OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

A Paris, un sommet pour sauver l'Afrique de l'asphyxie financière

Cours temps réel: 6 746,23  0,33%



cosmo2 cosmo2
19/05/2021 13:15:07
0

Tout ça c'est un gros problème de pédagogie. Il aurait suffi d'expliquer aux Français que ces mesures allaient aider les pays africains à se doter de systèmes de soins capables d'absorber les prochaines crises sanitaires et à ouvrir des lits de réanimation supplémentaires.

Et peut être, cerise sur le gâteau, à faire en sorte d'en finir avec les inégalités en Afrique, afin qu'à l'avenir plus aucun Africain n'ait plus à dormir dans la rue.

Si on avait communiqué de cette façon, je suis sûr que pas un seul Français n'aurait trouvé à redire

  
Répondre
St@rix St@rix
18/05/2021 18:35:44
2

Après Wonderwomen et superman on a supermarcon man le justicier millionnaire avec l argent du peuple qui se lève tous les matins et travail dur pour Engraissé nos élites qui mange du cochon français bien entendu .

Elle est pas belle la démocratie ?

  
Répondre
Anjou49 Anjou49
18/05/2021 15:53:53
2

@era

« On notera aussi que les chefs d'état africains, chez eux, nous traitent de néo colonialistes, et dès qu'ils viennent à Paris nous font croire que nous sommes leurs sauveurs »

Que voilà un comportement de chefs d’Etat bien habituel. Le double discours du dedans et du dehors.

Mais avouons que nous mêmes occidentaux nos aides et belles paroles n’ont eu pour but pendant des décennies que de pouvoir s’assurer l’accaparement de leurs richesses et étendre nos zones d’influences. Les chinois en Afrique actuellement font ça très bien.

Ne confondons pas entre dirigeants, qu’Ils soient d’Afrique ou d’ailleurs, et peuples. Il me semble d’ailleurs que l’essentiel de ces mêmes dirigeants ont été formés (je devrais peut-être dire déformés) dans nos propres institutions. Alors ne nous étonnons pas de ce double langage.

Certains viennent chercher des aides pour un pseudo développement puis rentrent chez eux après escale en Suisse (sans doute pour du tourisme). En échange ils laissent des populations misérables tenter des traversées insensées sans se sentir coupables le moins du monde.

Ces comportements n’ont rien à voir avec la couleur de peau. C’est juste la nature humaine.

Bon je caricature un peu. Quoique...



  
Répondre
Anjou49 Anjou49
18/05/2021 11:10:54
2

Cf AFP Le Monde du 17 mai 2021

« La France va annuler sa créance vis-à-vis du Soudan, soit « près de 5 milliards de dollars »

Emmanuel Macron a annoncé l’annulation de la totalité de sa créance vis-à-vis du Soudan afin de libérer ce pays engagé dans une transition démocratique du « fardeau de la dette »


Nous allons atteindre un déficit record de l’ordre de 125%, revoir les indemnisations chômages, poursuite la refonte du système de retraite mais notre président décide seul à priori sans interroger les représentations nationales (Assemblée et Sénat) d’abandonner la créance. Générosité du prince.

D’un autre côté au vu de l’ėtat de l’Etat soudanais , il n’aurait jamais pu rembourser leur dette.

Alors ce geste est peut-être juste un moyen de sortir la tête haute d’une situation sans issue en se donnant le beau rôle ?

  
Répondre
era era
18/05/2021 11:09:33
2

On atteint des sommets !

la France surendettée va sauver l'Afrique, et le monde pourquoi pas !

Les Français paient déjà de leur poche tous les régimes corr ompus et dic tatoriaux (Cuba, Algérie, Palestine, etc, etc), ce qui les appauvrit d'autant et les empêche de vivre confortablement de leur travail (moins de renouvellement de voiture, moins de vacances, moins de soins, etc).

En contrepartie pas un jour où l'on nous accuse d'être ra cistes.

On notera aussi que les chefs d'état africains, chez eux, nous traite de néo colonialistes, et dès qu'ils viennent à Paris nous font croire que nous sommes leurs sauveurs.


  
Répondre
glanglois glanglois
18/05/2021 10:44:38
4
Et qui va sauver la France de la banqueroute annoncé , suite à l'incompétence de Macron et des clowns qui l'entour , et dune guerre civile qui couve ..la France n'est plus la France que l'on connaissait ou il faisait bon vivre maintenant c'est déjà une guerre de tranchée notre nationalité na plus aucun sens, notre culture notre histoire notre langue notre religion est bafouées un peu plus chaque jours par Macron et LREM ...
  
Répondre
seahorse50 seahorse50
18/05/2021 09:09:57
3
je pense que l'on devrais déjà nous sauver
  
Répondre
seahorse50 seahorse50
18/05/2021 09:09:44
0

Le président français Emmanuel Macron (d) et sa femme Brigitte Macron (2e g) reçoivent le président de RDC Félix Tshisekedi (g) et son épouse Denise Nyakeru Tsisekedi, le 17 mai 2021 à l'Elysée, à Paris (AFP/Ludovic MARIN)

Une trentaine de dirigeants africains et européens se réunissent mardi à Paris avec les grandes organisations économiques internationales, à l'initiative de la France, pour tenter de sauver l'Afrique de l'asphyxie financière qui la menace après la pandémie.

L'Afrique fait figure de continent relativement épargné sur le plan sanitaire, avec seulement 130.000 morts du Covid-19 sur un total mondial de près de 3,4 millions de morts. Mais elle en sort financièrement exsangue.

La réunion de Paris, qui débute à 13 heures locales (11h00 GMT), sous la houlette d'Emmanuel Macron, sera divisée en deux sessions, l'une sur le "financement et le traitement de la dette" publique, l'autre sur "le secteur privé africain".

Le dirigeant français conclura le sommet par une conférence de presse conjointe avec le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, à la tête de l'Union africaine.

-Déficit de financement -

L'idée de ce "Sommet sur le financement des économies africaines" a germé à l'automne 2020, quand le Fonds monétaire international (FMI) a calculé que le continent risquait de se heurter à un déficit de financement de 290 milliards de dollars d'ici 2023.


Le président Emmanuel Macron reçoit son homologue burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, le 17 mai 2021 à l'Elysée, à Paris (AFP/Ludovic MARIN)

Certes, la croissance du continent, qui a connu sa première récession en un demi-siècle l'an passé à cause de la pandémie, devrait rebondir de 3,4% en 2021 et de 4% en 2022. Et un moratoire mis en place dès avril 2020 a permis de donner un peu d'air au pays africains les plus endettés.

Mais cela ne suffira pas. Les dettes publiques explosent sur le continent, comme la pauvreté: en 2021, 39 millions d'Africains pourraient tomber dans l'extrême pauvreté, selon la Banque africaine de développement (BAD).

Sur le front épidémique, "seule une victoire totale, incluant pleinement l'Afrique, pourra venir à bout de cette pandémie", ont mis en garde de leur côté 18 dirigeants africains et européens mi-avril.

Réclamant un "moratoire immédiat sur le service de toutes les dettes extérieures (...) jusqu'à la fin de la pandémie" et une sanctuarisation de l'aide au développement, ils ont également exhorté le FMI à attribuer des droits de tirage spéciaux (DTS) aux pays africains pour leur fournir "les liquidités indispensables à l'achat de produits de base et de matériel médical essentiel".

Ces "DTS" peuvent être convertis en devises par les pays qui en ont besoin sans créer de dette supplémentaire.


Le président Emmanuel Macron (d) reçoit son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa, le 17 mai 2021 à l'Elysée, à Paris (AFP/Ludovic MARIN)

Le principe d'une émission globale de DTS de 650 milliards de dollars est acquis, les Etats-Unis s'y étant déclarés favorables fin mars. Reste à savoir ce qui sera alloué aux pays africains.

En effet, ces fameux "DTS" sont répartis en fonction des quotes-parts de chaque pays au FMI: le plus gros va aux pays les plus riches. Sur le papier, l'Afrique ne bénéficierait que de 34 milliards de dollars.

-Réallocation des DTS -

D'où la discussion qui va s'engager sur une réallocation par les pays développés de leurs précieux DTS aux pays les plus pauvres.


Le président français Emmanuel Macron et sa femme Brigitte Macron reçoivent le président ivoirien Alassane Ouattara et son épouse Dominique Folloroux-Ouattara, le 17 mai 2021 à l'Elysée, à Paris (AFP/Ludovic MARIN)

Une autre solution, défendue par le président ivoirien Alassane Ouattara, consisterait à réviser les quote-parts pour assurer une meilleure représentativité des pays africains au sein du FMI - et donc un meilleur accès à cet instrument de financement.

La France entend aussi mobiliser l'investissement privé pour financer les besoins immenses de développement d'un continent qui aspire à sortir de la logique de l'assistance.

Un entretien bilatéral entre le président français et celui du Mozambique est par ailleurs prévu en marge du sommet mardi matin, pour aborder notamment la situation dans le nord du pays, aux prises avec une guérilla jihadiste.

© 2021 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202105191315 860543
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.