OK
Accueil  > Communauté   > Forum Peugeot

PSA et Fiat officiellement en route vers une fusion entre égaux, sans

Cours temps réel: 21,11€  -1,86%

UG


whatelse
31/10/2019 13:24:57
0

Ferrari est possédée par Fiat mais séparé, oui mais fait partie du groupe Fiat, donc appartiendrait à PSA pour moitié.

  
Répondre
avis1
31/10/2019 12:58:10
0
Opel etait gère par des financiers américains idem GE et pillage en règle . mais le savoir-faire est quand même important. Fiat plus complexe financierement et techniquement sous l air carbone.

  
Répondre
pacser
31/10/2019 12:46:21
0

Sinon, Coco85, toujours dans la catégorie Madame Irma et sa boule de crystal, il y a aussi cela : https://www.abcbourse.com/marches/peugeot-rare-exemple-d-%c3%aflot-de-retournement-sous-26e_486219

^^

  
Répondre
31gol
31/10/2019 12:37:54
0

PSA s’effondre, par contre Agnelli se tape sur le ventre, c’est à qui perd gagne!

  
Répondre
pacser
31/10/2019 12:16:45
0

Hier, c'était déjà la fête à Renault, ça continue aujourd'hui. Déplacement de fonds vers Peugeot. La rapidité des choses inquiète peut-être, avec en arrière plan la crainte que cette fusion ne soit pas vraiment entre égaux au plan de l'intérêt réciproque...

Les mouvements sont exagérés en ce moment. De bons bilans sévèrement sanctionnés... Les opportunités se transforment en déconfiture ! Il est difficile de s'y retrouver.

  
Répondre
Coco85
31/10/2019 12:06:38
0

Après une hausse de 4,5 % hier, Peugeot perd 12,5 % ce matin. Le marché est déboussolé !

Est-ce le manque de confiance pour FIAT et CHRYSLER ?

Alors pourquoi la cote ne s’est-elle pas effondrée hier ?


  
Répondre
jamariuscky
31/10/2019 10:24:41
0
On peut s'interroger sur l'empressement de FCA à trouver un partenaire! Le marché américain qui semble hypnotiser Peugeot pourrait bien se révéler illusoire et Fiat être un boulet.
Les marchés qui hier étaient optimistes sur Peugeot, le sont beaucoup moins ce matin. A suivre...
Sans fermeture d'usine ni suppression d'emploi ? on peut toujours rêver.
  
Répondre
jamariuscky
31/10/2019 09:53:18
0
On peut s'interroger sur l'empressement de FCA à trouver un partenaire! Le marché américain qui semble hypnotiser Peugeot pourrait bien se révéler illusoire et Fiat être un boulet.
Les marchés qui hier étaient optimistes sur Peugeot, le sont beaucoup moins ce matin. A suivre...
  
Répondre
Luncyan
31/10/2019 09:43:24
0

Ferrari est possédé par fiat mais séparé

  
Répondre
whatelse
31/10/2019 09:41:25
0

Pourquoi Opel ok et Fiat vous ne comprenez pas ? Fiat, c'est Chrysler, Alfa Romeo, Ferrari, Maserati, Lancia. C'est quand même pas mal. Il ne faut pas être chauvin, vous, vous ne comprenez pas, eux ont mis toutes leurs divisions finances pour étudier le dossier, s'il le font, ça doit être rentable et pertinent.

  
Répondre
avis1
31/10/2019 09:32:45
0
ca fait peur .
ce marche est friable un autre acteur peut sortir du jour au lendemain .
tesla finit par être la référence .
et Peugeot va prendre cette société vieillissante .
je comprends pas
de plus le syndicalisme italien c'est complexe et tout a l arrangement .
bon courage
autant Opel ok
fiat pas comprendre
  
Répondre
whatelse
31/10/2019 09:18:23
0
Et qui est le grand perdant? Renault. Partout où l'État est actionnaire, les sociétés sont perdante.
  
Répondre
whatelse
31/10/2019 09:18:23
0

Les deux groupes emploient plus de 400.000 personnes dans le monde (AFP/Archives/Harold CUNNINGHAM, Daniel ROLAND)

Les deux constructeurs automobiles PSA et Fiat-Chrysler ont annoncé jeudi être tombés d'accord à l'unanimité sur le principe d'une "fusion à 50/50 des activités des deux groupes", qui se fera sans fermeture d'usine.

"Les actionnaires des deux groupes détiendraient respectivement 50% du capital de la nouvelle entité et partageraient donc à parts égales les fruits de ce rapprochement", précise un communiqué commun.

Le nouveau conseil d'administration serait composé de onze membres: cinq nommés par Fiat-Chrysler, cinq par PSA, le onzième étant Carlos Tavares, actuel patron du constructeur français qui deviendrait directeur général du nouveau groupe combiné.

Avec 8,7 millions de véhicules vendus, cette nouvelle entité qui serait basée aux Pays-Bas rejoindrait les mastodontes des constructeurs automobiles en devenant le numéro 4 mondial.

"L'importante création de valeur générée par cette opération est estimée à près de 3,7 milliards d’euros de synergies annuelles et progressives", précisent les deux groupes qui assurent qu'"aucune fermeture d'usine" n'est prévue.

Avant cette fusion, si elle aboutit, PSA a par ailleurs indiqué qu'il se séparerait de ses 46% du capital de l'équipementier Faurecia.

Les équipes des deux constructeurs ont reçu le mandat de finaliser les discussions pour conclure un accord "dans les prochaines semaines".

Le ministre de l'Economie Bruno le Maire a accueilli "favorablement" ce projet de fusion mais assure que l'Etat, actionnaire à 12% de PSA, restera "particulièrement vigilant" sur le maintien de l'appareil industriel en France.

© 2019 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Peugeot

201910311324 720925
Ma liste