OK
Accueil > Communauté > Forum General

Assurance vie : la garantie des fonds en euros s'effrite



Ribo
27/08/2020 12:59:21
1

Dans la revue 'Le Particulier' de septembre : 200 contrats d'Assurance Vie passées au crible.

  
Répondre
guyguy20
27/08/2020 11:26:39
1

Le fond de garantie couvre 10% au total.Si un seul fond coule,ce sera effectivement garanti pour le total.Si tout coule,ce sera des clopinettes pour ceux qui auront de la chance.........

  
Répondre
As du pif
27/08/2020 11:20:54
1

Prenez pas peur, faisez tout au pif ! ! !


>>> https://www.abcbourse.com/forums/msg779628_double-alerte-baissiere

  
Répondre
Luncyan
27/08/2020 11:17:13
2

Ne pas oublier : ce qui coule en premier son les dérivés.

Quoi de plus dérivé qu'une pension de retraite ?

Message complété le 27/08/2020 11:18:46 par son auteur.

Sont*

PS : toute promesse contractuelle garantie par rien est un dérivé

  
Répondre
gars d'ain
27/08/2020 11:08:36
3

ça démontre bien que globalement l'argent ne vaut plus grande chose, mais pas pour tout le monde...


La rançon du déversement de liquidités et de palettes de billets par les banques centrales, pour tenter de courir les dettes et la crise générée par des décisions gouvernementales inappropriées aboutit à l'appauvrissement des pauvres et des classes moyennes qui thésaurisent pour leur vieux jours...


Les prochaines victimes expiatoires sur la liste devraient être les fonds Retraite...

  
Répondre
fipuaa
27/08/2020 10:50:09
3

un fond qui fait faillite n'offre dans la réalité aucune garantie sauf celle d'aller se faire voir ! Tout cela est du vent, tant que ça marche les épargnants en profitent dès que le système va s'effondrer les épargnants seront ruinés, partirons avec l'eau du bain et puis c'est tout !


  
Répondre
JD1976
27/08/2020 10:42:37
4

27/08/2020 à 09:30

La garantie à 100 % du capital sur les fonds en euros n'est plus une norme absolue depuis quelques années (123 RF)

Après avoir baissé les rendements et mis des conditions d'accès plus restrictives à leurs fonds en euros, certaines compagnies d'assurance vie portent maintenant atteinte à la garantie totale du capital, de façon plus ou moins transparente pour l'épargnant ...

Avec des taux d'intérêt durablement bas, il devient difficile pour les assureurs de garantir à leurs clients le capital, la disponibilité à tout moment, le tout avec un taux de rendement performant. Aussi, ces derniers temps, les compagnies d'assurance vie ont multiplié les mesures pour limiter la collecte et préserver leurs fonds en euros.


Des rendements en baisse et des conditions d'accès plus restrictives

Alors que les fonds en euros rapportaient en moyenne 3,40% en 2010, le rendement est tombé aux alentours de 1,30% en 2019. L'année dernière, Swiss Life et Generali ont pris le parti de servir un taux de seulement 1%, une mesure qui avait fait grand bruit.

Les épargnants se sont maintenant habitués à ce qu'il leur soit demandé d'investir une part minimum de leur épargne en unités de compte, supports au potentiel de rendement plus élevé que celui du fonds en euros, mais pour lesquels le capital n'est pas garanti.

Vers la fin du modèle avec une garantie totale du capital ?

En revanche, les épargnants restent très attachés à la garantie en capital du fonds en euros. Pour preuve, l'épargne placée en fonds en euros représente environ 1 400 milliards d'euros sur les 1 700 milliards d'encours de l'assurance vie (les livrets règlementés représentent quant à eux 440 milliards d'euros).

Pourtant, après avoir baissé les rendements et mis des conditions d'accès plus restrictives à leurs fonds en euros, certaines compagnies portent maintenant atteinte à la garantie totale du capital, de façon plus ou moins transparente pour l'épargnant ...

Ainsi, de plus en plus d'assureurs ne garantissent désormais que le capital brut de frais de gestion, c'est-à-dire le capital déduction faite des frais de gestion. Par conséquent, le capital n'est plus garanti à 100% dès lors que les frais de gestion sont plus élevés que le rendement brut du fonds en euros. À titre indicatif, ces frais peuvent varier de 0,6% à 1%.

D'autres compagnies proposent désormais des fonds en euros avec une garantie partielle du capital. C'est par exemple le cas d'Euroflex, le fonds en euros proposé par Apicil qui ne garantit que 96% du capital. En contrepartie, l'assureur promet un rendement potentiellement plus élevé que celui d'un fonds en euros classique. Plus récemment, Spirica, filiale de Crédit Agricole Assurances, a annoncé la fermeture de ses fonds en euros dynamiques et propose à la place une nouvelle génération de fonds en euros au capital garanti entre 97,7% et 98%.

Il y a enfin les fonds euro-croissance, les nouveaux fonds que le Gouvernement promeut comme alternative aux fonds en euros classiques mais qui connaissent pour l'instant un succès modéré auprès des épargnants. Avec ces fonds, le capital n'est garanti qu'à l'échéance contractuelle prévue avec le client (8 à 10 ans la plupart du temps).

A suivre... 🧐

  
Répondre

Forum de discussion General

202008271259 800012
Ma liste