OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Finances publiques: Bruno Le Maire veut "une règle constitutionnelle"

Cours temps réel: 7 065,39  2,91%



plantieres plantieres
14/04/2021 14:38:32
0
Il est plus que temps que ce type se taise et cesse de se prendre pour le patron alors qu'il n'est que le fonctionnaire qui s'est désigné sinistre des finances.
  
Répondre
lfdp lfdp
14/04/2021 14:19:59
0
"...sauf évènement exceptionnel", situation permanente depuis 1974, dernière année d'équilibre budgétaire, que rien ne contredit selon les annonces de ce jour comme depuis 2017.

Message complété le 14/04/2021 14:21:21 par son auteur.

Nicolas Sarkozy, sauf erreur, imaginait que le 3% soit constitutionnel,...

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
14/04/2021 13:39:01
0

Oui attention aux dépenses.. enfin pour les suivants...

parce que lui par contre, c'est un véritable mandat de chèques en blanc :


14/04/2021 | 09:36

PARIS (Reuters) - Une partie de la dette de certaines entreprises confrontées aux retombées économiques de la crise sanitaire pourrait être annulée "au cas par cas", a déclaré mercredi le ministre des Finances Bruno Le Maire sur BFM TV.

"Je ferai le maximum pour éviter les faillites dans notre pays", a-t-il dit.
"On ne va pas attendre que l'entreprise se prenne le mur. On va regarder sa situation (...) voir s'il faut étaler sa dette, voire annuler sa dette en partie", a-t-il ajouté.
"Je proposerai d'ici quelques semaines un dispositif de concertation et de conciliation qui doit permettre pour toutes les entreprises qui sont en train d'arriver face à ce mur de la dette de leur proposer une solution sur mesure."
Bruno Le Maire a évoqué plusieurs pistes, celle de l'allongement de la maturité de la dette, l'annulation d'une partie de la dette "au cas par cas".

  
Répondre
floalain floalain
14/04/2021 13:27:19
1
Après avoir mis l'argent par les fenêtres pendant 5 ans, il veut établir des règles pour ses successeurs qui s'empresseront de les transgresser comme eux.
  
Répondre
angeloysse angeloysse
14/04/2021 12:38:27
0
oui il est beau le ministre des Finances français mais pour plus très longtemps !!!
  
Répondre
ZeuspanCrace13 ZeuspanCrace13
14/04/2021 12:14:27
0
Assurément! Les ARS ont du consacrer toute leur acuité auditive et lecturale à en prendre connaissance. Lors de la prochaine maladie grave ou de la prochaine pandémie, en cas de dépassement du budget leur col sera posé sur le billot. C'est ainsi que certains deviendront des cols rouges.
  
Répondre
ZeuspanCrace13 ZeuspanCrace13
14/04/2021 12:13:50
0

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lors d'une conférence de presse à Paris le 8 avril, pour le lancement de la décaration de revenus 2020 (AFP/Archives/Eric PIERMONT)

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est dit favorable mercredi à ce que la règle pluriannuelle qu'il propose pour stabiliser les dépenses publiques revête un caractère constitutionnel.

"Que ça devienne une règle constitutionnelle, c'est ma proposition de ministre des Finances français attaché au rétablissement des finances publiques françaises", a déclaré M. Le Maire sur RMC/BFMTV après avoir préconisé une telle règle le mois dernier.

"Je suis favorable à ce qu'on vote en début de quinquennat l'ensemble des dépenses que l'on va engager sur cinq ans", a-t-il précisé.

Bruno Le Maire a expliqué qu'il ne croyait "pas possible" de "rétablir les finances publiques", "en votant chaque année un budget" si "d'une année sur l'autre, on rajoute des dépenses on oublie les économies".

"On peut choisir les dépenses qu'on veut privilégier, on peut choisir les économies que nous allons faire, c'est ça la démocratie. En revanche, le montant global des dépenses qu'on va engager sur cinq ans lui, on le choisit collectivement et on y touche pas, sauf évènement exceptionnel, sauf crise", a-t-il détaillé.

Le rapport remis en mars par la commission d'experts présidée par Jean Arthuis préconise lui aussi l'instauration d'une norme de dépense pluriannuelle définie en début de législature dans une loi de programmation que l'exécutif et le Parlement devraient s'obliger à respecter chaque année.

Le ministre délégué aux Comptes publics Olivier Dussopt a estimé mardi que les dépenses publiques exceptionnelles liées à la crise du Covid-19 atteindraient 424 milliards d'euros pour les trois années 2020 à 2022.

© 2021 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202104141438 854312

Investir en Bourse avec Internet