OK
Accueil > Communauté > Forum Général

matière de droits de l'homme: déclaration du haut représentant au nom



simcour simcour
17/12/2020 11:03:10
0

ALEZE Il n'y a pas de quoi. Il fallait bien que je rappelle ces choses là parce qu'on l'oublie trop souvent.

  
Répondre
ALEZE ALEZE
11/12/2020 16:43:47
0

Merci pour cette remise a l heure des pendules lol

  
Répondre
simcour simcour
11/12/2020 15:17:27
1

De toutes façons ALEZE aucun État dans le monde peut prétendre avoir le monopole des droits de l'homme vu qu'une violation des droits de l'homme aussi petite soit elle est une violation et que nul État ne commet pas de violations.


L'UE sanctionne des États du tiers-monde mais ne sanctionne pas des États Occidentaux hors UE qui les violent.

Certes les violations des droits de l'homme dans les pays Occidentaux hors UE sont moins graves que ceux des pays du tiers-monde mais une violation est une violation aussi infime qu'elle soit.

Je ne vais pas parler des violations des droits de l'homme commises par les États pour ne pas alourdir mon texte.


On parle de "droit de l'homme" dans la plupart des pays francophones alors que "droit de l'humain" serait plus approprié même si on comprends bien que les femmes sont incluses même si on utilise le mot homme.

Pourquoi utiliser une expression ayant plus de 200 ans (On trouve par exemple cette expression dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 qui fait partie du préambule de l'actuelle constitution de la France) alors qu'une expression plus moderne et plus inclusive est souhaitable vu que les sociétés Occidentales ont changé depuis tout ce temps ?

Je parle des sociétés Occidentales parce qu'on ne peut pas nié que les droits humains tel qu'on les définis sont un concept Occidental vu que les rédacteurs de la déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 (De toutes évidence ce texte s'est inspiré d'un ou plusieurs textes Français rédigé au XVIIIe siècle comme le texte de 1789 que j'ai cité) étaient principalement des Occidentaux.


J'aimerais aussi rappelé que les droits de l'homme tel que définis à l'origine n'ont plus grand chose à voir avec aujourd'hui parce que ces valeurs ont évolué avec le temps et que ce sont donc des valeurs subjectives et que d'ailleurs même les États entre-eux ne sont pas d'accord.

Par exemple la peine de mort était considéré comme normal il n'y a pas si longtemps que ça dans la plupart des pays Occidentaux.

Les ÉUA est le seul pays Occidental où la peine de mort existe encore dans les textes et dans les faits dans certains États ainsi qu'au niveau fédéral (Assez rare dans les faits au niveau fédéral) tandis qu'elle est interdite par la "Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales du Conseil de l'Europe" dite "Convention Européenne des droits de l'homme" convention auquel les États-Unis ne sont pas partie.

  
Répondre
ALEZE ALEZE
10/12/2020 03:21:34
0

le seule droit que l Etre humains a c est de payer 5/10 /20% de taxes pour nourrir l ambition des coquelets de l ENA

ou dictateurs cachées sous différents partis politique finalement je commence a croire que le seuls qui en avait entre les échasses

c est Jean marie au moins il était franc est claire dans ses propos, malgré que je ne suis pas du tout de sont coté .

beaucoup de vérités son sortie de sa bouche.



  
Répondre
ALEZE ALEZE
10/12/2020 02:43:01
0

Pour commencer plutôt que se mêler de ce qui se passe chez les voisins .

les droits de l homme devrait déjà être respecter en Europe ça serait une bonne base de départ au lieu d essayer de donner des leçons aux autres pour jouer les grands messieurs toute en étant petit voir très bas ?

Message complété le 10/12/2020 02:57:08 par son auteur.

Je ne vise personne mais ça me dépasse de voir des escrocs qui sortent des plus grande écoles européennes données des leçons a de pauvres gents qui n on pas ut la chance d apprendre comme eux.
finalement leur savoirs de privilégiées n aura servit qu a pourrir encore plus les pauvres ignorants.

  
Répondre
ALEZE ALEZE
10/12/2020 02:22:01
0

matière de droits de l'homme: déclaration du haut représentant au nom de l'Union européenne

10/12/2020 | 02:17

À l'approche de la Journée des droits de l'homme, ce 10 décembre, l'Union européenne et ses États membres réaffirment leur ferme volonté de promouvoir et protéger les droits de l'homme dans le monde. La mise en place du régime mondial de sanctions de l'UE en matière de droits de l'homme constitue une initiative historique montrant combien l'UE est déterminée à renforcer son rôle dans la lutte contre les graves violations et atteintes dans le domaine des droits de l'homme dans le monde.

L'un des objectifs stratégiques de l'UE est de faire en sorte que chacun puisse effectivement jouir des droits de l'homme. Le respect de la dignité humaine, la liberté, la démocratie, l'égalité, l'état de droit et le respect des droits de l'homme sont autant de valeurs fondamentales de l'Union européenne et de la politique étrangère et de sécurité commune de l'UE.

Il incombe en premier lieu aux États de respecter, de protéger et de garantir l'application effective les droits de l'homme. La réalité est que, même en ce 21e siècle, nous sommes les témoins de graves violations et atteintes en matière de droits de l'homme dans plusieurs régions du monde - très souvent sans que cela ne porte à conséquence pour ceux qui en sont les auteurs. Le génocide, les crimes contre l'humanité, la torture, l'esclavage, les exécutions extrajudiciaires, les violences sexuelles et sexistes, les disparitions forcées, les arrestations ou détentions arbitraires et la traite des êtres humains sont des actes inacceptables. Mettre un terme aux violations et aux atteintes en matière de droits de l'homme dans le monde est une priorité essentielle pour l'UE. Le régime mondial de sanctions de l'UE en matière de droits de l'homme donne à l'UE un outil supplémentaire pour lui permettre de défendre plus concrètement et plus directement les droits de l'homme.

Le régime mondial de sanctions de l'UE en matière de droits de l'homme vise les personnes et entités responsables de violations ou d'atteintes graves dans le domaine des droits de l'homme, ou participant à de tels actes, ainsi que les personnes et entités qui leur sont associées. Il peut cibler des acteurs étatiques et non étatiques. Par conséquent, les auteurs de ces actes et leurs complices peuvent se voir interdire l'entrée sur le territoire de l'UE, leurs avoirs dans l'UE peuvent être gelés et il peut être interdit aux citoyens de l'UE de mettre à leur disposition des fonds et des ressources économiques.

Le régime mondial de sanctions de l'UE en matière de droits de l'homme ne vise pas un pays en particulier. Il peut s'attaquer aux violations et atteintes graves en matière de droits de l'homme partout dans le monde, même lorsque ces actes sont commis de part et d'autre des frontières. Il complète les régimes de sanctions géographiques visant à lutter contre les violations et les atteintes en matière de droits de l'homme.

Les sanctions ne peuvent à elles seules prévenir ou faire cesser ces actes. Elles visent à modifier le comportement d'un acteur et à décourager les violations et atteintes graves. Leur application sera cohérente avec l'approche globale de l'UE dans le domaine de la politique étrangère. Dans ce contexte, l'UE utilisera l'ensemble de ses instruments politiques et financiers pour faire progresser et protéger davantage les droits de l'homme, comme le prévoit le plan d'action en faveur des droits de l'homme et de la démocratie (2020-2024) qui a été récemment adopté.


  
Répondre

Forum de discussion Général

202012171103 823528
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.