OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

L'accord post-Brexit suspendu au bras de fer sur la pêche

Cours temps réel: 6 600,66  0,83%



moicmoi moicmoi
22/12/2020 21:01:11
0

suspendu au bras de fer sur la pêche ?

Houlala, quelle imprudence !

Si ça traîne en longueur, le bras de fer va rouiller. Avec le fer et l’eau (et l‘oxygène) , c’est immanquable. Et en plus, l‘eau de mer, c’est très corrosif.

Z’auraient pu choisir un autre titre, quand même.

Mais à mon avis, y’a aut’chose que la pêche qui coince. Par ex. : le pétrole, la juridiction du règlement des conflits commerciaux, l’immigration, le « fameux » tunnel, ….

A mon avis, l‘E.U. va pas s’en sortir à bon compte, ni pouvoir imposer ses 4 volontés.
Les angliches sont durs en négo, et ils ont des atouts dans la Manche (et la mer du Nord).

  
Répondre
avis1 avis1
22/12/2020 20:36:17
0

Ils 'pus tiennent.oat les c...

EDF pourrait tout perdre

  
Répondre
Christophe70100 Christophe70100
22/12/2020 14:03:55
1

Pour ma part, le temps qui passe est néfaste pour les deux camps.

De plus, une Grave Crise boursière se profile car tous les Compte-titres doivent être clôturés dans l'EEE si le courtier est IG.

Je le sais car j'en détiens.

En fait, c'est une catastrophe qui se profile car un Accord ne peut résoudre les Divergences profondes.

  
Répondre
fipuaa fipuaa
21/12/2020 11:58:16
0

bien sur aujourd'hui comme hier "l'information" n'est que désinformation, c'est la finance qui dirige le monde c'est à ce seul niveau qu'il faut creuser et lire entre les ligne, décrypter bref se poser les bonnes questions comme en bourse !

  
Répondre
BerMer BerMer
21/12/2020 11:24:55
4

Bonjour,

Penser qu'un "no deal" maintenant peu probable dépendrait du problème de la pêche est un non-sens ... ce sont les questions financière, commerciale, juridique, économique et de souveraineté nationale qui font obstacle du côté des British !

  
Répondre
Mastermind* Mastermind*
21/12/2020 10:54:28
0

Si pas d'accord, l'Angleterre garde 100% de ses zones de pêche, c'est le droit international, alors que l'Europe en veuille 80%

voila qui va conduire à un "no deal"!

  
Répondre
BerMer BerMer
21/12/2020 10:27:21
0

Bonjour,

Plus c'est long, meilleur c'est !!!
Au final, nous aurons donc un accord ... et, même si les 27 de l'UE se font un peu avoir par les British, attachez vos ceintures, les bourses européennes vont prendre de +20% à +30% en quelques jours (le CAC sera à 6500 !)

  
Répondre
fipuaa fipuaa
20/12/2020 16:31:42
2

les "négociateurs" de l'UE qui sont banquiers sont des nains en stratégie politique ce qui n'a jamais été le cas des britishs

le temps qui passe est profitable à la GB


  
Répondre
BerMer BerMer
20/12/2020 16:08:37
0
Bonjour, Pourquoi les 27 de l'UE continuent-ils à discuter avec les Anglais ? Ils ont énormément à perdre comme ils s'en rendent compte maintenant seulement, l'Europe, elle, s'en remettra facilement. On ne comprend pas pourquoi elle devrait accepter des conditions imposées par les Anglais. L'Europe, combien de divisions ? L'Angleterre : quatre frégates côtières !
  
Répondre
BerMer BerMer
20/12/2020 16:11:24
0

Des camions font la queue pour monter à bord d'un ferry à Douvres, le 18 décembre 2020 au Royaume-Uni (AFP/Ben STANSALL)

Les négociateurs en chef européen et britannique se sont rencontrés dimanche, alors que Londres et l'UE peinent à trouver un compromis sur la question de la pêche, bloquant les chances d'un accord post-Brexit, à seulement onze jours de la rupture définitive.

Le Français Michel Barnier et son homologue britannnique David Frost avaient un entretien en début d'après-midi et "continuent à travailler", a indiqué une source européenne.

Ces interminables pourparlers se poursuivent au moment où la pandémie de coronavirus accapare l'attention des Britanniques: le gouvernement a annoncé le reconfinement de Londres et du sud-est de l'Angleterre face à une envolée des contaminations attribuée à une nouvelle souche.

La Belgique, où ont lieu les discussions, a annoncé la suspension des vols et des trains en provenance du Royaume-Uni à partir de dimanche minuit, comme les Pays-Bas avant elle.


Le négociateur européen pour le Brexit Michel Barnier au Parlement européen, le 18 décembre 2020 à Bruxelles (POOL/AFP/Olivier HOSLET)

Interrogé dimanche sur l'état des pourparlers, le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, s'est dit "sûr qu'un accord peut être conclu".

"Mais il faut évidemment que l'UE fasse bouger les choses", a-t-il insisté sur Sky News. Les Européens ont "malheureusement formulé des exigences déraisonnables".

A l'issue d'une nouvelle journée d'échanges à Bruxelles concentrée sur la pêche, une source britannique avait déjà réclamé samedi soir un "changement substantiel" des positions européennes, sans quoi un accord restera impossible.

Or, un compromis doit être trouvé avant que le Royaume-Uni -- qui a officiellement quitté l'UE le 31 janvier dernier -- ne sorte du marché unique européen et de l'union douanière le 31 décembre à 23h00 GMT.

- "Un accord encore possible" -

Dans le cas contraire, les échanges entre l'UE et Londres se feront selon les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), synonymes de droits de douane et de quotas, avec de lourdes conséquences pour des économies déjà secouées par la pandémie.

A la pression du calendrier s'ajoute pour les Européens celle de leur parlement: les eurodéputés réclament un texte avant "dimanche minuit" pour pourvoir l'examiner et le ratifier à temps.


Les zones économiques exclusives européennes (AFP/Sabrina BLANCHARD)

Mais face au risque de "no deal", cette date butoir a toutes les chances d'être dépassée, comme bien d'autres dans la saga du Brexit.

Un accord conclu in extremis pourrait entrer en vigueur provisoirement, une option qui semble avoir la faveur des Etats membres, avec une ratification a posteriori du Parlement européen.

"On pense qu'un accord est encore possible. C'est difficile, ce n'est pas sûr, mais cela vaut la peine d'essayer", a affirmé dimanche le secrétaire d'Etat français chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, dans une interview au journal La Montagne, estimant même que "la négociation devrait aboutir dans les tout prochains jours".

Les Européens conditionnent l'accès britannique sans droit de douane ni quota à leur immense marché au règlement de la question de la pêche, c'est-à-dire les conditions d'accès de leurs pêcheurs aux eaux du Royaume-Uni.


Un parking pour camions en construction près d'Ashford, le 17 décembre 2020 au Royaume-Uni (AFP/Archives/BEN STANSALL)

- "Pêcheurs en faillite" -

Le sujet revêt une importance politique et sociale majeure pour certains Etats membres, France et Pays-Bas en tête, malgré son faible poids économique. De l'autre côté de la Manche, le contrôle des eaux symbolise une souveraineté britannique retrouvée grâce au Brexit.

Les tractations se concentrent sur le partage des quelque 650 millions d'euros de produits pêchés chaque année par l'UE dans les eaux britanniques et la durée de la période d'adaptation pour les pêcheurs européens. Pour les Britanniques, les produits de pêche dans les eaux européennes représentent environ 110 millions d'euros.

Bruxelles proposerait de renoncer à environ 20% des 650 millions à l'issue d'une période de transition de sept ans, Londres en revendiquant 60% sur une période de 3 ans, selon des sources européennes.

"L'UE a clairement indiqué ce week-end qu'elle est prête à faire des compromis", a déclaré dimanche un diplomate européen. "Mais elle n'acceptera pas de mettre ses pêcheurs en situation de faillite structurelle", a-t-il rappelé.


Des drapeaux pro-Brexit sur un bateau de pêche amarré à Ramsgate, le 13 juin 2016 au Royaume-Uni (AFP/Archives/CHRIS J RATCLIFFE)

Sur les deux autres sujets difficiles -- la manière de régler les différends et les mesures de protection contre toute concurrence déloyale -- les positions se sont en revanche rapprochées cette dernière semaine.

Les Européens réclament des garanties à Londres pour protéger leur immense marché d'un risque de dumping britannique en matière d'environnement, de droit du travail ou de fiscalité. Ils veulent aussi s'assurer que le Royaume-Uni ne subventionnera pas son économie à tout-va.

dc-fmi-rmb-mpa-zap/fmi/pcm

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202012222101 825860
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.