OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Téléphonie mobile: la 5G "ne doit pas faire peur", plaide Xavier Niel

Cours temps réel: 6 822,27  0,84%



syjo syjo
18/11/2020 11:44:07
0

Les consommateurs c'est comme les lapins, çà s'attrape par les oreilles.

  
Répondre
ckoidonc ckoidonc
18/11/2020 10:57:12
0

Il s'agit du principe de précaution.

Je travaille dans l'informatique et j'adore les nouvelles technos, je suis pour le progrès mais il ne faut pas que ce soit une course qui ressemble à une fuite en avant. Quand je vois certaines pub à la télé ça me désole... exemple la voiture machin a l'internet à bord! super avec ma vielle voiture je partage ma connexion sur mon portable et j'ai aussi internet. Je ne vois pas ou est l'argument pour une option à plusieurs milliers d'euros.

La 5g je ne vois pas l'intérêt, une 4g qui fonctionne bien à un débit largement suffisent. Par contre le maillage 5g ça va être le paradis des virus et des hackers avec toutes ses interconnexions...

  
Répondre
era era
18/11/2020 09:46:27
1

En France on a historiquement un bon tiers de la population qui est contre toute évolution, tout progrès, toute transformation.
Le débat sur la 5G est la répétition, le copié collé de ce qui s'est dit dès le XIXe siècle pour l'électricité, le train, la voiture, le téléphone, la tour Eiffel, la télé, l'école obligatoire, etc
Inutile d'essayer d'amener des arguments, des exemples, des preuves, l'approche n'est pas rationnelle, elle est politique.
Le meilleur et dernier exemple c'est les OGM.
Plus de cent prix Nobel, experts, sommités, savants ont écrit tout le bien des OGM. Sur le plan de l'agriculture, de la nutrition, de la recherche médicale, de l'environnement, de l'eau, des pesticides, etc
... et bien, ça ne sert à rien : en France on pense qu'il s'agit toujours d'un poison et que les enfants vont naitre avec un bras au milieu du front.

  
Répondre
era era
18/11/2020 09:46:27
0


Xavier Niel le 11 octobre 2018 à Paris (AFP/Archives/ERIC PIERMONT)

"La 5G ne doit pas faire peur", a plaidé mardi le patron de l'opérateur Free, Xavier Niel, devant les députés, alors que la nouvelle génération de réseau mobile va devenir une réalité en France dans un contexte de défiance de la part de certains élus locaux.

"La 5G ne doit pas faire peur. C'est une formidable opportunité pour construire une société plus sobre, plus efficace, avec une gestion de la ville améliorée", a déclaré M. Niel, fondateur et patron d'Iliad, la maison-mère de Free, devant la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale.

Après avoir lâché 602 millions d'euros pour s'emparer de "blocs" mis aux enchères début octobre, Free pourra théoriquement jouir de ses fréquences 5G à partir de mercredi, selon le calendrier annoncé par le régulateur des télécoms.

La 5G continue toutefois d'inquiéter une partie de l'opinion, méfiante envers les effets sanitaires et environnementaux des ondes électromagnétiques.

Plusieurs maires écologistes ou de gauche de grandes villes, notamment à Lille, ont déjà déclaré être en faveur d'un moratoire jusqu'à la publication prévue au printemps 2021 d'un rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

"Ce serait dommage en France d'avoir les meilleurs réseaux fixes, avec les offres fibres les plus rapides d'Europe, et d'être le dernier européen sur le mobile en refusant le marché de la 5G", a plaidé Xavier Niel qui vient d'enregistrer avec Iliad des résultats financiers solides au troisième trimestre.

"C'est aussi une image, une perception de la France, au-delà de nos frontières, qui pourrait nous faire perdre (...) une part de notre attractivité", alors que le pays "était devenu une destination principale des investisseurs" avant la crise du Covid-19, a-t-il ajouté.

- "Interdire" la subvention des terminaux -

"Je pense qu'il est extrêmement important de ne pas perdre des points à cause de sujets comme la 5G", a-t-il encore martelé.

Seuls Orange et Bouygues Telecom ont pour l'instant communiqué leurs offres commerciales 5G à destination du grand public, Free évoquant un lancement dans "les prochaines semaines".

Le fondateur d'Iliad a par ailleurs confirmé que des négociations auraient lieu entre Orange et Free pour un accord de partage de réseau 5G, notamment "dans des zones relativement peu denses".

"La mutualisation est importante pour faire face aux investissements, limiter l'impact environnemental du déploiement, et pour accélérer la couverture (en territoire) rural", a-t-il expliqué.

Concernant le modèle de subventionnement des terminaux via un abonnement mobile, Xavier Niel a appelé à "interdire" la pratique ou à "forcer" les opérateurs "à plus de transparence" car cela "est opaque" pour les abonnés et "nuisible pour l'environnement".

L'objectif de telles mesures permettrait "d'allonger", selon lui, "la durée d'utilisation des smartphones" qui représentent environ 70% de l'impact environnemental du numérique en France.

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202011181144 817545

Investir en Bourse avec Internet