OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Le taux de chômage en France tombe à 8,1%, son plus bas niveau depuis

Cours temps réel: 5 590,08  0,42%

PX1


nodless
13/02/2020 12:41:56
0

Bonjour, Baisse en trompe l'oeil, 300 000 chômeurs exclus du système

Les conditions d’accès à l’assurance chômage vont être rendues plus difficiles par la modification de la durée d’affiliation. Il faudra bientôt avoir travaillé 6 mois sur une période de 24 mois au lieu de 4 mois sur une période de 28 mois. Cette seule réforme va exclure de l’assurance chômage plusieurs centaines de milliers de salarié∙es parmi les plus précaires. Les jeunes vont être massivement touchés, retardant encore l’accès à l’indemnisation et excluant du chômage ceux qui travaillaient pendant la période estivale.

  
Répondre
lmarti
13/02/2020 12:40:57
0

Et oui quand ça monte c est pas bien et quand ça baissé c est pas bien non plus, nous sommes bien en France🇫🇷

  
Répondre
syjo
13/02/2020 12:33:55
0

On essaye de nous faire croire que plus les gens travaillent (pour des clopinettes of course) mieux le pays se porte.Or c'est juste l'inverse, une économie performante, c'est peu de gens au travail et le maximum qui se reposent avec un bon salaire.

Mais allez expliquer çà aux 1% qui détiennent 80% des richesses !!

  
Répondre
doudouneuf
13/02/2020 12:24:47
0

à faire la chasse aux fainéants comme ils l'a font, c'est peut être pas surprenant ; certains ont du être sortis des listes du chômage : ont-ils trouvé du boulot pour autant ????? Franchement, j'aimerais bien avoir les stats du RSA , mois après mois.....

  
Répondre
0PHENIX0
13/02/2020 11:43:47
0

Votez Macron !


Message complété le 13/02/2020 11:43:54 par son auteur.

p/o D6

Message complété le 13/02/2020 11:45:57 par son auteur.

D6 aka deckard6

  
Répondre
CRI74
13/02/2020 11:43:46
0

ou les écritures comptables !

  
Répondre
pcottaz
13/02/2020 11:42:34
0
7.5 max... apres s'est le structurel

  
Répondre
pcottaz
13/02/2020 11:42:34
0

Le taux de chômage a nettement baissé, de 0,4 point, au quatrième trimestre 2019 pour s'établir à 8,1% de la population active (AFP/Archives/PHILIPPE HUGUEN)

Le taux de chômage a nettement baissé en 2019, de 0,7 point, pour s'établir à 8,1% à la fin de l'année, ce qui rend l'objectif d'un taux de 7% à la fin du quinquennat "franchement atteignable" selon la ministre du Travail Muriel Pénicaud.

Après une pause au troisième trimestre, le taux de chômage, mesuré selon les normes du Bureau international du travail (BIT), a repris sa tendance baissière au quatrième avec une diminution de 0,4 point pour atteindre son plus bas niveau depuis fin 2008 où il était alors de 7,7%, selon l'Insee.

"On s'attendait à une baisse de 0,2 point sur le trimestre. On est un peu surpris de l'ampleur mais ça reste dans la continuité du mouvement observé depuis 2016", a commenté Sylvain Larrieu, chef de la division synthèse et conjoncture du marché du travail à l'Insee.

Fin 2019, la France (hors Mayotte) comptait 2,424 millions de chômeurs, soit 85.000 de moins sur le trimestre et 183.000 sur un an. En métropole, le taux est descendu à 7,9% de la population active.

Pour Muriel Pénicaud, l'ambition d'Emmanuel Macron d'un taux de 7% en 2022 est désormais "franchement atteignable".

"On voit une dynamique partout sur le territoire avec 24 départements déjà sous les 7%", s'est réjouie la ministre du Travail. "On n'a jamais autant embauché en CDI, jamais autant formé d'apprentis et de demandeurs d'emploi", a-t-elle vanté.

Le taux d'emploi, c'est-à-dire la proportion des 15-64 ans qui travaillent, a progressé de 0,4 point sur un an à 65,9%, un plus haut depuis que l'Insee mesure cet indicateur.

C'est la conséquence des fortes créations d'emplois enregistrées en 2019 (+210.000 dans le privé) en dépit d'une croissance économique modeste.

- Chômage des jeunes élevé -

La baisse du chômage est également due à une moindre progression de la population active. Le taux d'activité, soit la part des 15-64 ans qui travaillent ou sont au chômage, est quasi stable sur un an à 71,8%.

"Pendant des années, la hausse du taux d'activité était portée par la progression de l'emploi des femmes et des seniors mais ces moteurs semblent moins forts aujourd'hui. Les effets de la dernière réforme des retraites sur l'emploi des seniors ont principalement eu lieu entre 2010 et 2015 et s'atténuent", explique M. Larrieu.


Taux de chômage en France (AFP/)

Parmi les autres tendances positives, le léger recul du chômage de longue durée (plus d'un an) de 0,4 point sur un an, même si cela représente encore 965.000 chômeurs.

La part du sous-emploi, c'est-à-dire des personnes qui souhaitent travailler davantage, comme des employés à temps partiel, est aussi en recul sur un an de 0,5 point.

Si le taux de chômage diminue chez les 25-49 ans et les plus de 50 ans, il repart à la hausse en revanche chez les 15-24 ans (+0,7 point) où il atteint 20%.

La baisse enregistrée par l'Insee vient en tout cas confirmer le recul du nombre de demandeurs d'emploi sans activité inscrits à Pôle emploi qui a diminué de 120.700 en 2019 à 3,5 millions.

Les deux indicateurs vont dans le même sens même s'ils ne mesurent pas la même chose: alors que Pôle emploi recense les personnes inscrites dans ses fichiers, l'Insee sonde chaque trimestre 110.000 personnes de plus de 15 ans.

Sont considérés comme chômeurs au sens du BIT ceux qui réunissent trois critères: ne pas avoir eu d'activité rémunérée au cours d'une semaine de référence, être disponible pour occuper un emploi dans les 15 jours et avoir recherché activement un emploi dans le mois précédent (ou en avoir trouvé un commençant dans moins de trois mois).

Par ailleurs, l'Insee compte 1,7 million de personnes dans "le "halo autour du chômage", c'est-à-dire qu'elles souhaitent un emploi mais ne sont pas considérées au chômage car elles ne sont pas disponibles immédiatement.

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202002131241 740066

Investir en Bourse avec Internet

Ma liste