OK
Accueil > Communauté > Forum Forum général

LEurope inaugure ses propres impôts



mika57
05/06/2020 08:33:44
0

"L'Europe inaugure ses propres impôts"

Avant de créer un impôt européen (déjà, bonne chance vu les pays qui freineront des 4 fers quant à sa création) (c'est à mon avis une très mauvaise idée) :

- Ça serait déjà bien de récupérer le pognon de dingue qui part dans les paradis fiscaux par les GAFAM qui sont bien subventionnés par les départements, les régions, qui bénéficient de bonnes aides à l'installation grassement payées par le CON-tribuable qui en redemande encore, le tout au détriment des PME qui se font harcelées au moindre pépin.

- Ça serait bien de récupérer les centaines de milliards d'euros qui partent dans ces mêmes paradis fiscaux chaque année

- Ça serait bien, qu'au lieu de créer un impôt débile qui va encore renforcer le sentiment d'euroscepticisme en Europe (comme si c'était pas déjà suffisant), les responsables arrêtaient de subventionner avec des milliards d'euros qui manquent aux budgets des Etats chaque année, des entreprises qui roulent sur l'or, via des mécanismes détournés : Les énormes "droits à polluer" que les entreprises s'échangent et se revendent avec grosse PV à la clé, par exemple


Etc...


Comme dit plus bas, c'est pas l'Europe le problème, c'est ce qui en a été fait

Mais comme l'Europe est un prolongement des États et de leurs "errements" (Moscovici en est la preuve flagrante), tant que ça ne changera pas à l'échelle des Etats, ça ne changera pas à l'échelle Communautaire


RDV le 28 juin en France !


  
Répondre
@@@@@@
05/06/2020 08:01:36
4

je suis pour cet impot pour permettre à ces pauvres députés de continuer à se prélasser grassement payés


https://www.youtube.com/watch?v=hWRPmMIvIW4

  
Répondre
Luncyan
05/06/2020 02:10:40
1

Rares moments où je suis d'accord avec mcm

  
Répondre
moicmoi
05/06/2020 00:58:19
5

michel1993
« « Tout le problème étant de POUVOIR partir.
» »

Rien de plus facile .

Y ‘ a qu’à voir comment Bruxelles freine des 4 fers pour la sortie de l’Angleterre……

Les textes ont bien été étudiés , et tout est verrouillé pour éviter les désertions / évasions.

Bruxelles tient 27 nations en orage.
Cosa Nostra ne ferait pas mieux.

ettircs
« « ne pas avoir à faire des changes de monnaie quand je vais en Belgique pays bas, Allemagne, Italie, Espagne et autres....
« «

Bien avant l’E.U., j’ai pas mal voyagé un peu partout en Europe. Bon d’accord, il fallait s’arréter aux postes frontière pour déclarer que je n’ai rien à déclarer. Mais je n’ai jamais été refoulé.

Donc, l’E.U. est une belle avancée pour les terroristes qui se baladent comme ils veulent, sans être inquiétés . La preuve ? Le terroriste qui a "oeuvré" à Berlin, pour se faire prendre , sur un simple contrôle et non pas par résultat d’une traque, en Italie, après avoir traversé une partie de l’Allemagne, la France, la Belgique, (peut-être la Hollande) . Les doigts dans le nez.
Donc, l’espace Shengen est plus négatif que positif.

Et comme en plus, l’E.U. est incapable de contrôler ses frontières avec les pays non-membres……la passoire est ouverte en grand !
A part la monnaie unique, que nous a apporté l’E.U. ? Des emmerdes.

Et je vous rappelle que, pendant la pandémie, elle a été particulièrement silencieuse.

Message complété le 05/06/2020 01:20:59 par son auteur.

Lire OTAGE , et non orage.

  
Répondre
Fifour
04/06/2020 22:15:03
1

ettircs

Tout à fait d'accord mais cette libre circulation est principalement due aux accords de Shengen, on peut librement circuler en Suisse en étant Français même si la Suisse ne fait pas partie de l'U.E

Message complété le 04/06/2020 22:15:51 par son auteur.

Et pour l'avenir qui se dessine mieux vaut avoir des CHF que des € !!

  
Répondre
ettircs
04/06/2020 21:49:31
0

Pour l'optimisme, j'aime ne pas avoir à faire des changes de monnaie quand je vais en Belgique pays bas, Allemagne, Italie, Espagne et autres.... J'aime pouvoir voyager et continuer à apprendre à partager avec les gens locaux.. J'aime ne pas avoor de contraintes de frontières.... L'Europe c'est aussi ça, la liberté de voyager... Seul problème la barrière de la langue mais au fond c'est apprendre, j'aime ce qu'elle est... Bref tout est question de ppint de vue 😁✌️

  
Répondre
fipuaa
04/06/2020 21:07:18
5

les "dirigeants" de l'UE œuvrent pour une perte des identités nationales afin d'avoir un grand peuple homogène métis déraciné errant qui suivra docilement le pouvoir bruxellois

les britanniques bien plus malins ont sauvé leur peau j'espère qu'ils seront suivis par d'autre et vite

le Général voulait une Europe des nations alors que les banquiers à Bruxelles veulent une nation européenne constituée d'abrutis de consommateurs (le rêve américain)

même commentaire pour ta vidéo SERGIO


  
Répondre
michel1993
04/06/2020 20:06:19
1

"à savoir abandonner l'Euro et quitter cette Union Européenne qui ne nous laisse entrevoir rien de bon."


Tout le problème étant de POUVOIR partir.

  
Répondre
Luncyan
04/06/2020 18:43:18
1

Comme je l'ai plusieurs fois dit : Go revenir en 1992

  
Répondre
MMManson
04/06/2020 18:41:32
2

Je vais répéter ce que je disais toujours:


à mon avis, le problème n'est pas l'existence de l'UE. Je crois qu'on a eu besoin d'elle parce qu'il faut quand même avouer que cela nous a apporté un peu de progrès économique, social et etc.


Moi, je pense que le problème n'est pas l'UE mais les traités et les lois de l'UE. Et aussi nos "politiciens" qui ne peuvent même par contredire Bruxelles.


Donc, pour moi, la meilleur solution n'est pas de sortir de l'UE comme dit, par exemple François Asselineau ou Marine le Pen mais essayer de la changer.


Pourquoi l'UE a été créée ? parce qu'elle était une organisation des pays européens pour favoriser le développement économique mais maintenant, elle a perdu objectif pour lequel elle a été créée.


En conclusion, l'existence de l'UE n'est pas le problème pour moi, mais c'est ça politique dictatoriale qui me choque et aussi l'attitude des clowns ("politicien") envers l'UE qui n'osent même pas dire "non" à Bruxelles.

Message complété le 04/06/2020 18:42:56 par son auteur.

la meilleur avec "e" à la fin... désolé

  
Répondre
papygaga
04/06/2020 17:28:29
0

c'est le retour de la Taille, la Gabelle et de l'Octroi.


Vive le progrès !

  
Répondre
jipes
04/06/2020 14:38:10
4

Bonjour à tous,


Tous vos messages me confortent dans l'idée que j'ai depuis très longtemps, à savoir abandonner l'Euro et quitter cette Union Européenne qui ne nous laisse entrevoir rien de bon.

Un petit détail, comme certains l'ont relevé, l'Union Européenne n'aurait pas le droit de prélever un impôt. Cependant, si cela s'avérait possible, elle devrait, comme cela se passe en Suisse (pays dans lequel j'ai la chance d'y avoir pris domicile), soumettre cette décision par référendum à l'ensemble des ressortissants européens.

Bien entendu, cela ne se fera pas car on aurait trop peur du résultat.

  
Répondre
sergiobress
04/06/2020 14:08:02
2

Salut les amis,

Il ne suffit pas de balancer des centaines de milliards dans l’UE pour faire croire que tout va bien et ensuite le faire payer par des taxes inventées ; je pense que cela ne va pas durer très longtemps et que l’UE va certainement se disloquer, un petit aperçu bien sûr qui n’a pas été télévisé et vous savez pourquoi :


https://www.youtube.com/watch?v=7r4Lgx3ybfg&list=PLAAhvIUudxxcnbneGSaCVItlkMCyCgKT7&index=2&t=0s

Il y a certainement d’autres pays dans le même cas.

Je n’apprécie pas forcément le commentateur mais il y a des choses que l’on ne connaît pas forcément.

Bonne journée 😀

  
Répondre
moicmoi
04/06/2020 13:41:30
7

fipuaa

« « la monarchie (oligarchie) européenne se met en place ! » »

C’est pas une monarchie, mais un gang maffieux. Une équipe de truands qui a détourné l’E.U. à leur seul profit.
Sachant que pour faire bouger 450 million de citoyens sur un mouvement unitaire de protestation , c’est impossible. Donc , ils en profitent. Et ce, depuis pas mal d'années déjà !

michel1993

« « l'UE est une organisation, pas un état ) a-t'elle le droit de lever des impôts ? » »

Il y a déjà longtemps que c’est dans les tuyaux. Je l’avais d’ailleurs dénoncé sur ce forum il y a un an ou deux.

Cela va commencer par un pourcentage sur la TVA ( très rémunatrice), puis, ce sera carrément un impôt européen.

Et tout le monde fermera sa gueule !

Et comme , avec le brexit, les recettes seront moindres…..(les anglisch, pas cons, ont senti d’où vient le vent )

Droit ou pas droit, à Bruxelles, ils s’en foutent. L’impôt sera levé.

Il suffit de passer une petite loi , et …...qui qui c’est qui fait les lois ? EUX . Les maffieux.

Ne pas se voiler la face : quand on parle de créer un gouvernement européen, cela veut dire qu’il faudra des moyens financiers. Donc, des impôts, en plus (en plusse) de la contribution actuelle versée par les états membres.

Et beaucoup, d’impôts.

Et bien évidemment, les dits états membres ne baisseront pas leurs recettes. Pas la France, en tout cas. Donc…..devinez la suite.

  
Répondre
fipuaa
04/06/2020 13:20:50
4

quel cauchemar cette UE dont on a pas voulu et qu'on nous a enfilé

  
Répondre
michel1993
04/06/2020 13:05:35
3

Le cauchemars !


Mais une organisation ( parceque l'UE est une organisation, pas un état ) a-t'elle le droit de lever des impôts ?

  
Répondre
fipuaa
04/06/2020 11:58:19
4

la monarchie (oligarchie) européenne se met en place !

  
Répondre
JCROIPLU
04/06/2020 10:34:07
6

Et après!!! un impôt de l'hémisphère nord, puis un impôt planétaire tant qu'on y est.

Mais comme l'exploration de l'espace va couter plus cher, un impôt lunaire, martien...

Raz le bol.

  
Répondre
MMManson
03/06/2020 22:05:58
2

La création d'un impôt européen s'inscrit-elle dans une stratégie de relance efficace pour l'Union Européenne ?


Jean-Paul Betbeze (un économiste et professeur d'université français):

"D’abord, l’Union Européenne cherche à avoir, et depuis longtemps, des ressources propres. Ceci la rendrait moins dépendante du «bon vouloir» des états-membres, auprès desquels elle doit aller quémander un peu plus de 1% de leur PIB et chaque année un peu plus. Une entité qui est censée surveiller les budgets de ses membres et qui est dépendante de leurs décisions pour son quotidien est évidemment assez problématique pour financer l’expansion de son rôle, à plus forte raison, s’il doit s’agir de les sanctionner (on l’a vu avec la France et l’Allemagne aux prises avec des « déficits excessifs » : on a changé les règles !)

Donc, plus de ressources et « européennes » est un vieux souci de la Commission : « européennes » pour des raisons de moindre dépendance, « plus de ressources », pour des raisons de désir d’action et d’influence croissantes. On comprend que ces deux désirs cumulés font face aux oppositions, elles aussi cumulées, des états-membres, soucieux de ne pas « plus » financer « Bruxelles » et moins encore sans qu’on leur demande ! Un impôt européen, ou le fléchage d’une part des impôts collectés au niveau de chaque état, ou l’addition des deux font ainsi partie des solutions régulièrement évoquées pour renforcer le fédéralisme fiscal et donner ainsi plus de moyens d’action à l’Union.

Pour savoir dans quelle mesure ce serait une stratégie efficace, dépend des besoins à satisfaire. Ils sont, au fond, d’une triple nature :

- soutenir l’Union quand elle fait face à un choc symétrique (qui affecte tous ses membres) : on aura reconnu le cas du COVID-19, ou l’effet d’une récession mondiale

-<b style=""> lui donner plus de moyens pour mener des politiques sectorielles ou régionales et réduire aussi les disparités de situation en son sein. On reconnaît les besoins croissants d’une Union de transfert

- lui permettre de mener une politique industrielle : soutenir des recherches dans des domaines spécifiques, renforcer des secteurs stratégiques, soutenir le raccourcissement et le renforcement de chaînes de production, le tout afin de peser davantage dans le monde qui vient, avec les révolutions technologiques en cours, avec les risques sanitaires ou autres, avec les tensions géopolitiques américano-chinoises.

Les raisons des besoins fiscaux ne manquent donc pas, la question de l’efficacité de l’usage de l’impôt sera donc décisive. Quels domaines soutenir, comment surveiller son utilisation, comment ne pas trop habituer aux aides, pour les déplacer, sachant qu’il s’agit fondamentalement de soutenir la croissance et le renforcement de l’Union. Nous savons que cette fiscalité supplémentaire n’aura de légitimité qu’en permettant un supplément de cohésion et de croissance.


  
Répondre

Forum de discussion Forum général

202006050833 785402
Ma liste