OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Forum Cac 40

Cours temps réel: 5 902,99  2,08%



gars d'ain gars d'ain
05/05/2020 14:16:39
0

Le confinement et le déconfinement : théorie fumeuse avec des modélisations mathématiques à la con qui se révèleront pour la plupart inexactes...


C'est quand que la police va venir coller des gommettes rouge, vertes ou orange pour comme à la maternelle savoir si on a le droit de sortir...


Un petit article de 2013 d'un certain professeur Raoult...


Les prédictions climatiques sont absurdes !

Le professeur Didier Raoult déteste les prévisions sur le climat ! Un site a même recensé 72 prédictions erronées émises depuis 121 ans. Par le Pr Didier Raoult

Publié le 08/10/2013 à 13:07 | Le Point.fr

https://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/les-predictions-climatiques-sont-absurdes-08-10-2013-1740365_445.php


Je note : " La tendance générale dépressive de nos civilisations nous amène à prédire l'avenir sous un angle désespéré : "tout va très mal, madame la marquise". Dans les années 70, la mode était plutôt à prévoir la glaciation de la planète et on annonçait que l'Angleterre ne serait bientôt plus qu'une banquise. De nos jours, nous croyons naïvement aux modèles mathématiques qui essaient de prédire des phénomènes complexes, multifactoriels et chaotiques. Il en va de même pour les épidémies : les catastrophes annoncées comme celles du Sras ou du H5N1 ne se sont - heureusement - pas réalisées. Plutôt que de reconnaître que les modèles sont impuissants à prédire des phénomènes complexes, quand notre niveau de connaissances est insuffisant, encore plus à grande échelle et à long terme, on propose des équations nouvelles, utilisant des explications nouvelles - forcément justes a posteriori -, pour recréer de nouveaux modèles, que, bien entendu, l'avenir contredira !


Nous croyons dans les modèles mathématiques de prédiction scientifique comme les citoyens du Cycle de la Fondation d'Isaac Asimov croyaient aux prévisions du savant Seldon. Sauf qu'il s'agit d'un roman de science-fiction ! Dans le monde réel, le futur lointain reste imprévisible."

  
Répondre
Luncyan Luncyan
05/05/2020 13:13:53
1

Pardon mais : une paille

Message complété le 05/05/2020 13:14:05 par son auteur.

Pour une guerre*

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
04/05/2020 19:41:08
0

Ce qui n'est encore pas dit, c'est la mortalité est naturellement hausse.


Lisez cet excellent article !... Le COVID n'est qu'une cause parmi d'autres. Et c'est à mettre en lien avec le vieillissement de la population (comme en italie...)


Pipeau gouvernemental, always pipeau....


La mortalité en France en forte hausse : Cette augmentation est imputable à l’arrivée à des âges de forte mortalité des générations du baby-boom

PRÉVOYANCE • 9 octobre 2019

http://cercledelepargne.com/la-mortalite-en-france-en-forte-hausse


Notons que : "En 2018, la France a battu un triste record, celui du nombre de décès enregistrés depuis la Seconde Guerre mondiale. En effet, 610 000 personnes sont décédées, soit 3 000 de plus qu’en 2017 et 16 000 de plus qu’en 2016. Cette augmentation est imputable à l’arrivée à des âges de forte mortalité des générations du baby-boom. En 2004, un point bas avait été atteint avec 519 000 décès, après la forte hausse liée à la canicule de 2003. En 2018, L’épidémie de grippe de l’hiver a été, en outre, précoce et très longue : elle a débuté début décembre 2017 et s’est achevée fin mars 2018."

.

.

Message complété le 04/05/2020 19:42:48 par son auteur.

En fait, on est dans un tendance naturelle de hausse de la mortalité liée à l'importance en nombre de classes d'âges vieillissantes...

.

  
Répondre
ALEZE ALEZE
04/05/2020 19:24:01
1

Avant la pandémie, les masques chirurgicaux étaient vendus en pharmacie 10 centimes l'unité, et parfois 8 centimes en promotion. Aujourd'hui le gouvernement a fixé leur prix maximum à 95 centimes. Une hausse spectaculaire liée à la très forte demande mondiale, dont ne profitent pas vraiment les distributeurs français.

https://www.bfmtv.com/economie/coronavirus-pourquoi-les-masques-chirurgicaux-coutent-jusqu-a-12-fois-plus-cher-qu-avant-la-pandemie-1907569.html#page/contribution/index

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
04/05/2020 10:10:30
0

"...ce ne sont pas des médias d'Etat et d'autres voix peuvent s'exprimer. "

La pluralité médiatique est une réalité en France ; nous sommes d'accord là-dessus.

Maintenant, ça ne veut pas dire que tous les médias français disent la vérité. Le rattachement d'un média à un courant idéologique est un prisme qui inévitablement déformera la réalité.

Et les journalistes, parce qu'il faut croûter au pire, et arriver à être sur un plateau de radio ou de télé au mieux, sont prêts à tout pour y parvenir… Alors l'objectivité …. on en reparlera.

Je préfère la presse chinoise telle qu'elle est organisée, qui a d'abord le devoir de rendre compte des faits et non de les commenter. Les commentaires, à part les politiques, les éditorialistes ou des spécialistes de chaque secteur, se trouvent essentiellement dans les…. réseaux sociaux!

L'information est brute, mais les commentaires et leur expression est bien vivante et si la censure fait du nettoyage, elle arrive toujours en retard et revient sous une autre forme ….comme sur ABC.

Message complété le 04/05/2020 10:16:50 par son auteur.

Ici, on peut au moins réfléchir sur les faits bruts et penser par soi-même; pas avoir la tête lavée par des versions pré-machées de journalistes qui sont aux ordres de leur boss, ou veulent imposer leur point de vue pour les " vedettes".

  
Répondre
frêne commun frêne commun
04/05/2020 09:36:38
1

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Jeboost,

Il y a toujours une part de vérité ailleurs,

Les deux derniers mois nous incitent à la prudence d'abord et à l'humilité ensuite. Soyons donc prudent sur le fond. Mais il faut prendre acte des expériences et de ce qui semblent être des réussites . Beaucoup parmi nous avaient confiance en cette thérapie et dans le Pr Raoult. Je me réjouis de sa réussite. Mais je le répète restons prudent.

Il est certain que ces réussites si elles devaient se généraliser seraient plus qu'une claque pour la nomenklatura médicale française. Ce serait le piétinement de leur orgueil, de leur vanité et suffisance. Voilà l'affront qu'elle ne pardonnera pas et que par rancune elle cherchera à punir par tous les moyens.



  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
04/05/2020 09:07:40
1

ça m'étonnerai fort que l'Etat estampille comme "Fiables" les articles qui relatent les grosses boulettes, les mensonges de l'état et du gouvernement, la guerre de tranchée du conseil scientifique en proie au népotisme, les mensonges sur la non efficacité de l'hydroxychloroquine, la pénurie de masque, la pénurie de lits, la pénurie de blouses, la pénurie de médicament, la pénurie de test, la pénurie de personnel soignant...


Mais il est que nous sommes en guerre : plus guère de pâtes, guère d'oeuf, guère de masques, guère de tests, guère de lits, guère de médicaments, guère de connexion (certaines heures..), guère d'emmental râpé, guère de poisson frais, guère de fruits et légumes, guère d'asperges, guère de visites, guère d'argent qui rentre...


L'état et le gouvernement font chaque jour dans l'excellence du pire : avec un tel palmarès, on est pas près des les oublier...

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
04/05/2020 00:44:05
0

Excellent,

effectivement, Aleze !...


Signataires : les SDJ et SDR d’Arrêt sur Images, BFM-TV, Courrier international, Les Échos, Europe 1, L’Express, Le Figaro, France 2, France 3 National, France Info, franceinfo.fr, France Inter, Le JDD, Libération, M6, Marianne, Mediapart, LCP, Le Monde, L’Obs, Le Parisien, Paris Match, Le Point, Premières Lignes, RFI, RMC, RTL, Sud Ouest, Télérama, La Tribune, TV5 Monde, 20 Minutes, et la société des personnels de L’Humanité.


Mais y'a pas TF1...

  
Répondre
ALEZE ALEZE
04/05/2020 00:28:01
1

L’État n’est pas l’arbitre de l’information

https://blogs.mediapart.fr/la-sdj-de-mediapart/blog/030520/l-etat-n-est-pas-l-arbitre-de-l-information?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-67

Plus de trente rédactions dénoncent l’initiative gouvernementale consistant à reproduire, sur un site officiel de la République, un florilège d’articles estampillés fiables, consacrés au Covid-19. Elles demandent que cette rubrique soit supprimée sans délai.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
04/05/2020 00:01:44
1

Encore un exemple typique de la manipulation actuelle, on sait pertinemment que des patients sont décédées précocement avec le virus et dans les mois qui suivront, on a toutes les chances d'avoir une courbe de mortalité qui passe au dessous de 2018 et 2019, mais on continue de nous pondre des chiffres et des cartes stupides...


Des morts du civid qui ne sont pas morts du covid puisqu'ils n'ont jamais été diagnostiqués et qu'il faudrait faire une autopsie pour savoir, notamment pour les cas d'Hepad...


Bref, ceux qui vivent sans masques et avec un traitement d'indemnités mensuelle non amputés depuis le début de la crise expliquent à ceux qui devront porter des masques que c'est pour leur bien, mais en réalité pour le bien que ceux qui vivent sans masques, qui se pavanent devant les télé et radio et qui pourtant n'ont pas été capables de préserver l'économie, le travail, le système et les moyens de santé...

Et ils n'ont toujours pas fait un seul geste de renoncement à une partie de leurs traitements, payés pour la plupart par des ménages dont les revenus seront en baisse notable...


Suffit encore d'aller actuellement dans une GMS pour observer à quel point la France de l'hyper-consommation markétée ressemble à l'URSS de Brejnev : suffit juste de regarder les rayons vides... C'est que j'ai fait ce jeudi après midi vers 17 h en promenant mon caddie déguisé en chien vu que j'avais du mal à le remplir....


Pas de farine, pas d'emmental râpé, pas de yaourts nature, pas d'oeufs, pas de poisson ... il est vrai que c'est la guerre : DONC, guère de pâtes, guère de jambon, guère de yaourts aromatisés et au fruits, guère de légumes, guère de viande, guère de légumes surgelés, guère de frites surgelées...


Bravo, monsieur le président... c'est avec un palmarès pareil : on est sûr de pas vous oublier... Je note encore que le discours du 1er mai a parfaitement loupé la fête de la mue gaie du déconfinement hypothétique...

Pitoyable et affligeant.


Ci-joint Le fameux tableau de mortalité dont on se garde bien de nous produire les années antérieures...

.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
03/05/2020 23:42:01
1

On se demande bien pourquoi Marseille et les Bouches du Rhône sont en vert.

On peut pas dire d'une façon générale, que c'est à cause de la propreté qui y règne dans la ville et donc de l'hygiène plutôt défaillante...

Et pourtant, c'est vert : étonnant, non???

Ah, v'oui, c'est vrai... Y'a le druide en blouse blanche...

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
03/05/2020 23:42:02
0


Un client portant un masque de protection achète du poisson à Marseille, le 3 mai 2020 (AFP/Christophe SIMON)

La situation sanitaire poursuit sa lente amélioration en France où désormais la moitié des départements sont classés vert sur la carte du déconfinement, mais de nombreux doutes et inquiétudes subsistent, de la réouverture des écoles aux mesures de quarantaine prévues à l'entrée en France après le 11 mai.

Le coronavirus a provoqué 135 décès en 24 heures, soit le niveau le plus bas depuis le 22 mars, portant le total à 24.895 décès depuis le 1er mars, a indiqué dimanche la Direction générale de la santé.

Les services de réanimation restent saturés mais l'étau se desserre, avec 8 patients atteints du Covid-19 en moins au cours des dernières 24 heures et depuis le début de l'épidémie 50.784 personnes sont sorties de l'hôpital.

Trois départements (Gers, Loire Atlantique et Mayenne) sont venus grossir les rangs des "verts" sur la carte du déconfinement, et ce sont désormais 50 départements où un déconfinement plus large pourra être organisé. La carte définitive sera publiée le 7 mai.


Les ministres de la Santé Olivier Véran et de l'Intérieur Christophe Castaner, à Paris le 2 mai 2020 (POOL/AFP/Francois Mori)

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a toutefois prévenu que les régions vertes ne seront pas exemptes de contraintes : "si vous pensez qu'on peut libérer totalement la circulation et ne pas respecter les règles dans cette région au motif que c'est une région verte, je peux vous dire qu'en deux semaines elle sera rouge".

Le gouvernement n'entend pas baisser la garde et a annoncé la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 24 juillet. Celle-ci ne pouvant être autorisée que par la loi, le texte sera examiné à partir de lundi au Sénat puis du lendemain à l'Assemblée nationale.

L'exécutif a aussi rendu obligatoire une "quatorzaine" pour les personnes arrivant sur le territoire national et un isolement si elles sont malades.

Mais l'Elysée a apporté une précision dimanche soir : cette règle ne s'appliquera pas aux personnes en provenance de l'UE, espace Schengen ou Royaume-Uni.

Quant aux personnes testées positives alors qu'elles se trouvent déjà sur le territoire national, aucune mesure coercitive n'est prévue, le gouvernement comptant sur "l'esprit de responsabilité des Français".

- Brigades contre la contamination -

Le gouvernement est également resté prudent sur le traçage des malades. L'application controversée StopCovid ne sera pas disponible le 11 mai.


Surmortalité en France, selon des données provisoires de l'Insee, du 1er mars au 19 avril (AFP/Simon MALFATTO)

Mais dès le jour 1 du déconfinement seront actives des "brigades" qui visent à "casser" les chaînes de contamination en identifiant les personnes en contact avec un malade, pour les inviter à se faire tester, voire à s'isoler.

Marine Le Pen, qui "ne croit pas" à la mise en place de ces instruments, a reproché dimanche au gouvernement "d'amuser la galerie".

Le chef de file des sénateurs LR, Bruno Retailleau, a annoncé que les élus de son parti saisiront le Conseil constitutionnel sur le projet de loi, tandis que le Sénat prévoit une commission d'enquête sur la crise sanitaire en juin.

De très nombreuses interrogations demeurent sur l'après-11 mai, essentiellement autour de la réouverture des écoles.


Pour les accueillir, les écoles devront respecter un protocole sanitaire très strict : lavage de mains répétés, jeux proscrits, désinfection du matériel... (AFP/Archives/Theo Rouby)

La "majorité des écoles" maternelles et primaires seront au rendez-vous du 11 mai, a assuré le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, avec un maximum de 15 enfants par classe.

Pour les accueillir, les écoles devront respecter un protocole sanitaire très strict : lavage de mains répétés, jeux proscrits, désinfection du matériel... un vrai casse-tête, surtout en maternelle, font valoir certains enseignants.


Classement des départements par la direction générale de la santé au 2 mai, en fonction de leur situation par rapport à l'épidémie de coronavirus (AFP/Sébastien CASTERAN)

Alors que de nombreux maires ont fait savoir qu'ils ne rouvriraient pas les écoles le 11 mai, une centaine de parlementaires de La République en marche (LREM) ont annoncé qu'ils allaient proposer une meilleure "protection juridique" des édiles.

Autre source de tension en prévision du 11 mai: la vente des masques, possible dès lundi en grande surface, dont le port sera obligatoire dans les transports publics.

Le gouvernement a plafonné le prix de vente des masques chirurgicaux à 95 centimes l'unité, mais pas celui des masques en tissu, en raison de la diversité des modèles et de leur provenance.

- Polémique autour des masques -

La polémique face à une hausse attendue de l'offre de masques a battu son plein tout le week-end. La grande distribution s'est une nouvelle fois défendue samedi d'avoir constitué des "stocks cachés" de masques à usage unique, une polémique "nulle" et "dégueulasse" pour le patron du groupe Leclerc, "insensée et infondée" pour celui de Système U.


Dans une pharmacie de Nice, des panneaux de plastique ont été installés pour protéger personnel et clients (AFP/VALERY HACHE)

Les Ordres des professions de santé se sont offusqués du nombre "sidérant" de masques annoncés à la vente par la grande distribution, alors que les soignants en ont tant manqué.

"Il y a une pénurie mondiale de masques. Tous les pays du monde ont été confrontés à cela (...) ce n'est plus le cas de la France aujourd'hui", a expliqué Christophe Castaner, reconnaissant que le gouvernement n'avait "certainement pas été assez clair" sur le sujet des masques.

Sur le plan économique, la crise sanitaire continue ses ravages : la SNCF a subi un manque à gagner de deux milliards d'euros du fait du virus, a annoncé son PDG Jean-Pierre Farandou, envisageant une aide de l'Etat et des suppressions de postes.

- Mesures pour la culture -


Un masque sur le sol avec, en fond, des panneaux électoraux des municipales de mars, le 3 mai 2020 à Givors près de Lyon (AFP/JEAN-PHILIPPE KSIAZEK)

Et côté transports, la crainte est grande en Ile-de-France où la présidente de la région, Valérie Pécresse, demande que les salariés aujourd'hui en télétravail ne retournent pas au bureau le 11 mai pour éviter l'engorgement du métro ou du RER.

L'après-11 mai reste aussi sujet d'inquiétudes pour le monde de la culture, à l'arrêt complet depuis le confinement. Emmanuel Macron a promis de "premières mesures" mercredi pour ce secteur.

Autre interrogation pour l'après : la tenue du second tour des élections municipales. Selon Christophe Castaner, elle "devra se faire au plus tard en juin", même si ses services travaillent sur "une hypothèse" de deux tours "fin septembre" pour les seuls conseils municipaux non élus.

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202005051416 775559
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.