OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

pendant qu'on progresse sans comprendre vers des sommets....

Cours temps réel: 5 042,38  -0,61%

PX1


doudouneuf
21/06/2020 15:29:14
0

en attendant, écoutez ceci….


https://www.youtube.com/watch?v=b_ud615P4Xo

  
Répondre
michel1993
21/06/2020 15:07:42
0

"C'est marrant avant sur le forum vous étiez tous pour confiner tout le monde et maintenant vous vous plaignez de ce qui va arriver"


Non j'étais pour le confinement tant qu'on ne connaissais pas le taux de létalité autrement que par des sources chinoises.


À partir du moment où Raoult a analyser les chiffres, et où des traitements ( hydroxychloroquine) étaient disponibles, le confinement n'avait plus aucun sens dès la mi/fin-mars.

  
Répondre
Dubaisan
21/06/2020 12:23:53
0

Phoenix,

Non, rendre à César ce qui appartient à César:

C'est merci Macron, Philippe, Buzyn, Véran…., le conseil scientifique ...tous nos nullocrates et les IYI, leurs nervis.

  
Répondre
Luncyan
21/06/2020 11:41:40
0

C'est marrant avant sur le forum vous étiez tous pour confiner tout le monde et maintenant vous vous plaignez de ce qui va arriver

  
Répondre
0PHENIX0
21/06/2020 11:11:58
0

Merci les JO militaires de Wuhan.

  
Répondre
Dubaisan
21/06/2020 11:08:06
0

Bien sûr Fipuaa,

quand on veut et qu'on en a les compétences on peut apparemment et même pas besoin d'être un grand virologue pour y arriver!

Tout à fait vrai. Le pire c'est que ce virus circulait déjà en décembre dans la région parisienne, dixit, le patron d'un service des maladies infectieuses et l'Institut Pasteur d'après son étude en Mars dernier… On a seulement classé ces cas dans les infections "atypiques" et planqué ça sous le tapis, sans se poser de questions, ni alerter l'institut Pasteur, l'ARS, l'OMS, etc...

Lamentable; On n'a pas en France, la culture du risque..c'est bien dommage !.

Pour ma part, chez des amis proches en France... 3 morts en maison de retraite… 1/10000èm !!!

  
Répondre
michel1993
20/06/2020 20:20:38
0

Tout a été dit sur cette file.


Cela dit lorsque le taux de létalité n'était pas connu ou sur, il valait mieux confiné ( hors ils ont attendu trop longtemps et ils ont donc pris un risque inconsidérer les premiers mois, de décemble à févirer ) mais par la suite, le confinement était incensé.


Le GVT avait environ 3 mois pour se préparer à avoir des tests et des moyens de protection. Ils ont échoués.



  
Répondre
fipuaa
20/06/2020 19:10:01
2

@Dubaisan

Tu as raison mais en France pourtant prévenue fin janvier officiellement et avant j'imagine il n'y avait personne au sommet de l'état pour comprendre ce qu'il allait se passer personne pour décider personne à l'agence de santé pas de masques pas de tests trop peu de lits des urgences déjà aux abois depuis des années

mon médecin généraliste en retraite depuis trois ans travaille dans une maison de retraite au nom bien connu, il a fait porter des blouses et des masques au personnel dès fin janvier, (j'insiste on était même pas en février et donc moins en mars!!) et il a lourdement encouragé les familles à éviter les visites. Un pensionnaire a du être hospitalisé, il a attrapé le covid à l’hôpital, lequel une fois opéré voulait le renvoyer à la maison de retraite. Mon médecin a refusé le temps d'organiser une mise en quarantaine dans la maison de retraite. Ce malade est revenu a survécu et zéro mort du covid chez lui à ce jour.

J'ai ma belle mère également en maison de retraite ailleurs, zéro mort aussi car là encore ils ont anticipé et pris des mesures dans la première quinzaine de février (un mois avant le confinement!)

quand on veut et qu'on en a les compétences on peut apparemment et même pas besoin d'être un grand virologue pour y arriver!

  
Répondre
moicmoi
20/06/2020 14:14:07
5

Simple réflexion de ma part, mais je ne suis ni un scientifique , ni une lumière.

L’essentiel, en cas d’épidémie, est de savoir QUI est porteur, pour pouvoir l’isoler.

Ce qui aurait pour avantage de ne pas bloquer toute l’économie française. Avec toutes les conséquences catastrophiques qui nous attendent durablement (économie, sociétal, etc..).

Mais voilà ! Pour savoir QUI est porteur, encore eut-il fallu avoir les moyens de le savoir !

Or , (ou est donc nicar) la France, championne du monde du « principe de protection », grande productrice de parapluies protecteurs , dans sa grande sagesse, a foutu à la poubelle les moyens de détection et de protection , en superposant les mensonges pour justifier sa connerie!
J’ai d’ailleurs énormément de mal à croire que le Gvt s'est appuyé sur un collège de scientifiques pour prendre ses décision. En général, les scientifiques sont nettement moins cons que les politiciens.

A partir de là , et malgré l’expérience (pédagogique) que l’on pouvait tirer de l’épisode chinois, la France était pieds et poings liés, et nos Z’élites n’avaient pas d’autres moyens que d’inventer n’importe quoi .

Parfois , (souvent?) en dépit du bon sens.

Et demain sera comme hier, puissance 10.

On déconfine, mais on ne sait toujours pas QUI est porteur !

Et re-belote ! C’est parti pour un 2ème tour.

Qui prend le pari contraire ?

  
Répondre
Dubaisan
20/06/2020 13:25:38
3

"...suffisait seulement de confiner les gens à risque comme il a été dit depuis 4 mois !".

Sauf pour savoir quels sont les "gens à risque" , il faudrait tester tout le monde, ou tracer tout le monde, notamment ceux qui ont été sans le savoir, en contact avec des "gens à risque"... Or sans tests, et surtout sans volonté de promouvoir les tests….le résultat est connu d'avance.

Fin mai, à Wuhan les 11 millions d'habitants ont été testés (sérologie) en moins de quinze jours grâce à une méthode ultra rapide afin de connaître le taux réel de contamination ainsi que celui de l'immunité. Les résultats sont encore en cours d'analyse et devraient être connus bientôt.

Il reste encore le traçage numérique qui vient d'être utilisé à Pékin pour retrouver tous ceux qui ont fréquenté le marché de Xinfadi ainsi que tous ceux qui ont été en contact avec eux. 700000 personnes au total ont été retrouvées et testées pour 184 cas avérés (à peine une vingtaine au départ…il y a 10 jours)...

Mais comme en France beaucoup y sont allergiques il ne reste, en attendant un vaccin, que le confinement total des clusters ou alors tenter sa chance comme en Suède aux USA ou au Brésil.

De nombreux médias français affirment qu'il n'y aura pas de 2èm vague alors que tous les spécialistes mondiaux disent qu'il y a un grand risque au contraire, les flambées en Allemagne et celle de Pékin viennent de le montrer, ça peut repartir comme un feu de paille bien sèche.. Ici en Chine, on a déjà conscience que ca va durer au moins encore un an, le temps que les premiers vaccins sortent...

En France, on rouvre tout, les frontières, les bars , les restaurants, les cinémas casinos et salles de jeux, mais en même temps, dixit le Figaro, le paramètre R1, ce taux de reproduction, indicateur important qui permet de se rendre compte du nombre moyen de personnes infectées par un cas contaminé vient dans plusieurs régions de France de repasser au-dessus de 1..... bref, si j'entends bien, tout le monde pense plus aux vacances...et surtout pas, ni à se protéger et encore moins à protéger les autres….quant au boulot…, ça n'a pas l'air d'être une préoccupation majeure...

Il ne faudra pas s'étonner si en Septembre la situation sanitaire française est encore plus compliquée que celle de ces 4 derniers mois.... Inutile de parler de l'économique...

L'OMS pourtant prévient bien que la situation s'aggrave sérieusement et risque de devenir totalement incontrôlable...



  
Répondre
fipuaa
20/06/2020 11:51:21
5

encore 200000 morts et on égalera ce que fait la grippe saisonnière !

bref on a terrorisé les foules pour pas grand chose suffisait seulement de confiner les gens à risque comme il a été dit depuis 4 mois !

  
Répondre
JEBOOST
19/06/2020 22:10:35
0

Le monde est entré dans une « phase dangereuse » alors que de nombreux pays lèvent peu à peu leurs mesures de confinement ou de restriction à la mobilité, s’alarme l’Organisation mondiale de la santé (OMS), vendredi 19 juin.

Quelque 150 000 nouveaux cas de contamination par le SARS-CoV-2 ont été dénombrés jeudi, ce qui constitue un record depuis le début de la pandémie, a souligné le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. « Près de la moitié des cas [proviennent] des Amériques », a-t-il précisé lors d’un point de presse par téléconférence.

« Le monde est entré dans une phase nouvelle et dangereuse. Beaucoup de gens sont évidemment fatigués de rester chez eux. Les pays sont désireux de rouvrir leur société et leur économie », a-t-il déclaré. « Mais le virus continue de se propager rapidement, il reste mortel et la plupart des personnes restent exposées », a-t-il insisté.

Les Européens établiront en « milieu de semaine prochaine » une première liste d’une cinquantaine de pays hors Union européenne avec lesquels les frontières vont être rouvertes, selon Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat aux affaires étrangères.

L’Amérique latine, région où la mortalité est la plus forte

La pandémie de Covid-19 a fait plus de 450 000 morts dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l’apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles vendredi à 13 heures. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché, avec 118 435 morts, suivis par le Brésil (47 748), le Royaume-Uni (42 288), l’Italie (34 514) et la France (29 603).

L’Amérique latine et les Caraïbes sont, désormais, la région où la maladie tue le plus quotidiennement : 2 678 nouveaux décès comptés le 17 juin (contre 2 260 en Asie, 771 aux Etats-Unis et au Canada et 485 en Europe). C’est au Brésil que la pandémie progresse actuellement le plus vite : le pays le plus peuplé d’Amérique latine a enregistré 183 686 nouveaux cas en une semaine, du 11 au 17 juin.

« Signaux d’alerte » en Italie

En Italie, les autorités sanitaires ont appelé, vendredi, à la « prudence », après avoir observé des « signaux d’alerte liés à la transmission » du Covid-19. « Dans certaines parties du pays, la circulation du virus est encore importante », souligne dans son rapport hebdomadaire, pour la semaine du 8 au 14 juin, l’Institut supérieur de la santé (ISS).

Le Latium, la région de la Rome, est ainsi en tête du classement des contagions et a dépassé celui de la Lombardie (Nord), épicentre de l’épidémie dans le pays, qui a fait officiellement fait plus de 34 500 morts. Cependant, « dans l’ensemble, le tableau général de la transmission et de l’impact de l’infection (…) en Italie reste peu critique ».

En France, la baisse se poursuit en réanimation

En France, trois territoires font l’objet « d’une vigilance particulièrement renforcée puisque le virus y circule activement », a annoncé la Direction générale de la santé vendredi soir. Il s’agit de la Guyane, de Mayotte et de la Normandie. « L’épidémie n’est pas terminée (…) et la prudence doit rester de mise », insiste la DGS dans son point quotidien. Toutefois, « aucun cluster ne témoigne à ce jour d’une transmission communautaire non contrôlée ».

Le pays compte désormais 29 617 morts (+ 14 par rapport à jeudi) depuis le début de l’épidémie. Le nombre de patients hospitalisés, qui tombe à son niveau le plus faible depuis le 23 mars, s’élève, par ailleurs, à 9 970, soit 155 de moins que jeudi. En ce qui concerne les patients en réanimation, ils sont 727 alors qu’il y en avait 752 la veille. Il faut remonter au 17 mars pour retrouver un chiffre de cet ordre.

Campagne de dépistage renforcée à Sarcelles

Une campagne de dépistage renforcée a été mise en place vendredi à Sarcelles (Val-d’Oise), où un taux de contamination au coronavirus très supérieur à la moyenne a été relevé ces derniers jours, a affirmé l’agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France.

Selon l’ARS, qui multiplie depuis la fin mai les tests gratuits en région parisienne, trente cas de Covid-19 ont été recensés lors de deux opérations de dépistage réalisées les 11 et 17 juin dans cette commune de région parisienne. Avec ces cas, « on a un taux de positivité un peu supérieur à 3 %, alors que sur les opérations menées ailleurs en Ile-de-France, on est en moyenne à 0,5 % », a précisé le directeur général de l’ARS, Aurélien Rousseau, durant une conférence de presse.

« Cela nous a conduits à renforcer notre vigilance », a-t-il poursuivi, en précisant que les opérations de dépistage allaient être renforcées dans les prochains jours pour « comprendre » les causes de cette « surincidence ».

Le Maroc enregistre une hausse record des contaminations

Le Maroc a fait état vendredi de 539 nouveaux cas de contamination au Covid-19, soit le bilan quotidien le plus élevé dans le royaume depuis l’annonce du premier cas début mars. Ces cas « asymptomatiques », pour la plupart (457), ont été recensés « en milieu professionnel » dans la région de Rabat-Kénitra (ouest), a précisé le ministère de la santé. Selon la presse locale, il s’agit d’un foyer de contaminations découvert dans une usine de conditionnement de fraises près de la ville de Kénitra.

Jusqu’ici, le pays, qui compte 35 millions d’habitants, enregistrait quotidiennement moins d’une centaine de cas en moyenne. Il apparaît relativement épargné avec moins de 10 000 contaminations au total et 213 morts officiellement recensées.

SOURCE LE MONDE


  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

202006211529 789370
Ma liste