OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

L'Assemblée vote la suppression progressive des tickets de caisse

Cours temps réel: 4 778,39  1,91%

PX1


moicmoi
14/12/2019 14:46:17
1

C’est sûr que avec « le pognon dingue » qu’ils touchent , les z’élus n’ont pas à suivre leurs comptes tout au long du mois. Ils n’ont même pas à regarder les étiquettes de prix quand ils font leurs achats.

Ils ne peuvent même pas s’imaginer que, pour la plupart des Français, c’est une nécessité de suivre ses comptes au jour le jour.
Et je me vois mal me balader avec un petit carnet pour tout noter quand je fais mes courses. Ma mémoire vive n’est pas assez performante pour retenir toutes les sommes .

Cependant, côté positif, Mr X ne pourrait pas justifier à Mme X son épouse, la somme dépensée pour le petit cadeau à Melle Z, sa maîtresse, et Mme X son épouse ne risquera plus de tomber sur un ticket-caisse compromettant en mettant les costume de Mr X , son mari, au pressing.

Mais, cette pratique "du petit cadeau à Melle Z« a plus court chez les "à l'aise" (et même chez les z’élites z’élues. Si, si, il paraît que...) que chez le smicard.

"La mesure vise également à limiter les effets des perturbateurs endocriniens »

Ah le beau prétexte vertueux pour justifier , une fois de plus, une nouvelle loi à la con.

Ils veulent éviter le gaspillage de papier ? Pour préserver les arbres ?
Ben voyons !

Dans ce dernier cas, avant de supprimer les ticket-caisse, qu’ils commencent déjà par réduire considérablement les formulaires administratifs, la pub électorale, les bulletins de vote imprimés en plusieurs exemplaires, ….et même la pub pub qui finit toujours à la poubelle.

A moins que la véritable raison ne soit le coup de pouce à certains copains fabricants pour renouveler toutes les caisses enregistreuses des commerçants. Et là, le marché est gigantesque, à tel point que cette loi mériterait bien un petit mais conséquent, dessous de table . Pour récompense à service rendu.

J’appelle TOUS LES FRANCAIS à réclamer systématiquement les tickets de caisse.

Histoire de leur faire comprendre que cette loi est con, et que le petit Français en a besoin, de ce ticket, pour suivre ses comptes.

  
Répondre
tatabanke
14/12/2019 14:36:40
0

31gol drôle d'idée d'enc!! les mouches !! t'as pas un chien ? lol!!


  
Répondre
deckard6
14/12/2019 12:54:59
2

Ben moi, si je m'achète un catamaran Catana avec les PVs, vous pouvez être sûrs que je reclamerai le ticket de caisse.

Bon we

  
Répondre
papygaga
14/12/2019 12:24:33
2
@31gol :

Oui, mans quant à enc-... les mouches, il faut le faire sans capote car il y a du plastique...
  
Répondre
whatelse
14/12/2019 08:57:53
5

En fait, ce texte est surtout fait pour que les députés n'aient plus à justifier leurs petites dépenses. Pas de tickets, donc on peut en mettre autant qu'on veut.

  
Répondre
Dubaisan
14/12/2019 08:29:43
4

L’article se termine par les effets des perturbateurs endocriniens, mais il y en a beaucoup qui sont perturbés en ce moment et pas qu’au niveau des glandes endocrines !

  
Répondre
31gol
14/12/2019 08:11:42
2
Ils ont vraiment rien à foutre! A part enc..les mouches!
  
Répondre
tatabanke
14/12/2019 08:03:31
5
Ben voyons ..un petite geste pour faire plaisir aux écolos .. c'est pas plus urgent de supprimer le plastique ou le consigner à un prix dissuasif qui limiterait fortement les rejets dans les fossés comme j'en croise des centaines sur une heure trente de marche dans le garrigue.C'est valable pour les canettes alus ou les emballages cartonnés ..

prochaine étape supprimer le papier toilettes on utilisera les centaines de pub mensuels qui obstruent nos boites à lettres ou les bulletins de votes.
  
Répondre
tatabanke
14/12/2019 08:03:31
1

L'Assemblée nationale a voté la fin de l'impression systématique des tickets de caisse, sauf demande expresse du client, d'ici au 1er janvier 2022 (AFP/Archives/CHARLY TRIBALLEAU)

Fini les tickets de caisse qui traînent dans les poches? L'Assemblée nationale a voté vendredi la fin de leur impression systématique, sauf demande expresse du client, d'ici au 1er janvier 2022.

La disposition, introduite en commission et soutenue par le gouvernement, a été adoptée dans le cadre de l'examen en première lecture du projet de loi anti-gaspillage, après de vifs débats sur l'impact pour les commerçants.

A l'origine de la mesure, la députée LREM de l'Hérault Patricia Mirallès a rappelé qu'il ne s'agissait pas d'interdire complètement les tickets de caisse et de carte bancaire, mais de "promouvoir le caractère à la demande" de l'impression.

Elle a souligné que son application, qui doit être définie par décret, devrait être progressive: seront concernées les transactions en dessous de 10 euros à partir du 1er septembre 2020, de 20 euros au 1er janvier 2021, puis en dessous de 30 euros à l'horizon du 1er janvier 2022.

Le LR Vincent Descoeur a dit sa crainte que le consommateur perde la possibilité de vérifier le montant de ses achats, mais aussi que les commerçants se retrouvent en difficulté.

Il a été rejoint par Sophie Auconie (UDI-Agir), qui a appelé à leur laisser le "temps de la transition" pour s'équiper de caisses leur permettant de ne pas imprimer les tickets systématiquement.

Pour le MoDem Bruno Millienne, la mesure en l'état "n'est pas de la vraie écologie, mais de l'emmerdement des commerçants".

Face à la possibilité d'envoyer par email les preuves d'achat au consommateur plutôt que de les imprimer, certains députés ont appelé à être vigilants quant à la protection des données des consommateurs que les commerçants pourront ainsi collecter.

La secrétaire d'Etat à la Transition Ecologique Brune Poirson, en demandant aux députés de "dépassionner le débat", en a profité pour rappeler le règlement européen "solide et sérieux" en matière de protection des données.

Les députés ont précisé que le dispositif concernera aussi les bons d'achats et les tickets délivrés par les automates (comme dans certaines pompes à essence par exemple), mais à partir de janvier 2023. Ils ont également étendu le dispositif aux établissements accueillant du public.

La mesure vise également à limiter les effets des perturbateurs endocriniens contenus dans les tickets de caisse.

© 2019 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201912141446 728199
Ma liste