OK
Accueil > Communauté > Forum CAC 40

CAC40: '3 sorcières' en mode euphorie, la semaine finit vert

Cours temps réel: 4 909,64  1,20%

PX1


Vikx
18/10/2020 00:58:49
2

Dans l'euphorie totale, la plus grosse hausse va bien sûr pour le coronavirus qui a superformer avec +122 086 cas détectés la semaine dernière +53% par rapport à la semaine précédente.

Cerclefinance se lâche totalement, en roue libre avec son "CAC en mode euphorie", suffit qu'ils nous ajoutent des hashtag et on pourrait bien croire que c'est Cyril Hanouna qui poste...

Source : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/05/05/coronavirus-age-mortalite-departements-pays-suivez-l-evolution-de-l-epidemie-en-cartes-et-graphiques_6038751_4355770.html

  
Répondre
As du pif
18/10/2020 00:20:26
2

Christine Lagarde : " nous ne sommes pas en récession, nous sommes en croissance négative ".


Elle a tout dit !

  
Répondre
alexandre
17/10/2020 23:08:38
0

Le moral du consommateur est un moteur des marchés. Ses dépenses soutiennent l'offre (la production et services)



  
Répondre
Invectus
16/10/2020 18:20:08
2

Ça rappelle le Titanic, l’orchestre jouait pendant le naufrage.....


  
Répondre
sennac
16/10/2020 18:13:40
0


euhhhh CF ... faut se former c'est indispensable !

la semaine finit à - 0.22 %

  
Répondre
sennac
16/10/2020 18:13:40
0

bourse Cac 40

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (+2,05% à 4.936) efface intégralement sa correction de -2,1% de la veille à l'occasion de cette séance des '3 sorcières' et efface intégralement sa correction de -2,1% de la veille: l'indice CAC 40 a même progressé au-delà jusque vers 4.958 avant de souffler un peu alors que Wall Street reperdait la moitié de ses gains.

Le CAC grappille environ 0,15% sur la semaine mais perd -2,3% depuis le 18 septembre dernier (précédente séance des '4 sorcières').

A Wall Street, le début de séance fut prometteur mais la hausse devient plus timide : le S&P500 n'affiche que +0,5%, le Dow Jones +0,8%.
Le Nasdaq qui se contente de +0,2% s'envole cependant de +9% depuis le 18 septembre dernier: c'est l'un des meilleurs mois d'octobre (échéance boursière) du 21ème siècle.

En Europe, les investisseurs semblent rester prudents suite à la mise en place d'un 'couvre-feu' de quatre semaines minimum dans huit grandes métropoles françaises, ce qui envoie un très mauvais signal concernant notre capacité à contrôler la pandémie et fait craindre une rechute en récession au 4ème trimestre 2020.

Dans un énième retournement d'opinion, Donald Trump s'est finalement dit prêt à soutenir le 'stimulus package' de 1.800 milliards de dollars qu'il avait rejeté la semaine passée, un motif d'espoir pour les marchés.

Cette dernière séance de la semaine est animée par de nombreuses publications d'indicateurs macroéconomiques, avec notamment les ventes de détail aux États-Unis qui ont augmenté de 1,9% le mois dernier, selon le Département du Commerce, là où le consensus n'anticipait qu'une progression de 0,7% (après +0,6% en août).

En excluant le secteur automobile (véhicules et équipements), les ventes de détail américaines se sont accrues de 1,5% en septembre, alors que les économistes ne visaient en moyenne qu'une progression de l'ordre de 0,4%.

La production industrielle US se contracte de -0,6% en septembre (selon la Réserve fédérale), déjouant le pronostic des économistes qui tablaient sur une hausse symétrique de 0,6% (après +0,4% au mois d'août).

Le 'TUCI' (taux d'utilisation des capacités dans l'industrie) ressort également en baisse de 0,5 point, à 71,5% (le consensus tablait sur une stabilité à 72%).

Le moral du consommateur américain s'améliore un peu en octobre: l'indice de confiance de l'Université du Michigan : il s'établit à 81,2 en estimation préliminaire (au plus haut depuis le début de la crise du Covid), contre 80,4 le mois dernier, et alors que le consensus en attendait une certaine stabilité.
Ce baromètre évolue souvent en symbiose avec l'évolution des cours à Wall Street, le mois (boursier) d'octobre (qui s'achève ce soir) s'avère un très bon cru.

'Un nouveau soutien budgétaire ne ferait pas de mal aux Etats Unis mais, même sans cela, l'ampleur de l'épargne accumulée devrait permettre de prolonger la reprise des dépenses', rappelle-t-on chez Oddo BHF.

Du coté des valeurs, LVMH (+7,3%) a réalisé des ventes de 30,3 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de 2020, en baisse de 21 %. A périmètre et devises comparables, les ventes sont en baisse de 21 % par rapport à la même période de 2019.

' Avec des ventes en recul de -21%, mais de -7 % à périmètre et devises comparables, le Groupe connaît au troisième trimestre une amélioration sensible des tendances par rapport au premier semestre, notamment le retour à la croissance des activités Cognac et Mode & Maroquinerie ' indique le groupe.
LVMH qui pèse 11% du CAC rajoute 0,8% de hausse et entraine dans son sillage les 2 autres géants du luxe Kering (+4%) et Hermès (+2,5% et record absolu au-delà de 800E, soit 75 fois les bénéfices) puis l'Oréal (+2,4%), ce qui rajoute +0,5% supplémentaires.

Inversement, c'est une très mauvaise séance pour les 'foncières' avec Covivio (-7,3%) et Icade -6,9%, Mercialys -4,5%, Gecina -4,2%...
Plus le luxe accélère (n'oublions pas Dior à +7,7%), plus l'immobilier s'enfonce !

STMicroelectronics a annoncé l'acquisition de la société SOMOS Semiconductor. Basée dans les Yvelines, SOMOS est une société de semiconducteurs 'fabless' fondée en 2018.

AXA (-0,3%) a finalisé la cession de ses activités 'vie et épargne', 'dommages' et 'retraite', en Pologne, République Tchèque et Slovaquie, à UNIQA Insurance Group AG, pour un montant total de 1 milliard d'euros.
Ce qui pèse sur les assureurs, c'est la volonté de Bruno Lemaire de leur faire assumer le coût des pertes d'exploitation de l'hôtellerie/restauration durant les périodes de confinement et couvre-feu.

A l'occasion de Renault eWays, un événement dédié à la mobilité électrique d'aujourd'hui et de demain, Renault (+5,2%) a annoncé s'engager à atteindre la neutralité carbone d'ici à 2050 en Europe. D'ici à 2030, le losange vise à réduire de 50% ses émissions de CO2 par rapport à 2010.

Renault entraine sans son sillage Peugeot (+5,5%) ou Faurecia et Plastic Omnium (+4,5% environ).


Copyright © 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

202010180058 809580
Ma liste