OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Soignants: Philippe promet des changements rapides, dont une hausse de

Cours temps réel: 6 169,41  0,06%



gars d'ain gars d'ain
25/05/2020 17:26:04
0

Suffit juste de comparer le sytème de fonctionnement en France qui nécessite beaucoup trop d'administratif...


Je note :

" L’OCDE relève cependant que 35,22 % des emplois hospitaliers en France ne sont ni médicaux ni paramédicaux, contre 24,3 % en Allemagne."

"Avec 500 000 lits, l’Allemagne affiche l’une des densités en lits les plus élevées de l’OCDE : 8,3 lits pour 1 000 habitants contre 6,4 seulement en France.

Et la durée de séjour des patients à l’hôpital est nettement plus courte en France qu’en Allemagne : 5,6 jours en France, contre 9,7 jours outre-Rhin. Plus de 180 000 patients français en urgence ont passé une nuit dans un couloir faute de lit disponible en 2018, phénomène inouï outre-Rhin.

"Selon une étude de l’Institut Thomas More le Français dépense exactement 50 % de plus pour son hôpital que son voisin d’outre-Rhin (1229 euros par habitant en France, contre 819 euros en Allemagne). Sachant que l’hôpital français dépense moitié moins que son voisin sur les équipements, et que les salaires des personnels soignants français sont inférieurs de 38,5 % à ceux d’outre-Rhin, la promesse d’un gain de 26 milliards sur les frais administratifs de l’hôpital français est-elle réaliste ?"

"Dans le cadre d’un plan de transformation digitale, le CHRU de Nancy a par ailleurs estimé les tâches administratives des médecins à 30 % d’une journée de travail

Sachant qu’environ 20 % des personnels administratifs des hôpitaux français sont en fait des personnels soignants détachés à plein temps à des travaux administratifs, selon les recherches de l’auteur basées sur un échantillon d’une trentaine d’établissements hospitaliers – chose inconnue en Allemagne – les coûts généraux et administratifs de l’hôpital français représenteraient un peu plus de la moitié des services rendus.

Il y a donc à la fois trop de postes administratifs, déclarés ou non en tant que tels et trop de tâches administratives déléguées au personnel soignant et coûtant trop cher.

Alors que le personnel hospitalier multiplie les cris d’alarme et les mobilisations, ce chiffre devrait alerter. L’hôpital français souffre d’une sur-administration et l’absence d’outils de gestion modernes devrait interpeller.


Fact check : Y-a-t-il trop de postes administratifs dans les hôpitaux ?

6 mai 2020, 20:46 CEST

https://theconversation.com/fact-check-y-a-t-il-trop-de-postes-administratifs-dans-les-hopitaux-137615



  
Répondre
ange1610 ange1610
25/05/2020 17:17:25
0

Moi pour avoir travailler en clinique privée j'ai vu des abus comme par exemple l'achat de voiture de fonction d'une valeur de 50 000€ pour les directeurs de cliniques et même chefs de services, voitures financés par la secu et mutuelles des patients et d'un autre côté on a fermé des services qui étaient nécessaires bravo belle gestion de notre système de santé les politicons...

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
25/05/2020 17:16:01
0

SÉGUR DE LA SANTÉ : LA MASCARADE D’UNE GRAND-MESSE EN VISIOCONFÉRENCE À 300 PERSONNES

https://www.syndicat-infirmier.com/Segur-de-la-sante-la-mascarade-d-une-grand-messe-en-visioconference-a-300.html


Je note :

"Le syn­di­cat infir­mier SNPI réclame de véri­ta­bles négo­cia­tions, pas un simu­la­cre de « Grand Débat » réu­nis­sant des per­son­nes en conven­tion, pour que le gou­ver­ne­ment ne change rien à ses posi­tions de départ.


Les atten­tes du SNPI sur l’hôpi­tal : rou­vrir des lits et créer des postes

En 20 ans, 95 ser­vi­ces d’urgen­ces et 100.000 lits ont été fermés. Selon la Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (Drees), ce sont ainsi près de 17.500 lits de nuit qui ont été fermés entre 2013 et 2019, dont 80 % à l’hôpi­tal public. « Nous deman­dons sim­ple­ment que les capa­ci­tés d’accueil à l’hôpi­tal soient dignes d’une sixième puis­sance mon­diale », résume Thierry Amouroux, le porte-parole du Syndicat National des Professionnels Infirmiers SNPI CFE-CGC, qui réclame « la réou­ver­ture de 20.000 lits. Avec 5 fois plus de lits de réa­ni­ma­tions (5000 vs 25000), l’Allemagne a eu 4 fois moins de morts par le COVID19. »

L’his­toire des 35h ne repose sur rien. Les hôpi­taux sont en 38h ou 37h, avec des jours de RTT que les soi­gnants ne peu­vent pas pren­dre. « L’idée de tra­vailler plus pour gagner plus est dan­ge­reuse à l’hôpi­tal. Quand vous tra­vaillez trop, vous ris­quez de com­met­tre des erreurs de soins. Il faut sur­tout créer plus de postes pour que chacun puisse poser tous les jours de repos auquel il a droit, ce que bien sou­vent, il ne fait pas, faute de per­son­nel » pré­cise Thierry Amoureux.

Le SNPI réclame 10 % de per­son­nel en plus dans les hôpi­taux, c’est-à-dire la créa­tion de 20.000 postes. Ce qui va per­met­tre d’établir des ratios de patients par infir­mière selon les ser­vi­ces (sur l’exem­ple de la réa, dia­lyse,…). Et le dou­ble­ment des effec­tifs dans les EHPAD, pour attein­dre le ratio agents/rési­dents de l’Allemagne et des pays nor­di­ques.

  
Répondre
Bill17 Bill17
25/05/2020 17:15:09
1

Ils auront des médailles? ils veulent quoi de plus? (humour)

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
25/05/2020 17:13:20
0


INFIRMIERS : 30 % DES NOUVEAUX DIPLÔMÉS ABANDONNENT DANS LES 5 ANS

10 février 2019

https://www.syndicat-infirmier.com/Infirmiers-30-des-nouveaux-diplomes-abandonnent-dans-les-5-ans.html

  
Répondre
wifi wifi
25/05/2020 17:08:11
0

au mois de juillet..........ou comment gagner 2 mois

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
25/05/2020 16:58:29
1

Et avant de faire des promesses, on commence par déjà régler ce que l'on doit en terme de RTT, de jours de congés non pris et d'heures supplémentaires.


ça serait bien aussi que les conventions collectives concernant les temps de travail et les repos entre 2 gardes soient respectés comme il doit.


L’identifiant (IDCC) de la convention collective fonction publique hospitalière est le 5022

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
25/05/2020 16:39:09
0

Après les "Grenelle" à la con...

Voilà maintenant les "ségur", espérons qu'on "segourre" pas...

On me dit dans l'oreillette que c'est pas gagné

Heureusement que c'est pas localisé à Cons-la-Grandville
https://www.annuaire-mairie.fr/rue-cons-la-grandville.html

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
25/05/2020 16:39:09
0


Le Premier ministre Edouard Philippe lance le "Ségur de la santé" le 25 mai 2020 à Paris (POOL/AFP/Michel Euler)

Edouard Philippe a promis lundi que "le quotidien des personnels soignants" à l'hôpital changerait "dans les tout prochains mois" en précisant que la question du temps de travail n'était "pas un tabou" et en réaffirmant que la revalorisation des salaires serait "significative".

"Ce que je crois, c'est que la crise exige de nous, non pas de changer de cap, mais de changer de rythme", a insisté le Premier ministre en ouvrant lundi le "Ségur de la santé". Il a souligné que "cette concertation générale" entre gouvernement et partenaires sociaux déboucherait sur des décisions "en juillet".

Plaidant pour des "changements radicaux", "rapides", "assumés", s'appuyant sur des "moyens nouveaux", M. Philippe a jugé nécessaire "de garder intacte" la "motivation" des professionnels de santé, mis à l'épreuve par la crise du coronavirus.

La "reconnaissance" envers les soignants, "elle est immense dans notre pays, et elle se traduira, le président l'a dit, dans les rémunérations. Sur ce point, je le dis sans ambiguïté, la revalorisation sera significative", a assuré M. Philippe, en saluant la résistance du système de santé dont les Français peuvent être "fiers".

Dans le sillage du ministre de la Santé Olivier Véran, M. Philippe a également estimé que la question du temps de travail à l'hôpital public "n'est pas un tabou".

"Le maître-mot sera celui du pragmatisme. Je ne préjuge pas ici du résultat des discussions qui se tiendront dans les prochains jours, mais j'ai dit qu'il fallait lever les contraintes de toute nature. Le temps de travail doit être regardé de la même façon", a encore souligné le chef du gouvernement.

M. Philippe a fixé cinq axes pour la concertation, qui se déroule sous l'égide de l'ancienne dirigeante de la CFDT Nicole Notat: "reconnaissance pour nos soignants" ; "Investissement massif" ; "Agilité retrouvée" ; "Organisation territoriale" ; "Modernisation par le numérique".

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202005251726 782845
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.