OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

LGV Bordeaux-Toulouse : le Conseil d'Etat donne son feu vert - Page 2

Cours temps réel: 6 285,24  0,20%



bourse031 bourse031
28/09/2021 15:38:28
0

bonjour

donc pour l'instant (2021) cela coûte 10 milliards euros ; j’espère que cela coûtera d'ici là 20 à 25 milliards euros voire plus ou qu'un gouvernant annule la LGV Bordeaux Toulouse.

Tout ceci pour gagner 1 heure sur les 4 heures ... je ne parle pas catastrophe environnementale ou destruction des familles expropriées ...

  
Répondre
era era
28/09/2021 14:21:03
1
En 2016 la déclaration d'utilité a été déclarée urgente! nous sommes en 2021 et le premier coup de pioche n'est pas pour demain. Nous sommes effectivement en France. Depuis les marginaux, les zhumanitaires, les zassociatifs, les zassociaux et les politicaillons démagos, bref toute la confrérie des frustrés se sont ligués pour empêcher un pays moderne de rester moderne, dont la rapidité et l'accès aux transports est déterminant. La justice voudrait qu'ils soient condamné à payer aux Français les dizaines de millions qu'ils leur ont fait perdre, et que la loi ne permette plus à cette confrérie de frustrés de pénaliser la population.
  
Répondre
waine70 waine70
28/09/2021 13:27:00
1

Peut être Duby



Mais c'est cher et pas rentable a ce jour. Mais si elle se fait je serai en profiter....

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
28/09/2021 12:45:18
0

Il est pourtant temps de refaire une LGV entre Toulouse et Bordeaux; Une autre entre Bordeaux et Nantes serait aussi la bienvenue...

  
Répondre
fpeucham fpeucham
28/09/2021 11:22:39
0
Eh bien, bonne chance pour construire cette nouvelle ligne ferroviaire, ça va sentir le gaz lacrymogène, les zadistes sont déjà prêt à s'opposer à ce projet.
  
Répondre
fpeucham fpeucham
28/09/2021 11:22:26
0

Des manifestants opposés à la LGV Bordeaux-Toulouse le 7 mai 2015 à Bordeaux (AFP/JEAN-PIERRE MULLER)

Le Conseil d'Etat a levé lundi soir le dernier obstacle juridique au projet de ligne ferroviaire à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse, en rejetant la demande d'annulation de déclaration d'utilité publique (DUP) réclamée par un collectif d'opposants.

Cette décision de la plus haute juridiction administrative française ouvre ainsi la voie à la création d'une ligne à grande vitesse visant à relier Toulouse et Paris, via Bordeaux, en un peu plus de trois heures contre environ 4h10 aujourd'hui.

Ce projet d'une ligne TGV depuis Bordeaux vers Toulouse avait été déclaré d'utilité publique (DUP) et urgent en 2016.

Le Conseil d’État avait été saisi par un collectif d'associations, d'élus et de collectivités de Gironde et du Lot-et-Garonne opposés au projet au sud de Bordeaux. Ils contestaient le bien-fondé de la DUP pour le tronçon de la LGV reliant la gare de Bègles à celle de Saint-Médard d'Eyrans, à une dizaine de kilomètres plus au sud.

Côté financement, l'Etat s'est engagé à verser 4,1 milliards d'euros pour la construction de cette nouvelle ligne entre Bordeaux et Toulouse, soit environ 40% du coût total du projet.

Les collectivités - régions, départements et agglomérations d'Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine - devraient se partager le financement de 40% de cette ligne, les 20% restants devant être complétés par des fonds européens, selon les porteurs du projet

Un tour de table réunissant les principaux financeurs locaux de la ligne est prévu mardi soir, a indiqué la région Nouvelle-Aquitaine à l'AFP.

© 2021 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202109281538 880769

Investir en Bourse avec Internet