Guerre USA-Chine - Forum de discussion Detente
OK
Accueil  > Communauté   > Forum Detente

Guerre USA-Chine



Dubaisan
14/09/2019 16:02:47
0

Il semblerait qu’il y ait quelques évolutions dans la guerre commerciale, l’amorce d’une légère baisse des tensions et une petite désescalade dans les tarifs douaniers :

1) Les USA ont mercredi dernier, reculé de 15 jours (soit au 15 Octobre prochain), la mise en application de 5% supplémentaires sur les 250 mds de USD d’importations chinoises.

2) La Chine à son tour a indiqué une liste de 16 produits importés des USA qui seraient exemptés de droits de douane.

3) Puis, hier, la Commission des tarifs douaniers du Conseil d’Etat a indiqué qu’elle excluait également de tarifs additionnels, des produits agricoles US comme le soja et le porc.

4) Que la Chine a passé hier aussi, commande d’environ « 10 bateaux de soja » ce qui représenterait la plus grosse commande depuis Juin…

Il est clair que la poursuite de cette guerre commerciale, n’a en l’état, aucun sens et ne peut être que préjudiciable pour les 2 pays dont les économies sont étroitement imbriquées.

A suivre….


  
Répondre
0PHENIX0
11/09/2019 12:38:55
0

"Qui à le réel pouvoir."


Celui qui a l'eau et l'information.

  
Répondre
gars d'ain
11/09/2019 08:00:13
0

celui qui a le pouvoir, c'est celui qui utilise le produit... il crée la demande...


dans certain cas, le créateur de la demande peut être le créateur du produit, mais faut avoir un super marketing et une super communication....


celui qui achète peut être celui qui revend à celui qui achète et qui revend aussi.

  
Répondre
Dubaisan
11/09/2019 07:25:08
0

Qui a le reel pouvoir. Celuis qui peut acheter ou celui qui produit?

C'est la loi de l'offre et de la demande qui joue....mais en fin de compte celui qui a le reel pouvoir, c'est celui qui sait.

  
Répondre
Luncyan
10/09/2019 20:54:09
0

Je me pose toujours cette question :


Qui à le réel pouvoir. Celui qui peut acheter ou celui qui produit ?


Quand il s'agit de blé ou de petrole je peux comprendre qu'on soit plus à même d'être en tension si les apports sont supprimés. Mais pour les produits manufacturés ..?

  
Répondre
0PHENIX0
10/09/2019 20:16:25
1

Guerre USA-Chine


And the winner is ...

https://www.cnbc.com/2019/09/10/china-will-win-trade-war-reduce-reliance-on-us-tech-strategist.html

Message complété le 10/09/2019 20:17:33 par son auteur.

By GG trad :


"La Chine va gagner la guerre commerciale et se débarrasser de la technologie américaine dans 7 ans, selon un stratège



La Chine gagnera la guerre commerciale sino-américaine, a déclaré lundi le président de l'Independent Strategy.

"La Chine ne fera plus jamais confiance aux États-Unis et atteindra son indépendance technologique dans un délai de sept ans", a-t-il déclaré à la chaîne Squawk Box de CNBC.

Les entreprises de technologie chinoises ont traditionnellement dépendu de fournisseurs américains pour les semi-conducteurs, les modems et les réacteurs. Mais les récents développements de la guerre commerciale ont remis en question cette relation."

  
Répondre
Dubaisan
09/09/2019 17:28:28
1

Ah , les chroniques (sans saveurs ni profondeurs) de Marc Fiorentino….

Je ne sais pas ou il a été pêché ces "déclarations" de Merkel, mais concernant leur réalité ou leur interprétation, j'ai quand même quelques doutes, car A. Merkel est allé à Pékin chercher de l'aide chinoise sonnante et trébuchante, pour son économie chancelante et extrêmement menacée par Londres, NY et Paris qui ne la soutient plus que du bout des lèvres.

A. Merkel, connaissant parfaitement la révulsion de Pékin concernant la notion de droits de l'homme à la sauce occidentale, il y a donc 2 possibilités:

1) Soit ses négociations avec XJP se sont bien passées, auquel cas il serait très étonnant qu'elle ait fait état publiquement de ses états d'âme concernant Hong Kong...et donc ces soi - disant "déclarations" publiques seraient des fakes.

2) Soit ses négociations avec XJP se sont très mal passées, et Merkel n'ayant rien obtenu se serait lâchée au point d'aller rencontrer en Chine "des défenseurs des droits de l'homme".

Dans ce dernier cas, rien de pire que de s'attirer les foudres de Pékin et saborder pour longtemps, les intérêts de l'Allemagne en Chine, et dieu sait s'ils sont importants, notamment dans l'automobile*, que le Brexit et D. Trump risquent de mettre vraiment à mal…

* Porsche, au 1er semestre 2019 a quand même exporté en Chine 42060 voitures (+16%) dans un marché globalement en baisse de 15.5%!!!

Par ailleurs, l'absence jusque là, de réactions officielles de Pékin à ces "déclarations", me laissent penser que les affirmations de M. Fiorentino sont des "fakes" et des délires de chroniqueur en mal de reconnaissance.

Enfin sur la photo prise à la suite de sa réunion avec XJP, ce dernier sourit, ce qui est extrêmement rare, laissant supposer que les entretiens se sont, au contraire, très bien déroulés, Pékin ayant aussi besoin du soutien de l'Allemagne, la Chine souhaitant que la part de ses exportations avec l'Europe passe de 20 et quelques% à 33% afin de compenser en partie la baisse résultant de la guerre commerciale avec les USA.



  
Répondre
MITTE
09/09/2019 12:39:55
0

Lu sur le net :

"
MERKEL, BRAVO

On n'a pas entendu les leaders occidentaux, si prompts à défendre la démocratie, s'opposer à la Chine pour défendre Hong Kong.
Notre Président, par exemple, n'a pas dit un mot.
Il faut dire que la Chine, c'est un très très gros marché et un très très gros investisseur qu'il ne faut pas fâcher. Plus simple de taper sur Trump ou sur Poutine.
En visite à Pékin, Merkel a ouvertement critiqué la façon dont le régime chinois réprimait les manifestations à Hong Kong.
Elle a indiqué que « les droits et les libertés » des Hongkongais devaient être protégés et que toute violence devait être évitée et elle a rencontré des défenseurs des droits de l'homme.
Bravo.


Source : MonFinancier;com

  
Répondre
Luncyan
08/09/2019 15:38:04
0

On fait des building, ou on creuse un trou qu’on rebouche. Voila comment la chine fait maintenir ses 6%


Moi aussi j’sais l’faire

  
Répondre
Dubaisan
08/09/2019 15:27:20
1

0Phenix0,

N'ayant pas accès à Reuters ici, je ne sais pas sur quoi ils basent leurs commentaires.

Ci-après un petit tableau tiré des statistiques publiées par Direction Générale des Douanes chinoises. Quelques précisions:

1) les chiffres en % représentent la variation du mois m de N et N-1.

2) dans mon graphe, on voit très bien que la courbe des importations reste irrémédiablement sous celle des exportations. Ca, c'est voulu et contrôlé par l'Etat dont les énormes compagnies d'IE (notamment dans les produits agricoles) applique les directives. si les exportations ont une tendance à la baisse les importations seront ajustées de façon à être inférieures aux exportations. De cette façon, la Chine reste toujours en excédent commercial, ce qui permet à la PBoC d'augmenter ses réserves monétaires et de tenir le Rmb sans problèmes.

3) La baisse des exportations est de toutes façons inéluctable et est compensée par la bonne tenue de la consommation intérieure avec une inflation à 2.7% en Août (crise du porc et effet des taxes levées par la Chine sur les produits US importés).

4) L'ensemble du reste des indicateurs ( PIB, PPI etc..) à part une légère augmentation du chômage dans les industries traditionnelles (habillement, chaussures, articles de la maison…) et le PMI (49.5) montrent plutôt une très bonne résilience de l'économie chinoise. A noter la croissance du secteur des services (+3.6%) qui recrute et absorbe les jeunes et les nouveaux chômeurs.

5) Enfin, contraction ne signifie pas comme le sous-entend Reuters, récession; la croissance (PIB) reste bien accrochée au taux de 6% ...ce qui sont bien loin d'atteindre les pays occidentaux.

  
Répondre
Luncyan
08/09/2019 15:09:39
0

C’est pas le rôle de la banque de France de speculer

  
Répondre
Dubaisan
08/09/2019 14:51:39
0

Mitte,

Négligeable ou tendancielle ? tendancielle mais négligeable. D’autres facteurs et sources de produits viennent remplacer ceux de l’exportation et compenser leur baisse prévisible..

Vraie question ? faux débat

Signe du nouveau modèle économique chinois tout simplement ? Là , c’est clair on va vers un nouveau modèle économique de la Chine dont l’un des principes reposera sur une autonomie quasi-complète du pays.

La Chine en taux négatifs? ça m'étonnerait vu les taux d'intérêts proposés aux épargnants (3,75% / 1an). Ca attire les capitaux étrangers qui autrement se font rémunérer eux à des taux négatifs.

Si la Banque de France était "ouverte" elle devrait emprunter à taux négatifs comme actuellement, et placer une partie de ces emprunts en Chine avec des rémunérations positives. Le delta aiderait à diminuer la charge globale de la dette, diminuer les impôts etc... enfin, on peut rêver, ça ne coûte rien.


  
Répondre
MITTE
08/09/2019 09:16:00
0

La Chine 🇨🇳 en taux négatifs elle aussi ?

Sans polémique aucune (quoique ... 😀 ) ne devrait-on pas s’étonner que plus on “ aide “ plus ça plonge !

Il faut vivre avec ce qu’on produit et tant pis pour les désordres collatéraux. Mais ça, ni les lâches politiques, ni la box populi ne veulent en entendre parler.

Une seule règle : 1 + 1 = 2 et quand j’ai 10, je dépense 8, j’épargne 1 et j’investis 1.

Mais non 👎 Mitte ! T’es ringard !

LOL 😂

On va/devrait rigoler Lundi. Trump n’a pas encore tweeté ?

Message complété le 08/09/2019 09:17:09 par son auteur.

Lire : vox populi

  
Répondre
0PHENIX0
08/09/2019 08:25:11
1

BEIJING (Reuters) - Les exportations chinoises ont chuté de manière inattendue en août, tandis que les importations ont diminué pour le quatrième mois, soulignant la faiblesse supplémentaire de la deuxième économie mondiale et soulignant la nécessité impérieuse de relancer à mesure que la guerre commerciale sino-américaine s'intensifie.

On s'attend généralement à ce que Pékin annonce davantage de mesures de soutien au cours des prochaines semaines pour éviter le ralentissement économique alors que les États-Unis renforcent la pression commerciale, y compris les premières réductions de certains taux directeurs en quatre ans.

...

https://www.reuters.com/article/us-china-economy-trade/chinas-august-exports-unexpectedly-shrink-imports-remain-weak-idUSKCN1VT02E?il=0

  
Répondre
MITTE
08/09/2019 07:40:00
0

Petite question svp : les stats chinoises )( exports et imports ) sont mitigées : sous le consensus pour les exportations à - 1% et au-dessus du consensus pour les importations.

Négligeable ou tendancielle ?

Vraie question ?

Signe du nouveau modèle économique chinois tout simplement ?

Deux lignes suffisent.

  
Répondre
Dubaisan
02/09/2019 01:15:09
0

Bonjour Phoenix,

Le gros problème des entreprises US, et je l'avais déjà souligné plus bas dans cette file, c'est toute la "supply chain", c'est à dire tout l'éco-système (fournisseurs, logistique, Administrations, politiques fiscales et sociales stables….) qui entourent l'entreprise.

Pour Apple et bien d'autres, transférer tous leur moyens de production ailleurs, outre le fait de trouver des pays aussi efficaces que la Chine en matière de logistique, de stabilité fiscale et sociale, d'administration, implique aussi que tous leur sous-traitants (chinois, américains ou étrangers) doivent aussi suivre….

Ca prendra des années….

  
Répondre
0PHENIX0
02/09/2019 00:34:30
1

Bonsoir, CNBC en fait sa "Une" et j'ai la flemme de traduire :)

https://www.cnbc.com/2019/09/01/trump-ordered-us-firms-to-ditch-china-but-many-already-have.html

  
Répondre
Dubaisan
02/09/2019 00:22:21
1

Quelques brèves du front :

Le tourisme chinois aux USA est en forte baisse à 2.200.000 touristes

Déjà 2018 avait vu une baisse de 10% des touristes chinois aux USA (-300.000 touristes) ; là depuis le début de l’année 2019, c’est une baisse de 26% qui est considérable entrainant une perte de près de 9 mIlliards $ pour le secteur. Selon la US Travel Association, le touriste chinois dépense en moyenne environ 6700$ par visite et jusquà 11900$ en y incluant les frais d’études d’étudiants chinois aux USA, contre 4000$ pour les autres.

L’administration de Trump vient de lancer fin Août, un second package de soutien à l’agriculture américaine décimée par la guerre commerciale. Le montant s’élèvera à 15$ /acre (4046.85 m2).

Le montant total de cette aide s’élèvera à 14.5 milliards $ venant s’ajouter aux 12 milliards du 1er round fin 2018. Pour rappel, la Chine a importé en 2017 pour 19.5 milliards $ de produits agricoles US et 9.1 milliards $ en 2018. Les chiffres de Juin de la Federal Deposit Insurance Corp montre que le dépôt de bilan des fermes est en augmentation de 13% à 535 sur les 12 derniers mois, ce qui marque le plus haut niveau depuis 2012.

Selon le JPMorgan's chief US equity strategist Dubravko Lakos-Bujas: « Contrairement aux Agriculteurs US qui vont recevoir une aide du gouvernement pour effacer les effets des droits de douanes, il n’y a pas de moyen pour compenser les pertes des consommateurs sur les nouveaux droits de douanes de Septembre ». Or les analystes de JP Morgan évaluent ce coût pour chaque foyer américain à 1500$/an.

Par ailleurs, la guérilla se poursuit sur le plan naval ou un destroyer lance-missiles américain a pénétré dans la zone des 12 miles au Sud des iles Nansha, provoquant une réaction de la marine chinoise.

Par ailleurs, d’autres bâtiments de guerre US se sont vus refuser les accès aux ports de Hong Kong et de Qingdao.

Une étude de l’US-China Business Council relâchée mardi dernier dans la presse indique que :

1) 97% des entreprises US en Chine restent profitables en 2019 mais par contre s’attendent à une forte baisse l’an prochain.

2) 87% des entreprises indiquent qu’elles ne quitteront pas la Chine et n’ont pas de plans dans ce sens. Elles étaient 92% fin 2017.

3) La perception d’une détérioration de l’environnement économique et des marchés progresse à 37% contre 21% en 2017, marquant par là l’inquiétude des milieux d’affaires américains en Chine. «The trade war is having a tangible, negative impact on American companies — almost one half of our companies said that they lost sales in China due to tariffs," USCBC President Craig Allen said at a news conference.”.

Selon un communiqué du Bureau National des Statistiques samedi 31 Août, l’indice PMI (purchasing managers index) a baissé à 49.5 de 49.7 en juillet (4èm mois consécutif de contraction). Cette légère baisse n’entame pas la résilience de l’économie chinoise dont les secteurs clé (high tech et biens de consommation) restent en croissance à 51,2 et 50,9.

Le Rmb continue de s’effriter légèrement dans la fourchette 7.1545 / 7.1591.

Le fameux « crédit social » appliqué aux individus, va être étendu à partir de 2020 aux entreprises.

Enfin XI Jing Ping donnera un important discours le 1er Octobre jour de la Fête nationale chinoise.


  
Répondre
Dubaisan
26/08/2019 22:02:58
2

Bonsoir Coco 85,

Merci de cet encouragement surtout en ce moment ou je n’ai guère de temps pour ABC…

1) D’abord le Yuan :

Qui s’écrit en chinois simplifié : 元 et en chinois traditionnel : 圓, mais tous deux se prononcent pareil : « yuan » qui signifie de manière large : monnaie, argent, devise… ex : 美元 mei yuan = Usd = dollar US

2) Rmb, rmb ou RMB,

c’est le sigle du pinyin de renminbi et renminbi 人民币 signifie :

- 人民 renmin = peuple

- 币 bi = monnaie

=> Le renminbi, c’est la monnaie du peuple et c’est aussi l’autre nom du Yuan. En langage courant on emploie plus facilement renminbi que yuan qui a une connotation plus financière et dont le symbole est ¥.

CNY : c’est l’abréviation officielle et internationale du rmb ou du yuan qui se traduit comme ChiNese Yuan.

Donc en fait tout est simple puisque : 1 CNY = 1 Rmb = 1 Yuan

Eh bien non !

Parce qu’il y a aussi le CNH et le CNH est le rmb ou le yuan « offshore » dont la place de cotation principale est Hong Kong (comme par hasard…) . Il y a donc 2 rmb ou yuans : le CNY qui est le Rmb utilisé en Chine continentale et qui représente la plus grosse masse et le CNH qui est le Rmb pour l’international, le négoce…etc..

A l'origine, cette distinction entre les 2 Rmb vient de ce que la Chine souhaitait internationaliser sa monnaie en satisfaisant la demande des non-résidents pour des comptes et ou des actifs "offshore" libellés en Rmb tout en préservant son système monétaire et financier domestique des flux de « hot money » cad des capitaux spéculatifs qui venaient rechercher entre autres, des taux d’intérêts beaucoup plus élevés en Chine continentale que dans les pays occidentaux, ce qui est toujours le cas actuellement... Les 2, CNY et CNH font partie maintenant du panier de devises du FMI et des DTS. De même toutes les Banques Centrales étrangères ont inclus depuis plusieurs années le CNH dans leurs réserves.

Il y a aussi 2 marchés différents :

Le premier CNY dont le taux de change est fixé par la PBoC (Banque Populaire de Chine ou Banque Centrale) dans des bandes de fluctuations restreintes et qui est étroitement encadré par cette dernière. Il répond aux exportateurs « onshore » (comme moi) qui reçoivent de l’Usd en paiement de marchandises exportées et le vendent à la PBoC pour avoir du Rmb CNY.

Le second CNH qui lui soumis à la loi de l’offre et de la demande (bien que l'offre de CNH ait été fortement « aménagée » par un règlement de la PBoC). Le résultat fait que la demande de CNH est généralement supérieure à l'offre. Il est assez fréquent de voir le CNH se négocier légèrement au-dessus de la valeur du CNY.

Il y a donc bien un spread entre les 2 rmb CNY et CNH mais l’écart reste très faible et quasiment impossible à négocier car pour limiter les dégâts, le clearing se fait au travers du réseau de la Banque de Chine qui, elle, est une banque commerciale (mais soumise aux règles et dépendant de la PBoC).

Dans tout cela, ce qui ressort de ce système, c'est qu'il permet à la Chine une dé-dollarisation des énormes surplus financiers dégagés à l'export tout en préservant ses capacités à investir, la stabilité de sa monnaie et la stabilité de l'environnement économique interne de la Chine, lui permettant de mener à bien ses réformes. La PBoC rachète des Usd collectés par ses exportateurs et les revend contre de l'or, de l'euro etc...ou des titres de la dette US que les américains ont bien été contents de fourguer à la Chine pendant des décennies. Or concernant ces derniers, les chinois n'en veulent plus et le font bien comprendre aux américains.. qui en retour veulent obliger la Chine à acheter leur produits et donc s'attaquent aux exportations chinoises pour faire pression.

La suprématie de l'US dollar et donc de l'Amérique est en question, c'est tout l'objet de cette guerre.


  
Répondre
Coco85
26/08/2019 17:46:53
0

Bonjour Dubaisan,

J’aime beaucoup vos commentaires sur cette file. Merci pour le travail que vous y consacrez.

Je voudrais juste une petite précision : vous parlez de la monnaie chinoise en l’appelant RMB. La dénomination officielle de la monnaie chinoise est CNY. Est-ce la même chose ?

1 RMB = 1 CNY ?

L’abréviation RMB est-elle un sigle local ?

https://www.abcbourse.com/cotation/CNYUSDp

https://www.abcbourse.com/cotation/CNYEURp


  
Répondre

Forum de discussion Detente

201909141602 706854
Ma liste