OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Forum Cac 40

Cours temps réel: 5 590,79  -0,67%



Bill17
06/04/2020 15:25:03
0

Hausse de la CSG: Ils l'ont déjà fait pour les retraités, et je comprends mieux pourquoi ils ne fournissent pas de masques...

  
Répondre
manuborelli
06/04/2020 15:18:29
0

apparemment on se dirige vers une hausse de la tva . ils peuvent aller jusqu'à 25%.

hausse de la csg.



  
Répondre
michel1993
05/04/2020 23:02:06
0

L'impression de billet du point de vue libéral est une forme d'impôt.



  
Répondre
Luncyan
05/04/2020 21:39:25
4

Ben on a fait comment apres 1918 ? On a monte les impôts ? Et après 1945 ? On a monté les impôts ?

Message complété le 05/04/2020 21:39:46 par son auteur.

Vous avez une mémoire collective tellement courte c'est d'une tristesse

  
Répondre
Doremy
05/04/2020 21:26:08
0

"Il monterons pas les impôts" 😂😂😂😂😂👍. Bon a par ça? Comment vont ils financer la guerre d'automne hiver qui vient ?? Parce que quand même il va falloir rendre des comptes ??? Bon bien sûr il faut déjà avoir un certain vécu pour savoir ce qui se prépare Non ? , certain n'ont encore pas bien compris la gravité de la situation. Le paradoxe ? Et bien c'est que je continu de dire que la bourse va rester attractive, la raison? Et bien nous l'avons actuellement ? La perfusion stupide a l'infini !! Donc rien à voir avec 2008. Il va juste falloir s'orienter sur des titres ou l'état est actionnaires et ou d'autres titres protéger, un exemple très simple il y a en homéopathie quelque chose d'aussi efficace que doliprane mais comme vous le savez à été effacé comme d'autres d'ailleurs et ce soir Sanofi tourne à plein régime à la fabrication de ce doliprane d'ailleurs excellent pour le foie, notons aussi qu'il y a fort à parier que pour le vaccin Sanofi sera aussi en première ligne comme pour le vaccin de la grippe a gros rapport dangereux d'ailleurs !! J'en avais payé de ma personne il y a quelques années mais ça je l'avais déjà expliqué l'an dernier.

  
Répondre
Bill17
05/04/2020 21:13:18
0

C'est vrai qu'il y a plus grand chose à prendre...🤣🤣🤣

  
Répondre
Luncyan
05/04/2020 21:05:05
0

Toujours pas

  
Répondre
Bill17
05/04/2020 21:01:28
0

Je répète ceux qui sont dans la tranche de 2000 à 5999€, vont se faire détrousser grave jusqu'a l'os!

  
Répondre
Luncyan
05/04/2020 20:48:30
0

Ils monterons pas les impôts.

  
Répondre
TAUREAU23
05/04/2020 19:31:46
0

effectivement de l'argent il y en a avec la creation de monnaie donc nos futurs impots

  
Répondre
Bill17
05/04/2020 14:44:24
1

"quoiqu'il vous en coûte !! (le "vous" c'est les 85% les moins riches!)"

Je serai plus précis:

Ceux qui gagnent de 2000 à 5999€....

  
Répondre
ALEZE
05/04/2020 14:28:53
1

de qui se moque t on ?

des vaches normande ?

le gvt prend vraiment le peuple pour des abrutis !


  
Répondre
fipuaa
05/04/2020 14:25:37
1

quoiqu'il vous en coûte !! (le "vous" c'est les 85% les moins riches!)

  
Répondre
floalain
05/04/2020 14:22:09
0

Avec quel argent? Ils sont endettés jusqu'au cou et les français paient tellement d’impôts que l'on ne peut plus les pressurer sauf de les faire mourir.

  
Répondre
j.tavern
05/04/2020 13:55:22
0


L'Etat de Mr Macron Président et de son gvt prendront toutes leurs responsabilités pour éviter le "naufrage" de l'économie (trop de fautes et de konneries)

  
Répondre
j.tavern
05/04/2020 13:55:22
0


Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lors d'une conférence de presse le 25 mars 2020 (POOL/AFP/Francois Mori)

L'Etat apportera "les moyens financiers nécessaires aussi longtemps que la crise durera", pour éviter "un naufrage" de l'économie lié à la pandémie de Covid-19, a déclaré le ministre des Finances Bruno Le Maire au Journal du Dimanche.

"Je préfère que nous nous endettions aujourd'hui, en évitant un naufrage, plutôt que laisser détruire des pans entiers de notre économie", a-t-il déclaré dans un entretien au JDD.

Selon le ministre, "sur huit jours, 20 milliards d'euros de prêts" garantis par l'Etat ont été "demandés par plus de 100.000 entreprises". Pour aider les entreprises à passer le choc du confinement, l'Etat a annoncé qu'il garantirait jusqu'à 300 milliards d'euros de prêts bancaires, soit l'équivalent de 15% du produit intérieur brut (PIB) français.

En outre, 5 millions de salariés bénéficient du chômage partiel et "en trois jours, 450.000  petites entreprises ont sollicité le fonds de solidarité", a dit Bruno Le Maire, précisant que ces dispositifs "seront réabondés autant que nécessaire".

Le fonds de solidarité mis en place par l'Etat prévoit 1.500 euros maximum d'indemnisation pour les petites entreprises ayant subi au moins 50% de baisse de chiffre d'affaires par rapport à mars et avril 2019, plus une aide de 2.000 euros accordée au cas par cas pour celles menacées de faillite.

"Nous n'avons pas de difficultés à lever de l’argent sur les marchés financiers. Nos taux d'intérêt restent à des niveaux raisonnables", a indiqué le ministre, en souhaitant qu'après la crise "un plan de relance, aux niveaux national et européen" permette "de redémarrer la machine le plus vite possible".

Quant aux grandes entreprises en difficultés, le ministre dit avoir "transmis au président et au Premier ministre une liste d'une vingtaine d'entreprises stratégiques fragilisées et des solutions pour les aider : garanties de prêts, montée au capital, recapitalisation, et, en dernier ressort, nationalisation".

"Il ne pourra s'agir que de nationalisations temporaires", a-t-il poursuivi, alors que la question d'une nationalisation d'Air France, dont la quasi-totalité de la flotte est clouée au sol, est régulièrement évoquée.

Il a rappelé qu'"aucune des grandes entreprises qui font appel à l'État pour leur trésorerie ne devra verser de dividende" et invité les autres grandes entreprises "à diminuer d'au moins un tiers le versement des dividendes en 2020".

Interrogé sur des baisses de salaires de patrons et de cadres, Bruno Le Maire a souhaité que "les dirigeants fassent un effort" dans la mesure où "les salariés du privé en activité partielle ne touchent que 84 % de leur rémunération nette".

Il a précisé avoir écrit en ce sens à toutes les entreprises dans lesquelles l’État a une participation et avoir reçu "des réponses positives des présidents d'Air France (Benjamin Smith, ndlr) et de Safran (Philippe Petitcolin, ndlr)".

Parmi les filières durement touchées, il a cité "l’aéronautique ou le tourisme", estimant qu'elles vont "avoir besoin d'une attention particulière et d'un plan de soutien", dans le cadre d'une relance en "étroite coordination européenne".

Sur le plan de la consommation, M. Le Maire a souligné la chute de "50 % la semaine dernière par rapport à 2019" des paiements par carte bancaire.

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202004061525 764556
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2020

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.
Ma liste