OK
Accueil > Communauté > Forum Général

La situation est simple, nous devrions tous ou presque choper le virus



deckard6 deckard6
09/04/2020 12:40:51
1

Ce n'est pas de moi, mais d'un comité de scientifiques (médecine, histoire, etc...)

Le reste c'est des vendeurs !


'' Le reste '' est superflu. Superflu ne signifiant pas '' super grippe '' bien sûr !

Message complété le 09/04/2020 12:45:35 par son auteur.


Ce qui m'interesserait perso, c'est de connaître le nombre de TOUS les décès en France au cours des 4 mois précédant l'épidémie et le nombre de TOUS les décès au cours des 4 mois qui suivront l'épidémie.
Le nombre REEL de TOUS les décès bien sûr.

Illusoire et utopique je sais ! Mais je m'égare, c'est vrai qu'en démocratie les chiffres sont TOUJOURS EXACTS

Message complété le 09/04/2020 12:47:11 par son auteur.


... c'est la condition sine qua non pour connaître l'ampleur de l'épisode

Message complété le 09/04/2020 12:47:28 par son auteur.


.de l'épidémie

  
Répondre
Obywan Obywan
09/04/2020 12:00:24
1

Tout est un question de cycle.


La dernière pandémie remonte il y'a 100 ans. (après la dernière guerre)

Ce qui fut rapidement une crise sanitaire, d'où la prolifération de la grippe "espagnole".


En 1929 la crise d'une bulle boursière arrive à son paroxysme, ce qui est un peu le cas en ce moment même.

(Entre une première guerre coûteuse et contagion)


Donc que fait t'on ?


Une 3° guerre ?

Ou change t'on de modèle économique ?


J'ai l'impression que justement pas grand monde se souvient du passé...



Message complété le 09/04/2020 12:05:54 par son auteur.

Bon il est sûr qu'à l'époque la planche à billet n'existait pas...

Cela dit.. cet outil me semble t'il nous coulera tous... (c'est déjà le cas)

  
Répondre
papygaga papygaga
09/04/2020 11:47:38
0

@Obywan,


La maladie est un facteur de mort mais la misère aussi.examine donc la grande dépression de 1929.


Il faut lutter contra la maladie, mais il faut lutter efficacement.

  
Répondre
Obywan Obywan
09/04/2020 11:41:45
0

deckard


C'est pour cela que je parle de classification des cas.

Et que j'ai parlé ici ou sur un autre forum que seul la contamination (immunisation) de l'ensemble de la population pourra enrayer le phénomène.


Ce n'est pas de moi, mais d'un comité de scientifiques (médecine, histoire, etc...)

Le reste c'est des vendeurs !

  
Répondre
deckard6 deckard6
09/04/2020 11:38:37
0

Entendu ce matin sur France Info : ce virus se caractérise par sa facilité de propagation mais n'est pas très dangereux ou mortel. Résumé de mémoire. Je ne garanti pas les termes exacts, mais c'était l'idée.

Probables rediffusions dans la journée

  
Répondre
Obywan Obywan
09/04/2020 11:35:49
0

Pictou


Comme toutes maladies respiratoires ce sont les cas les plus fragiles qui seront impactés.


Si l'on prend le cas de la dernière pandémie (grippe Espagnole, venu d'Asie), la maladie a tué des gens dont les conditions de vie étaient durs (froid, hygiène, guerre, famine, maladies etc..)

Bien entendu il y'a eu aussi des cas dont il n'est pas en corrélation avec ces types de conditions (mais plutôt moins fréquente)

Sachant quand même que la vie y était moins facile, moins confortable, moins de soins.


Donc il est important de faire un travail de fond sur le sujet des cas et de classifiés.

Ça fait un peu dictature, mais au moins ça permet d'éclairer les lumières.. et d'atténuer les craintes.

Et bien mieux que la surveillance organisé (mon avis)

Message complété le 09/04/2020 11:39:09 par son auteur.

papygaya

l'économie.. on s'en tamponne. (passer à la caisse, mes cou...)

c'est de repenser notre modèle de société en l'améliorant, sinon quels bénéfices à en tirer ?

Et oui il y'a des cas asymptomatiques (donc non détectés).

"Je précise je n'ai pas dit de revenir à l'âge de pierre, mais d'améliorer"

  
Répondre
papygaga papygaga
09/04/2020 11:31:47
1

Perso,

Je pense que le nombre de personnes contaminés est trè, très largement sous évalués :

- le virus a largement circulé sur le territoire français de fin décembre à février début mars inclus ( En Italie, le virus aurait circulé dès octobre -novembre). Les précautions ont réellement commencé fin mars, car le virus a initialement été pris à la légère.

- Une des premières interviews avec un responsable médical du Grand Est, montrait que le praticien estimait que le nombre de contaminés pouvait bien être multiplié par 100, d'autres parlent d'un facteur x 15, mais c'est déjà pas mal.

- Le virus s'est largement diffusé dans toute la France, et il est peu vraisemblable que c'est seulement avec quelques milliers de cas.

- Ce virus aurait plusieurs portes d'entrées ( facteurs de contamination) ce qui signifie une contamination est rapide voire fulgurante, par ailleurs on a soutenu qu'il n'y avait pas de risque par voie aéroportée ( aérosol) mais seulement par contact et par les postillons, ce qui - au dernières nouvelles - ne serait pas forcément vrai.

- Les lieux confinés, comme les trains , les bus, et tous les types de transports en communs sont vraisemblablement des lieux à haut risque compte tenu de la promiscuité et du fait que l'air est moins bien renouvelé.


Il serait donc temps de faire de dépistages massifs, ne serait-ce que pour déconfiner ceux qui ne risquent plus rien et limiter l'impact économique de la pandémie.

Les tests ne sont pas encore prêts, les stocks de masques inexistants.

Mais que fait la police ?

  
Répondre
Pictou Pictou
09/04/2020 11:28:30
0

combien de personnes seraient décédées quand même, même sans épidémie ? facile, tous les vivants actuels le seront dans 120 ans !

simplement que des personnes en pleine santé seront mortes bien avant l'heure , bien plus jeunes !

  
Répondre
Obywan Obywan
09/04/2020 11:20:18
0

Bah les chiffres...


Tu sais bien que la peur est alimenté par des chiffres reflétant la mort et les cas graves...


Alors que la proportion (moins vendeuse) de sortie d'Hôpital est pourtant plus conséquente.

(sans oublier que l'on ne donne pas un % cas contaminés / population)


Donc proportionnellement si on fait des tests et que l'on met en confinement les cas les plus sujets à développé une gravité, et bien on n'aura graphiquement (statistiquement) une estimation partielle.

(Obèse, diabète, cancer, VIH, problème d’insuffisance "quelconque" etc..)

A mettre en groupe et par âge.


Y'aura déjà une meilleure visibilité à LT.

Message complété le 09/04/2020 11:24:41 par son auteur.

Ah oui "parenthèse", et pour la Chloroquine elle ne peut être donné que pour les cas les plus graves... (une bêtise)

Mais le problème actuel "pour le moment" c'est que si elle était en vente libre... ou préscrite de manière facile, et bien ce serait problématique.

Donc pas une solution pour tous, mais seulement pour les cas moins graves, mais séropositif ! (et encore pas sûr à 100% pour les patients déclarés)(complication pour certains sujets)

Et pour le moment la populasse ne l'a pas compris !

  
Répondre
deckard6 deckard6
09/04/2020 10:55:05
0

Reste à savoir le nombre de décès lié à des problèmes physiques (santé, âge etc..)


Saura on un jour combien de personnes seraient décédées quand même, même sans épidémie, tout simplement parce qu'arrivées en bout de course ? Probablement et certainement jamais...

Alors les chiffres dont on nourrit consciencieusement et quotidiennement les peurs....

Message complété le 09/04/2020 10:55:52 par son auteur.


... aluminium, mercure et RFID

Message complété le 09/04/2020 10:57:19 par son auteur.


... seront sans doute la prochaine étape et le prochain cocktail à la mode

Message complété le 09/04/2020 11:03:24 par son auteur.


... après les caméras à foison sur la voie publique du sieur Alain Bauer

  
Répondre
deckard6 deckard6
09/04/2020 10:47:45
0

La situation est simple, nous devrions tous ou presque choper le virus


Simple, simple, moi je veux bien ! J'essaye bien de le choper, mais je le vois pas !

  
Répondre
Pictou Pictou
09/04/2020 10:34:58
0

On saura seulement combien ont réellement été touchés par le virus quand on aura suffisamment testé les anticorps.

On vient seulement de s’apercevoir que le virus peut se manifester par des problèmes dermatologiques... à ce sujet, j'avais eu, 2 ou 3 jours avant le confinement, des rougeurs totalement inhabituelles sur le thorax, pas du tout douloureuses, pas très régulières, comme une couleur un peu granuleuse, mais sans autre atteinte extérieure de la peau...pas de fièvre ressentie, (pas mesurée) Je n'avais absolument aucune raison d'avoir une telle réaction... aucun contact avec des produits inhabituels, ni occupation qui aurait pu en être la cause, et je suis peu sensible aux allergies.

Je n'avais pas consulté, on m'aurait dit de rester chez moi, sans plus... maintenant je me dis que c'était peut être bien un cas asymptomatique... si je peux je demanderai une analyse plus tard

Quelqu'un a t-il été dans ce cas ?

  
Répondre
Obywan Obywan
09/04/2020 10:09:18
0

Sur 87K contaminés (déclarés) 11K décès (déclarés) 25K sortis de l'Hôpital (déclarés) et 8K en soins intensifs.


Soit environ 33% sont sortis (vivant)

Soit environ 15% sont décédés

Soit environ 10% sont en soins (cas graves)


Reste à savoir le nombre de décès lié à des problèmes physiques (santé, âge etc..)

Reste à savoir le nombre de cas graves en soins intensifs (santé, âge etc..)


Et nous pourrons éventuellement avoir une estimation partielle du nombre de décès à venir, des cas graves etc..


Plus facile à isoler les cas graves que l'ensemble de la population.


87K de cas > 67M de français = 0.02% (environ) de la population


Il y'a donc fort à parier que les asymptomatiques sont bien plus nombreux, et que la gravité en elle même sera en déclin quand la majorité de la population confiné sera atteinte (paroxysme).


Confiner = réduire les risques de prolifération des cas graves en soins intensifs, mais ne veut pas dire ralentir la propagation du virus.

Donc à terme nous serons immuniser pour la majorité.


CQFD !

  
Répondre
Idefixxxx Idefixxxx
09/04/2020 08:39:13
0

Pour l'instant nous sommes à 11000 décès donc en sachant que le virus entraîne 3% de décès ça veut dire que pour l'instant 370000 personnes on été contaminé donc la route va être très longue pour arriver à 60 ou 70% de la population.. seul un médicament ou un vaccin nous sortira de là, si non le confinement devra durer 3 ans si on veut arriver à soigner les malades a peu prés correctement

  
Répondre
waine70 waine70
08/04/2020 07:53:30
0

Tout à fait d'accord.

  
Répondre
Idefixxxx Idefixxxx
08/04/2020 07:28:02
1

Les scientifiques disent que quoiqu'on fasse il ne s'arrêtera que lorsque 60 a 70% de la population l'aura contracté. Le confinement et les précautions diverses servent juste a étaler le nombre de malades pour ne pas saturer les hôpitaux et qu'on puisse nous soigner.

Donc il faut planquer les personnes âgées et vulnérable le plus longtemps possible, eux doivent impérativement rester dans les 20% qui ne l'auront pas .

Le seul espoir c'est qu'on trouve un médicament ou un vaccin avant que tout le monde où presque l'ai chopé.

  
Répondre

Forum de discussion Général

202004091240 765903
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.