OK
Accueil > Communauté > Forum Petrole WTI (baril en $)

Laissez moi vous dire - Page 18

Cours temps réel: 83,98  1,79%



Luncyan Luncyan
14/03/2020 14:44:53
2

Comme dit à mon copain : Les 4 sorcières vont être sport

  
Répondre
Bill17 Bill17
14/03/2020 14:39:54
2

pour mettre tout le monde d'accord:

La crise "provoquée volontairement" du pétrole

  
Répondre
manuborelli manuborelli
14/03/2020 14:36:17
1

il n'y a pas de crise du pétrole.

c'est simplement une guerre pour les parts de marché.

je dirais plutôt qu'il va y avoir une crise dans les énergies renouvelables mais comme dit clint eastwood dans la dernière cible

les avis c'est comme les trous du cul tout le monde en a un.

moi je raisonne en parts de marché, courbe d'expérience, matrice BCG et c'est tout.

le pétrole se place dans la matrice au niveau des vaches à lait.

le énergies renouvelables demandent d'énormes investissements alors.?

alors si je suis producteur de pétrole pour mettre a terre la concurrence je ne suis pas débile a augmenter le prix du baril qui n'aurait que pour conséquence d'accélérer la croissance des énergies renouvelables donc d'augmenter leur parts de marché.

je réduis drastiquement mes marges et j'augmente la production.(courbe d'expėrience)

et ça marche.

essence pas cher, fioul pas cher.

on va acheter une bagnole électrique? changer de chaudière?

sans déconner?

le pétrole n'est pas mort.

a l'heure actuelle la chine achète en masse du pétrole c'est le moment de remplir les citernes.

il n'y a pas de crise du pétrole, la crise est ailleurs.

vous allez voir.

Message complété le 14/03/2020 14:40:51 par son auteur.

on va parler beaucoup moins d'écologie.
en plus comme ils faut des investissements énormes, faut trouver le cash flow et là nada.
moi je dis bien vu les pėtroliers.
après russes premier ou usa ou arabes rab ils gardent la main.

  
Répondre
Luncyan Luncyan
13/03/2020 20:59:35
1

Tiens tiens tiens (2)

  
Répondre
Luncyan Luncyan
11/03/2020 19:47:49
2

Tiens tiens tiens

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
11/03/2020 19:46:29
1

@ Deckard6


Article : "Le pétrole de schiste américain tousse"

Je l'avais lu sur ZB effectivement, c'est bien de le faire remonter ....

  
Répondre
Luncyan Luncyan
11/03/2020 16:40:46
0

Faut me dire quand c'est comme ça :D

Je remonte à Amiens ce jour

  
Répondre
deckard6 deckard6
11/03/2020 15:19:00
2

Une tite dernière sur le dieu pétrole. Prémonitoire l'homme !


Le pétrole de schiste américain tousse

Publié le 8 décembre 2019.

Pour la première fois depuis 1940, les Etats-Unis ont exporté plus de pétrole (8,757 millions barils/jour) qu’ils en ont importé (8,668 millions). Depuis le début de l’année, leur production est passée de 11,4 millions de barils par jour à 12,8 aujourd’hui avec une prévision de 13,2 pour l’année prochaine.

Grâce au pétrole de schiste, rien ne semble arrêter la domination énergétique des Etats-Unis, au point de les voir délaisser le Moyen-Orient. Pourtant, dans cet élan d’optimisme, un grain de sable s’est immiscé dans les rouages. Depuis six mois, une décélération de la croissance du pétrole de schiste s’est installée.

Plusieurs raisons expliquent ce phénomène. Tout d’abord, la prodigieuse augmentation, à plus de 9,1 millions b/j, rend difficile la poursuite de ce rythme effréné. Le plafond semble s’approcher. Parmi les sept plus grands gisements de schiste, la décroissance s’est majoritairement installée. Les espoirs reposent sur le bassin permien du Texas.

Le plus grand champ du monde produit déjà 4,73 millions b/j et va dépasser les 5 millions. Pour les autres, le miracle n’aura duré qu’une décennie. Les bassins d’Anadarko et d’Eagle Ford ont atteint leur pic alors que le Dakota du Nord et le Bakken du Montana progressent mais s’approchent de leur destinée.


Vague de fusions à venir

Les gisements les plus prolifiques ont été exploités et le passage aux champs de deuxième catégorie pèse sur les rendements. Malgré les progrès technologiques, il est nécessaire de forer davantage pour maintenir les niveaux d’extraction.

Du côté des banques et des investisseurs, les pertes ont refroidi les ardeurs. Wall Street coupe les lignes de crédit et limite l’accès aux capitaux essentiels à cette industrie.

Si en 2016, les producteurs avaient levé 56 milliards de dollars, cette année, seulement 19,4 milliards ont été mis sur la table. Incapables de générer un retour sur investissement avec un baril à 60 dollars, les petits et moyens producteurs peinent à atteindre le seuil de rentabilité et réduisent leurs dépenses afin d’éviter la faillite.

Depuis janvier, 34 entreprises ont mis la clé sous le paillasson.


ExxonMobil

Logiquement, une vague de fusions et de consolidations devrait favoriser les multinationales comme Exxon, Chevron ou BP, qui ont la capacité de lever des fonds infinis. ExxonMobil avait placé de sérieux espoirs dans le bassin permien.

Devant les difficultés, elle a redéfini sa stratégie en qualifiant ses activités de création de «valeur à long terme» plutôt que de génération de liquidités à «court terme». La reformulation peut sembler triviale, mais elle revient à admettre que les activités de la major pétrolière, dans ce domaine, prennent plus de temps que prévu pour devenir une réussite financière.

Cette année, entre janvier et août, elle a foré la quantité record de 149 puits. Malgré cette performance, Exxon a vu sa production stagner à +3%. Sur la même période en 2018, Exxon avait réalisé 133 puits pour augmenter sa production de 84%.

Devant l’assèchement rapide de ses champs et malgré des efforts conséquents, elle arrive tout juste à la compenser.


Prévisions grandiloquentes

Sans surprise, les problèmes de rendement financier touchent également Exxon. Avec des investissements de 3 milliards de dollars dans le schiste américain, son bénéfice s’est soldé par un maigre résultat de 37 millions de dollars, alors qu’au troisième trimestre, hors des Etats-Unis, elle a généré un bénéfice de 2,8 milliards.

Malgré ce refroidissement, l’administration Trump continue d’annoncer des prévisions grandiloquentes d’ici aux élections de 2020, et jusqu’en 2050. Pour les réaliser, il faudrait mathématiquement forer 1,9 million de nouveaux puits sur le sol américain et trouver 13 000 milliards de dollars.


Pour répondre à cette équation, les cours du baril doivent remonter drastiquement, mais les limites géologiques semblent atteintes.

Si la Russie n’arrive pas à prendre le relais dans l’exploitation de son schiste sibérien, l’optimisme actuel pourrait très rapidement questionner notre confiance aveugle dans notre avenir pétrolier.

http://www.2000watts.org/index.php/energies-fossiles/petrole/1138-le-petrole-de-schiste-americain-tousse.html




  
Répondre
deckard6 deckard6
11/03/2020 15:06:33
2

Extraits : ...Pour imposer son schiste, Donald Trump n’a pas hésité à bloquer les exportations de ses concurrents comme le Venezuela et l’Iran ainsi que freiner l’émergence de la Russie qui détiendrait d’énormes réservoir de schiste en Sibérie et en Arctique. Sûr de son hégémonie, il se permet de snober les producteurs du Moyen-Orient...

... Le salut est venu des banques centrales via la création massive de liquidités. Grâce à cette injection artificielle, l’industrie pétrolière a pu financer ses extractions lourdement déficitaires. Ainsi depuis 2014, malgré plus de 200 milliards $ de pertes, l’industrie de schiste a perduré pour atteindre le 10% des extractions mondiales. Mais des signes d’essoufflements émergent.

En 2019, 42 entreprises américaines ont fait faillites. A défaut d’un pic pétrolier, c’est un pic de dettes qui menace l’industrie. Une partie toujours plus importante d’acteurs voient leur capacité de refinancement s’évaporer. Au niveau mondial, plus de 81% des gisements sont en déclin et les découvertes sont au plus bas depuis 60 ans.

http://www.2000watts.org/index.php/energies-fossiles/petrole/1144-greta-trump-corona-qui-aura-le-dernier-mot.html

  
Répondre
Luncyan Luncyan
11/03/2020 14:52:04
0

Putain j'étais aussi sur nice aujourd'hui

Message complété le 11/03/2020 14:52:29 par son auteur.

Mais c'est cannes là, je me trompe ?

  
Répondre
deckard6 deckard6
11/03/2020 10:29:24
2

De nombreux noms mentionnés ci-dessous pourraient déposer leur bilan dans les 12 prochains mois.

Combien ont déjà déposé le bilan au cours des 12 derniers mois ?


'' ...tourne autour du schiste américain et de la place qu'il devrait occuper dans l'espace énergétique mondial. ''

Savoir que le léger ( gaz de schiste ) ne vaut rien en l'état, s'il n'est pas mélangé avec du lourd ( sables bitumineux de l'Athabasca, notamment actuellement )


Lire notamment : Pourquoi l’avenir pétrolier des USA dépend du Venezuela

Extrait : La malédiction du pétrole s’illustre une fois de plus. Cette fois c’est le Venezuela qui en fait les frais. Si pour le grand public, l’image d’un gouvernement incapable et corrompu a été vendue, la partie non visible de l’iceberg révèle un enjeu pétrolier extrême. Actuellement dans les mains de la Chine et de la Russie, les Etats-Unis ont la cruelle nécessité de s’approprier cet or noir.

Même si les USA sont devenus les plus grands producteurs pétroliers au monde, la mauvaise qualité de leur pétrole les oblige à incorporer le brut extra lourd du Venezuela pour produire du kérosène ou du diesel.

https://blogs.letemps.ch/laurent-horvath/2019/02/11/lavenir-petrolier-americain-depend-du-venezuela/


Je sais ! Toujours les sites complotistes ! Ah ben non tiens, c'est '' Le Temps '' ! Ben normalement ça devrait être acceptable



  
Répondre
deckard6 deckard6
11/03/2020 10:18:48
1

Salut manuborelli, si tu as refait ton apparition sur le forum, je pense et j'espère que ton fils va mieux. Peux tu confirmer ?

  
Répondre
manuborelli manuborelli
10/03/2020 23:00:52
0

c'est le moment d'augmenter les taxes.



  
Répondre
Luncyan Luncyan
10/03/2020 22:37:31
1

Mdr ce rebond de chat mort. Le VIX n'y croit pas un seul instant. Et tant qu'on passe pas sous 25 les ETF redémarreront pas leur rachats

  
Répondre
ALEZE ALEZE
10/03/2020 22:22:45
0

Fort rebond de la Bourse de Sao Paulo en clôture (+7,14%)

  
Répondre
manuborelli manuborelli
10/03/2020 21:58:55
0

c'est feu pour la remontada.


  
Répondre
Ribo Ribo
10/03/2020 16:03:32
1

[les banques estiment [..] que, si le pétrole ne retrouve pas ce fameux seuil de 47 dollars le baril dans les prochains mois, les majors, dont les bilans sont solides, pourraient s'endetter afin de financer le paiement de leurs dividendes. - ZB

  
Répondre
Ribo Ribo
10/03/2020 15:41:00
1

10/03/2020 | 15:35►USA : la Fed a injecté 168 milliards de dollars de liquidités dans le système financier mardi

  
Répondre
Ribo Ribo
10/03/2020 14:49:31
1

(AOF) - 10/03/2020 | 14:33►Morgan Stanley n'anticipe pas de baisse des taux de la BCE cette semaine

Alors que l'enquête Sentix auprès des analystes financiers a connu une forte baisse tant pour la zone euro que pour l'Allemagne, alors que le Covid-19 continue de se répandre en Europe, Morgan Stanley prévoit désormais une récession au premier semestre. Sur l’ensemble de 2020, la croissance devrait ressortir à seulement 0,4%, soit 50 points de base de moins qu’auparavant.

L'économiste s'attend à ce que la politique devienne plus accommodante pour atténuer l'impact de Covid-19. " La politique budgétaire devrait jouer un rôle prépondérant dans la réponse, car les restrictions des dépenses européennes sont sur le point d'être appliquées de manière moins stricte ", explique-t-il.

Alors que les marchés anticipent une réduction de 10 points de base des taux de la BCE jeudi, Morgan Stanley ne prévoit pas pour l'instant une réduction. La banque anticipe plutôt une approche plus ciblée, consistant en une augmentation de 20 milliards d'euros par mois des achats d'actifs et des TLTRO plus favorables. Elle reconnaît cependant que les événements récents - la quarantaine italienne étendue et la chute des prix du pétrole - augmentent probablement le risque d'une baisse des taux cette semaine.

  
Répondre
Ribo Ribo
10/03/2020 14:24:18
2

10/03/2020 | 14:15►Russie - Poutine va s'adresser à la Douma, qui pourrait l'autoriser à se représenter

  
Répondre

Forum de discussion Petrole WTI (baril en $)

202003141444 730992
ebook Téléchargez gratuitement le guide "3 actions de nos experts pour 2021"

Analyser les opportunités actuelles, repérer les entreprises à fort potentiel, etc.