OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Le Covid-19 achève le magasin historique de Tati, boulevard Barbès à P

Cours temps réel: 6 210,55  0,74%



chivas chivas
07/07/2020 14:56:30
0

on n'est pas là non plus à balancer qq millions d'euros à des sociétés qui sont déjà en infraction

  
Répondre
ALEZE ALEZE
07/07/2020 14:38:04
0

EMPLOI

Camaïeu en redressement judiciaire, casse sociale en vue

Par Stéphanie Maurice, correspondante à Lille — 26 mai 2020 à 19:27

Camaïeu a été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lille ce mardi. Photo Mychele Daniau. AFP

Déjà en mauvaise santé économique avant la crise sanitaire, la chaîne de magasins d'habillement n'a pas obtenu de prêt garanti par l'Etat.

Camaïeu en redressement judiciaire, casse sociale en vue

Après la Halle aux vêtements, c’est à Camaïeu de connaître de lourdes difficultés financières. La chaîne de magasins d’habillement, dont le siège est à Roubaix, a été placée ce mardi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lille, a révélé la Voix du Nord. «On a été alerté par des signes avant-coureurs, raconte Thierry Siwik, délégué central CGT. L’entreprise ne payait plus les loyers depuis le début du confinement, ni les fournisseurs.» Il estime à moins de 100 millions d’euros la dette de la société, qui emploie 3 800 salariés en France, et compte environ 600 magasins dans le pays, une centaine à l’international, mais c’est sans la perte de chiffre d’affaires générée par l’épidémie. La Voix du Nord l’évalue de son côté à 250 millions d’euros. «Nous allons entrer dans une période d’observation de six mois», note le syndicaliste CGT, ce qui est la logique d’une procédure de redressement judiciaire. Il ajoute : «Mais pour moi, le Covid n’est qu’un prétexte pour accélérer les choses, la stratégie a déjà été mise en place par la nouvelle direction.» Le directeur général, Joannes Soënen, avait lancé en mars un plan de relance de la marque, qu’est venu perturbé le confinement.

https://www.liberation.fr/france/2020/05/26/camaieu-en-redressement-judiciaire-casse-sociale-en-vue_1789474

Merci au gouvernement surtout a gargamelle !

  
Répondre
JCROIPLU JCROIPLU
07/07/2020 14:30:53
0

mort en étant raTATIné en quelque sorte.

  
Répondre
mpjbourse mpjbourse
07/07/2020 14:22:00
0

Comme nous pauvres humains, le covid-19 tue meme les grandes enseignes qui étaient en pleine forme !!!!

Message complété le 07/07/2020 14:25:05 par son auteur.

....

  
Répondre
mpjbourse mpjbourse
07/07/2020 14:22:00
0


Le magasin Tati en 1996. L'enseigne emblématique Boulevard Barbès à Paris va bientôt fermer n'ayant pas survécu à la crise sanitaire (AFP/PIERRE BOUSSEL)

Le magasin Tati emblématique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt fermé, son activité ayant été fortement affectée par la crise du Covid-19, a annoncé mardi le groupe GPG, qui avait repris l'enseigne en 2017.

"Tati n'a pas vu le retour de ses clients vers son centre historique de Barbès", dont le magasin a été "doublement" touché par les grèves de décembre dernier et la crise sanitaire, explique son directeur général délégué Thierry Boukhari, cité dans un communiqué.

Le magasin, dont le vichy rose égayait ce quartier populaire de Paris depuis 1948, "a accusé une baisse de 60% de ses ventes entre le 1er octobre 2019 et le 31 mai 2020 par rapport à la même période l'année précédente", précise-t-il.

L'enseigne se voit donc contrainte "d'envisager la fermeture définitive du magasin de Barbès avec l'accompagnement des 34 collaborateurs concernés dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE)", ajoute le groupe dans son communiqué.

Les deux magasins Tati Mariage et Tati déstockage à Barbès (11 collaborateurs) seraient, quant à eux, maintenus.

Propriété du groupe Eram depuis 2004 après avoir été fondée en 1948 par Jules Ouaki, l'enseigne au vichy rose, en difficulté, avait été mise en vente en mars 2017 puis placée en redressement judiciaire.

Le groupe GPG avait alors été choisi pour reprendre les 109 magasins et 1.428 salariés, avec la promesse de maintenir l'enseigne Tati.

"Malgré 150 millions d'euros investis, deux fois ce qui était prévu dans le plan initial, Tati n'a pas constaté de retour suffisant de sa clientèle", souligne le groupe dans son communiqué.

- fini le vichy -

En septembre 2019, le groupe GPG avait organisé la reprise de 50 magasins Tati et de leurs équipes par l'enseigne Gifi, et facilité la reprise de 29 autres magasins par des anciens managers du groupe à travers l'enseigne de déstockage KLO.

"Ce plan de reprise des magasins a permis de maintenir l'emploi de plus de 1.000 collaborateurs, directement ou indirectement, pour les enseignes du groupe GPG, ou pour l'enseigne KLO dirigée par des anciens managers du groupe", selon le groupe.

Il y a an, Philippe Ginestet, le président du groupe GPG (propriétaire de Gifi, Tati, Besson et Trafic), avait annoncé que le site historique du boulevard Barbès à Paris resterait en 2020 le seul Tati en France, les autres magasins de l'enseigne devant passer sous pavillon Gifi.

Ce transfert a pris plus de temps que prévu et il restait encore fin juin une vingtaine de magasins sous pavillon Tati.

Le groupe GPG a ainsi annoncé mardi que 18 magasins Tati seraient prochainement cédés à KLO, qui reprendrait l'ensemble des équipes affectées à ces points de vente, soit une centaine de salariés.

Enfin, pour les cinq derniers magasins Tati encore en activité, un serait repris avec ses quatre collaborateurs par l'enseigne "Chauss 34" et les quatre autres magasins, dont celui de Barbès, devraient donc fermer.

Le secteur du déstockage affiche une croissance insolente depuis plusieurs années, avec une multiplication des enseignes: Centrakor, Gifi, Stokomani, Action, Normal, etc.

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202007071456 792100
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.