OK
Accueil > Communauté > Forum Général

le virus est chinois et sortirait d'un labo chinois - Page 3



papygaga papygaga
09/05/2020 13:22:04
2

@doudouneuf,


"le refus de laisser enquêter montre qu'il y a quelque chose à cacher , ce n'est pas une question de " vassalisation"
ce refus entretient toutes les suspicions, que ça plaise ou non."


Ce n'est pas ou ça n'est plus vraie : la Chine propose une enquête à postériori sou l'Egide de l'OMS...

Cette enquête pourrait être constituée des personnalités indépendantes.


En tout état de cause, ils ne veulent pas d'un enquête sous l'égide de l'Oncle SAM qui n'est qu'un ramassis de menteurs et de mafieux, Donaldou et Pompe moi l'eau en tête.

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
09/05/2020 13:21:10
1

Phenix on est en 2020 pas 1940...Arrêtes de t'y croire...


  
Répondre
deckard6 deckard6
09/05/2020 13:19:24
1

Il se murmure que le général Collin Powell aurait été contacté pour fournir les preuves incriminant le labo chinois de Wuhan.

Il aurait répondu : Cela aurait été avec joie, mais j'ai piscine !

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
09/05/2020 13:08:00
1

Oui , mais ton maître à penser!

Message complété le 09/05/2020 13:19:33 par son auteur.

Fascination qu'on retrouve chez les ex-68 tards, ces girouettes qui ont viré au gré de leur intérêts aux couleurs pastèques: verts dehors, rouges dedans...

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
09/05/2020 12:59:09
1

Ou y a t-il insulte?

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
09/05/2020 10:58:03
1

Encore une tête bien lavée par Radio Phénix, la radio qui vous donne tout le Vrai faux de l'info.

"le refus de laisser enquêter montre qu'il y a quelque chose à cacher …"

Puisque vous en êtes persuadé, alors que tous les Etats possédant des labo P4, accueillent des équipes chinoises qui viendront enquêter sur toutes les activités de leur labo P4. Après , on verra….Quand on veut donner des leçons il vaut mieux être propre...

"...ces gens là mentent à longueur de temps."

La généralisation, assimilation chère à Radio Phénix

Faut-il leur mettre une étoile jaune avec le mot "Liar"" en noir?

Ca ne vous empêche pas de dormir ce genre de pensée nauséabonde? Quand je lis çà, j'ai honte d'être un humain, français de surcroît.

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
09/05/2020 10:24:30
1

Suite donc d'un peu d'histoire sur "Radio Phénix" :

"De plus, lors du 17e Forum Régional de l’ASEAN qui s’est tenu à Hanoi en Juillet 2010, la question de la Mer de Chine a été abordée ouvertement, et les choses semblent appelées à évoluer plus nettement que dans la première décennie du XXIe siècle, à cause de ces différentes initiatives et aussi à cause du retour des États-Unis dans la région.

En janvier 2001, un groupe de travail produisit à l’intention du président George W. Bush nouvellement élu, et sous l’égide du Conseil des Relations Étrangères américain, une série de recommandations concernant la politique que les États-Unis devaient mener en Asie du Sud-Est. Ces experts suggéraient entre autres à la nouvelle administration de se réinvestir dans la région, de renouer avec le Vietnam et de travailler encore plus étroitement avec l’ASEAN à la stabilité politique sud-est asiatique. Ils insistaient aussi sur la nécessité de porter une attention particulière à la Chine, tout en évitant toute confrontation directe avec cette dernière. Ce rapport et ses conclusions furent totalement occultés par les évènements du 11 septembre et par les priorités de la guerre au terrorisme qui s’ensuivit. Les choses ont évolué, surtout depuis Barack Obama et le regard de Washington s’est tourne de nouveau vers la Chine et particulièrement la Mer de Chine Méridionale.

En mars 2009, L’incident de l’Impeccable, navire océanographique, opposant Chinois et Américains a ainsi eu lieu à 75 milles marins au sud de l’île chinoise de Hainan, donc à l’intérieur de la ZEE de la Chine et non loin de la base de sous-marins chinoise de Sanya. Cet incident même s’il n’a pas eu de suites notables demeure un parfait exemple de la volatilité et de la complexité de la situation en Mer de Chine ainsi que des interprétations divergentes des parties concernées en matière de frontières maritimes, et ceci même selon les termes des accords de 1982.

Tout d’abord, le point de vue de Washington dans ce dossier comporte quelques faiblesses, à commencer par le fait que la Convention des Nations Unies sur la Loi Maritime de 1982 ne fait pas mention « d’eaux internationales ». Elle parle successivement de « Mer territoriale », de « Zone contiguë » et de « Zone économique exclusive » puis de « Haute mer » mais pas « d’eaux internationales ». De surcroît, la position américaine est quelque peu affaiblie par le fait qu’elle n’a pas, à la différence de la Chine, ratifié la Convention en question et que de toute manière l’Impeccable se situait clairement dans la ZEE de la Chine. Le litige porte en fait sur le type d’activité auxquelles se livrait l’équipage (civil) du navire, une ZEE étant une zone de libre passage dans le cadre d’activités pacifiques. Selon Beijing, les sondages au sonar n’avaient rien de pacifique et relevaient en fait de l’espionnage pur et simple. Sans parler d’espionnage proprement dit, les Américains ont d’ailleurs reconnu qu’ils menaient à cette occasion des opérations de surveillance sous-marine

Depuis l’incident de l’Impeccable le retour des États-Unis dans la région se traduit par une très forte montée des tensions et des incidents entre chinois, vietnamiens et philippins, les Philippines étant leur plus fidèle allié dans la région.

- Les Etats Unis sous Obama se sont appuyés les pays de l’Asean (Vietnam notamment) concernés sur ce dossier, et placé l’Asean en première ligne contre la Chine.

- prôné des négociations multilatérales et saboté dès qu’ils l’ont pu les négociations bilatérales lancées par Pékin. "


Sous Trump ils interviennent militairement dans la zone alors :

-qu’ils n’ont jamais ratifié la convention de 1982

- sont à 12000 km de leur propres côtes….

Bref, comme d'habitude, le retour des États-Unis en Asie du Sud-Est a pour effet de foutre la merde et d’exacerber les tensions. La décision de stationner des troupes américaines à Darwin, en Australie confirme cette nouvelle approche diplomatique de Washington, celle d’un renforcement de la présence militaire étatsunienne dans la région et une menace pour la Chine."

Avec Radio Phenix, vous avez tout le Vrai Faux de l'info ! Keep online !!!

  
Répondre
Obywan Obywan
08/05/2020 20:09:42
3

Dubaisan et l'art de répondre à côté !


Ne dit pas la France etc...

C'est bien de la Chine non militarisé sur le sol d'un autre que tu as cité !

Et ceux pour défendre ses intérêts !

Ce que fait l'Occident de son côté et copié par la Chine !


Ensuite un peu d'histoire de la guerre !

Le Japon avait envahi la Chine et si les USA n'avait pas réagit, ce jour la Chine ne serait plus !


Je crois que est tellement aveuglé, que tu oublie la réalité !

Si la Chine est aujourd'hui ce quelle est, c'est grâce à l'Occident et ses accords de principes !


Mais comme on le sait, l'Occident s'est toujours cru au dessus, et n'a jamais sur estimé la montée en puissance du continent Asie !

L'art de l'argent à rendu la Chine plus forte, mais elle a perdu toute forme de valeur !

Ton pays est à bout de souffle sur son propre sol, et elle agit de manière parallèle à l'Occident pour ne plus être tributaire (dépendante) en créant "La route de la soie" !

Le virage que peu prendre l'Occident (avec dommage collatéraux), c'est d'oublier l'Asie et se recentrer sur de la modernité !

La Chine le sait et elle fait tout pour (et c'est aussi le cas des US) annihiler l'UE en la rendant à son tour dépendante !


Bref comme toujours ta culture s'arrête à de piètre copier coller !

Tu n'es pas Chinois, tu es juste un investisseur profitant d'une assise !

(même si cela fait 30 ans que tu y es, ce n'est pas pour le pays, mais pour t'enrichir)


Philosophiquement tu es loin de ceux que tu cites, et te rapproche bien plus de ceux que tu accuses !

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
08/05/2020 18:27:37
1

Un peu d’histoire et accessoirement de culture pour le phenix:

"Côté chinois, on met de l’avant des références littéraires remontant aux dynasties Sung (XIIe siècle) et Qing (XVIIIe siècle). Selon eux, la présence, et donc la souveraineté chinoise sur ces îles est de loin la plus ancienne et elle est confirmée par de nombreux documents officiels. L’administration officielle mise en place par la Dynastie des Han, vers 210 avant notre ère, sur l’île de Hainan, incluait les archipels de Nansha et de Xisha. Par la suite, au Xe siècle, la flotte des Song a commencé à patrouiller régulièrement les îles de Xisha et les gouvernements impériaux successifs ont délivré des permis de pêche et des autorisations d’exploitation de cette zone.

Quant au Vietnam, il se réclame de l’héritage postcolonial de la France, cette dernière ayant pris officiellement possession des Spratleys en 1933 avant d’en être dépossédée par les Japonais durant la Seconde Guerre Mondiale.

Les Philippines font également valoir des preuves historiques plus ou moins fondées mais surtout une période d’occupation des Spratleys, lorsque profitant du départ des Japonais, Tomas Cloma y débarqua en 1956 et prit possession de l’archipel au nom de son gouvernement, le rebaptisant Kalayaan11. Bien que Cloma se soit ensuite fait expulser par la flotte taïwanaise, le dictateur Ferdinand Marcos reprit à son profit, au début des années 1970, le flambeau des revendications nationalistes sur les Spratleys. C’est à la fin de cette décennie troublée que furent les années 1970, marquée par la conclusion de la Guerre du Vietnam que les différents protagonistes se lancèrent dans une politique de fait accompli. Ils se mirent alors à occuper certains îlots afin de concrétiser leurs visées territoriales respectives, une occupation le plus souvent militaire et d’une légalité plus que douteuse aux termes de la Convention de 1982."

Extraits d'une thèse de doctorat récente et très bien documentée sur ce sujet…..

Jeboost,

« Si la Chine n'a rien à se reprocher, qu'elle laisse enquêter sans bloquer ».

Mais justement elle n’a rien à se reprocher. Le problème, c’est que ni les américains qui n’ont d’autres buts que de vassaliser la Chine, ni les gouvernements occidentaux ne sont objectifs et crédibles tant ils ont royalement «merdé» dans le traitement de cette crise chez eux. L’article du Spiegel ci-dessous enfonce le clou sur ce point.

Si leur attitude avait été différente et si les merdias aux ordres ne s’étaient pas autant « déchainés », elle aurait ouvert en grand ses portes. Là on peut comprendre que dans ces conditions, ’ils n’auraient aucune confiance dans les « experts » envoyés par chaque pays.

Paradoxalement et que vous ne savez pas, c’est qu’il existe des coopérations en cours actuellement sur ce sujet entre scientifiques US et chinois ; cela reste assez confidentiel tant que de réelles avancées ne sont pas faites, ce qui montre également qu’il est extrêmement difficile de trouver une «origine» à ce virus.

Obywan,

Et que font les militaires et la France à Djibouti? C’est pour tricoter ?

les pays occidentaux eux ont le droit d’avoir des bases etc.., mais pas les autres…?

"Donc ses droits... droits d'occupation sur une terre qui n'est pas la sienne.."

La Chine, comme la France et les USA LOUE le terrain qu’elle occupe, et le loue cher….

Les concessions (territoriales) arrachées à la Chine (Shanghai, Hong Kong Macao….) à la fin du XIXèm siècle n’étaient pas des locations mais des expropriations pour 99 ans !!! En plus la Chine devait s'acquitter d'un tribut payé aux Occidentaux....



  
Répondre
Bill17 Bill17
08/05/2020 17:58:46
1

Trop fort Ophenixo !!!

Comme tout bon pêcheur, tu connais bien le poisson et l’appât qui le fait mordre!!

  
Répondre
deckard6 deckard6
08/05/2020 17:39:16
1

PHENIX : Sinon la bourse, toujours rien ? Bah non, juste un prétexte pour vomir haine et propagande.

Toujours rien ! Pourtant j'essaie d'apprendre en te lisant, mais ça vient pas... Faut croire que je suis pas fait pour ça...


Obywan : Alors pourquoi envoyer une armée sur une base construite à Djibouti ?

Sûrement pour faire valoir ses droits de passage ?

Bah oui (hein), on n'envoi pas une armée en Afrique pour les vacances...

Donc ses droits... droits d'occupation sur une terre qui n'est pas la sienne..


Bizarre comme argument. Donc pour toi, tout pays qui projette des unités en Afrique ou qui y aurait eut des garnisons dans le passé, notamment à Djibouti, aurait des visées '' d'occupation sur une terre qui n'est pas la sienne '' ( selon tes propres mots )

Intéressant comme raisonnement. Je sens que je vais passer la soirée à me rouler par terre moi !


Message complété le 08/05/2020 17:41:58 par son auteur.


... au passage tu regardera ou était cantonnée la 13ème DBLE avant de venir au camp du Larzac

Message complété le 08/05/2020 17:44:18 par son auteur.


... pi si t'as le temps tu t'intéresseras aux Opérations Serval et Barkhane

  
Répondre
Obywan Obywan
08/05/2020 17:19:34
2

Alerte Intox !


La Chine n'interviendrait pas militairement....

Alors pourquoi envoyer une armée sur une base construite à Djibouti ?

Sûrement pour faire valoir ses droits de passage ?


Bah oui (hein), on n'envoi pas une armée en Afrique pour les vacances...

Donc ses droits... droits d'occupation sur une terre qui n'est pas la sienne..


Et elle se dit apporter la PAIX !! Sans même vouloir se mêler...


Le Chouchen.. pourquoi pas... mais évite le baijiu.. ça te détruit tout forme de crédibilité !

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
08/05/2020 16:56:23
1

Allez Bill17, sors les tes preuves qu'on rigole un peu….!


  
Répondre
Bill17 Bill17
08/05/2020 16:55:26
1

Pareil, je vais vaquer à mes saines occupations...lol

Message complété le 08/05/2020 17:21:47 par son auteur.

On dirait que l'intox de l'agent pekinois commence a irriter pas mal de gens ....!

  
Répondre
Bill17 Bill17
08/05/2020 16:54:08
0

Oui en gros elle se dégonfle quoi!!

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
08/05/2020 16:52:49
1

"Ou était la chine quand les US s'en prenaient à l'IRAK, avec les mêmes méthodes?".

La Chine a pour principe de ne pas intervenir militairement (et surtout dans les pays dont les gouvernants ne lui plaisent pas.), ni de prendre partie ou d'intervenir dans un conflit entre 2 pays.

Par contre, si on touche à ses frontières, ou ses intérêts, elle ne restera pas passive.

  
Répondre
deckard6 deckard6
08/05/2020 16:47:10
1

S'il te plaît, dessine-moi moi un mouton

Message complété le 08/05/2020 16:47:52 par son auteur.


... pendant que t'y es, dessine m'en deux

Message complété le 08/05/2020 16:48:11 par son auteur.

... de moutons

Message complété le 08/05/2020 16:48:40 par son auteur.


... t'en as deux pas loin pour modèles

  
Répondre
Bill17 Bill17
08/05/2020 16:46:15
0

La seule différence avec le cas Irakien, c'est que les preuves existent cette fois!!!

  
Répondre
deckard6 deckard6
08/05/2020 16:44:31
1

"nous avons des preuves immenses mais nous n’avons pas de certitude ».


Les preuves immenses qui n'apportent pas de certitudes sont décidément leur grande spécialité. J'en ai pour toute la soirée à me rouler par terre...


  
Répondre
Bill17 Bill17
08/05/2020 16:43:47
1

Ou était la chine quand les US s'en prenaient à l'IRAK, avec les mêmes méthodes?

  
Répondre

Forum de discussion Général

202005091322 775478
ebook Téléchargez gratuitement le guide "3 actions de nos experts pour 2021"

Analyser les opportunités actuelles, repérer les entreprises à fort potentiel, etc.