OK
Accueil > Communauté > Forum CAC 40

5G au Canada: deux groupes de télécoms tournent le dos à Huawei

Cours temps réel: 4 929,28  0,00%

PX1


deckard6
03/06/2020 12:17:39
0

Etonnant de la part des canadiens

  
Répondre
avis1
03/06/2020 11:17:49
0

Effet nul pourquoi

  
Répondre
avis1
03/06/2020 11:17:49
0


Le logo 5G sur la vitrine d'une boutique Huawei, le 25 mai 2020 à Pékin (AFP/Archives/NICOLAS ASFOURI)

Le géant des services télécoms Bell Canada a annoncé mardi avoir choisi de s'équiper auprès du groupe suédois Ericsson pour le déploiement de son réseau mobile 5G, tout comme son plus petit rival Telus qui a en outre retenu le finlandais Nokia.

Le gouvernement canadien examine depuis près de deux ans s'il autorisera ou non l'équipementier chinois Huawei à participer à la construction de réseaux 5G au Canada, future génération ultrarapide de l'internet mobile, mais une décision se fait attendre.

Les Etats-Unis ont exclu le géant chinois du déploiement de la technologie 5G sur leur sol, invoquant des risques d'espionnage ou de sabotage des réseaux occidentaux, et ils tentent de convaincre leurs alliés d'en faire autant. Huawei dément ces affirmations.

Bell Canada et Telus utilisaient en grande partie des équipements de Huawei dans leurs réseaux mobiles de quatrième génération. Le principal concurrent de Bell, Rogers, s'était déjà tourné vers Ericsson pour le déploiement de son réseau 5G.


La 5e génération (5G) de réseau mobile (AFP/Jonathan WALTER)

"Ericsson fournira l'équipement du réseau d'accès radioélectrique (RAN) pour le réseau sans fil 5G national de Bell, y compris pour le service Internet résidentiel sans fil unique que Bell a mis au point pour offrir l'accès Internet haute vitesse aux régions rurales du Canada", a indiqué le géant canadien des services télécoms dans un communiqué.


Le géant des services télécoms Bell Canada a annoncé mardi avoir choisi de s'équiper auprès du groupe suédois Ericsson pour le déploiement de son réseau mobile 5G (TT News Agency/AFP/Archives/Maja SUSLIN)

Ces annonces interviennent moins d'une semaine après que la justice canadienne a infligé un revers à une dirigeante du géant chinois Huawei, Meng Wanzhou, en se prononçant pour la poursuite de la procédure en vue de son extradition vers les Etats-Unis.

Meng Wanzhou, directrice financière du numéro un mondial des équipements 5G, est accusée par les Etats-Unis d'avoir contourné les sanctions américaines contre l'Iran.


La directrice financière du Chinois Huawei, Meng Wanzhou, sort de chez elle, un bracelet électronique à la cheville, le 27 mai 2020 à Vancouver (AFP/Don MacKinnon)

Elle avait été arrêtée fin 2018 à l'aéroport de Vancouver, début d'une crise diplomatique sans précédent entre la Chine et le Canada.

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

202006031217 785145
Ma liste