OK
Accueil  > Communauté   > Forum General

La retraite, vue de Belgique...



MECKOOL
06/12/2019 17:34:07
0

"Regarde bien petit", oui, je me rappelle; il en avait fait une video. Je l'avais oublié. Brel, l'inégalable. C'était très fort. Merci de me l'avoir remis en mémoire.

  
Répondre
deckard6
06/12/2019 09:19:54
3

La poésie contemporaine ne chante plus. Elle rampe. Elle a cependant le privilège de la distinction, elle ne fréquente pas les mots mal famés, elle les ignore. Cela arrange bien des esthètes que François Villon ait été un voyou. On ne prend les mots qu'avec des gants: à "menstruel" on préfère "périodique", et l'on va répétant qu'il est des termes médicaux qui ne doivent pas sortir des laboratoires ou du codex. Le snobisme scolaire qui consiste à n'employer en poésie que certains mots déterminés, à la priver de certains autres, qu'ils soient techniques, médicaux, populaires ou argotiques, me fait penser au prestige du rince-doigts et du baise-main. Ce n'est pas le rince-doigts qui fait les mains propres ni le baise-main qui fait la tendresse. Ce n'est pas le mot qui fait la poésie, c'est la poésie qui illustre le mot.


https://www.youtube.com/watch?v=pN6EX_sGeDk


Good trades guys

  
Répondre
Antoine
06/12/2019 08:05:24
0

Giono : " Colline " peut être ? toute la beauté et la rudesse de la haute Provence ; " le Grand Troupeau " la 1ere guerre mondiale dans toute sa noirceur .En ce moment a Marseille , au Mucem , expo du cinquantième anniversaire de la mort de Giono


L’Étranger : pourquoi ne pas reprendre la lecture sous forme B D ( Ferrandez ) . Correspondance avec Casarès .... du miel

Léo : vu sur scène , il y a des lustres dans une autre vie




Message complété le 06/12/2019 08:07:43 par son auteur.

Camus : j'oubliais "les carnets" où il raconte Son Algérie

  
Répondre
lanester
06/12/2019 08:04:24
0

merci....

  
Répondre
frêne commun
06/12/2019 07:03:06
2

Bonjour à toutes et à tous,

´´ Regarde bien petit ´´ peu connu, joli texte, parce que j'ai été pendant 2 mois et demi cet homme qui venais et qu'on ne connaissait pas

Regarde bien petit regarde bien

Sur la plaine là-bas à hauteur de roseaux

Y a un homme qui vient que je ne connais pas

Est-ce un lointain voisin, un voyageur perdu,

Un montreur de dentelles......

Message complété le 06/12/2019 07:23:01 par son auteur.

Qui venait

  
Répondre
MECKOOL
05/12/2019 23:54:59
0

Brel m'a envouté dans ma jeunesse. "Le plat pays" est un sommet éblouissant, entre autres...J'ai eu l'immense chance de le voir à l'Olympia où j'ai découvert ses plus belles chansons que je ne connaissais pas comme "ne me quitte pas", car depuis "sur la place où tout est tranquille" et "ça va le diable" je l'avais perdu de vue. Je suis moins exclusif maintenant: il y a LEO...

J'ai lu "La peste" de Camus; bien aimé. Moins L'ETRANGER. A relire, sans doute. Le salopard, il a eu Maria Casarès: une fée.

Giono, j'ai pas lu. Un tort, sans doute.

  
Répondre
Antoine
05/12/2019 19:05:50
0

Au rang des grands oubliés...

Les vendanges tardives d Alsace

  
Répondre
fipuaa
05/12/2019 18:07:09
0

j'ai l'impression qu'on oublie vite le vin jaune et le vin de paille ici!!

  
Répondre
Antoine
05/12/2019 17:29:52
0

tout est dit .


"au suivant " !


dans mon panthéon : Brel , Camus , Giono


  
Répondre
MECKOOL
05/12/2019 16:38:59
0

"Dans ma pipe je brulerai

mes souvenirs d'enfance

mes rêves inachevés,

mes restes d'espérance...

Et je ne garderai

pour habiller mon âme

que l'idée d'un rosier

ou qu'un prénom de femme..."

  
Répondre
Antoine
05/12/2019 14:05:25
0

En ce moment "grand Jacques " et " j'arrive"


Un point de désaccord avec Brel : le vin d'Arbois , je lui préfère un Chablis ou un Jurançon ( selon le moment du repas )

  
Répondre
Lupo
05/12/2019 12:03:29
0

Et y en a plein d'autres.

"Jojo" est terriblement belle.

  
Répondre
Lupo
05/12/2019 11:11:16
0

Salut toi.

Effectivement, tout est dit dans cette prose.

A part toutes les ripailles dont le grand Jacques parle... moi je veux encore pouvoir insulter encore une fois tous ces bourgeois et ces autres culs parvenus qui n'ont de cesse que de voir leurs cous gonfler à s'en faire péter les artères.

  
Répondre
Antoine
05/12/2019 10:37:00
0

et pour finir ..... par " un dernier repas "


  
Répondre
Lupo
05/12/2019 09:55:42
0

Avec beaucoup d'humour... et de dérision

Voilà comment nous pouvons aussi voir la retraite qui est déjà là ou qui arrive à grands pas.

Une perle de Brel : La, la, la

A vous mettre dans les oreilles et à visualiser. Virtuelle ou réelle, la vérité, c'est selon.



  
Répondre

Forum de discussion General

201912061734 726772
Ma liste