OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

5G: Le Maire défend son déploiement sans "retard"

Cours temps réel: 5 518,55  -1,42%

PX1


noémie2
14/09/2020 16:07:15
0

Dans le milieu du travail , la question de l'électrosensibilité ou hypersensibilité électromagnétique (EHS) est depuis quelques temps croissante dans les discussions sociales. Par ailleurs, une récente actualité juridique a remis le sujet à l'ordre du jour en ce qui concerne l'électrosensibilité et sa reconnaissance dans le monde du travail : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/rayonnements/electrosensibilite-et-reconnaissance-dans-le-monde-du-travail

  
Répondre
mariusb
14/09/2020 10:23:23
0

@era

Je ne suis pas certain que les opérations chirurgicales aient besoin de 5G dans un bloc où il y a le wifi et la fibre optique.

La 5G est un réseau mobile qui n'apporte rien de plus là où il y a la fibre et du wifi. En revanche, ça va augmenter votre débit ailleurs, et, c'est vrai, d'après ce que j'ai compris en consomant moins.

  
Répondre
mariusb
14/09/2020 10:17:53
0

@Fredfr

Ce n'est pas parce que MOI je suis content avec la bougie que la lumière électrique ne se développera pas. Ceux qui voient l'intérêt vont acheter, trouver d'autres applications directes ou indirectes, permettre une démocratisation et que plus tard, je verrais l'intérêt. Avec le recul, vous pouvez penser qu'il aurait été bien de me forcer à acheter des ampoules pour aller plus vite. Oui, comme il aurait été bien de me forcer à acheter le minitel pour en accélérer le développement.

Peut-être que la 5G est un truc révolutionnaire qui apportera moultes nouvelles possibilité. Comme ça peut être un gadget inutile qui va coûter une fortune pour rien, au quel cas il serait préférable de sauter cette technologie pour passer directement à la 6G.

On ne sait pas à l'avance ce qui consitue une impasse et ce qui est vraiment un progrès et dans une économie libérale, on laisse le marché faire le tri.

Ce que j'aimerais voir, c'est un opérateur qui déploie la 5G et vende plus cher ses abonnements tandis qu'un autre décide de rester à la 3G/4G pour pouvoir ainsi vendre moins cher, puisqu'il n'a pas les nouveaux machins à amortir. Charge aux clients de décider si ils veulent payer pour plus de débit ou pas.

Où est le contribuable ?

Nulle part, le système est plus pervers que ça. L'état oblige les opérateurs à assurer une certaine couverture sur l'ensemble du territoire et nul doute que cette obligation concernera prochainement la 5G. Les opérateurs seront bien obligés de répercuter le coût du déploiment qu'ils sont obligés de faire sur le consommateur. Ça revient plus ou moins à créer une taxe 5G, même si ce n'est pas présenté ainsi.

Coût des fréquences : c'est un autre problème, c'est un impôt sur la téléphonie mobile en gros.

Ce qui me gêne le plus dans ce secteur, c'est l'oligopole à 4 oopérateurs organisé par l'état qui empêche les nouveaux entrants, mais c'est aussi un autre problème.

  
Répondre
era
14/09/2020 10:03:41
1

la sottise socialo ecolo est sans limite.
on le savait.
c'est confirmé.
la 5G, c'est par exemple : moins de consommation d'énergie, beaucoup plus de contenu dans les transferts, transferts 10 fois plus rapide, etc donc, pour exemple des opérations chirurgicales dorénavant possibles très complexes (cerveau, coeur, moelle épinièreetc), les objets médicaux connectés annulant les séjours hospitaliers (tensiomètres, glucomètre, etc), dans l'industrie, dans l'avionnique, dans les loisirs, dans la formation et l'enseignement, ...
Alors que ceux qui ne veulent pas de la 5G prennent l'engagement de renoncerà tout cela , en commençant par jeter leur smartphone.

  
Répondre
fpeucham
14/09/2020 09:11:30
0

Réponse à Mariusb : l'Etat se gave depuis 20 ans en vendant des licences qui ne lui coutent rien dans un secteur où les sous traitants sont pressés comme des citrons.
Le moratoire des écolos et autres est destiné à faire plaisir aux associations ''des anti tout'' et notamment des anti déploiement qui s'agitent à chaque fois qu'une nouvelle technologie (3G, 4G et maintenant 5G) qui se ralentissent les déploiement des antennes relais.

  
Répondre
jamariuscky
14/09/2020 09:11:04
1

Sûr que pour la majorité des français à titre individuel, la 5G n'est pas indispensable, loin de là. Par contre, ne pas suivre le mouvement mondial pourrait s'avérer mortel pour les entreprises françaises.
Mais il est vrai qu'il faudra payer le déploiement de cette technologie. Nos abonnements ne vont pas baisser!..

  
Répondre
Fredfr91
14/09/2020 09:06:20
0

C'est vrai qu'avant on avait la bougie et cela fonctionnait je ne vois pas l'intérêt de la lumière électrique.

C'est vrai qu'avant on avait le char à boeufs ou à chevaux je ne vois pas l'intérêt de l'automobile.

C'est vrai qu'avant on avait le train "classique" je ne vois pas l'intérêt de mettre 2 heures pour aller à Lyon au lieu de 6, avant.

De plus je n'habite pas à Paris et ne vais jamais à Lyon.

C'est vrai qu'avant.....Etc..

Les fréquences sont vendues, les installations aux frais des acheteurs, ou est le contribuable là-dedans ?

  
Répondre
mariusb
14/09/2020 08:48:37
0

Qui pilote ? L'état ou le privé ?
Si c'est le privé, il faut lui laisser le choix ou non de déployer la 5G, choix qu'il fera en fonction de si les clients finaux acceptent de payer de nouveau service. En temps que client final, je ne vois pas l'intérêt. Chez moi, j'ai du wifi, chez mes potes, au bar et au boulot aussi, entre les deux, je suis dans ma voiture, je n'ai besoin que des données GPS et à la limite d'un faible débit internet en dépanage (la 3G suffit).
Si c'est l'état, il faut savoir si le le contribuable est prêt à payer. En temps que contribuable, je ne vois pas l'intérêt non plus.

  
Répondre
mariusb
14/09/2020 08:48:37
0


Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à Berlin, le 11 septembre 2020, à l'occasion d'une réunion informelle des ministres européens des Finances (POOL/AFP/Kay Nietfeld)

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a défendu lundi le déploiement de la 5G en France, estimant que ce serait "une erreur dramatique" de ne pas le faire, au lendemain de la demande de moratoire de 70 élus de gauche et écologiste.

"C'est indispensable que nous déployions la 5G. On ne va pas faire ce cadeau à nos adversaires ou à nos rivaux économiques de prendre du retard sur le déploiement de la 5G", a déclaré M. Le Maire sur France 2. "Ce serait une erreur dramatique pour le pays. Ca nous priverait d'avancées en matière médicale, de gestion des flux d'énergie, de gestion des transports", a-t-il défendu.

Près de 70 élus de gauche et écologistes, parmi lesquels Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot ou la maire de Marseille Michèle Rubirola, ont demandé dans une tribune publiée dimanche un moratoire sur le déploiement de la 5G. L'attribution des fréquences de cette technologie mobile doit débuter à la fin du mois en France.

"Ce serait un retour en arrière pour la France et moi je préfère la France en avant, conquérante, qui réussit économiquement, que la France fossilisée qui ne bouge pas (...), cette France qui vous dit qu'il ne faut plus de sapin de Noël parce que ça fait un sapin mort dans la mairie", a encore répondu le ministre de l'Economie, allusion à la volonté du maire écologiste de Bordeaux de supprimer le sapin de Noël installé traditionnellement dans le centre-ville.

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202009141607 803441
Ma liste