OK
Accueil  > Communauté   > Forum Francaise des jeux

FdJ: le succès de la privatisation "marque la réconciliation des Franç

Cours temps réel: 30,79€  -1,28%

FDJ


christof71
13/02/2020 13:21:34
0

faut pas pousser ! corner ! confiance des investisseurs LOL il n'y en a plus que des spéculateurs


  
Répondre
Webmaster ABC
07/02/2020 14:25:37
3

faut pas forcer le trait à outrance pour se convaincre qu'on a raison. La très grande majorité a acheté à l'intro à 19,50 et ils ne sont pas malheureux à 23,xx. Après, quid du relais de croissance, ça c'est une autre histoire ? mais il y a 20% de plus-value actuellement. Je suis malgré tout surpris de la résistance du titre à ce prix, il a pas bronché dans la tempête de la semaine dernière.

  
Répondre
moicmoi
07/02/2020 13:42:48
3
jamariuscky
« « Je suis curieux de voir combien FDJ va coter dans 1 mois ou 2. « « 

Ta curiosité va être satisfaite.

Après avoir lu divers commentaires et conseils des pros et autres, la « tocade » de faire le point m’a pris.

On se rendra compte que c’est pas folichon.

Ils sont où, les pimpims qui sont tombés à bras raccourcis sur Gars d’Ain quand il a émis son avis sur le sujet ? Simplement son avis ?

On ne les vois plus : ni en conseils, ni en graphiques, ni en analyses graphiques ou fonda..Rien !!! Le grand vide !!! A part critiquer, voire même pour certains insulter, ils ne sont pas foutus d’apporter la moindre pierre, le moindre éclat de gravillon, à l’édifice.
Même pas dignes du niveau intellectuel de bouzomachin, puisqu’ils en ont été virés.

Bon, n’étant pas chargé de les éduquer, je vous propose de faire le point sur FDJ.

Intro le 21/11/19, au cours de 19,50 €. Une petite manip. Fin. et com. l’ont transformé en yoyo. Puis, le soufflet est tombé. Et plein de PP qui étaient sensés connaître le Nirvana boursier, se retrouvent avec des FDJ en poche, de cours étale ou négatif. Pas vraiment de quoi les réconcilier avec la bourse. Le Maire n’est qu’un marchand de sable. Bon, il a l’excuse d’avoir été accepté sous un nouveau parapluie que le sien, avec un nouvel Adjudant-chef , et donc, il garde le petit doigt là où vous savez.
Ah oui ! j’oubliais presque : il y a la prime de 1 pour 10. Merveilleux piège à cons : soit 10 % de rendement à condition de les garder 18 mois. (chez moi, 18 mois, c’est 2 exercices. Dont , ce rendement exceptionnel est de 5 % /an. La fortune est au bout du chemin ! Allez . Soyons pas méchant : j’y ajoute le dividende promis . Combien ? 2, 3 %…..Champagne !!!
La mauvaise habitude de la bourse, nous dit-on, c’est d’anticiper, de porter son regard sur le lointain. Or, quelles sont les possibilités de FDJ de s’accroître et de répoàndre aux attentes du marché toujours de plus en plus exigeant ? Insignifiantes, à mon avis. A moins de racheter les casinos de Barrère, d’ouvrir dans toutes les grosses villes des cercles de jeu ( illégal actuellement), etc....
  
Répondre
christof71
21/11/2019 17:14:36
0

donquich:

le PEA faut faire des AR ! pas conserver long terme ! sinon tu RAISON on paye des plus value fictive vu inflation


  
Répondre
christof71
21/11/2019 17:11:08
0

oui à 23 euros c'est trop cher

moi tout vendu à 22,80 bye


vendez tout rachat à 19,50

  
Répondre
Webmaster ABC
21/11/2019 17:02:58
2

dans les acheteurs certains restent 5 minutes sur le titre, parfois moins. Il y a aussi beaucoup d'allers-retours dans des journées spéciales comme aujourd'hui.

Ce qui va être réellement intéressant c'est dans les prochains jours, surtout si le marché corrige. Il est clair que sur le papier, à 23 euros, ça commence à pas être donné ...

  
Répondre
manuborelli
21/11/2019 16:52:23
0

ce n'est pas faux c'est une litote.


Message complété le 21/11/2019 16:55:46 par son auteur.

et ceux qui ont pris 20% ce n'est pas eu les cons, les cons ce sont les acheteurs. non? pour vendre faut un acheteur.

  
Répondre
Webmaster ABC
21/11/2019 16:50:15
2

Pour le bandeau en homepage, c'est pas un dispositif sponsorisé. On se doutait que beaucoup voudraient savoir en ce premier jour de cotation, d'ou cette mise en avant.

Après les "cons" comme vous dites ils ont pris 20% tranquille. On n'est pas non plus obligé de garder le titre en portefeuille jusqu'à ce qu'il se vautre pour rester accrocher à son action gratuite ...


  
Répondre
manuborelli
21/11/2019 16:46:12
0

Pour l'instant on connait pas la capitalisation boursiere. si sup a 1 milliards cadeau :TTF

Fin janvier on en reparle du succès.

Franchement avec tout le patarouf qu'ils nous ont fait avec la fdj ca serait une sacrée bache si le truc n'avait pas pris.

Des cons il y en a toujours eu et il y en aura toujours.

Dans 1 mois , même avant , fini le bandeau au dessus la fdj sur abc bourse et le bourrage de crane sur toutes les chaines et radios.

On ne peut pas le louper, ca commence par la propagande.

  
Répondre
Fibopivots
21/11/2019 16:18:14
1

Amusant les français se réconcilient avec les marchés quand ces derniers sont au plus haut depuis 10 ans. Cherchez l'erreur !

  
Répondre
DonQuich
21/11/2019 14:29:54
0

"le pouvoir n'aime pas les petits actionnaires,pour calculer les plus-values on a supprimé les abattements pour durée de détention des titres,dans un PEA on ne tient pas compte de l'érosion monétaire pour ce placement de très long terme,donc on est taxé sur des plus-values en grande partie fictive,j'ai ouvert le mien en 1992,depuis cette date le taux d'inflation est de 50 % et pourtant on bénéficie d'une longue période d'inflation faible ,n'ouvrez pas un PEA jeune sur le long terme ce sera une grosse arnaque "

👍👍👍.......

Il y a quelques années, si je me souviens bien on devait pouvoir sortir en franchise d' impôts au bout de 6 ans

Que dire de ce changement des règles du jeu ?

J' imagine une partie de Poker où les règles changeraient en cours de partie toujours au profit du même 'joueur" ...

Message complété le 21/11/2019 14:32:08 par son auteur.

En tout cas c' est une bonne opération pour l' Etat,
les actions placées dans le haut du ahut de la fourchette
Mise en place de la TTF sur cette valeur très certainement,
Imposition quand l' actionnaire sortira ....

Message complété le 21/11/2019 14:32:45 par son auteur.

dans le haut du haut

  
Répondre
syjo
21/11/2019 13:59:10
0
Privatiser la Fdj c'est comme privatiser Bercy,ça peut paraitre curieux de prime abord,mais attendons la suite...
  
Répondre
avis1
21/11/2019 12:12:07
0
populaire pour 500 000 personnes qui possèdent un Pea
les mêmes qui sont restes en bourse depuis 20 ans
et les buralistes qui font eux un jack pot .
que je ne les entendent plus parler du pourcentage minime qu'ils touchent sur chaque vente
ils engrangent de l autre coté
  
Répondre
Médocain
21/11/2019 12:11:59
0
le pouvoir n'aime pas les petits actionnaires,pour calculer les plus-values on a supprimé les abattements pour durée de détention des titres,dans un PEA on ne tient pas compte de l'érosion monétaire pour ce placement de très long terme,donc on est taxé sur des plus-values en grande partie fictive,j'ai ouvert le mien en 1992,depuis cette date le taux d'inflation est de 50 % et pourtant on bénéficie d'une longue période d'inflation faible ,n'ouvrez pas un PEA jeune sur le long terme ce sera une grosse arnaque
  
Répondre
jamariuscky
21/11/2019 12:04:06
1
Je suis curieux de voir combien FDJ va coter dans 1 mois ou 2.
  
Répondre
CRI74
21/11/2019 11:41:37
0

Il n'y a pas la moindre raison que les français qui utiliseront des supports professionnels qui les considèrent comme une arrivée opportune de viande fraîche au comptoir du casino boursier puissent se bousculer plus avant .

Le paradigme n'étant pas près d'évoluer , cette version des placements restera bien lointaine pour eux , à juste titre .

  
Répondre
nartreb
21/11/2019 11:27:17
0

bon, oui ... c'est un succès populaire mais il ne faudrait peut-être pas exagérer avec la "réconciliation des français avec l'économie et les marchés"!

  
Répondre
avis1
21/11/2019 10:56:48
0
bon on croque dans quoi maintenant on est a l os
  
Répondre
avis1
21/11/2019 10:56:48
0

Le ministre de l'économie Bruno Le Maire et la PDG de la Francaise des Jeux Stephane Pallez dans les locaux d'Euronext à Paris, le 21 novembre 2019 (AFP/Eric PIERMONT)

La privatisation de la Française des Jeux, entrée en Bourse jeudi, est "un immense succès populaire" qui "marque la réconciliation des Français avec l'économie et les marchés", a estimé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Au siège d'Euronext à La Défense pour les débuts sur les marchés de l'opérateur de jeux, le ministre a participé à la traditionnelle cérémonie de la cloche, qu'il a sonnée avec la PDG du groupe, Stéphane Pallez.

Dans la foulée, la valeur du titre a bondi de plus de 15%. Plus de 11 milliards d'euros ont été souscrits pour des actions de la Française des Jeux, par le grand public et les investisseurs institutionnels. Au total, "un demi-million de personnes" ont participé à la souscription, avait précisé le ministre mercredi.

"Cette opération est un immense succès populaire. On le doit d'abord à la Française des Jeux, et je veux remercier les salariés qui ont fait que la mariée était belle, tous les salariés ont fait un travail exceptionnel. Sa présidente a fait un travail exceptionnel", a souligné M. Le Maire.

Il a également estimé que le succès de l'opération de privatisation, qui voit la part de l'Etat dans la FdJ passer de 72% à quelque 20%, "devait aussi un peu, quand même, à la politique menée par le gouvernement" qui a "rendu le placement en bourse plus intéressant" que "ce qu'il était auparavant".

"Ce succès marque la réconciliation des français avec l'économie, les marchés, les entreprises, une réconciliation nécessaire après la crise financière de 2008", a ainsi jugé le ministre de l'Economie et des Finances.

Il a souligné que cela faisait "plus de 10 ans que les Français, marqués à juste titre par les excès financiers, se sont détournés des marchés", jugeant que c'était "trop dangereux, spéculatif".

Pour Bruno Le Maire, l'intérêt porté par les petits porteurs français va "tourner la page définitive de l'économie spéculative qui ne mène nulle part".

Pour le ministère, avec cette opération, "L'Etat retrouve sa juste place, ce n'est pas une opération isolée, mais un des éléments de la politique globale que nous conduisons, visant à donner la possibilité à nos entreprises de se développer, aux Français d'investir leur épargne dans les entreprises".

Bruno Le Maire a également souligné que si l'Etat a "une place fondamentale" dans l'économie, sa "juste place n'est pas forcement celle d'actionnaire principal".

© 2019 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Francaise des jeux

202002131321 724353
Ma liste