OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

Commerce: la monnaie chinoise chute après les menaces de Trump

Cours temps réel: 6 010,98  -0,58%

PX1


Luncyan
05/08/2019 12:20:42
0

Ou alors il etait juste meilleur qu’hilary ?

  
Répondre
MMManson
05/08/2019 12:19:02
0
Bonjour chatdoux


Peu importe les américains vont élire ou pas Trump 2ème fois... Il a de l'argent, c'est fini.

Comment ça se fait qu'il a gagné les élections alors que la majorité des américains ne voulaient pas voter pour lui...?

C'est l'argent dit élit, pas le peuple

  
Répondre
Dubaisan
05/08/2019 12:06:13
1

@Ver5getorix,

J'avais deja poste sur ma file " guerre USA- Chine" ce petit doc sur les taux de change de ce jour. La colonne de taux la plus a droite est celle correspondant aux taux de la PBOC.

Les 2 premieres colonnes a gauche sont les taux applicables aux particuliers; les 2 suivantes les taux applicables aux entreprises.

Encadre vert => euro / rmb

Encadre rouge => USD / rmb

  
Répondre
Ver5gétorix
05/08/2019 11:11:55
0

Les lanthanides ont déjà été brièvement évoquées il y a trois mois, mais depuis motus. Peut-être que ça n'a pas été traduit en langage populaire...

  
Répondre
Ver5gétorix
05/08/2019 11:07:46
0
Ce serait bien de nous communiquer le taux du yuan par rapport au $ et par rapport à l'€. On entrerait enfin dans le XXI° siècle, ou bien cela aussi va-t-il être interdit par TRP?
  
Répondre
Dubaisan
05/08/2019 10:18:17
1

Oui et non, c'est un peu complique.

D'abord la PBOC a fixe son taux a 6.922...autour duquel le Rmb peut s'echanger. Mais ce sont les marches qui ont, a sa suite vendu du Rmb contre USD, faisant deraper le Rmb au-dela des 7 rmb/1USD.

La PBOC n'est pas intervenue d'abord, laissant le Rmb se deprecier, puis est intervenue mais moderement.

C'est finalement sa "non intervention" qui est consideree comme une manipulation monetaire par les equipes de Trump, ce qui est delirant car normalement et selon les regles du FMI et autre Banque mondiale etc...elle ne devrait pas intervenir sur sa monnaie.

D'un autre cote, cette depreciation soudaine va soulager temporairement la pression des entreprises chinoises exportatrices....

Message complété le 05/08/2019 10:19:51 par son auteur.

Et puis on est encore loin du taux en 2004 qui a l'epoque valait 8.32rmb pour 1 USD

  
Répondre
syjo
05/08/2019 10:12:48
0
C'est celui qui est le plus dépendant de l'autre qui sera le perdant,mais on a pas encore parlé des terres rares.
  
Répondre
chatdoux
05/08/2019 10:06:22
2

Bonjour,

Bien sûr que TRUMP va perdre la guerre commerciale: il dépend de ses électeurs qui ne vont pas pouvoir supporter la hausse des produits de base importés de chine. Et ils ne le suivront pas aux prochaines élections.

Par contre, en chine aucun soucis d'élection quelle que soit la baisse de la monnaie des importations comme des exportations d'ailleurs.

Le pire, ce serait que TRUMP poursuive son poker menteur et qu'il n'ait d'autre alternative que de déclencher une guerre, armée celle là...contre qui?

Espérons que ça nous sera épargné !

  
Répondre
robespaul
05/08/2019 09:49:34
1
article incohérent : d'abord, on suspecte pékin de vouloir faire chuter le yuan pour favoriser ses exportations ... puis, on prétend qu'ils sont intervenu pour ne pas qu'il baisse !
  
Répondre
Dubaisan
05/08/2019 09:35:59
0

Pour l'instant, les chinois n'ont pas encore sorti l'artillerie. Quand ils seront faches, la, Boeing, GM et bien d'autres vont pouvoir aller se faire voir...Mais bon, Trump, finalement ne sera peut-etre pas reelu....

  
Répondre
doudouneuf
05/08/2019 09:23:30
0

et les chinois ont d'autres cartouches au cas où…..oui, décidément , le Donald ne doit pas avoir un gros pois chiche…..

  
Répondre
papygaga
05/08/2019 09:17:57
0
Un rigolo ce Donald.

Faire chuter le Ribibi (Yuan), revient à le dévaluer.

Le dévaluer, revient à atténuer les droits de douane....

De l'humour anglais à la Hot Washignton sauce Pepper.
  
Répondre
papygaga
05/08/2019 09:17:57
0

Des billets de 100 yuans dans une banque de Shanghai, le 8 août 2018 en Chine (AFP/Archives/Johannes EISELE)

Plus de 7 yuans pour un dollar. La devise chinoise dévissait lundi face au billet vert, alimentant les spéculations sur un geste délibéré de Pékin pour soutenir ses exportations en pleine guerre commerciale avec l'Amérique de Donald Trump.

Ce seuil symbolique des 7 yuans n'avait pas été franchi depuis 9 ans. Ce dépassement survient quatre jours après les dernières menaces de sanctions américaines contre les produits chinois.

Sur le marché offshore, le yuan s'échangeait peu avant 13H15 locales (05H15 GMT) à 7,0292 pour un dollar, en repli de 1,28% par rapport à vendredi, soit son niveau le plus faible depuis 2010.

La monnaie de Pékin n'est pas entièrement convertible et la Banque centrale chinoise fixe chaque jour un taux pivot, qui s'inscrivait lundi à 6,9225 pour un dollar, en repli de 0,33% par rapport à vendredi.

Mais les marchés jouaient le yuan à la baisse, le faisant tomber jusqu'à près de 7,11 pour un dollar en début de journée, avant un redressement laissant supposer que la banque centrale serait intervenue pour calmer les marchés.

Dans un communiqué, l'institution a assuré avoir "l'expérience, la confiance et la capacité de maintenir le taux de change du yuan à un niveau raisonnable et équilibré".

Le président Donald Trump a fréquemment accusé Pékin de dévaluer artificiellement sa monnaie afin de soutenir ses exportations. Après enquête, le Trésor américain s'est toutefois refusé plusieurs fois à accuser la Chine de manipuler sa devise.

- 7,30 yuans pour un dollar ? -

La Chine et les Etats-Unis sont engagés depuis plus d'un an dans un bras de fer commercial qui s'est traduit par l'imposition réciproque de droits de douane punitifs sur plus de 360 milliards de dollars d'échanges annuels.


La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine relancée (AFP/Gal ROMA)

Une baisse du yuan favorise les exportations chinoises et atténuerait l'impact de la hausse des droits de douane américains sur les produits chinois.

Pékin s'efforçait jusqu'ici de soutenir sa monnaie "pour ne pas compromettre" les négociations commerciales avec les Etats-Unis, relève Julian Evans-Pritchard, du cabinet Capital Economics.

Laisser filer la devise sous les 7 yuans montre que les autorités chinoises "ont pratiquement abandonné tout espoir d'un accord commercial" avec Washington, estime-t-il.

Donald Trump a relancé jeudi la guerre commerciale contre Pékin, en annonçant son intention d'étendre des droits de douane supplémentaires à la quasi-totalité des importations en provenance de Chine à compter du 1er septembre.

"Nous avions anticipé le fait que la banque centrale finirait par dévaluer le yuan en réaction aux tensions commerciales, mais nous ne nous attendions pas à ce qu'elle survienne aussi rapidement", a ajouté M. Evans-Pritchard, envisageant à présent un taux de 7,30 yuans pour un dollar d'ici la fin de l'année.

Pékin cherche pourtant depuis 2015 à stabiliser la valeur de sa monnaie pour protéger ses réserves de change et empêcher des sorties importantes de capitaux.

- Une riposte -

Le patron de la Banque centrale chinoise avait assuré en mars qu'il ne se servirait "jamais" du taux de change "comme outil" dans la guerre commerciale.

Les Etats-Unis reprochent à la Chine d'être largement responsable de leur énorme déficit commercial. Ils réclament à Pékin des réformes structurelles pour interdire par exemple les subventions aux entreprises publiques, les transferts de technologie imposés aux entreprises étrangères et le "vol" de la propriété intellectuelle américaine. Ils exigent aussi l'achat de davantage de produits américains, notamment agricoles.

Mais en représailles aux dernières menaces de Donald Trump, Pékin a semble-t-il demandé à ses entreprises publiques de cesser l'achat de produits agricoles américains, a rapporté lundi l'agence d'information financière Bloomberg sans nommer ses sources.

Dans sa riposte à Washington, la Chine viserait ainsi les agriculteurs américains, très dépendants du marché chinois et qui constituent une importante base électorale pour Donald Trump à l'approche de la présidentielle de 2020.

De son côté, l'euro s'échangeait à la mi-journée contre 7,7928 yuans, soit près d'un yuan de plus par rapport à il y a quatre ans.

© 2019 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201908051220 707299
Ma liste