OK
Accueil > Communauté > Forum CAC 40

Retraites: "Le gouvernement organise le bordel", accuse Martinez de la

Cours temps réel: 4 816,12  -1,90%

PX1


moicmoi
30/12/2019 15:04:29
1

Dubaisan

« « 100.000 logements dont 90% dits « logements sociaux »,
» »

Sachant le prix de revient , avec un très faible rendement, d’un logement dans le privé comparé au « social », on peut supposer que là encore, la SNCF bénéficie « d’aides » de l’état, (avec nos impôts) qui n’entrent pas dans le cadre de la subvention de fonctionnement et investissements de l’ »entreprise » SNCF. Comptabilité à part.

Je me souviens d’un entrepreneur qui me racontait , il y a 40 ans, avoir réalisé des travaux dans un logement cadre-chef-responsable- directeur ? SNCF, six mois après avoir rénové le même logement. Tout ! Au grand complet , y compris équipements : Peintures, tentures murales, cuisine, salle de bains , moquette,...Les couleurs ne plaisaient pas au nouveau cadre-chef-responsable- directeur ?.
Aux frais du contribuable.
Et le nouveau cadre-chef-responsable- directeur ?. n’a pas eu 1 centime à sortir de sa poche.

« « J’espère que Macron va enfin exterminer cette racaille et que de nouvelles organisations respectueuses de la nation vont voir le jour. » »

Tu es sérieux, là ?…. Cette phrase aurait sa place dans la file « blagues du soir ».

Les syndicats sont missionnés par l’état et le patronat pour canaliser le mécontentement de l’ouvrier. Pour essayer de contrôler et brider les mouvements spontanés, genre Gilets Jaunes.

Sinon, les syndicats représentent quel pourcentage de la masse laborieuse ? Que d’chique !!!

Et pourtant, malgré cet infime degré de représentativité, ils sont quand même invités (convoqués) à la table des négociations. Alors que des associations « non règlementées-adoubées-homologuées », bien plus représentatives vu le nombre d’adhérents et/ou signataires, ne bénéficient pas de la moindre parcelle « d’écoute ».
Macron va faire comme les autres : garder ses chiens de garde au chaud.


  
Répondre
Dubaisan
30/12/2019 12:08:59
3

Jcroiplu,

100.000 logements dont 90% dits « logements sociaux », le tout pour 140.000 agents et cadres tout confondu..... on voit bien où passent nos impôts.

MCM,

Tu oublies les 0,16% de la masse salariale déclarée, prélevés par la SS sur les entreprises au titre de la participation obligatoire au financement des syndicats, taxe instaurée par Hollande et Ayrault dès 2012....et la ca en fait des sous....

J’espère que Macron va enfin exterminer cette racaille et que de nouvelles organisations respectueuses de la nation vont voir le jour.

  
Répondre
RIGLET
30/12/2019 11:49:20
2
Si dans cette affrontement il y a quelqu'un qui fout le bordel c'est bien MARTINEZ. Les plaisanteries les meilleures sont toujours les plus courtes. Abrège et n'hésites pas à faire part au peuple ta solution si solution tu as.
  
Répondre
JCROIPLU
30/12/2019 11:19:42
0

Voici ce qu'ils font de vos impôts:

https://www.immobilier-france.fr/bien-immobilier-sncf

  
Répondre
JCROIPLU
30/12/2019 11:17:28
1

SNCF Immobilier articule ses activités autour de 3 métiers. Partenaire stratégique de l’ensemble du Groupe, c’est également un acteur de référence dans la fabrication de la ville mobile, connectée et inclusive, en partenariat avec les collectivités territoriales SNCF Immobilier contribue également à l’effort national pour le logement et à l’aménagement du territoire.

Découvrez SNCF Immobilier

SNCF Immobilier gère et valorise le patrimoine foncier et immobilier du groupe SNCF, hors gares et infrastructures ferroviaires, ainsi que son parc de 100 000 logements (dont 90% de logements sociaux).


SNCF Immobilier en bref

Avec un parc constitué depuis plus de 150 ans, SNCF est l’un des premiers propriétaires fonciers de France. Pour assurer la gestion et la valorisation de ses biens immobiliers*, l’entreprise s’est dotée d’une nouvelle entité en 2015 : SNCF Immobilier.

* à l’exception des gares et infrastructures ferroviaires.

  
Répondre
moicmoi
30/12/2019 11:11:47
2

guepe42

« « COMBIEN VOUS GAGNEZ M MARTINEZ ????????????? CE N'EST PAS LES COTISTIONS QUI VOUS REMUNERE MAIS UNE FOIS DE PLUS NOS IMPOTS .
» »

D’après une rapide recherche sur le Net : 4350 euros, (chiffres officiels.)

Ne sont pas calculés , car totalement opaque, les petits cadeaux, les petits avantages , etc.….faits par "l’ennemi", dans la plus grande discrétion. On comprendra le pourquoi de cette discrétion.

A savoir que les grévistes perdent de l’argent pour chaque jour de grève ( à moins qu’un accord pour le paiement….?).

Martinez, ne perd rien ! Pas un centime. Même si la grève durait 6 mois. Ce que l’on peut comprendre, car la grève, c’est son fond de commerce.

A noter que, à ma connaissance, dans les manifs gilets rouges, il n’y a pas encore eu un œil perdu d’un coup de « flacheballe ». On pourrait se poser des questions sur le pourquoi du comment.

« « CE N'EST PAS LES COTISTIONS QUI VOUS REMUNERE » »

Les cotisations ? Elles représentent quoi ? 1 % des recettes ? Moins ?
Ils n’en n’ont cure.
A noter qu'une entreprise "normale" , avec une tel niveau de recettes (cotisations + vente produits dérivés) seraient mise en faillite depuis bien longtemps.

« « MAIS UNE FOIS DE PLUS NOS IMPOTS » »

Nos impôts ne sont qu’une petite partie de leurs recettes. Le plus gros est recouvert d’un voile épais, car inavouable : détournements de fonds publics dans les secteurs revenant normalement aux salariés : formation professionnelle, formation continue, comité d’entreprises, budget à la formation prud’homale, etc….en plus des petits cadeaux ci-dessus.

Une fois de plus, je vous renvoi aux ouvrages :
-L’argent noir des syndicats (R. Lenglet – J.L. Touly et Ch. Mongermont)
- Syndicats , corruptions, dérives, trahisons ( R. Lenglet – J.L. Touly)
A noter que les auteurs n’ont jamais eu de procès en diffamation.


  
Répondre
shagam789
30/12/2019 10:01:02
2
en plus de défendre leurs privilèges outrageusement déplacés ! ils n'assument même pas ! quelle lâcheté ... on reconnait bien la un syndicalisme d'un autre siècle ! - il est temps qu'ils disparaissent définitivement de la scène et c'est bien ce qui se joue en ce moment ! au moins ça ils l'ont compris
  
Répondre
guepe42
30/12/2019 09:53:25
4
Martinez est quand même gonflé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
La CGT est le plus gros fouteur de bordel et le plus gros créateur de chômage du pays et ce depuis des décennies ,Pour sauver des privilèges ils n'hésitent pas a tuer les artisans et le petit commerce .
COMBIEN VOUS GAGNEZ M MARTINEZ ????????????? CE N'EST PAS LES COTISTIONS QUI VOUS REMUNERE MAIS UNE FOIS DE PLUS NOS IMPOTS .
  
Répondre
virgules44
30/12/2019 09:11:04
2

martinez! desastre annoncé

  
Répondre
Sioupeur
30/12/2019 03:27:47
1

Ah ah ah

31% des Français soutiennent la grève contre la réforme. Le reste, non, donc..

Et c'est bien normal. Quand on fout un bordel monstre pour la sauvegarde de régimes spéciaux iniques, il ne faut pas s'attendre à ce que nos compatriotes s'associent sciemment à ces hyper-privilégiés.

Martinez commence à comprendre qu'il va perdre la partie. Et il aboie très fort en espérant reporter la faute sur le Gouvernement. Ça marche pas des masses apparemment. 31%, c'est pas beaucoup. Et ça va baisser, c'est grave dans le marbre

  
Répondre
CRI74
29/12/2019 21:23:19
0

On attend avec impatience le déblocage par celui qui l'a engendré . Las , le discours du 31 ne serait pas la bonne occasion d'après les rumeurs .

Entêtement coupable ,, genèse du désastre , une fois encore ....

  
Répondre
CRI74
29/12/2019 11:03:36
0

Interrogés dans le cadre de « La grande consultation » par OpinionWay pour La Tribune/LCI et CCI-France, 57 % des chefs d’entreprise ne souhaite pas que le gouvernement maintienne en l’état son projet de loi retraites.


Même le patronat est contre !!!!

  
Répondre
avis1
29/12/2019 10:49:23
3
C est un génie Einstein est battu .il remonte le temps ... 1917 potemkine
  
Répondre
avis1
29/12/2019 10:49:23
0

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez à Matignon le 26 novembre 2019 (AFP/Archives/Bertrand GUAY)

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, accuse le gouvernement d'organiser "le bordel" et de jouer "le pourrissement" du conflit sur la réforme des retraites, au 25e jour d'un mouvement social déjà plus long que celui de 1995.

"À l'origine, nous avions encore des réunions prévues en janvier. Mais d'un seul coup, le calendrier s'est accéléré. Ils se sont dit  +on va leur coller les ultimatums pendant les fêtes de Noël+. Emmanuel Macron se veut l'homme du nouveau monde, mais il imite Margaret Thatcher", cingle le dirigeant cégétiste dans un entretien au Journal du Dimanche.

Pour Philippe Martinez, "les grévistes sont déterminés" à obtenir le retrait du projet de "système universel" de retraite par points voulu par l'exécutif, qu'il juge "individualiste".

"Il y a une vraie colère. Bien sûr, 24 jours sans être payé, c'est dur. Mais ce conflit est le reflet de deux ans et demi de souffrance", fait valoir le numéro un de la CGT, "surpris de la solidarité qui se manifeste", notamment à travers des cagnottes de soutien.

"Pendant ce temps, le gouvernement joue le pourrissement". Et même il "organise le bordel", assure Philippe Martinez, évoquant la circulation de trains "aux trois quarts vides" et la suspension - sur laquelle la SNCF est revenue - de l'offre de transports pour les enfants voyageant seuls. "Le gouvernement fait pleurer dans les chaumières pour jeter le discrédit sur les grévistes", estime le secrétaire général de la CGT.

Selon lui, "avec la grève, on obtient toujours quelque chose. Regardez, depuis deux semaines, on apprend chaque jour que tel ou tel régime spécial sera finalement maintenu".

Philippe Martinez attend que le président de la République, lors de ses voeux pour la nouvelle année mardi soir, reconnaisse "que la majorité des gens ne sont pas contents, qu'il s'est trompé".

"Il a dit qu'il avait changé, qu'il était prêt à l'écoute... Où est l'acte II du quinquennat ? Aujourd'hui, il joue avec le feu: avec le Rassemblement national aux aguets, attiser les rancœurs est dangereux", met en garde le responsable cégétiste.

© 2019 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201912301504 730130
Ma liste