OK
Accueil > Communauté > Forum Général

C'est quoi l'inflation ?



simcour simcour
02/04/2021 13:52:41
0

@ALEZ2 Pourquoi dis-tu que je suis très fort dans mon domaine ? De quel domaine tu parles ?

  
Répondre
simcour simcour
02/04/2021 13:42:22
0

@Luncyan

Je ne peux pas garantir à 100% tout ce qui va suivre et mes sources sont les versions anglophone (Je peux lire l'anglais presque sans difficultés) , francophone et russophone (Je ne connais pas assez de vocabulaire et j'ai donc dû me servir de Google Translate) de Wikipédia ainsi que mes connaissances personnelles.

Les dates que je donnerais sont visiblement celles du calendrier grégorien vu qu'il n'y avait pas d'indications dans mes sources disant que ce sont des dates du calendrier julien.


Wikipédia contient quelques erreurs.

Par exemple la version en langue anglaise de l'article concernant la Russie Soviétique dit qu'elle changea de nom en 1937 pour passer de "République Soviétique Fédérative Socialiste de Russie" à "République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie" suite à un changement de constitution alors que la constitution en question date de 1936 et pas 1937.

Il y a eu la constitution de 1924 (En vigueur le lundi 31 mars) , 1936 (En vigueur le samedi 5 décembre) et 1977 (En vigueur le vendredi 7 octobre 1977 jusqu'au jeudi 26 décembre de l'année 1991 qui est la date de fin officielle de l'URSS) soit un total de trois constitutions au total dans l'histoire de l'URSS et il y a eu des changements de régimes au cours du temps que ce soit de jure (Constitutionnellement parlant) ou / et de facto (Selon les points de vues) mais la base fut toujours la même chose. Tout régime politique a des évolutions au cours du temps et il y a des changements infimes chaque jour comme de nouvelles lois etc...

Je dirais même qu'un régime politique évolue à chaque seconde voir une durée inférieure et que ces changements sont imperceptibles pour un humain.


La Russie n'était qu'un membre de l'URSS parmi 14 autres bien que de fait s'était le membre dominant.

N'oublions jamais que l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques était constituées de 15 républiques au moment de son agonie ayant mené à son décès avec plus qu'un seul membre (Fédération de Russie. La Russie prit ce nom la veille du prononcé du décès de l'URSS. La constitution de l'URSS prit fin puisque elle emporta dans sa tombe et par conséquent la Russie post-Soviétique dû utilisé jusqu'en 1993 la quatrième constitution et dernière constitution de la Russie Soviétique avant d'adopter l'actuelle en 1993. Chaque RSS avait sa propre constitution et la constitution de la Russie Soviétique a pu être une constitution de transition. Les constitutions que ce soit celles de l'URSS ou des Républiques Soviétiques soit des États post-Soviét actuels ont pu être amendés au cours de leurs histoires et je ne sais pas si toutes l'ont étaient. Quand je parle d'États post-Soviétiques j'inclus aussi ceux qui le sont de fait qui ne sont pas reconnus par l'ONU voulant décrire la situation de fait en plus de la légale du point de vue du droit international et le droit interne des États que ce soient les reconnus ou ceux qui ne le sont pas) quand elle mourut.

Il y avait un découpage territorial au sein de chaque "République Socialiste Soviétique" qui a varié au cours du temps dans sa courte histoire (À l'échelle de l'histoire de l'humanité) et sa longue histoire (À l'échelle d'une vie humaine. Cet État a existé presque 70 ans avec différentes périodes).

Les RSS membre de cette union ont variés au cours de son existence.


Le rouble Soviétique ou plutôt les roubles Soviétiques sont un ensemble de sept monnaies ayant existé au cours de l'histoire.


Le premier Rouble Soviétique a la particularité d'avoir existé avant la fondation de l'URSS (Fondé en 1922).

À l'époque de la première émission de cette monnaie en 1918 ou 1919 (Les sources divergent et je n'ai pas trouvé le jour exact) il servait principalement au sein de la "République Soviétique Fédérative Socialiste de Russie" aussi connu sous le nom de RSFSR (Exista sans nom officiel à ses débuts en 1917. En 1918 son nom officiel devient "République Russe Soviétique" pour changer de nom en RSFSR quelques mois plus tard. En 1936 il changea de nom et échangeant les places des mots "Socialiste" et "Soviétique". Le jour de noël pour les Occidentaux pendant l'année 1991 fut le jour du changement de nom en Fédération de Russie et le lendemain fut la fin officielle de l'URSS) qui était un État indépendant puisque l'URSS n'existait pas encore et que par conséquent il ne l'avait pas intégré.


Le premier RS fut la monnaie officielle jusqu'au vendredi 31 décembre 1920. Le samedi 1er janvier 1921 est le jour de commencement du second qui exista jusqu'au 31 décembre de l'année suivante.

Le dimanche 1er janvier 1922 est le jour où débuta le troisième qui pris fin le 6 mars de l'année 1924 (L'URSS est née le samedi 30 décembre 1922. Les trois premiers roubles Soviétiques sont donc apparus quand elle n'existait pas encore).

Le vendredi 7 mars 1924 est le début du quatrième rouble Soviétique qui cessera d'exister en 1947 (Je n'ai pas trouvé la date complète). Nous pouvons noter que c'est la première fois dans l'histoire qu'un rouble Soviétique ne dure pas que quelques années mais plusieurs décennies.

Entre le dimanche 14 décembre 1947 et 1961 (Je n'ai pas trouvé le jour précis) il y a eu le cinquième qui a duré moins longtemps que le précédent.

Entre 1961 (Je n'ai pas trouvé le jour précis) et le mardi 22 janvier 1991 il y a eu le sixième rouble Soviétique qui exista plus longtemps que le cinquième mais moins longtemps que le quatrième.

Entre 1991 et 1993 il y a eu le septième et dernier rouble Soviétique.


Après le sixième et le septième il y a eu des successeurs que ce soit des successeurs partiels (C'est un successeur partiel si il cohabite avec le rouble Soviétique. Un successeur peut être partiel puis complet ou seulement être partiel avec un successeur au successeur partiel qui met fin à la transition) ou complet.



  
Répondre
Ribo Ribo
31/03/2021 20:18:30
0

Donc continuer à privilégier la gestion 'GARP', avec des valeurs un peu dévalorisées mais avec de la croissance prévue pour l'année et un peu de dividendes en bonus ! Mais tout dans la modération...

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
31/03/2021 19:34:48
1
Ribo Ribo
31/03/2021 19:03:27
0

(Bou rsier) - 31/03/2021 à 10:44►La BCE est prête à répondre aux pressions du marché, avertit Christine Lagarde

Christine Lagarde met en garde le marché ! La présidente de la Banque centrale européenne a déclaré que l'Institution n'hésitera pas à utiliser tous ses outils à disposition si les investisseurs tentent de pousser les rendements obligataires à la hausse. "Ils peuvent nous mettre à l'épreuve autant qu'ils le veulent", a-t-elle insisté lors d'un entretien accordé à 'Bloomberg TV'. "Nous avons des outils exceptionnels à utiliser en ce moment. Nous les utiliserons en fonction des besoins".

Alors que le contexte économique est marqué par une forte incertitude, la BCE reste très attentive aux conditions de financement. Pour maintenir un environnement favorable, la dirigeante a souligné que le programme d'achats d'urgence face à la pandémie (PEPP) pourrait être prolongé au-delà de mars 2022 si la Banque centrale décide que cela est nécessaire. "Ce n'est pas comme si c'était gravé dans le marbre". Lorsque la BCE décidera de mettre fin au programme, les gouverneurs donneront "un préavis suffisant pour éviter l'anxiété, la colère ou tout autre mouvement" qui a pu se produire dans le passé, a précisé l'ancienne patronne du FMI.

Quant à l'évolution des prix, qui guide la hausse des taux, Christine Lagarde a réaffirmé que des facteurs "techniques, temporaires" vont entraîner des pressions à la hausse sur les prix dans la zone euro à court terme. "Nous n'allons pas nous laisser guider par le mouvement à court terme", a souligné la présidente, précisant que la BCE devait aller outre ces augmentations temporaires parce que ce ne sont pas les facteurs fondamentaux qui sont l'origine de cette inflation.

  
Répondre
Ribo Ribo
29/03/2021 16:01:20
0

(ZB) - 29/03/21


L’augmentation du prix du carbone un facteur inflationniste structurel ?

Nous avons vu la semaine dernière que Patrick Artus, directeur des études et de la recherche chez Natixis, ne voyait pas de pression inflationniste à court terme aux Etats-Unis et dans les pays développés. En effet, l'excès d’épargne devrait se porter sur la demande extérieure et accentuer le déficit et de fait contenir l’inflation. L’inflation ne devrait pas non plus venir du côté des salaires.

En revanche, si à court terme, elle pourrait ne pas faire son retour, il n’en demeure pas moins que certains facteurs structurels des économies développées pourraient favoriser un retour de l’inflation à moyen terme. La transition écologique en cours pourrait en être un déterminant important. C’est ce qu’affirme Sebastian Paris Horvitz, Stratégiste marché chez LBPAM.

La hausse rapide des prix du carbone sur le marché des prix d’émission se répercutera probablement dans les prix.


  
Répondre
Ribo Ribo
17/03/2021 15:48:51
0

►Bientôt chez nous !


Ottawa (a w p / a f p) - 17/03/2021 | 15:31►Canada: l'essence fait grimper l'inflation en février

Les prix à la consommation au Canada ont continué de progresser en février, avec une inflation à 1,1% sur un an, en raison de l'augmentation des prix de l'essence, a annoncé mercredi Statistique Canada.

L'inflation s'était établie à 1% sur un an en janvier.

Les prix de l'essence (+5%) ont augmenté pour un troisième mois consécutif, notamment en raison d'une reprise graduelle de la demande mondiale en essence et d'une réduction de l'offre de pétrole brut dans les principaux pays producteurs, note l'institut.

En outre, des raffineries américaines ont dû fermer en raison des conditions météorologiques: une vague de froid polaire s'est abattue mi-février sur une grande partie du territoire, notamment au Texas, le cœur énergétique des États-Unis.

L'institut national de la statistique a noté une hausse des prix des aliments achetés en magasins (+1,3%) en rythme annuel et du prix des appareils électroménagers (+6,1%).

La hausse des coûts de construction associée à la faiblesse des taux d'intérêt et à la forte demande de logements plus grands ont continué à faire grimper les prix des logements neufs, entraînant l'accroissement annuel le plus marqué depuis février 2007.

Les prix des services de téléphonie étaient en chute (-11,4%) et ceux des vêtements étaient également en recul (-7,1%).

Les prix de l'hébergement des voyageurs ont continué de baisser (-18%) en raison d'une faible demande liées aux restrictions concernant les déplacements non essentiels pour éviter la propagation du virus.

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
17/03/2021 05:23:14
0

Toujours est-il que certains pays sont en inflation forte, voire meme en situation d'hyperinflation:

- Livre Libanaise

- Boliar venezuelien

- Peso argentin

- livre turque

- real bresilien

Que de nombreuses economies d'Afrique, d'Amerique du Sud restent tres fragiles et que la moindre tension entre les "grands" a inevitablement des impacts extremement prejudiciables sur leur situation....et en retour sur la notre.

Pour ceux qui n'ont pas connu "l'ancien Franc", sachez qu'il faut peu de choses pour basculer dans l'hyperinflation et en France, nous n'en sommes pas loin...

L'inflation actuelle qui se dessine via notamment la hausse des matieres premieres (petrole, gaz, acier, charbon..puis a suivre produits agricoles..., services ...etc....) est a mon sens artificiellement creee (reductions des capacites) pour amortir au maximum les enormes volumes de capitaux engages depuis l'an dernier qui ont explose les dettes nationales. A raison de 5%/an, en 20 ans l'affaire est reglee.....


Luncyan, je ne suis pas d'accord avec la premiere partie de ton raccourci:
L'augmentation des taux n'a jamais tue les riches, bien au contraire; En situation d'inflation les flux passent des marches actions vers les marches de taux et ce sont les riches (certains Etats, les fonds souverains, les fonds prives type Blackroc, les banques et leur structures financieres dediees... etc...) qui organisent ce passage. Eux ne perdent jamais. Ils gagnent peut etre un peu moins, mais ils gagnent toujours.

Par contre la seconde est claire: en situation d'inflation, la robotisation et l'automatisation des taches industrielles (necessaires pour combattre l'inflation => moins d'emplois...) alliee a la desindexation des salaires achevera en France la classe moyenne moribonde et la fera basculer definitivement dans le camp des pauvres, ceux qui survivent grace au RSA et autres allocations....

  
Répondre
ALEZ2 ALEZ2
17/03/2021 00:08:44
1

Webi mon message a était supprimer pourquoi ?

Message complété le 17/03/2021 00:10:18 par son auteur.

Simcour est très fort dans son domaine
J aime aussi lire ses interventions.

  
Répondre
Luncyan Luncyan
16/03/2021 23:46:31
0

Non ce qui me fait rêver c'est t'es interventions, tu es pour moi un puit de science

Message complété le 16/03/2021 23:47:26 par son auteur.

Parles nous donc du rouble ça m'intéresse

Message complété le 16/03/2021 23:47:45 par son auteur.

S'il te plaît :)

  
Répondre
simcour simcour
16/03/2021 22:38:34
1

@Luncyan Je pense que le fait que tu me dises que je te fasse rêver est de l'ironie.

Un tel scénario est cauchemardesque selon moi.

À moins que tu trouverais ça cool de voir des gens acheter du pain avec des pièces ou billets de 10 milliards d'euros valant 50 centimes d'euros actuels (C'est un exemple extrême mais vu que nous parlons d'hyperinflation on est dans l’extrême).


Est-ce que c'est cool de perdre son épargne ? Dans une telle situation être multimilliardaire ou millionnaire signifie que l'on a tout perdu si on a que des biens en euros parce qu'un type ayant 2,5 milliards d'euro actuel n'aurait que l’équivalent de 12,50 centimes euros actuels soit 12 centimes si on arrondis à la décimale inférieur.

Mais bon logiquement un type prévoyant quand il voit le début d'une grande inflation il s'organise avant que ça devienne une hyperinflation.


Dans une telle situation les dettes en euros ne vaudrait plus rien que ce soit de la dette public ou de la privé et je pense que l'on serait bien obligé de crée un nouvel euro même si ça risquerait de ne pas résoudre grand chose si on se base sur ce qui s'est déjà vu dans l'histoire à moins qu'à ce moment là il y a un ou des paramètres faisant que ça marche (Les surprises de l'histoire).

N'oublions pas qu'il y a eu sept monnaie du nom de Rouble Soviétique (Le premier qui exista entre 1919-1922 avant la fondation de l'URSS en 1922 et le dernier entre 1991-1992 bien qu'il fut dans les faits utilisés bien plus tard que 1992 dans certains endroits à ma connaissance. Si quelqu'un est intéressé je peux en parler en détail) , deux Franc Français (Celui que l'on appelle ancien et celui que l'on a appelé le nouveau) ainsi que d'innombrables monnaies ayant existé sous le même nom alors que s'étaient des monnaies différentes.


@syjo Le retour au troc. Je me demande comment avoir un ordinateur dans une telle situation.

Il me semble difficile d'utiliser le troc dans nos sociétés modernes mais pourquoi pas.

Message complété le 16/03/2021 22:42:14 par son auteur.

Précision : Quand je disais "Si quelqu'un est intéressé je peux en parler en détail".
Je voulais parler du fait que je peux parler en détail des différents Rouble Soviétique.

Je le précise parce que ma phrase pouvait laisser penser que je peux parler en détail de l'utilisation du septième RS après 1992 alors que je ne sais pas grand chose à ce sujet.

  
Répondre
syjo syjo
11/03/2021 08:39:03
0

Tant que les gens chercherons à s"enrichir il y aura de l'inflation !

Le retour au troc pourrait être un frein ,mais bon ...

  
Répondre
Luncyan Luncyan
10/03/2021 23:11:10
0

Simcour comme toujours tu me fais rêver

  
Répondre
simcour simcour
10/03/2021 22:03:39
1

Espérons que nous n'atteignons pas un niveau d'inflation semblable au Papiermark (1914-1924 , Empire Allemand puis République de Weimar dont une bonne partie des territoires correspondent à l'Allemagne actuel mais ces états avaient un territoire plus étendu que l'actuel République Fédérale d'Allemagne dont une bonne partie correspondent à une partie de la Pologne actuel) et au Pengő (1927-1946 , Royaume de Hongrie puis la deuxième République de Hongrie) ainsi que les autres nombreuses monnaies hyperinflationiste dans l'histoire de l'humanité.

  
Répondre
Luncyan Luncyan
07/03/2021 18:51:15
6

La version americaine : On monte les taux pour tuer les bulles et les riches


La version francaise : On desindexe les salaires pour tuer les pauvres et les pauvres

  
Répondre
manuborelli manuborelli
07/03/2021 18:27:45
0

quel est le moyen traditionnel utilisé pour combattre l’inflation? 🤔


  
Répondre
Ribo Ribo
04/03/2021 03:47:07
2

03/03/2021 | 17:58►D’où vient l’inflation et à quoi sert-elle ?

Le retour de l’inflation est l’un des scénarios à la mode sur des marchés qui jouent à se faire peur avec les taux obligataires depuis quelques jours. Cela nous fournit un excellent prétexte pour revenir sur ce qu’est exactement l’inflation, un phénomène sous contrôle depuis plusieurs décennies dans les pays occidentaux. Et sur les deux théories qui circulent actuellement.

Dans un contexte de “hausse rapide” des taux de rendement obligataires aux Etats-Unis et dans une moindre mesure en Europe, l’inflation redevient un grand sujet de discussions sur les marchés. Mais qu’est-ce que l’inflation, quels sont ses déterminants, ses enjeux pour les investisseurs ? Enfin quels sont les arguments des tenants des deux scénarios les plus débattus du moment pour expliquer la réapparition des craintes inflationnistes ?

Copier/Coller en navigateur :

m.zonebourse.com/actualite-bourse/D-ou-vient-l-inflation-et-a-quoi-sert-elle---32595676/

  
Répondre

Forum de discussion Général

202104021352 844700

Investir en Bourse avec Internet