociations voire leur mise en oeuvre:

Impeachment :

Des experts chinois pensent que la destitution ne passera probablement pas au Sénat car les républicains ne coopéreront pas, ajoutant que les deux accusations sont beaucoup trop faibles par rapport à celles portées contre Bill Clinton et Richard Nixon qui ont également été mis en accusation. Les analystes chinois ont du mal à évaluer les conséquences de cette procédure, mais ils sont d'accord sur 2 choses :

1) Trump risque d’être encore plus imprévisible et ce n'est pas une évolution positive pour les négociations commerciales.

2) Toute provocation ou décision hawkish sur le commerce avec la Chine aura un fort impact sur les marchés boursiers US et mondiaux. Si la Chine riposte, ceux-ci seront de nouveau fortement touchés. Donc, si Trump veut gagner sa réélection, il devra ménager les marchés et pour cela il lui faudra éviter de prendre des mesures trop provocatrices.

Que Trump signe ou non un accord fin Décembre, dès lors qu'il sera confronté à des défis intérieurs qui remettent en question sa capacité à traiter avec la Chine, il pourrait bien déchirer l'accord à nouveau et utiliser une approche beaucoup plus dure pour renforcer sa base à l’aile droite, pour la plupart hawkish.

Dialogue US - Corée du Nord

Peu de progrès ayant été enregistrés dans le dialogue US / North-Korea, les tensions dans la péninsule coréenne refont surface en cette fin d'année (tirs de missiles, incidents en mer du Japon…).

Le problème risque donc de revenir comme un boomerang dans le courant de l’année 2020…. Et en tous cas bien avant Novembre 2020.


  
Répondre
Dubaisan
10/12/2019 15:14:33
3

La date butoir du 15 Décembre, pour un relèvement des droits de douanes, date fixée par Trump s'approche à grand pas.

La Chine a mis sur la table américaine ses propositions, mais nul ne sait comment D.Trump et son équipe réagiront.

La Chine, bien qu'exaspérée par les ingérences des USA dans les affaires intérieures de la Chine, tient à découpler le problème du règlement du conflit commercial des autres sujets et notamment ceux qui la concerne en direct ( Hong Kong: Taiwan, Xinjiang, Tibet etc...).

Si sur le plan commercial les choses se calment (stratégiquement Trump ne peut s'attaquer à l'Europe tant que le Pb avec la Chine persiste), sur le plan purement diplomatique, les choses s'enveniment sérieusement.

Les USA ont imposé récemment des restrictions à certains membres du Gvt chinois et du PCC, mais aussi en Octobre dernieront ordonné aux diplomates chinois en poste aux USA, d'informer le département d'État à l'avance de toute réunion officielle avec des diplomates américains, des responsables locaux ou municipaux et avant toute visite dans des collèges ou des établissements de recherche.

La réaction chinoise est sortie vendredi dernier et impose aux diplomates US des restrictions encore plus sévères. Elle envisage par ailleurs, de limiter drastiquement les activités de certaines entités ou officines US sur le sol chinois ou à HK.

La marine américaine a également interdiction de faire relâche dans tous les ports de Chine.

Dans les jours prochains la tension et la volatilité sur les marchés risquent de monter rapidement. En cas d'échec sur les discussions commerciales, les marchés vont souffrir au moins jusqu' à la fin du mois.

Message complété le 10/12/2019 15:39:55 par son auteur.

CNBC
Le Wall Street Journal a annoncé que les États-Unis prévoyaient de retarder la mise en œuvre de droits de douane supplémentaires sur les produits chinois.
Le Journal ajoute que les négociateurs américains ont demandé aux autorités chinoises de s'engager à acheter des produits agricoles avant d'aller de l'avant avec un accord. Pendant ce temps, la Chine veut que ses achats agricoles soient proportionnels au montant des droits de douane que les États-Unis réduisent.

Le South China Morning Post a déclaré que la Chine et les États-Unis sont peu susceptibles de conclure un accord commercial cette semaine. Selon ce journal, les chances d'un accord sur ce front sont à la baisse alors que les États-Unis se concentrent sur la conclusion d'un accord commercial avec le Mexique et le Canada. Des sources ont déclaré lundi à CNBC que les démocrates de la Chambre et l'administration Trump sont sur le point de conclure un accord de principe qui remplacerait l'Accord de libre-échange nord-américain.

  
Répondre
Dubaisan
09/10/2019 00:10:10
3

La délégation commerciale de la Chine, dirigée par le vice-premier ministre Liu He, est partie mardi pour les États-Unis pour une nouvelle série de négociations commerciales aux enjeux élevés entre les deux plus grandes économies du monde.

Ce 13e cycle de négociations est sujet à une plus grande incertitude, ont déclaré des sources proches du sujet.

« Le gouvernement chinois a normalisé ses relations tendues avec les États-Unis et préfère s'en tenir à ses objectifs de développement intérieur et à sa politique de patience stratégique en tant que priorités. La guerre commerciale est un obstacle et nous ne savons pas quand elle prendra fin», selon la source.

Les pourparlers peuvent déboucher sur trois résultats :

1- Les États-Unis diffèrent la mise en application de l'augmentation des droits de douane ;

2- Les États-Unis imposent les droits de douane ;

3- ou dans le pire des cas - les États-Unis imposent non seulement les droits de douane, mais prennent également d'autres mesures pour intensifier la guerre commerciale. (Il est toujours possible que la guerre commerciale s'étende à l'avenir aux secteurs de la technologie et des services financiers).

"Il est très difficile de prédire même la direction du résultat cette fois-ci, alors que le président américain Donald Trump fait face à une enquête de destitution et que les États-Unis sont rentrés dans le cycle électoral ", a déclaré Diao Daming, professeur associé à l'Université Renmin de Chine à Beijing.

Les États-Unis insistent sur un vaste accord commercial, incluant "le transfert forcé de technologie, les droits de propriété intellectuelle, les services, les barrières non tarifaires, l'agriculture et l'application", selon la déclaration de la Maison-Blanche.

La Chine, elle, ne cédera pas ses intérêts fondamentaux en échange d'un vaste accord commercial. Si un consensus peut être atteint entre les deux pays, un accord "incomplet" reste le meilleur choix pour les Etats-Unis. Si Washington est trop ambitieux et irréaliste pour résoudre une fois pour toutes des problèmes économiques complexes, les Etats-Unis n’obtiendront rien, pas même un accord incomplet avec la Chine.

Les faits nouveaux pouvant influer sur les discussions :

1) Le ministère américain du commerce a annoncé lundi qu'il mettait sur liste noire 28 entités chinoises qu'il prétend impliquées dans des violations et abus de droits. Il est difficile de voir comment cette dernière liste noire et le moment de son annonce, affecteront les négociations commerciales cette semaine. Côté chinois, pour l’instant, aucune réaction officielle.

2) La "semaine d'or" a connu un boom du tourisme et de la consommation : 782 millions de voyages touristiques nationaux effectués pendant les sept jours de vacances de la Fête nationale, soit 7,81 % de plus que l'année dernière. Les recettes touristiques ont atteint près de 650 milliards de yuans (environ 90,94 milliards de dollars US) pendant les vacances qui dure du 1er au 7 octobre, en hausse de 8,47 pour cent, selon le ministère.

Depuis plusieurs années, la Chine s'efforce de passer d'un modèle axé sur l'exportation et l'investissement à un modèle axé sur la consommation. Cette transition est en cours. Plus la consommation intérieure de la Chine augmente rapidement, moins il restera de monnaie d'échange entre les mains des Etats-Unis.

3) Le déficit commercial des États-Unis s'est creusé en août pour la première fois en trois mois, les exportations ayant augmenté mais les importations ayant augmenté davantage. Le département du Commerce a déclaré vendredi que le déficit commercial américain s'était creusé de 1,6 % en août pour atteindre 54,9 milliards de dollars.


Message complété le 09/10/2019 06:24:42 par son auteur.

Le type d'entreprises blacklistées montre clairement la direction que le Département d'Etat continuera de prendre avec sa liste noire. Il s'agit en l'occurrence d'entreprises chinoises qui sont déjà mondiales, qui fournissent une infrastructure technologique difficile à remplacer une fois qu'elle a été acquise et qui pourrait être utilisée pour renforcer les services de renseignement et les organisations militaires de la Chine.

L'inscription de ces entreprises sur la liste noire plaira à certains membres de la communauté du renseignement qui soutiennent depuis longtemps que le fait de permettre aux entreprises chinoises de fournir une infrastructure technologique aux États-Unis nuirait à la capacité des États-Unis de se défendre. Mais cela créera aussi des divisions avec les organisations commerciales axées sur le libre-échange et causera probablement d'autres perturbations dans les négociations commerciales en cours entre l'administration Trump et le président chinois Xi Jinping.

  
Répondre
0PHENIX0
08/10/2019 08:17:07
0

Les services, du pareil au même 😨


L'activité dans les services en Chine a connu en septembre son rythme de progression le plus faible depuis sept mois, selon un indice indépendant publié mardi, dans un contexte de guerre commerciale avec Washington.


L'indice des directeurs d'achat (PMI) pour les services, calculé par le cabinet IHS Markit et publié par le groupe de médias Caixin, s'est établi à 51,3 le mois dernier, contre 52,1 en août.


Ce secteur crucial de la deuxième économie mondiale continue toutefois de croître: un chiffre au-dessus de 50 témoigne d'une expansion de l'activité, et en-deçà d'une contraction.


"Les ventes à l'exportation ont poursuivi leur baisse, tandis que le secteur a largement été porté par la demande intérieure", souligne Zhong Zhengsheng, analyste de CBEM, cabinet affilié à Caixin.

  
Répondre
Dubaisan
03/10/2019 06:57:39
4

1 ) Cette decision de l'OMC , que Trump avait menace de quitter (les USA contribuent a hauteur de 11.382% au budget de l'OMC) arrive bien a point. En esperant que la plainte des europeens contre Boeing intervienne rapidement et soit aussi favorable aux europeens dont la contribution globale de chaque pays au budget de l'OMC atteint 33.6%.

2) Pour Airbus qui possede a Mobile (Alabama) son usine d'assemblage de A320 et vient de lancer avec Bombardier une nouvelle ligne d'assemblage des A220, les effets seront indirects.

Ce sont tous les fournisseurs sous-traitants d'Airbus et de Boeing et notamment francais qui vont souffrir et devront reserver leurs futurs investissements a la creation de filiales de production aux USA.

3) Pour l'agriculture, les europeens devront ouvrir beaucoup plus largement leurs marches aux produits americains ou... devront sortir leur mouchoirs de leurs poches...

4) Il y a par ailleurs beaucoup d'autres pans que Trump veut negocier et mettre dans la balance comme l'automobile et ses sous-traitants, les armements, gaz liquefie, petrole etc....

5) Enfin peut-etre faut-il voir dans ce revirement de Trump contre l'Europe, le signe que son administration envisage maintenant comme tres probable et reellement possible la signature d'un accord meme a minima avec la Chine...

  
Répondre
HD-MAICO
02/10/2019 22:19:15
1

je crois qu'il ya la même chose sur Boeing.

L'UE contre USA ...


Attente de verdict...

  
Répondre
0PHENIX0
02/10/2019 22:16:10
0

Après la Chine, c'est au tour de l'UE, avions et produits agricoles ... comme mise en bouche ?


https://www.cnbc.com/2019/10/02/us-to-impose-tariffs-on-eu-products-after-wto-victory.html



  
Répondre

Forum de discussion Detente

202005160936 706854
Ma liste