OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Retraites: 9e jour de grève dans les transports, les syndicats conviés

Cours temps réel: 6 166,91  -0,04%



frêne commun frêne commun
13/12/2019 10:40:49
0

Rebonjour,

Il y a toujours une part de vérité ailleurs!

Parce que le vote blanc n'est pas pris en considération et que l'on n'est pas d'accord avec les programmes des candidats, il ne reste que l'abstention qui prend alors une signification politique. D'où l'émergence de la notion

""" d'abstention politique "".

Les algériens en ont fait usage!


  
Répondre
cigale11210 cigale11210
13/12/2019 10:40:31
0
Alors QUI. Mettre au pouvoir. Vous , facile derrière un clavier , de faire la révolution,

Ce matin à BFM sieur Benalla annonce en cas victoire de M Le Pen en 2022 la retraite à point sera supprimé,

Ça devrait vous arranger ce propos,

Alors soyez patient et hop au boulot et arrêter d em .......... ce qui veulent travailler

Rendez vous en 2022,,

Salutation
  
Répondre
manuborelli manuborelli
13/12/2019 10:32:52
0

Heu les politiques incompétents sont élus par des incompétents c'est drôle.

  
Répondre
manuborelli manuborelli
13/12/2019 10:16:31
0

Delevoye démission on commence par là.

Contrairement a lui on ne doit pas l'oublier.

C'est bizarre on apprend l'info seulement au moment des grèves.

Message complété le 13/12/2019 10:25:14 par son auteur.

il a oublié qu'il gagnait 5300€/mois

  
Répondre
floalain floalain
13/12/2019 10:10:23
0
Entièrement d'accord. On est dirigé par des politiques incompétents depuis 50 ans. Il est temps que l'on soit dirigé par des gens qui savent ce que c'est qu'innover et qui font passer l'intérêt de la France avant leurs petits intérêts personnels.
  
Répondre
frêne commun frêne commun
13/12/2019 10:09:28
0

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Ganglois,

 un référendum les réponses ne peuvent théoriquement qu'être oui ou non.

 référendum je propose aux français la question suivante:

"" Voulez-vous vivre heureux ""

  
Répondre
avis1 avis1
13/12/2019 09:54:27
0
vous avez raison vivement que ma tribu prenne le pouvoir
  
Répondre
glanglois glanglois
13/12/2019 09:27:37
0
Cette grève est de la responsabilité de se gouvernement ou seul l'incompétence prédomine à tous les échelons du pouvoir ... Non absolument rien compris au malaise des Français et se garde bien de parler de leurs avantages ( privilèges ) d'annoncer la diminution de ceux-ci de 50% comme nos retraites qui ont diminuées de 50% à cela un pouvoir d'achat qui c'est érodé de 30% en 15 ans .. La France glisse actuellement vers une révolution qui finira en guerre civile la responsabilité est ce gouvernement et les autre avants ... Seul un référendum calmera les choses , pour les retraites , le pouvoir d'achats , les salaires , et remettre à plat l'ensemble des privilèges de nos politiciens ( privilèges qu'ils se sont octroyés eux mêmes sans l'accord du peuple )
  
Répondre
glanglois glanglois
13/12/2019 09:27:37
0

Quais encombrés Gare de Lyon à Paris le 12 décembre 2019 (AFP/Bertrand GUAY)

Comment sortir de l'impasse ? Pour son neuvième jour, la grève dans les transports ne présente pas de signes d'essoufflement mais le Premier ministre tente de désamorcer son élargissement en invitant les partenaires sociaux la semaine prochaine pour discuter de sa réforme des retraites.

Pour les usagers franciliens, les journées se suivent et se ressemblent avec toujours neuf lignes de métro fermées et près de 50% des bus en circulation, selon la RATP vendredi matin.

Un RER B sur trois circulait et un RER A sur deux était prévu.

Des dépôts de bus de Paris et petite couronne ont été débloqués par les forces de l'ordre, et plus aucune action de blocage n'était en cours à 08H00, selon la préfecture de police.

Du côté de la SNCF, un quart des TGV circulent et la même proportion moyenne de Transilien et d'Intercités. Quatre TER sur 10 sont par ailleurs assurés, essentiellement par bus.

TER partant très tôt à ne pas rater pour Paris, puis longue marche jusqu'à son travail. "C'est très compliqué, avec "les trains qui sont bondés", témoignait à la gare de Lyon Elsa, 23 ans, auxiliaire de puéricultrice.

"Si ça se prolonge je vais continuer à faire ça, c'est épuisant mais je n'ai pas d'autre possibilité, on ne peut pas tous faire du télétravail...", soulignait-elle.


Rail : prévisions de trafic (AFP/AFP)

Le trafic routier en Île-de-France, avec 380 kilomètres de bouchons vers 08H30, était également toujours exceptionnellement dense.

Face à la menace d'un blocage jusqu'à Noël et après la présentation de sa réforme pour créer un système de retraite universel par points, le Premier ministre Édouard Philippe a convié les organisations syndicales et patronales pour un "cycle de réunions".

Il a souhaité que cette concertation démarre "le plus tôt possible la semaine prochaine".

"Ma porte est ouverte et ma main est tendue", a insisté le Premier ministre jeudi à l'adresse notamment de Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, furieux de sa décision d'imposer une mesure d'âge dans la réforme.

"Je suis prêt à discuter, évidemment qu'on va discuter", avait déclaré le leader du premier syndicat français jeudi matin, après avoir réagi très vivement à la mise en place d'un "âge d'équilibre" à 64 ans. Celui-ci revient à allonger la durée de cotisation puisque en dessous de ce seuil, les retraités ne toucheront pas leur pension à taux plein, afin de faire des économies et de réduire le déficit éventuel du régime.

Mais, a relevé celui qui avait prévenu qu'il s'agissait d'une "ligne rouge": "vouloir être constructif, ça ne veut pas dire se laisser marcher dessus".

- Pas de trêve des confiseurs -


Des personnes manifestent contre la réforme des retraites, à Saint-Herblain près de Nantes le 12 décembre 2019 (AFP/Sebastien SALOM-GOMIS)

La concertation visera à "continuer à améliorer le projet porté par le gouvernement", a expliqué Matignon en évoquant "une série de thèmes": "la mise en place du minimum de pension, la pénibilité, la retraite progressive et l'accompagnement des transitions vers le système universel".

Il s'agit très exactement des revendications de la CFDT, la CFTC, l'Unsa et des étudiants de la Fage qui ont appelé à rejoindre la manifestation du 17 décembre alors même que ces organisations sont favorables à la création d'un système de retraites universel par points.

L'initiative de cette journée de manifestations revient à l'intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU, rejointe par la CFE-CGC, et des organisations de jeunesse à l'origine de la mobilisation depuis le 5 décembre. Eux demandent le retrait pur et simple de la réforme.

Vendredi, les syndicats enseignants sont reçus par le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, qui doit également participer dans la soirée à Nancy avec Édouard Philippe à un débat sur les retraites avec des profs. Très présents dans les cortèges, ces derniers craignent de perdre une grosse partie de leur pension de retraite avec la réforme.

Dans le même temps, la grève dans les transports pourrait ne connaître aucune trêve, pas même celle dite des "confiseurs" pour les fêtes de fin d'année. La CGT-Cheminots a annoncé que le blocage continuera "sauf si le gouvernement revient à la raison" en retirant son projet.

Une déclaration jugée "irresponsable" par la ministre de la Transition énergétique Élisabeth Borne. "Ce n'est pas ce qu'on peut attendre de syndicalistes qui disent défendre le service public", a-t-elle ajouté.

© 2019 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

201912131040 727969
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.