OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

BCE: le coronavirus, "choc majeur", requiert une "réponse coordonnée"

Cours temps réel: 4 767,79  1,69%

PX1


Doremy
13/03/2020 12:00:40
0

Et oui Encore et toujours cette planche à billets, si l'ont avait pas tant de monde qui broye du noir et panique dès qu'il y a petite turbulence et bien la chute d'hier n'aurait pas eu lieu, mais voilà c'est un fléau qui s'amplifie et bien sûr les chutes sont plus brutale mais l'inverse est aussi valide puisque qu'à des sommets ce sont ces mêmes individus qui sont "content" et achètent stupidement des marchés déconnecté de la réalité, à 6000 points dans le contexte économique où nous sommes c'est exactement ce qu'il s'est passé.

  
Répondre
gars d'ain
13/03/2020 11:27:19
0

Oui, Fipuaa


mais de toute façon, c'est bien ce qu'il lire en filigrane des propos de Macron...


La dette pour soigner la dette...

  
Répondre
fipuaa
13/03/2020 11:22:48
2

traiter la dette par la dette est le résultat d'un monde économique délirant , le constat d'un fiasco libéral sans nom sans fond

  
Répondre
gars d'ain
13/03/2020 11:17:21
2

On est dans la démesure totale et on en oublie actuellement totalement le reste...


Tout est exagérément centré sur le coronavirus.

C'est honteux de voir un tel niveau de couardise et de déficience décisionnelle...

Les grandes surfaces semblent actuellement prises d'assaut après un SMS reçu maintenant...

Message complété le 13/03/2020 11:18:34 par son auteur.

Par contre : faudra aller voter????

On nous prend vraiment pour des cons et des pendules à treize coups.

  
Répondre
deckard6
13/03/2020 11:07:50
3

Je n'avais pas vu passer ton post ou tu racontais les mésaventures de tes proches gars d'ain.

Je ne veux pas cracher dans la soupe, mais sache que de telles mésaventures arrivent régulièrement même hors cette période particulière.

Je connais moi même une octogénaire dont le mari a une pathologie lourde et qui était tombé. Et bien les pompiers lui ont dis au téléphone : madame on ne se déplace pas pour ça.

Par contre pour être pendus à leurs smartphone y a du monde.

Cette société par en lambeaux. Ceux qui restent auront la société qu'ils méritent

  
Répondre
deckard6
13/03/2020 10:08:07
1

On va devoir éponger la pire crise boursière après 1929 : et c'est que le début...

Perso, gars d'ain, au vu de l'endettement souverains des pays ( comme tu le dis dans ton post ), je qualifierai cette crise de SYSTEMIQUE, plutôt que de boursière. La crise boursière que tu évoques n'en étant que la conséquence


Tous les mécanismes sont maintenant,t en place pour que le château de carte et les dominos financiers coûtent dans les abysses de l'angoisse...

D'accord avec toi, même si je préfèrerais également qu'on puisse l'éviter

  
Répondre
gars d'ain
13/03/2020 09:56:29
3

Je note : "le coronavirus, "choc majeur", requiert une "réponse coordonnée"


J'attends avec impatience les chiffres économiques ce qui s'annoncent comme l'une des aberrations historiques d'appréciation.


On va devoir éponger la pire crise boursière après 1929 : et c'est que le début... Tous les mécanismes sont maintenant,t en place pour que le château de carte et les dominos financiers coûtent dans les abysses de l'angoisse...


Des décisions prises dans un climat général de panique et l'emporte pièce où l'on n'est plus à même de concevoir le moindre problème de santé : un conseil, investissez dans les anxiolytiques, ça devrait continuer à bien se vendre.


L'homme a définitivement perdu son bon sens et son instinct de survie...


De plus, ce sont encore les générations futures qui vont payer car la dette devrait reprendre vivement en Europe compte tenu du déferlement de mesures non chiffrées annoncées et personne ne parle encore des moyens financiers, parce finalement on sait tous que c'est que de la dette...

J'écrivais encore récemment que notre gouvernement n'avait pas su profiter d'une situation de croissance pour réduire les impôts, qu'il s'était livré à un bonnet fiscal pour finalement rester à 47% et que la bonne santé économique aura servir à combler la dette. ça n'a pas été fait et c'est très dommageable car ça aurait donné des marges de manoeuvres financières pour la situation. Ces fameuses marges de manoeuvres financières dans la réalité, on les a pas et on a perdu une occasion unique des les restaurées entre 2018 et 2020.

Résultat : la course à l'endettement va continuer et le chômage va reprendre. regardez bien les chiffres comptables 2019 car pour la plupart, on n'est pas près de les dépasser et même de les revoir...

  
Répondre
deckard6
13/03/2020 09:40:29
0

A moins qu'on ai fait passé les cas de grippe saisonnière en cas de Covid... Mais je m'égare... Toujours cette vieille méfiance qui m'habite

  
Répondre
mika57
13/03/2020 09:34:55
2

Au moins, les cas de grippe saisonnière sont en baisse avec les mesures DE BASE prises par les gens


Et les français découvrirent... l'hygiène !

Chapitre 1 : Le lavage des mains

Partie 1 : Avec du savon

Partie 2 : Avec du savon + du gel


La logique...

  
Répondre
alexandre
12/03/2020 21:00:56
1

La réponse d'ampleur et cordonnée devrait au programme de la réunion des ministres des finances de l'UE lundi prochain, le 16/03.

En attendant les marchés pourraient rester encore nerveux.


  
Répondre
gars d'ain
12/03/2020 19:50:20
7

Pour la petite histoire encore concernant les peurs de ce virus à la con....


Ma mère âgée de 76 ans il y a 15 jours fait une phlébite, suivie d'une embolie pulmonaire. Les secours de base n'ont pas voulu l'amener à l'hôpital, on lui conseillait d'y aller par ses propres moyens alors qu'elle pouvait potentiellement décéder en conduisant.

Elle a encore eu tout le mal du monde à trouver un taxi car ceux d'a coté étaient pris pour des rendez-vous médicaux à 130 km et ailleurs...


Le pire encore, c'est qu'on la même pas gardé en observation au moins une demi-journée : tout pour avoir des lits disponibles au cas où...


Et rebelote cette semaine avec mon père qui a eu un problème infectieux alors qu'il a été opéré d'un cancer de vessie depuis 2010. La maladie la fait s'évanouir dans le couloir de la maison, mais il a fallu quasi pleurer pour qu'on veuille bien l'amener à la clinique où il a été opéré...

Est-ce normal que l'on mobile tout au détriment du reste et notamment du droit élémentaire à être soigné correctement pour le les autres maladies et problèmes de santé.


J'ai encore du aller chez le médecin du village hier pour un problème musculaire de ma fille : il en peut plus du coronavirus, dès qu'il y a une goute au nez ou quoique soit, c'est la panique généralisée....


C'est pitoyable et affligeant de voir un tel niveau de démagogie...



  
Répondre
gars d'ain
12/03/2020 19:29:19
3

Comme le dit le dicton, c'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses...


Compte tenu de ce qui ce passe actuellement pour ce virus, je demande que les autres maladies soient à égalité de traitement ainsi que les autres risque de mortalité....


Donc en gros, on reste chez soi et on fait plus rien... Mais qui paye et qui produit ? Qui soigne et qui fait à manger ???

Ah, bon, c'est parfaitement stupide ??? Eh bien pas plus que la démagogie actuelle concernant ce dossier.


Qui serait assez aimable pour rappeler les chiffres du présent dossier du même type : H5N1 ????

Allons, un peu de courage....

  
Répondre
CRI74
12/03/2020 19:03:16
2

On pourrait parler comme cela s'il on connaissait l'ensemble des données sur ce virus qui conditionne l'explosion des cas .

Hors , mêmes les autorités compétentes ne cernent toujours pas les phénomènes de propagation ; c'est bien l'un des problèmes .

S'il n'existait pas nombre de plus jeunes en cause en Italie , on pourrait en relativiser la gravité .

Je répète que les responsables des différents pays européens , informés du mieux possible , ne contraignent pas leurs pays respectifs sur des paramètres similaires à ceux d'une grippe .

Il faut espérer que les mesures soient efficaces pour limiter dans le temps les blocages produits afin que les conséquences économiques demeurent limitées , suivies d'une reprise d'ampleur lorsque la pandémie refoulera .

  
Répondre
gars d'ain
12/03/2020 18:39:37
2

CRI74,


J'ai déjà expliqué sur une file ou tu es intervenu, pourquoi il était parfaitement farfelu de retenir comme risque la proportionnalité chiffrée en Italie.


Les exemple que donne en terme de mortalité sont eux concrets.


On peut aussi parler de risques Cancer :

• Cancer: un million et demi de morts en 2019 en Europe

https://sante.lefigaro.fr/article/cancer-un-million-et-demi-de-morts-en-2019-en-europe/


Je maintiens que c'est n'importe quoi. C'est de la démagogie de comptoir...


D'autres part, comme je vais une fois encore le démontrer la Bourse de Paris a été littéralement attaqué...


Depuis quelques morts de maladies requièrent qu'on licencie à la pelle les gens dans les entreprises car c'est exactement ce qui va se passer prochainement....

Message complété le 12/03/2020 19:23:29 par son auteur.

CORRECTION : lire " Depuis QUAND quelques morts de maladies requièrent qu'on licencie à la pelle les gens dans les entreprises car c'est exactement ce qui va se passer prochainement....

  
Répondre
CRI74
12/03/2020 18:28:20
1

Gars d'Ain , croyez que la plupart des pays qui prennent des mesures fortes contre la propagation du virus soient tous idiots , de plus conseillés par les spécialistes du domaine pleinement informés ?

Pensez vous que bloquer des économies entières , procédure ultime , se fasse pour un petit virus sans le moindre danger ?

Croyez vous que l'OMS qui a attendu plus de 2 mois , déclare une pandémie à la légère ?

Il existe un risque dont l'ampleur n'apparaît pas encore dans les chiffres dont la progression fulgurante en Italie , Espagne et d'autres pays européens , devrait faire réfléchir .

Plutôt que dénier l'évidence , il serait plus sensé de prendre les précautions nécessaires , sans affolement , afin de limiter ces risques , ce qui apparaîtrait bien plus responsable .

On ne peut nullement comparer un phénomène qui débute (chez nous ) avec d'autres pris en globalité si ce n'est son taux de mortalité - 6.5 en Italie sur un nombre de cas significatif contre 0.1 pour la grippe

  
Répondre
gars d'ain
12/03/2020 18:19:40
1

Faut se consoler, elle va continuer à toucher son salaire comme si ... de rien n'était...

.

  
Répondre
gars d'ain
12/03/2020 18:17:46
2
La réponse est effectivement coordonnée : -12,28%

J'attends donc la prochaine baisse pour les évènement suivants dont les publications en terme de mortalité se devraient au moins d'être dignement considérés et justement fêtés :

• En 2018, 25 100 personnes ont perdu la vie dans des accidents sur les routes de l’UE

• 1 enfant meure toutes les 2 munies du paludisme

• 18753 personnes ont perdu la vie dans un attentat en 2017

Pitoyable et Affligeant.

: (


  
Répondre
31gol
12/03/2020 15:43:36
0
Bla-bla-bla...on ne sait que faire, quand on aura touché le fond, on remontera.
  
Répondre
31gol
12/03/2020 15:43:36
0

Pour la présidente de la BCE, Christine Lagarde - ici le 12 décembre 2019 à Francfort - la pandémie de coronavirus, "choc majeur" pour l'économie en zone euro, requiert une "réponse budgétaire ambitieuse et coordonnée" (AFP/Archives/Daniel ROLAND)

La pandémie de coronavirus, "choc majeur" pour l'économie en zone euro, requiert une "réponse budgétaire ambitieuse et coordonnée", a estimé jeudi la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde.

La BCE constate une "considérable aggravation des perspectives de croissance à court terme" en zone euro, a-t-elle expliqué, tout en renvoyant la balle dans le camp des Etats après la série de mesures de soutien monétaire annoncées par la BCE.

Ils devront à la fois "assumer le défi sanitaire" et "limiter l'impact économique", selon Mme Lagarde.

"En particulier, des garanties sur les crédits sont nécessaires en complément et pour renforcer les mesures de politique monétaire annoncées aujourd'hui", a-t-elle détaillé.

L'entrée ou non de la zone euro en récession "va clairement dépendre de la vitesse, de la force et du caractère coordonné" de la réponse "de tous les acteurs", a insisté Mme Lagarde.

La zone euro fait face à la propagation rapide du nouveau coronavirus, qui bouleverse la vie quotidienne jusqu'au bouclage de régions entières et la fermeture de frontières.

Non seulement la pandémie touche les chaînes d'approvisionnement, "perturbant les plans de production dans le secteur manufacturier", mais "les mesures nécessaires de confinement" affectent bien plus largement l'activité, a souligné Mme Lagarde.

Les experts de la BCE prévoient 0,8% de croissance en 2020 selon les projections publiées jeudi, contre 1,4% attendu en décembre. Mais ces prévisions arrêtées au 24 février "ne sont plus à jour" et ne prennent pas en compte les plus récents développements de la maladie.

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

202003131200 751260
Ma liste