OK
Accueil  > Communauté   > Forum General

L'espion qui venait du froid



simcour
07/01/2020 14:56:50
0

Lol ! J'ai oublié de parler du Service Central de Renseignement de l'URSS (<span class="lang-ru" lang="ru">Центральная служба разведки СССР / Tsentral'naja sloujba razvedki SSSR</span>) abrégé ЦСР СССР ou TSR SSSR en caractère latin.

Il a précédé le SVR mais j'ai dit que celui-ci est le second successeur principal du KGB SSSR alors que c'est inexact puisque le SVR a succédé au TSR SSSR.


Le fait que tu dises que ce n'était pas une blague est drôle puisque le fait que tu affirmes cela est aussi une plaisanterie.

Je crois qu'il y a un terme littéraire pour parler du fait qu'on dise qu'une blague n'en était pas une alors que s'en était une à moins que je me trompe.

  
Répondre
deckard6
07/01/2020 14:43:08
0

Je sais, je sais simcour ! Merci de me faire remarquer que je suis de la vielle école.

Pas sympa de ta part

Message complété le 07/01/2020 14:43:38 par son auteur.


Mais sinon, non, ce n'était pas une blague !

  
Répondre
simcour
07/01/2020 14:39:26
0

Deckard6 j'ai une très mauvaise nouvelle pour toi.

Le KGB Soviétique a disparu en 1991 peu de temps avant la disparition de l'URSS et en conséquent ta théorie ne tient pas la route même si c'est une blague.

Je précise aussi que l'équivalent de TOP SECRET dans les pays de langue anglaise ou TRÈS SECRET DÉFENSE en France est "Особой важности" en Russie soit "Osoboï Vasnosti" avec une translittération ne prenant pas en compte la prononciation.

Ce terme peut se traduire comme "Importance Particulière" ou comme un document d'une importance spécial.

Il y a une variante qui est "Совершенно Секретно" soit "Soverchenno Sekretno" avec une translittération ne prenant pas en compte la prononciation.

Ça peut se traduire comme "Totalement Secret" ou "Secret Total".

Écrire un truc pareil en alphabet latin pour dissimuler une opération d'espionnage serait une chose débile mais j'ai bien aimé ta plaisanterie.


Son nom exact est KGB SSSR (КГБ СССР) et ça signifie "Комитет государственной безопасности СССР" ou "Komitet gossoudarstvennoï bezopasnosti SSSR" avec une translittération du cyrillique.

Habituellement je préfère les transcription phonétique mais là je donne l'équivalent des lettres et pas comment on prononce le nom de cette organisation pour que ce soit plus simple et qu'on aille plus rapidement à l'essentiel.

La traduction du russe au français du nom de cette ancien service de renseignement est "Comité pour la sécurité de l'État URSS".


Ce service secret était à la fois le service de renseignement intérieur et extérieur de l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques.

Son démantèlement ne s'est pas fait en un jour et il a plus de quinze successeurs puisque au faire et à mesures des indépendance des quatorze République Socialistes Soviétiques autre que celle de Russie les nouveaux États indépendants ont hérités du personnel du KGB Soviétique pour former des services remplaçant celui-ci.


Son successeur principal en URSS (Le KGB a eu quatre services lui ayant succédé en URSS qui ont aussi servi dans la Russie post-Soviétique mais je vais uniquement parler des deux principaux en détail) puis en Fédération de Russie est le FSK ou ФСК pour "Федеральная служба контрразведки" ou "Federalnaya Sluzhba Kontrrazvedki" avec une translittération et ce nom signifie "Service fédéral du contre-espionnage".

L'autre successeur principal en URSS puis Russie est le SVR (<span class="lang-ru" lang="ru">СВР</span>) dont les lettres signifie <span class="lang-ru" lang="ru">"Служба внешней разведки Российской Федерации" ou "Sloujba vnechneï razvedki Rossiskoï Federatsi".</span>

<span class="lang-ru" lang="ru">Ce nom signifie "Service de Renseignement Extérieur de la Fédération de Russie" et il existe encore.
</span>

<span class="lang-ru" lang="ru">Son premier successeur secondaire en URSS puis en Russie est un service de garde-frontières dont je ne connais pas le nom exact qui n'existe plus de nos jours. Ces gardes-frontières font de nos jours partie du FSB.</span>

<span class="lang-ru" lang="ru">L'autre successeur secondaire en URSS puis en Russie est un service dont j'ai oublié le nom et dont j'ignore si il existe encore.
</span>


Le FSK est le prédécesseur de l'actuel FSB (ФСБ) qui a était fondé en 1995.

Je suis toujours choqué de voir des journalistes disant que le FSB a succédé au KGB de l'URSS alors que c'est techniquement parlant un successeur indirect.

Si on est journaliste il est compréhensible de faire une tel erreur vu que presque tout le monde hors de Russie (J'imagine que c'est aussi le cas de la majorité des Russes) a oublié qu'il y a eu le FSK qui est l'un des successeurs direct du KGB URSS et que le FSK a précédé le FSB et qu'on ne va pas prendre le temps de vérifier à cause de cette croyance alors qu'on le devrait.

Les lettres ФСБ signifie "<span title="Russian language text" lang="ru">Федеральная служба безопасности Российской Федерации</span>" ou "Federalnaïa sloujba bezopasnosti Rossiyskoï Federatsii" avec la translittération de Wikipédia.

La traduction du russe au français est "Service Fédéral de Sécurité de la Fédération de Russie".

C'est principalement un service de renseignement intérieur mais il est aussi actif hors du territoire Russe.


Il y a une chose intéressante à noter qui est que certains pays ont un service de renseignement qui s'appelle encore KGB.

C'est notamment le cas en République de Bélarus et dans d'autres États qui ne sont pas internationalement reconnu comme la République Moldave du Dniestr ou Transnistrie.


  
Répondre
deckard6
07/01/2020 09:14:36
0

Salut simcour, je me suis laissé dire qu'il était écrit dessus :

'' propriété du kagébé - stop - top secret - stop - écrit en latin pour brouiller les pistes - stop ''.

Ta théorie et celle des médias pourraient se vérifier - stop.

Je passe en mode silence - stop.

  
Répondre
simcour
07/01/2020 08:17:39
0

La baleine avait un harnais où il est écrit en caractère latin "St. Peterburg".

Si ce matériel ne vient pas de Saint-Pétersbourg (Russe : Санкт-Петербург , Transcription phonétique approximative : Sankt-Pitirbourk) qui est une ville d'importance fédérale (Russe : <span class="lang-ru" lang="ru">города федерального значения , Transcription phonétique approximative : </span>gorata federal'nava znatchenia).

Il vient probablement de St. Peterburg une ville Américaine dans le comté de Pinellas (Pinellas County) dans l'État de Floride (State of Florida).


Le fait que ce soit écrit en caractère latin ne signifie pas forcément que ce n'est pas du matos Russe.

Il peut très bien être rédigé en caractère latin pour que ce soit plus simple de retourner le matériel en cas de perte vu que ce n'est pas tout le monde qui lit le cyrillique.

Il faudrait savoir si il est indiqué une adresse postale , numéro de téléphone ou / et une adresse email qui nous permettrait de connaître sa provenance géographique.

  
Répondre
deckard6
05/01/2020 16:11:12
0

Tiens BROTHER, encore un article ou il est question d'''Equipement Saint Petersbourg '' en anglais et ou il est stipulé '' près des eaux territoriales russes ''. Ils s'espionnent eux mêmes quoi !

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/la-baleine-etait-elle-une-espionne-russe-1018506

Message complété le 05/01/2020 16:12:37 par son auteur.


Allez encore un pour la route

https://www.liberation.fr/planete/2019/05/03/un-espion-venu-du-froid-un-beluga-nourrit-les-fantasmes-dans-l-arctique_1724787

  
Répondre
deckard6
05/01/2020 15:52:33
0

deckard6 ( moi-même ) le 5/11/2019 14:29:59 : Pauvres russes,

Si l'on avait trouvé un béluga muni d'un émetteur avec des caractères anglais ou français, il se serait sans nul doute agit d'un programme scientifique destiné à étudier les moeurs et autres migrations des cétacés.

Si l'émetteur est russe, nos merdias en font instantanément un béluga espion venu du froid.

Pauvres russes, qui subissent sans doute davantage les ingérences des autres, qu'ils n'en font eux mêmes...


En fait, les caractères sur l'émetteur n'étaient même pas en cyrillique, BROTHER, mais en anglais. '' Equipment St Petersburg '' qu'y avait écrit dessus. Comme fake news c'est du lourd.


Article additionnel trouvé sur un dossier traitant des bélugas :

'' L'espion venait-il du froid ?

Le 25 avril 2019, un béluga a intrigué des pêcheurs au large de la Norvège. L'animal était muni d'un harnais pouvant supporter une petite caméra et sur lequel était inscrit '' Equipment St Petersburg ''. S'il est possible que l'inscription fasse référence à la ville américaine de Saint Petersburg ( Floride ), qui compte plusieurs parcs aquatique, les Norvégiens ont soupçonné la marine russe d'espionnage. Sur une radio moscovite, un colonel a assuré que les scientifiques de son pays se servaient de ces mammifères uniquement pour collecter des informations civiles... tout en admettant que des dauphins étaient utilisés à des fins militaires !''


Il était évident que les russes utilisent l'anglais pour marquer leurs équipements, et qu'ils ont davantage d'intérêts stratégiques à surveiller et espionner les côtes norvégiennes ( proches de chez eux ) que les US



Message complété le 05/01/2020 15:56:23 par son auteur.


J'arrive pas à faire passer l'article. Il n'est pas dans un format autorisé.

  
Répondre
0PHENIX0
18/12/2019 12:21:48
1

"A vrai dire, j'avais commis cette file en prévision des prochaines élections ... "


Le piratage automatisé, les deepfakes vont être des menaces majeures pour la cybersécurité en 2020

Selon Etay Maor d'IntSights, l'intelligence artificielle utilisée pour effectuer du piratage automatisé et ciblé devrait être l'une des principales menaces à surveiller en 2020.

L'IA est liée à l'augmentation de la diffusion de la désinformation et de la falsification profonde, surtout depuis 2020, année d'élections aux États-Unis, a-t-il ajouté.

Les Deepfakes sont des images et des vidéos créées à l'aide d'ordinateurs et de logiciels d'apprentissage machine pour les faire paraître réelles, même si elles ne le sont pas.

Les experts prédisent que cette technologie pourrait être utilisée pour semer la confusion et propager la désinformation, en particulier dans le contexte de la politique mondiale, et pourrait devenir extrêmement difficile à détecter.


Traduit avec www.DeepL.com/Translator


Message complété le 18/12/2019 12:22:13 par son auteur.

https://www.cnbc.com/2019/12/18/automated-hacking-deepfakes-top-cybersecurity-threats-in-2020.html

  
Répondre
0PHENIX0
20/11/2019 17:49:14
0

Nope, une bombasse 😂

see u mate.

  
Répondre
deckard6
20/11/2019 17:43:23
1

Ta maîtresse n'était donc pas british my dear ?

Good evenning

  
Répondre
0PHENIX0
20/11/2019 17:11:51
1

"Je n'aime pas le t" qu'elle disait la maîtresse 🤫

  
Répondre
0PHENIX0
20/11/2019 15:27:52
1

Entre les faits alternatifs et l'Agitprop mon coeur balance.


  
Répondre
deckard6
20/11/2019 15:21:12
0

Patience, ça viendra bien assez vite de ce coté ci de la muraille...

Quant on commence déjà à qualifier de tous les maux ( fakes news pour les plus softs ), toutes les publications qui dérangent.

La censure n'est pas loin. Patience et longueur de temps... Et le temps, ils l'ont...................................

  
Répondre
0PHENIX0
20/11/2019 15:04:00
0

"A l'instar de la Grande Muraille (électronique), les Cavaliers de l'Apocalypse utilisent les mêmes méthodes répressives. "


Iran : plus grande fermeture d'Internet de l'histoire du pays


  
Répondre
0PHENIX0
17/11/2019 10:03:12
0

Le dossier Brennan : Tout sur un Premier Animateur du Russiagate

Par Aaron Maté, RealClearInvestigations

15 novembre 2019

https://www.realclearinvestigations.com/articles/2019/11/15/the_brennan_dossier_all_about_a_prime_mover_of_russiagate_121098.html

  
Répondre
0PHENIX0
17/11/2019 09:57:36
0

Peu importe les fermes-troll obscures et le cyber-piratage byzantin (nous sommes ironique ici), la Russie doit vraiment augmenter son jeu pour "s'ingérer" dans la politique des autres nations. Qu'en est-il du président Vladimir Poutine qui participe à une émission de radio nationale en Grande-Bretagne et qui dit aux électeurs comment voter lors des prochaines élections ? Ça, c'est de l'influence réelle, de l'influence sur ta face !


Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Message complété le 17/11/2019 09:57:55 par son auteur.

https://www.strategic-culture.org/news/2019/11/15/trump-clinton-show-russia-how-to-really-interfere/

  
Répondre
0PHENIX0
15/11/2019 20:37:40
0

A vrai dire, j'avais commis cette file en prévision des prochaines élections ...


Roger Stone, un ami de longue date et confident du président Donald Trump, a été reconnu coupable vendredi d'avoir menti au Congrès et d'avoir été témoin d'une tentative de dissimulation de ses contacts avec WikiLeaks pendant l'élection présidentielle de 2016.


Stone, un arnaqueur politique autoproclamé, a été reconnu coupable des sept chefs d'accusation auxquels il a été confronté lors de son procès devant la U.S. District Court de Washington, D.C. : cinq chefs de fausses déclarations et un chef d'entrave à la procédure et un chef de falsification de témoin.


Les accusations portées par le conseiller spécial Robert Mueller concernaient des allégations selon lesquelles l'agent républicain de 67 ans aurait induit le Congrès en erreur au sujet de ses contacts avec le groupe de divulgation de documents WikiLeaks pendant l'élection de 2016 et de ses efforts pour convaincre son associé Randy Credico de soutenir ses mensonges.


WikiLeaks pendant cette élection a publié des courriels du Parti démocrate et du chef de campagne d'Hillary Clinton qui avaient été volés par des agents russes. Les courriels ont été considérés comme potentiellement préjudiciables à la campagne de Clinton contre Trump.


Traduit avec www.DeepL.com/Translator

  
Répondre
deckard6
05/11/2019 16:28:08
1

Si j'osais, je dirais même du libre penseur, nourri à Ferré ? Tu connais ?


En tout cas certainement pas de la cervelle nourrie à la propagande mérdiatique


J'étudie le passé, j'observe le présent et j'en tire MES conclusions...

C'est donné à tout le monde, suffit juste de ne pas se laisser donner la becquée de 20 heures


  
Répondre
0PHENIX0
05/11/2019 16:16:40
0

Que c'est beau comme tu causes, on dirait presque du Sputnik.

Message complété le 05/11/2019 16:17:22 par son auteur.

Ou du RT (pour ne pas faire de jaloux)

Message complété le 05/11/2019 17:39:27 par son auteur.

Bon ça manque tout de même de"journalopes", sans doute un pigiste 🤭

  
Répondre
deckard6
05/11/2019 14:28:59
1

Pauvres russes,

Si l'on avait trouvé un béluga muni d'un émetteur avec des caractères anglais ou français, il se serait sans nul doute agit d'un programme scientifique destiné à étudier les moeurs et autres migrations des cétacés.

Si l'émetteur est russe, nos merdias en font instantanément un béluga espion venu du froid.


Pauvres russes, qui subissent sans doute davantage les ingérences des autres, qu'ils n'en font eux mêmes...

  
Répondre

Forum de discussion General

202001071456 719070
Ma liste