OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

Pont effondré près de Toulouse: causes encore inconnues, responsabilit

Cours temps réel: 5 860,88  0,22%

PX1


manuborelli
19/11/2019 18:22:10
0

Apparemment 50 tonnes pfff

Message complété le 19/11/2019 18:23:21 par son auteur.

faudrait privatiser la connerie

  
Répondre
waine70
19/11/2019 07:37:27
1

Bien sûr que le camion était trop lourd.



Inutile de le repêcher. Suffit de prendre la carte grise de ce dernier ainsi que celle de la foreuse afin de voir le poids.


Mais ce convoi se serait il effondré sur le nouveau pont de Verdun sur Garonne. ?


De même, suis je un futur délinquant en impuissance puisque je bois un verre de vin par repas et qu'un jour il n'en faudrait aucun ....?...


Enfin, je suis d'origine romaine !

  
Répondre
CRI74
18/11/2019 23:30:11
1

Maintenance ou sécurité , plutôt et avec certitude , code de la route régulièrement bafoué par le passage fréquent des poids (trop) lourds

Et pour rassurer le gaulois qui ferait mieux de la garder fermée afin de ne pas sortir d'ânerie à chacune de ses interventions , il se trouve que l'endroit m'est assez bien connu d'une part (lui faut-il le numéro de téléphone de quelques voisins du lieu ?) , et que les faits sont confirmés tant par ceux là , les voisins interrogés , les élus des communes respectives et que les premières actions de l'enquête sont diligentées vers l'une des entreprises (tient de BTP comme par hasard ) suspectée de ne pas respecter les prescriptions liées au passage sur ce pont .

Le repêchage du camion vous confirmera , s'il en était besoin , que le hasard n'est pour rien dans cette accident .


Oui , l'action de lobbys qui ne cessent de constamment bafouer impunément les lois françaises a une nouvelle tué , soutenue visiblement par des irresponsables descendant évidemment de ces métiers .

Nul besoin d'expertise pour l'affirmer haut et fort tant les cas sont innombrables

  
Répondre
waine70
18/11/2019 21:08:24
0

Bonsoir,


maintenance et sécurité ...?...

  
Répondre
bourse031
18/11/2019 21:03:44
0

bonsoir


oui ils l'ont détruit pour en reconstruire un autre Mais ils auraient pu le laisser ... peut étre seulement pour les voitures dans un sens


  
Répondre
waine70
18/11/2019 20:53:45
1

A Verdun sur Garonne,



un même pont identique à celui de Mirepoix à été supprimé à la circulation . Je vvous laisse deviner lequel....




.... .... et pourquoi !!!



  
Répondre
CRI74
18/11/2019 20:22:10
1

Sauf que les camions qui passent par là font bien plus que 20/21t !

Et à force , ça casse et sans prévenir , entretenu ou pas , juste une histoire de temps

  
Répondre
fipuaa
18/11/2019 20:22:01
1

2011 + 6 années = 2017 !! Deux ans de dépassement pour la surveillance de l'ouvrage , un retard meurtrier !

Message complété le 18/11/2019 20:27:16 par son auteur.

ah ben non je dis des conneries car dans cet article tout le monde l'aurait vu récemment enfin vu de loin??
https://www.ouest-france.fr/faits-divers/accidents/ce-que-l-sait-de-l-effondrement-du-pont-mirepoix-sur-tarn-6613876

  
Répondre
moicmoi
18/11/2019 20:21:40
3

L‘incendie de Notre Dame, l’effondrement du pont de Gènes, la gare de Bretigny, le passage à niveau de xxx, les catastrophes en tous genre, ….
Ah…quelles merveilleuses occasions que ces catastrophes donnent l’opportunité pour certains d’étaler la confiture qu’ils n’ont pas, pour se faire passer pour des experts en tout, alors qu’ils n’ont pas la moindre compétence en quoi que ce soit.
Comme d’habitude, rien qu’en France, pays de 65 millions d’âmes, 60 millions d’experts vont s’exprimer. Y compris le fils (10 ans) de mon voisin.
Avant même que le premier expert reconnu n’ai posé un pied sur les lieux.
Et que je vais te clouer au pilori, accuser, condamner tel lobbie du transport, tel autre des BTP, et pourquoi pas accuser tel SDF qui aurait allumé sous le pont un petit feu pour se réchauffer ….ou le passant qui a jeté un mégot de cigarette,(pourquoi pas ?)…bref, tout et n’importe quoi. Sans rien savoir, ou connaître, à quoi que ce soit.
La France peut compter sur 60 millions d’experts, (se croyant experts, ou voulant le faire croire) et pourtant, elle connait encore des catastrophes.
Personnellement, à part dénoncer ces « se croyant experts d’opérette », je ne ferai pas le moindre commentaire sur cette catastrophe. Je ne connais rien des circonstances, je ne connais pas ces lieux, je ne connais rien des caractéristiques de cet ouvrage d’art, je n’ai jamais les pieds sur ce coin de territoire, ….donc, je ferme ma gueule.

  
Répondre
ACCART
18/11/2019 20:19:51
0

Avec en chargement un engin de 19 tonnes, on parle maintenant de près de 44 tonnes au total. Quel que soit le coefficient de sécurité retenu, la restriction n'a pas été respectée et on en connait désormais les conséquences.

  
Répondre
manuborelli
18/11/2019 19:56:43
0

Qui a pondu le 19t. ? quel etait le coef de securité? Apres si le camion fait 20/21 t et que ca casse faut arreter les conneries.

  
Répondre
waine70
18/11/2019 19:43:05
1

A Brétigny-sur-Orge ....


.... le code du rail avait surement été aussi très bien respecté ...

  
Répondre
ACCART
18/11/2019 19:26:56
0

En l'espèce, la surveillance et la maintenance du pont dépendait non de l'Etat mais de la ville et du Département.

  
Répondre
CRI74
18/11/2019 19:24:56
0

Réponse déjà incluse dans la file !

  
Répondre
Fibopivots
18/11/2019 19:22:49
0

Nous prouve t on que des poids lourds trop volumineux y passent si souvent ?

C'est facile pour l'état de toujours incriminer le petit innocent plutôt que lui même.

Vous avez vu l'état de nos hôpitaux ?

Pour de simples perfusions, ils sont contraints à du bricolage !

  
Répondre
Obywan
18/11/2019 19:07:52
3

L'important n'est pas de croire ou non... C'est de prendre en compte qu'un support n'était pas adapté à soutenir des poids lourds, donc forcément fragilisé sur la durée.

Par contre l'autorité routière aurait du créer des réducteurs de voie, afin d'immobiliser les véhicules non conformes.

Et à force de se faire prendre, les chauffeurs auraient fini par emprunter d'autres voies.


Bref beaucoup de choses à revoir, un peu partout...

  
Répondre
CRI74
18/11/2019 19:04:49
0

Pont sûr si utilisation dans les normes !

Comme pour chaque élément dans la vie courante ....

Tant qu'on aura pas une vraie politique pourvue de sanctions dissuasives vis à vis des contrevenants parfaitement connus , le risque demeurera sur les routes , partout .

Message complété le 18/11/2019 19:16:38 par son auteur.

Le pire est que les deux ponts encadrants , à 2kms de part et d'autre , n'ont pas de restriction de tonnage , juste de passage un par un pour celui de Bessières village . Il est donc inadmissible de passer par là avec 2.2 fois le tonnage limite ( et sans doute très régulièrement )

  
Répondre
Fibopivots
18/11/2019 18:53:53
0

Donc ce pont était sûr ! Comment peut on les croire ? Que ce soit vrai ou pas, le doute subsistera.

  
Répondre
CRI74
18/11/2019 18:51:15
3
La cause est déjà parfaitement identifiée : le non respect permanent de la limite de charge par les nombreux camions l'empruntant quotidiennement , phénomène confirmé par plusieurs habitants du lieu .

Une fois de plus , encore et encore , le code de la route bafoué par les mêmes et jamais sanctionnés aboutit à des résultats strictement identiques : la mort de personnes !

Bien entendu , la collectivité va prendre l'intégralité des travaux de restauration en charge car personne n'ira chercher en la culpabilité , encore moins infliger de lourdes sanctions financières pour un lobbie archi protégé
  
Répondre
CRI74
18/11/2019 18:51:15
0

Des sauveteurs dans un bateau près du pont qui s'est effondré le 18 novembre 2019 à Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne) (AFP/ERIC CABANIS)

Le pont qui s'est effondré lundi à Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne), coûtant la vie à au moins une personne, n'était a priori "pas en mauvais état", selon plusieurs sources. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de la catastrophe, certains évoquant une "rupture sous surcharge".

Le pont était-il dégradé?

"Ce n'était pas un ouvrage classé à surveillance renforcée ou en état critique", assure Georges Tempez, du Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema). Cet organisme public avait réalisé en 2017 une inspection détaillée de l'ouvrage.

Cette inspection "ne conclut pas à un ouvrage en mauvais état, que ce soit dans sa globalité ou sur des parties de l'ouvrage", précise le directeur de la direction technique infrastructures de transports et matériaux du Cerema. "Il y avait quelques préconisations d'entretien courant, des choses classiques, mais rien d'urgent."

Faisait-il l'objet d'un suivi régulier?

Concernant le réseau routier national, des inspections doivent être conduites tous les six ans, explique Georges Tempez. Si la loi ne l'impose pas pour les infrastructures départementales, intercommunales ou communales, "beaucoup de collectivités adoptent ce mode de fonctionnement" en sollicitant une inspection tous les six ans.

En l'occurrence, le Cerema avait conduit une précédente inspection du pont de Mirepoix-sur-Tarn en 2011. "Un suivi traditionnel", souligne Georges Tempez, pour ce pont suspendu de structure métallique construit en 1931, en remplacement d'un précédent ouvrage détruit par la crue du Tarn un an plus tôt, et rénové en 2003.

Quid des ponts à risques?

"Si un pont qui n'était pas recensé comme dangereux s'est effondré, qu'en est-il des ponts qui sont clairement identifiés comme présentant un risque?", s'est inquiété le sénateur PS Michel Dagbert auprès de l'AFP.

En juin 2019, il faisait partie des sénateurs réclamant un "plan Marshall" de rénovation, en conclusion d'une mission lancée après l'effondrement du viaduc autoroutier de Gênes (Italie), qui a fait 43 morts en août 2018.

Selon les conclusions de cette mission, "au moins 25.000 ponts" français "sont en mauvais état structurel", sur les 200.000 à 250.000 ouvrages que compte le pays --le nombre exact de ponts routiers en France n'est pas connu.

Comment expliquer l'effondrement?

"A cette heure, on ignore encore les causes précises de l'accident", précise le gouvernement lundi, annonçant l'ouverture d'une enquête du Bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT).

Si "aucun phénomène climatique récent" ne peut être mis en cause dans l'effondrement de l'ouvrage, selon le maire de Mirepoix-sur-Tarn Eric Oget, les regards se portent sur un des véhicules accidentés, "a priori un véhicule lourd".

Car le pont est interdit aux véhicules de plus de 19 tonnes, comme le stipule un panneau à l'entrée. Mais "il est fréquent" que "des camions de plus gros tonnage" l'empruntent, a regretté le président de la communauté de communes, Jean-Marc Dumoulin.

Au vu des premières images de la catastrophe, Georges Tempez a songé à un "mécanisme de rupture sous surcharge", mais insiste sur la nécessité d'attendre les conclusions de l'enquête.

Comment établir les responsabilités?

"Dans ce type de situation, la question des responsabilités suit à peu près toujours le même processus, qui implique deux types d'enquêtes" visant à déterminer les causes de l'accident, explique à l'AFP Alexandra Cohen-Jonathan, associée au cabinet August & Debouzy. Une enquête au pénal, l'accident ayant fait au moins un mort, et l'enquête administrative du BEA-TT.

En outre, l'accident impliquant des véhicules, "cela amène en principe les assureurs dits loi 1985, c'est-à-dire les assureurs automobiles, à intervenir dans une phase d'indemnisation" des victimes. Dans un second temps, ils "iront très probablement chercher d'autres causes et d'autres responsabilités", poursuit Me Cohen-Jonathan, "en se disant que, peu importe le poids du véhicule de leur assuré, le pont n'aurait pas dû s'effondrer".

Ils pourraient cibler la maintenance, en se posant la question de savoir "s'il est normal que le passage d'un véhicule, fût-il plus lourd que 19 tonnes, puisse justifier l'effondrement du pont", ou la signalétique, car "un panneau, dans un cas de situation dangereuse, ne suffit raisonnablement pas à éviter cette situation", anticipe la spécialiste en contentieux des assurances et risques industriels.

© 2019 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201911191822 723776
Ma liste