OK
Accueil > Communauté > Forum Forum général

Virus : un troisième mort, l'épidémie s'étend en Chine...



Dubaisan
05/03/2020 14:16:05
2

Je viens de recevoir par MP un petit mot de Manuborelli, dont le fils est bien malade et à qui, quelque soit le résultat des analyses qu'il fait, je souhaite tous mes vœux de rétablissement rapide.

Je laisserais Manuborelli vous dire lui-même le cauchemar qu'il a vécu ces derniers jours, mais je ne suis pas du tout étonné.

Encore une fois si je tombe malade, je préfère 1000 fois être en Chine qu'en France.

et je répète:

Jérôme Salomon, son ministre et tous les hauts fonctionnaires qui entoure ce mandarin incompétent sont des assassins.

Je l'ai écrit : Ils sont pire que les fonctionnaires de Wuhan !!!!

Il faut que Macron écoute d'autres voix et vite avant que cela ne vire à la catastrophe.

Message complété le 05/03/2020 14:23:58 par son auteur.

Ribo,
Tu vois les choses de manière optimiste et si cela avait été le cas, le ton aurait été différent; mais là, je peux te dire, connaissant cette "sphère" que l'ensemble du contenu de cette note a vraiment un autre sens que celui que tu entends.

  
Répondre
Bill17
05/03/2020 14:13:32
1

C'est aussi clair que la réforme des retraites. On sent une grande maitrise des dossiers, ca rassure....

  
Répondre
Ribo
05/03/2020 14:13:09
1

Dubaisan, tu ne vois que le verre à moitié vide dans la phrase en gras qui te gêne...

Il s'agit, pour moi qui considère le verre à moitié plein, de référencer les français infectés afin de remonter la filière de contamination et éviter que d'autres personnes ici en France (ou ailleurs) ne soient contaminées par ces personnes détectées en Chine.

Tout cela tourne à l'hystérie collective...

  
Répondre
deckard6
05/03/2020 14:01:04
3

Ce sont bien toutes ces incohérences et ces contradictions qui inspirent le doute Dubaisan. Soit c'est très grave et TOUT LE MONDE joue le jeu du safe, soit c'est bénin et on fait le nécessaire, sans en faire une psychose collective.


On nous dit que c'est très grave et dans le même temps on laisse venir à Lyon des supporters en provenance des proches environs du principal foyer épidémique italien.

On ferme des écoles et on laisse circuler les transports en commun, dont certains bondés... qui sont de magnifiques bouillons de cultures.


Toutes ces contradictions ne sont pas de nature à engendrer la confiance... me dit mon chien


  
Répondre
Dubaisan
05/03/2020 13:51:29
2

Reçu aujourd'hui une note du Consulat de France de Shanghai informant des décisions prises par le Gouvernement de Shanghai et concernant les étrangers et chinois revenant de Corée, du Japon d'Italie ou d'Iran.

Je suis outré de la dernière phrase (en gras) qui est tout simplement odieuse d'arrogance. Comment en effet les autorités de Shanghai peuvent elles savoir compte tenu de l'Espace Schengen, qui vient d'Italie ou est passé en Italie avant de venir en Chine, ce n'est même pas marqué sur le passeport... Soit tout le monde, y compris les français, luttent contre l'épidémie en Chine, soit ils restent en France.

Aussi je serais à la place des autorités Shanghaiennes, les français qui ne veulent pas se conformer à la règlementation de la ville doivent être confinés dans l'aéroport sans possibilités de sortie et remises dans le 1er avion en partance pour la France.

  
Répondre
Dubaisan
05/03/2020 13:33:50
3

maj du tableau,

très légère remontée du nombre de cas nouveaux, mais baisse du nombre de morts à 31 décès dont un jeune médecin de 42 ans qui s'est dépensé sans compter à Wuhan…

  
Répondre
Dubaisan
05/03/2020 07:17:52
1

Fifour,

Excellent complement.

Reste a savoir maintenant si ce virus se developpe et se transmet aussi bien dans des regions beaucoup plus chaudes que les notres.

Si c'est le cas, l'Afrique, l'Amerique du Sud et l'Inde bien entendu, comme je l'ai deja ecrit, vont souffrir terriblement.

On le saura reellement dans quelques jours...

  
Répondre
Ribo
05/03/2020 00:49:21
2
Fifour
04/03/2020 18:25:33
2

Bonjour à tous,


Merci pour cette file mise à jour régulièrement et surtout à Dubaissan pour son suivi depuis le début de l'épidémie et qui de plus devait gérer les défis de son entreprise à l’arrêt et communiquer avec d'autres expatriés européens sur place.


Ce que je trouve inquiétant depuis 2/3 jours c'est l'augmentation des cas confirmés en Inde qui ,à population équivalente avec la Chine, ne peut prétendre aux mêmes infrastructures médicales et à la même rigueur en cas de quarantaine ou d'isolement forcé et de contrôle

Il ne faudrait pas sous estimer l'impact d'une vrai épidémie dans ce pays sur l'économie en Asie et dans le monde et qui pourrait malheureusement devenir vite ingérable pour l'Inde et ses pays limitrophes qui subiraient un véritable exil à leur frontières et qui à coup sûr attiserait d'autant plus les tensions géo-politique existantes


Alors que seulement 3 cas furent annoncés au début de l'épidémie en Chine, le nombre de cas est passé à 28 en 2 jours


A surveiller de près pour ma part


Bonne continuation à tous

  
Répondre
deckard6
04/03/2020 17:53:28
2

Confirmé par ce qui suit :


Coronavirus : une courbe proche de l'inversion en Chine

04/03/2020 | 09:40

Le 5 janvier les autorités chinoises ont rendu publique une épidémie touchant 59 personnes. Un mois plus tard, le nombre de victimes de cette mystérieuse pneumonie dépassait 780 personnes, devenant plus mortel que l'épidémie de SRAS du début des années 2000. Avec 80 270 personnes infectées au 4 mars et 2 980 décès, la courbe d'infection du Covid-19 semble enfin s'essouffler en Chine… mais ce n'est pas le cas ailleurs dans le monde.

Le gouvernement chinois conseille évidemment de maintenir les mesures de précaution pour éviter un regain de contamination dans le pays. A l'heure où ces lignes sont écrites, le bilan total officiel est de 2 980 morts, 80 270 cas et 49 860 patients guéris.

L'infection semblait être tant bien que mal cantonnée à la Chine, épicentre de l'épidémie, grâce aux efforts importants, quoique tardifs, déployés par Pékin pour limiter sa propagation. L'autorité centrale est allée jusqu'à placer en quarantaine des villes de plusieurs millions d'habitants. Deux hôpitaux ont même été construits en un temps record d'une dizaine de jours dans la région de Wuhan, au cœur de l'épidémie, pour accueillir et prendre en charge les patients infectés.


La suite et le graphe ici :

https ://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Coronavirus-une-courbe-proche-de-l-inversion-en-Chine--30053078/

  
Répondre
deckard6
04/03/2020 17:42:11
2

Respect !

Message complété le 04/03/2020 17:42:43 par son auteur.


Merci

  
Répondre
Dubaisan
04/03/2020 15:37:00
7

Merci à vous,

maj du tableau.

Hier nous étions à 119 cas nouveaux et 38 décès, autant dire une goutte d'eau comparée aux 3886 cas nouveaux du début Février et de certains jours à plus de 450 décès.

A signaler d'ailleurs que parmi ces 119 cas nouveaux, 7 sont ….des italiens qui ont été diagnostiqués, testés positifs et immédiatement mis en quarantaine à leur descente d'avion.

Sur le plan industriel, la production de masques entre autres continue les capacités de production atteignant maintenant 100 millions de masques/par jour, rendant la Chine largement auto-suffisante et même excédentaire. Ce qui lui a permis l'autre jour d'envoyer au Japon, en Corée du Sud et en Iran 3 gros avions de transport militaire bourrés de matériel médical dont des masques. Mais ne l'ébruitez pas, sinon ça va être encore interprété comme de "l'apologie de dictature"….par des gens, eux, très bien informés.

L'ensemble des industries ont repris le travail par étapes dans toute la Chine hors province du Hubei. Les premières ayant recommencé le 10 février, les suivantes le 14 février et les dernières le 21 février. Le retour dans l'Est des travailleurs des provinces de l'Ouest s'est effectué sans trop de problèmes, ni de remontée spectaculaire des cas nouveaux. La machine est repartie et fortement (pour ma part Mars, Avril et Mai vont être les meilleurs depuis la création de notre société. Après, 2 scénarios possibles:

1) dans le premier, on peut craindre que l'épidémie s'envolant en Europe, ne soit un boomerang qui affecte dans un second temps l'économie de la Chine. Dans cette hypothèse le taux de croissance en Chine baisserait fortement et entrainerait dans un effet boule de neige le reste du monde. La purge alors serait violente. Probabilité de réalisation : 30%.

2) Mais on peut penser aussi, que la paralysie de certains groupes en Europe et en France va au contraire bénéficier à la Chine dont l'industrie est à nouveau quasiment opérationnelle en totalité via la sous-traitance et ou le transfert de commandes qui auraient du être réalisées en France et ne le peuvent plus pour cause d'épidémie ...Ce deuxième scénario a finalement une probabilité plus grande -70% - de se réaliser...Dans ce cas, le taux de croissance du PIB chinois non seulement résorberait très vite l'impact du virus mais pourrait égaler, voire dépasser celui de l'an dernier….

  
Répondre
moicmoi
04/03/2020 15:05:37
2

Pedru
« « Et toi « moicmoi » tu es comment ? jamais maladroit ? jamais agressif ?
? » »

Tout ça à la fois. Ça m’arrive, comme tout un chacun.

Mais j’avais été surpris de ton ton, qui n’est pas vraiment habituel chez toi.
Le pourquoi de ma question. « Rassure moi : ton post n’a rien d’agressif ? «

En tout cas, merci de ta réponse, surtout pour l’ami Dubaisan qui , je suppose, doit en avoir mare de se faire « bousculer » plus souvent qu’à son tour sur ce forum.

  
Répondre
Pedru
04/03/2020 14:38:46
2

@moicmoi

J’ai ajouté Merci, maladroit c’est possible et je m’en excuse, d’autant plus que je trouve intéressant les messages de Dubaisan

Et toi « moicmoi » tu es comment ? jamais maladroit ? jamais agressif ? toujours parfait ?


  
Répondre
deckard6
04/03/2020 14:15:28
3

Bon alors Dubaisan, ça vient cette courbe ?

  
Répondre
moicmoi
04/03/2020 14:02:29
4

Pedru
« « Alors Dubaisan tes stat et ta courbe ??
??? » »

Tu me déçois mon ami. Moi qui croyais que avec l’âge, on devenait plus philosophe, plus sage,...mais il semblerait que ce ne soit pas ton cas. Tu ne serais pas comme le bon vin ?

Rassure moi : ton post n’a rien d’agressif ? Juste une formulation maladroite ?

En cas contraire, je te ferais remarquer que dubaisan informe et contribue beaucoup plus que tu ne le fais toi même, bien qu’il soit encore en activité, et avec une charge de travail bien plus considérable que la tienne.

Ceci dit, sans esprit de polémique. Comme on dit : pour mettre les points sur les I

  
Répondre
Coco85
04/03/2020 11:56:43
6

@Pedru

Quand je donne une friandise à ma chienne, elle la mange rapidement et, aussitôt, m’en demande une autre.

Nul doute que Dubaisan va publier une courbe mise à jour, mais il n’a pas que cela à faire !

Patience ! Et merci pour le temps qu’il passe pour nous renseigner.


  
Répondre
Pedru
04/03/2020 11:33:15
1

Alors Dubaisan tes stat et ta courbe ?????

Merci

  
Répondre
simcour
02/03/2020 17:07:02
1

@Dubaisan Il est vrai que la phrase que j'ai écrite peut porter à confusion mais je te rassure sur le fait que j'ai bien compris que c'est l'homme qui fonde l'entreprise et pas l'inverse même si une entreprise fonde un peu la construction de nous-même (N'oublions pas que notre personnalité est une construction permanente) si j'en crois des témoignages d'entrepreneurs.


Copie de la phrase litigieuse extraite de mon message sur cette file daté du 28/02/2020 03h36m39s .

"[...] C'est un citoyen de la République Française installé en RPC qui dirige une entreprise qui l'a fondé là-bas. [...]"

  
Répondre
Ribo
02/03/2020 08:35:34
0

Pékin (awp/afp) - 02/03/2020 | 06:22►Chine : la chute de l'activité manufacturière confirmée par un indice indépendant

Un indice indépendant, tombé au plus bas niveau jamais enregistré, a confirmé lundi l'effondrement de l'activité manufacturière en Chine en février, reflet de la paralysie provoquée par l'épidémie du nouveau coronavirus.

L'indice des directeurs d'achat (PMI) pour le secteur manufacturier, calculé par le cabinet IHS Markit pour le groupe de médias Caixin, a dégringolé à 40,3 le mois dernier, contre 51,1 en janvier. Il s'agit du plus bas niveau depuis le début de la publication de l'indice en 2004.

Ce décrochage témoigne de l'effet dévastateur de l'épidémie: l'indice PMI, issu d'une enquête auprès d'un vaste échantillon d'entreprises, traduit une expansion de l'activité au-delà de 50, et en deçà signale une contraction.

Les restrictions de circulation et les mesures de confinement drastiques imposées par les autorités ont paralysé l'appareil industriel chinois et compliquent le redémarrage des usines, toujours privées d'une grande partie de leurs ouvriers.

L'indice PMI officiel pour février, publié samedi par le Bureau national des statistiques (BNS), s'était lui établi à 35,7 contre 50 en janvier, s'écroulant en deçà de la prévision déjà très sombre (45) des analystes sondés par l'agence Bloomberg.

Cependant, comment expliquer que le PMI indépendant Markit-Caixin s'avère bien supérieur, malgré tout, à l'indice officiel?

L'enquête Markit sonde surtout petites et moyennes entreprises, frappées durement par l'épidémie, mais "un grand nombre pourraient ne pas avoir été en mesure de répondre en février, car beaucoup n'ont pas encore redémarré leurs opérations", avance Ting Lu, une économiste de la banque Nomura.

Selon elle, moins de 50% des TPE ont pu redémarrer leur activité.

Signe de l'ampleur du choc économique: le PMI gouvernemental comme l'indice Markit-Caixin montrent une chute encore plus marquée de l'activité manufacturière que lors de la crise financière de l'automne 2008.

"Les chaînes d'approvisionnement se sont quasiment arrêtées avec l'extension des congés du Nouvel an lunaire et les restrictions de transport prises par de nombreuses collectivités locales", explique Zhong Zhengsheng, analyste affilié à Caixin.

Avec des problèmes en cascade: les entreprises peinent à se fournir en matériaux et composants et font face à de grandes difficultés pour livrer leurs propres produits finis -- d'où un fort gonflement des stocks et une accumulation des anciennes commandes en souffrance.

Par ailleurs, "l'effondrement des effectifs est particulièrement alarmant et assombrit les perspectives de reprise rapide de l'activité", ajoute Julian Evans-Pritchard, analyste du cabinet Capital Economics.

Les sous-indices de la publication Caixin sur la production et les nouvelles commandes dégringolent même encore plus fortement que le PMI dans son ensemble, souligne-t-il.

Pour autant, paradoxalement, "la confiance des entrepreneurs" sur la conjoncture chinoise à moyen terme "a continué de s'améliorer, avec une augmentation au plus haut depuis cinq ans" du sous-indice la mesurant, tempère Zhong Zhengsheng.

En effet, les mesures de soutien déployées par Pékin pour aider les PME à obtenir des crédits, les coups de pouce de la banque centrale et les rabais fiscaux des autorités locales rassurent et laissent entrevoir "un rebond significatif de l'économie quand l'épidémie aura été graduellement enrayée", insiste-t-il.

Pour sa part, Julian Evans-Pritchard se montre bien plus réservé, en raison de l'expansion rapide de l'épidémie à travers le monde: "Avec le bond des contaminations à l'étranger, il y a un risque croissant de repli prolongé de la demande extérieure" et l'impact sur le commerce chinois sera "important", avertit-il.

afp/ck

  
Répondre

Forum de discussion Forum général

202003051416 734122
Ma liste