OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Coronavirus: les effets dévastateurs sur l'économie se précisent

Cours temps réel: 6 600,66  0,83%



ljacobus ljacobus
11/05/2020 07:32:37
1

@ MITTE : Je ne suis pas certain que l'inflation reparte. Ce serait une issue à l'explosion de nos dettes, assurément. Certains voulaient "Une bonne guerre" comme en 39-45 on l'a ! Destruction de richesses, accumulation de dépenses, investissements improductifs (masques jetables, gel jetable, respirateurs par millier, milliards d'heures chômées...). Reste à savoir si l'Allemagne acceptera plus d'inflation. De plus : chute de la production, hausse du chômage, insolvabilité des entreprises => baisse des prix et des salaires => DEFLATION !!!


@ TIRELIRE : Je suis d'accord avec toi (une fois n'est pas coutume) les 6 effets :

1 chute de production industrielle : par arrêt volontaire de l'activité

2 Hausse du Chômage : par la faillite de certaines entreprises fragiles ou 100% impactées (hostellerie, restauration, culture...)

3 Chute de la Consommation : par la crainte du lendemain chez les ménages

4 Hausse record de la collecte du livret A en mars 2020 : corolaire du 3 = épargne forcée et de précaution

5 Chute de l' Investissement des entreprises : sans commentaires

6. Faillite record et licenciement record chez les TPE

J'ajouterai : 7 - Hausse record de la dette souveraine française et 8 - déficits prévisibles abyssaux des régimes sociaux ( S. sociales, Assedic ...etc).

Et, oui, si on avait pas arrêté l'activité, il y aurait eu un désastre sanitaire ! On avait (hélas) pas le choix. Le plus dur est passé et il n'y aura pas de deuxième vague, c'est désormais presque certain (VOIR Pr. RAOULT), c'était avant qu'il fallait paniquer. Maintenant il faut mettre les bouchées double jusqu'à fin décembre, on a 10 points de PIB à rattraper !

Imaginez des centaines de milliers de malades sous des tentes, hopitaux de fortune édifiés en urgence sur les parkings des magasins de bricolage ou d'électroménager à travers le pays en deux mois... fosses communes et cadavres enterrés à la hâte à coups de bulldozers (voir USA).



  
Répondre
eramuos eramuos
07/05/2020 17:20:14
0

"Charlatans !" NON
Hiérarchie sociale
La caste des intouchables ; politiques, riches quelque soit leur pays peuvent se protéger de TOUT : guerre, terrorisme, révolution,révolte,émeute.
Mais un virus sans vaccin ? Surtout si l'on est vieux, diabétique, cardiaque ...
Histoire vieille comme le monde !

  
Répondre
tirelire19 tirelire19
07/05/2020 15:59:18
2

Jusqu' à preuve du contraire les pays qui ont déconfiné n' ont pas connu de deuxième vague d' épidémie pourquoi voudriez vous que cela soit différent pour la France .

La France n' avait ni les capacités de ré animation pour lutter contre l' épidémie , ni le matériel suffisant , ce mal étant récurent depuis plusieurs années , le confinement dans le but de permettre aux hôpitaux de se préparer , de s' organiser, de retarder la propagation de l' épidémie était nécessaire .

Se précipiter à déconfiner était dangereux , personne ne sachant ce qu' il allait se passer , il fallait donc des états meneurs de déconfinement ainsi on prend moins de risque mais pour la reprise de l' activité plus le confinement est long plus la reprise sera difficile .

  
Répondre
MITTE MITTE
07/05/2020 15:53:39
1

Remarquez bien " qu'à toute chose malheur est bon "

Avec les milliers de milliards des BC, avec les centaines, voire les milliers de milliards des relances budgétaires à venir, avec les relocalisations demandées à corps et à cris par des gens qui n'ont pas réfléchi à leurs conséquences, on a maintenant 2 chances sur 3 que l'inflation reparte.

Qui cela va-t-il favoriser ?

Ceux qui ont :

- de l'immobilier,

- des actions bien ciblées ( des Foncières ayant surtout de l'immobilier commercial ), des mines d'or

- et .... de l'Or physique et accessoirement en or papier.

Alors ceux qui n'auront que leurs retraites, que des minimas sociaux, ou que des livrets A ... ils vont devoir payer au prix fort les produits " relocalisés " sans voir leurs prestations être revalorisées à concurrence de la hausse de l'inflation à venir.


  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/05/2020 15:48:05
0

La deuxième vague épidémique est un flan élaboré par des modèles mathématiques alors que la plupart des courbes d'infections sont en cloche et s'amenuisent avec le temps.


Du n'importe quoi.. sauf si on ne contrôle pas les cas et qu'on les traite pas : là, ça relève de l'irresponsabilité...

  
Répondre
tirelire19 tirelire19
07/05/2020 15:44:08
0

Moi je vous pose les questions suivantes :

Fallait il laisser se dérouler un DRAME SANITAIRE sans instaurer le CONFINEMENT ou fallait il privilégier l' activité économique ?

Pensez vous qu' avec le DECONFINEMENT une deuxième vague épidémique est envisageable ?

Pensez vous qu' on a tardé à mettre en place le DECONFINEMENT ?


  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/05/2020 15:42:05
1

6. Faillite record et licenciement record chez les TPE.

Message complété le 07/05/2020 15:43:05 par son auteur.

Je ne peux que vous inviter vivement à regarder la vidéo de mon lien ...

  
Répondre
j.tavern j.tavern
07/05/2020 15:41:36
2


Coronavirus: les effets dévastateurs sur l'économie et la santé publique du confinement généralisé enferment 23h/24 pendant 8 semaines se précisent.

Restez chez-vous. Merci

Bandes d'imbéciles avec votre conseil scientifique manipulé par les chinois pour notre ruine

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/05/2020 15:40:42
0

Je vais me répéter, mais bon, c'est ce que fait ce gouvernement pour justifier l'injustifiable à chaque article de l'AFP.


Excellente démonstration de l'imbécilité des gouvernants, des autorités de santé et excellent décodage de ce naufrage sanitaire et économique mondiale...


Il est plus que temps de se réveiller : regarder cet entretien avec un des plus grands spécialistes mondiaux de santé publique fait partie de la thérapie.

Ne vous dites pas "c'est long", je regarderai plus tard. Il est plus que temps de regarder en face la réalité, simultanément la mise en place des mesures qu'on nous demande de prendre - si tant est qu'on ne les décommande pas toutes les 24 heures.

La personne qui parle est un anthropologue (suisse) des sciences et de la médecine, qui a récemment été lui-même victime du covid-19 :

https://phusis.ch/2020/04/26/video-anatomie-dun-desastre-avec-jean-dominique-michel/


Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas.

Jean-Dominique Michel | "Anatomie d'un désastre" | Avril 2020

• 26 avr. 2020

https://www.youtube.com/watch?v=4MqArCjrkmI


Covid-19 | PHUSIS et ATHLE.ch se sont rendus à Genève pour rencontrer Jean-Dominique Michel, un des plus grands spécialistes mondiaux de santé publique. Personnalité médiatique de longue date en terres romandes, il est boudé par les services publics et grands médias suisses durant la crise. 66 minutes de discussion pleine de sagacité et d’ouverture – et sans langue de bois – qui raconte et met en perspective le moment sidérant, énigmatique et inquiétant que nous vivons.

"Le samedi après-midi du 25 avril 2020, nous nous sommes rendus à Genève à la rencontre de Jean-Dominique Michel, anthropologue et expert de renommée mondiale en matière de santé publique. Après avoir étudié pendant plus de 30 ans les pratiques de soins et dispositifs sanitaires en Europe et dans le monde et avoir enseigné dans une quinzaine de programmes universitaires et Hautes écoles en Suisse et à l’étranger, il a travaillé comme nul autre ces dernières semaines pour comprendre et mettre en perspective ce qui nous arrive. " Michel Herren.


Commencer à penser par soi-même, c'est commencer être à soi-même.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/05/2020 15:37:39
0

Désolé, Luncyant...


Mais je retire le pouce, c'est une erreur de ma part...


Une bonne partie des médecins ont écouté sagement au lieu de se faire leur propre avis...

  
Répondre
tirelire19 tirelire19
07/05/2020 15:32:34
1

5 Chute de l' Investissement des entreprises

  
Répondre
MITTE MITTE
07/05/2020 15:28:29
1

Les médecins - français - ont passé leur temps à dire tout et le contraire de tout.

Ils ont passé leur temps à se dénigrer, à couvrir leurs arrières et surtout leur confort de travail.

Ces messieurs:dames ne voulaient pas être submergés et ne voulaient pas être contraints de choisir.

Alors on leur a donné satisfaction et on a fait exploser un pays tout entier.

Les politiques ont voulu sauver leurs têtes ne voulant pas que celles-ci soient promenées au bout d'une pique, comme le disait de son vivant le grand " humaniste " ( pour lui ) qu'était Jacques Chirac.

Les dégâts seront à la hauteur de la connerie faite.

Message complété le 07/05/2020 15:32:12 par son auteur.

Les médecins - français - ont passé leur temps à dire tout et le contraire de tout.

Ils ont passé leur temps à se dénigrer, à couvrir leurs arrières et surtout leur confort de travail.

Ces messieurs:dames ne voulaient pas être submergés et ne voulaient pas être contraints de choisir.

Alors on leur a donné satisfaction et on a fait exploser un pays tout entier.

Les politiques ont voulu sauver leurs têtes ne voulant pas que celles-ci soient promenées au bout d'une pique, comme le disait de son vivant le grand " humaniste " ( pour lui ) qu'était Jacques Chirac.

Les dégâts seront à la hauteur de la connerie faite.

  
Répondre
tirelire19 tirelire19
07/05/2020 15:28:14
1

4 Hausse record de la collecte du livret A en mars 2020

https://www.abcbourse.com/marches/livret-a-la-collecte-de-mars-au-plus-haut-depuis-plus-de-10-ans_501165

  
Répondre
Luncyan Luncyan
07/05/2020 15:19:13
1

Tu es médecin ?

Message complété le 07/05/2020 15:19:55 par son auteur.

A celui qui critique la méthode

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/05/2020 15:19:04
1

Je note : "alors que la pandémie a fait plus de 264.000 morts dans le monde."

C'est 2/3 de moins que la grippe saisonnière de 2017 dont on refuse de publier des chiffres mondiaux ...

A quand l'Autopsie du carnage économique ?

  
Répondre
MITTE MITTE
07/05/2020 15:17:21
0

Que voulez-vous, ils ont voulu jouer aux plus grands humanistes que moi tu meurs en pensant, à tort, sans réfléchir, que l'option " immunité de groupe " serait beaucoup plus protectrice que l'option " immunité collective " plus " virile " que sa consœur.

Résultat, je ne suis pas certain qu'au final, on est moins de morts avec la 1 ère plutôt qu'avec la seconde et, secundo, là par contre au niveau efficacité destructrice du pays, de ses citoyens, de ses travailleurs, oui, alors là par contre la 1 ère écrase la seconde, sans coup férir.

Charlatans !

  
Répondre
tirelire19 tirelire19
07/05/2020 15:09:52
1

3 Chute de la Consommation

  
Répondre
tirelire19 tirelire19
07/05/2020 15:08:26
1

2 Hausse du Chômage

  
Répondre
tirelire19 tirelire19
07/05/2020 15:07:26
1

1 chute de production industrielle

  
Répondre
tirelire19 tirelire19
07/05/2020 15:07:26
0


Le Premier ministre français Edouard Philippe le 14 avril 2020 (POOL/AFP/Stephane LEMOUTON)

Les effets dévastateurs du coronavirus sur les économies se précisaient jeudi, incitant de nombreux pays, à l'image de la France, à sortir du confinement alors que la pandémie a fait plus de 264.000 morts dans le monde.

Du jamais vu depuis 1945: comme beaucoup d'autres puissances, le Royaume-Uni, qui accuse plus de 30.000 morts, voit son économie se contracter dans des proportions inouïes, avec une récession de 14% prévue cette année par la Banque d'Angleterre.

En France, près d'un demi-million d'emplois ont été détruits dans le secteur privé et l'activité reste en retrait d'un tiers par rapport à la normale. Le Premier ministre, Edouard Philippe, doit préciser jeudi les modalités du déconfinement envisagé à partir du 11 mai dans la deuxième économie de l'Union européenne.

Celui-ci se déroulera de manière "progressive" et "différenciée", a-t-il prévenu. Le dirigeant doit notamment préciser les conditions de réouverture des écoles, très controversée dans ce pays où la pandémie a fait près de 26.000 morts.

Aux Etats-Unis, pays le plus touché avec plus de 73.000 morts, plus de 3,1 millions de nouveaux chômeurs ont été dénombrés en une semaine, portant le total à 33,5 millions depuis le début de cette pandémie partie de Chine fin 2019.


Donald Trump à Washington, le 6 mai 2020 (AFP/SAUL LOEB)

"C'est pire que Pearl Harbor", a estimé mercredi soir le président Donald Trump en évoquant l'attaque surprise japonaise de 1941 qui avait poussé les Etats-Unis à entrer dans la Seconde Guerre mondiale.

"C'est pire que le World Trade Center", a-t-il ajouté, en référence aux attentats du 11 septembre 2001 qui ont fait près de 3.000 morts.

Il a également renouvelé ses critiques contre la Chine, estimant que la pandémie "n'aurait jamais dû arriver". Pékin a balayé des propos "mensongers".

- Famines en vue -


Une soignante réconforte un patient atteint par le coronavirus, le 5 mai 2020 dans un hôpital de Cambridge, au Royaume-Uni (POOL/AFP/Neil HALL)

Au Royaume-Uni, le confinement doit être prolongé jeudi mais le premier ministre Boris Johnson, lui même rescapé du Covid-19, doit annoncer dimanche l'assouplissement de certaines restrictions.

Toutefois, "les effets les plus dévastateurs et déstabilisateurs se feront sentir dans les pays les plus pauvres", a rappelé jeudi l'ONU, qui veut lever 4,7 milliards de dollars pour "protéger des millions de vies".

"Si nous n'agissons pas maintenant, nous devons nous préparer à une augmentation significative des conflits, de la faim et de la pauvreté. Le spectre de multiples famines se profile", a mis en garde un haut responsable, Mark Lowcock.

Au Brésil, où le coronavirus a tué plus de 8.000 personnes, la mortalité est particulièrement élevée chez les plus défavorisés, notamment dans la population noire. "La pandémie ne fait que creuser les inégalités historiques héritées de l'esclavage", estime Emanuelle Goes, de l'institut Fiocruz de Rio de Janeiro.

Au Royaume-Uni, les hommes et femmes noirs sont au moins quatre fois plus susceptibles de mourir du virus que leurs compatriotes blancs d'une même tranche d'âge, selon une étude officielle.

- Vague de suicides ? -

Et aux Etats-Unis, l'absence de couverture santé et la peur de l'arrestation dissuadent de nombreux sans-papiers de se faire soigner. Les gens "ont peur d'aller à l'hôpital à cause des mesures antimigratoires", confie Francisco Moya, élu du quartier du Queens à New York.

En Australie, le stress et les difficultés financières générées par la pandémie pourraient acculer des milliers de personnes au suicide, soit un nombre largement supérieur aux victimes de la maladie elle-même, selon l'université de Sydney.

Autre corollaire du confinement: les signalements de violences conjugales ont augmenté de jusqu'à 60% en Europe, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans ce continent, le plus atteint avec plus de 150.000 morts, le déconfinement s'accélère dans plusieurs pays.


La chancelière allemande Angela Merkel, le 6 mai 2020 à Berlin (POOL/AFP/HANNIBAL HANSCHKE)

Notamment en Allemagne: fort de chiffres d'infection "très satisfaisants", Berlin décidé mercredi de lever la quasi-totalité des restrictions imposées depuis la mi-mars.

Exceptions notables: la fermeture des frontières et l'interdiction des grandes manifestations sportives, festives ou culturelles avec du public.

Mais la Bundesliga, interrompue il y a deux mois alors que le coronavirus mettait le sport international au repos forcé, reprendra dès la mi-mai à huis-clos.

Si la France a tiré un trait sur la fin de sa saison, l'Angleterre, l'Espagne et l'Italie espèrent reprendre en juin.

La Belgique rouvira lundi des commerces non essentiels. A l'inverse, la ville de Moscou a annoncé jeudi obligatoire le port du masque dans les transports, alors que la Russie, longtemps épargnée, connaît une forte hausse du nombre de cas détectés.

- "Plus de modestie " -

Très durement touchée et elle aussi engagée dans un prudent déconfinement, l'Italie (près de 30.000 morts) va tester sérologiquement 150.000 habitants de la région de Rome pour avoir une estimation plus précise du nombre de personnes qui ont été contaminées.

"Être positif au test rapide ne veut pas dire pour autant qu'on est protégé", prévient toutefois le professeur Sergio Bernardini, un des responsables de cette campagne.

En Espagne, où la pandémie a fait plus de 25.000 morts, la vie reprend peu à peu mais la plus grande vigilance reste de mise pour les professionnels de santé.

"Tu ne peux te fier à rien car maintenant tout le monde est suspect. On doit se protéger, ne rien toucher, bien se laver, et cela nous maintient dans une tension constante", explique Jordi Rodriguez, ambulancier en Catalogne.

Un déconfinement "précipité" de l'Espagne serait une "erreur absolue, totale et impardonnable", a mis en garde le Premier ministre Pedro Sanchez.

Pour le pape cubain du polar, Leonardo Padura, la pandémie doit "enseigner un petit peu plus de modestie" à l'homme. "L'être humain a été le vainqueur dans la lutte biologique, historique, naturelle sur la planète. Et pourtant, apparaît une bestiole microscopique qui est capable de nous battre..."

burx-phs/sg

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202005110732 777019
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.