French tech-Macron va annoncer une mobilisation de "plusieurs milliard
OK
Accueil  > Communauté   > Forum General

French tech-Macron va annoncer une mobilisation de "plusieurs milliard



Dubaisan
17/09/2019 10:48:56
0

Personnellement je n’ai rien contre cette liste, mais je regrette profondément qu’il n’y ait pas une seule entreprise vraiment technique ( moteurs, batteries, pac...etc). Des entreprises comme Gaussin, Manitou, Beneteau....) et bien d’autres devraient y être !!!

  
Répondre
JD1976
17/09/2019 09:42:24
1

BFM Business vous révèle en avant-première une douzaine d'entreprises françaises qui feront partie de cette liste, dont l'objectif est d'accélérer leur visibilité à l'international et leur croissance


Le Next40 est une liste qui va rassembler les 40 sociétés françaises les plus prometteuses. Des sociétés non cotées de la French tech qui ont le potentiel de devenir des champions européens voire mondiaux dans leur secteur. Le Next40 est vu par le gouvernement comme un premier levier pour donner de la visibilité à l'international à ces entreprises et leur permettre de grossir plus rapidement.

Le Next40 doit être officiellement lancé lors de la conférence France Digitale Day, qui ouvre ses portes ce mercredi. Afin de sélectionner les membres du Next40, plusieurs critères ont été retenus: seuil minimum de chiffre d'affaires, siège basé en France ou encore le fait de ne pas avoir réalisé un "exit" (autrement dit un rachat par un grand groupe ou une cotation en Bourse).


BFM Business vous annonce en avant-première une partie de sa composition. Parmi les groupes retenus, on retrouve ainsi

- Blablacar (autopartage)

- Deezer (streaming musical)

- Sigfox (réseau bas débit pour les objets connectés)

- Doctolib (prise de rendez-vous médicaux)

- OVH (cloud)

- Devialet (enceintes)

- Meero (plateforme de photographies)

- Klaxoon (réunion en entreprise)

- Alan (mutuelle santé)

- Ynsect (élevage d'insectes)

- Vade Secure (cybersécurité)

- October (prêts aux PME)

- Content Square (outil pour augmenter le taux de conversion des sites d'e-commerce)

- Finalcad (aide les entreprises du BTP dans leur transformation numérique)

- JobTeaser (recrutement de jeunes talents)

- Ivalua (gestion des achats)

- Vestiaire Collective (mode d'occasion)

- CityScoot (location de scooters)

A suivre... 👀

  
Répondre
ALEZE
16/09/2019 20:04:59
1

share with twitter share with LinkedIn share with facebook share via e-mail


0
16/09/2019 | 20:00

PARIS, 16 septembre (Reuters) - Emmanuel Macron annoncera mardi la mobilisation à hauteur de "plusieurs milliards d'euros" d'une vingtaine d'investisseurs français en faveur de la "French tech" qui doit permettre d'épauler les start-ups tricolores dans leur phase cruciale de développement, a-t-on indiqué lundi à l'Elysée.

La question du financement des pépites technologiques françaises sera au coeur du France Digitale Day et de la deuxième édition du "Scale-up Tour" qui réunira à l'Elysée autour du chef de l'Etat investisseurs français (Société générale, Axa, AG2R La mondiale...) et internationaux.

Les annonces d'Emmanuel Macron devraient s'inspirer largement du rapport rendu en juin par Philippe Tibi sur le financement des entreprises technologiques françaises, rapport qui préconisait notamment la mise en place d'une dizaine de fonds d'investissement en capital innovation ayant vocation à gérer plus d'"un milliard d’euros".

"On s'est donné comme objectif d'avoir plus de 'licornes' en France, d'avoir des entreprises qui parviennent à atteindre des tailles suffisantes voire de leadership européen, voire de taille mondiale, cela suppose donc qu'elles aient, au moment critique de leur développement, des financements à leur disposition", explique-t-on à l'Elysée.

"Ces derniers mois, on est parvenu à mobiliser les grands assureurs, les asset managers et des acteurs du secteur public pour qu'ils contribuent à cette initiative, soit en investissant directement dans des fonds 'late stage' soit en abondant un fond de fonds que BPI France va mettre en place pour investir lui même dans les fonds de late stage", précise-t-on. "L'objectif c'est d'avoir une dizaine de fonds de la taille d'environ un milliard d'euros à l'horizon 2022, pour que le besoin exprimé en France soit satisfait."

Parallèlement à cette annonce, le gouvernement dévoilera mercredi la liste des 40 entreprises technologiques prometteuses qui seront réunies dans le "Next 40" - sorte de Cac 40 des start-up - et qui auront droit, à ce titre, à une plus grande visibilité et à un programme d'accompagnement public plus poussé.

Après avoir longtemps été en queue de peloton, la "French tech" a décollé ces dernières années à la faveur d'un meilleur accès au financement, de mesures gouvernementales favorables et des incertitudes liées au Brexit au Royaume-Uni, longtemps leader incontesté de la place.

A l'heure actuelle, la France revendique sept licornes - nom désignant des entreprises non cotées valorisées plus d'un milliard de dollars - dont Meero, Doctolib, Deezer ou encore Blablacar. Le gouvernement espère franchir la barre des 20 d'ici 2025. (Marine Pennetier, édité par Jean-Michel Bélot)

  
Répondre

Forum de discussion General

201909171048 713258
Ma liste