OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Forum Cac 40

Cours temps réel: 5 782,65  -0,82%



Luncyan Luncyan
15/07/2020 20:50:44
1

C'est vous qui lui prêtez avec vos fonds obligations de vos plans d'épargnes entreprise et votre fond en euro et votre livret A, LDD, PEL de m****

  
Répondre
Fibopivots Fibopivots
15/07/2020 18:17:17
0

Le pire.... Si on peut dire,...

5000 milliards dorment sur nos comptes...

On les laisse dormir 100 ans.?

  
Répondre
glanglois glanglois
15/07/2020 17:59:47
3

Plus personnes et surtout plus aucun pays ne veux prêter de l'argent à la France avec une dette qui dépasse les 4800 milliards la banqueroute est déjà acté ...et il le sait que la France sera en cessation de paiement en Septembre ... 3000 milliards de plus en 3 ans on peu se demander ou est passé cet argent .
pas perdu pour tout le monde !!!!

  
Répondre
Luncyan Luncyan
15/07/2020 16:57:29
1

Et on est qu'en juillet :)

Reste l'annonce de relance de septembre, et celle de relance de janvier 2021

On sera a 1000 milliards d'ici là :D

  
Répondre
michel06400 michel06400
15/07/2020 15:58:43
1

dette lissée sur 50 ans avec en + les 2500 milliards déjà de dette antérieure
ça nous fait une dette lissée sur 2 siècles …
ça lui coute rien de donner des milliards dans ces conditions

  
Répondre
christof71 christof71
15/07/2020 14:50:19
1

impôts locaux :
on tape encore sur les classes moyennes !
100 milliards jetés en pure perte

  
Répondre
moicmoi moicmoi
15/07/2020 12:48:02
2

michel06400
« « 560 milliards !!! il les prend où Macron ? »
»

De la coupe aux lèvres, il y a très loin.

Par contre, les présidentielles, c’est dans 2 ans. Les belles annonces font fleurir les beaux bulletins de vote favorables .

Comme disait Jojo le Marchais ( tiens ? Marchais?) : « bonne question, merci de l’avoir posée. Question suivante ?…. » »

Les emprunts , c’est pas fait pour les chiens…...à condition de trouver les prêteurs. A force de gonfler les dettes, ( pas seulement que en France) , les prêteurs vont se faire rares. Très rares.

Et il est une chose qu’il ne faudrait pas oublier : l’héritage . L’équipe suivante (si c’est une autre que l’actuelle) augmentera les impôts , et dira : » c’est pas nous, c’est l’héritage de ceux d’avant. »

Et aussi, il y a que les Français n’ont jamais autant épargné ! Suffit de piocher dans la case « Epargne ».
ça nous pend au nez.

jipes
« « Mélenchon a jugé tous ces milliards comme insignifiants, » »

Il n’a pas dit qu’il prêtait qqs milliards à la France, par hasard ? Ou qu’il laissait 90 % de ses revenus ?

  
Répondre
floalain floalain
15/07/2020 12:13:59
1

Inutile, quand on met un bâton (confinement) dans une roue de vélo(économie), la roue s'arrête et les rayons sont cassés

  
Répondre
bourbern bourbern
15/07/2020 12:01:09
3

Les soi-disant mesures de Macron, ressemblent fort à celles déjà utilisées par les socialistes et qui n’ont montré qu’une efficacité très relative à court terme dans le but de contenir les statistiques. Pour seul exemple : le prolongement de la scolarité des jeunes dans certaines filières « voie de garage » ce qui d’ailleurs recul mécaniquement l’âge de la retraite.
La dette s’emballe, ce sont ces mêmes jeunes et leurs enfants qui en seront redevables pour que Macron se représente en 2022 avec un bilan de façade qui cache le délabrement.
Toujours la même politique européenne. L’Allemagne exporte plus qu’elle n’importe. L’Allemagne défend ses intérêts économiques : pas de relocalisations, pas de droits de douane, appel de main d’œuvre à bas coût etc.
Macron s’incline devant Merkel pour croire encore à l’Utopie Européenne.

  
Répondre
zekat55 zekat55
15/07/2020 10:55:25
0

Dette à lt terme c est lisse sur 50 ANS


  
Répondre
jipes jipes
15/07/2020 10:20:10
2

Ce matin, sur BFMTV, Jean-Luc Mélenchon a jugé tous ces milliards comme insignifiants, dont très peu pour notre économie, comparés à l'effort produit par l'Allemagne.

  
Répondre
j.tavern j.tavern
14/07/2020 21:26:03
2


Annonces du Président Macron = un catalogue de bonnes intentions comme celles des 1er Janvier avec les Voeux ou pendant les campagnes électorales = des promesses ou blabla sans valeur seuls les actes en ont.

Mr Macron des jalons, cela ferait plus sérieux, professionnel et crédible, sur vos mesures présentées le 14 Juillet 2020 pour vos 600 jrs encore avant Mai 2022. Merci

  
Répondre
michel06400 michel06400
14/07/2020 21:12:22
3

560 milliards !!! il les prend où Macron ?

  
Répondre
michel06400 michel06400
14/07/2020 21:12:22
0


Interview d'Emmanuel Macron à l'Élysée, le 14 juillet 2020 à Paris (AFP/Stefano RELLANDINI)

"Au moins 100 milliards d'euros" de plus seront consacrés à "la relance industrielle, écologique, locale, culturelle et éducative", a promis mardi le président Emmanuel Macron qui a levé le voile sur ses ambitions pour permettre à la France de rebondir face à la crise du Covid-19.

Cette nouvelle injection d'argent public interviendra dès "la rentrée" et ne comprend pas le coût des mesures de chômage partiel de longue durée, a précisé l'Elysée à l'AFP. Elle s'ajoutera aux 460 milliards déjà engagés en mesures sectorielles et de soutien à l'économie depuis le début de l'épidémie.

En revanche, le chef de l'État a exclu toute augmentation d'impôts pour compenser l'explosion des dépenses publiques.

"Il y a une trajectoire fiscale qui a été décidée, votée par la représentation nationale, c'est celle qui sera tenue", a-t-il affirmé, ajoutant qu'"on ne [résolvait] pas une crise comme celle-ci en augmentant les impôts".

"Si on dit qu'on va augmenter les impôts, les gens ne consomment pas, le doute s'installe et le pays ne repart pas", a-t-il justifié.

Il a cependant évoqué une "option possible" de "décaler un peu, pour les plus fortunés (...) la suppression de la taxe d'habitation".

- Un modèle "écologique, industriel et environnemental"-

Pour la suite de son mandat, Emmanuel Macron a plutôt décidé d'opter pour l'investissement à grande échelle, dans de nombreux secteurs et avec pour fil rouge la transition écologique.

Ces investissements "font partie de cette dette Covid que nous allons mettre de côté et amortir sur le très long terme", a précisé le locataire de l'Elysée, ajoutant qu'une partie de ceux-ci seraient financés par des fonds européens issus du futur plan de relance pour l'Union européenne.

"On doit rentrer -et ce plan de relance en est l'opportunité- dans la construction d'un modèle qui est à la fois écologique, industriel et environnemental", a-t-il plaidé.


Interview d'Emmanuel Macron à l'Élysée, le 14 juillet 2020 à Paris (AFP/Stefano RELLANDINI)

Pour y parvenir, le chef de l'État compte lancer plusieurs chantiers, notamment "un grand programme de rénovation" énergétique, en commençant d'abord par les écoles et les Ehpad.

Le tout afin de "faire des économies d'énergie massives, avoir nos enfants et nos aînés qui vivent beaucoup mieux, produire de l'emploi", a argumenté le président.

La ministre déléguée au Logement Emmanuelle Wargon avait déjà indiqué dimanche que "4 à 5 milliards" d'euros seraient consacrés au secteur du bâtiment et à la rénovation thermique, dont une bonne partie à la rénovation des bâtiments publics.

M. Macron entend aussi "redévelopper massivement" le fret ferroviaire, les petites lignes de train et les trains de nuit dans le cadre de sa politique de transition écologique.

Il appuie ainsi les acteurs du secteur ferroviaire qui poussent pour doubler, de 9% à 18%, la part du rail dans les transports de marchandises d'ici à 2030, quand la route en assure actuellement 89%.

Les travaux de régénération du réseau ferroviaire sont estimés à 1 milliard d'euros d'ici à 2024 puis à 12 milliards entre 2025 et 2030, selon l'alliance 4F, regroupant les acteurs du secteur.

Sur l'emploi, le chef de l'État a annoncé la mise en œuvre d'un "dispositif exceptionnel d'exonération des charges pour les jeunes", destiné en particulier à favoriser l'embauche de salariés à "faibles qualifications, jusqu'à 1,6 Smic".

"Une aide exceptionnelle (...) serait sans doute utile, [mais] les entreprises n'embaucheront que si le contexte leur ouvre des perspectives en termes d'activité", a réagi dans une déclaration à l'AFP la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME).

La CPME appelle à des "mesures concrètes" comme "la baisse des impôts de production" ou "la mise en place d'un Prêt garanti par l’État vert pour accompagner la rénovation énergétique".

Les entreprises ayant demandé à leurs salariés d'accepter une réduction salariale pour préserver leurs emplois sont en revanche appelées à une "modération des dividendes" et à proposer des "dispositifs d'intéressement et de participation" à ces mêmes salariés, a souligné M. Macron: "si on dit aux salariés de faire un effort, l'actionnaire doit faire un effort aussi".

"Je suis convaincu qu'on peut bâtir un pays différent d'ici à dix ans", a soutenu le président de la République.

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202007152050 793478
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.