OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Nucléaire: attention au changement climatique pour les nouveaux réacte

Cours temps réel: 6 561,54  0,51%



gars d'ain gars d'ain
22/04/2022 19:41:13
0

Les projections font état d'une régression des savoirs emmagasinés dans le cerveau humain pour les prochaines années.

Moicmoi, toi qui est pleins de bon sens et un peu plus âgé que moi, ne vois-tu pas tous les jours des aberrations en dépit du bon sens...

Si on se réfère à Flamanville, on a déjà un festival d'ânerie avec des surcouts exorbitants et un zinzin jours pas en état de fonctionner.

Les projections d'ailleurs du tout électrique pour 2030 dans le programme Macron me font d'ailleurs beaucoup rire... vu que ce qui est prévu en consommation supplémentaire n'est même pas en construction...

  
Répondre
moicmoi moicmoi
22/04/2022 19:30:48
0

A vous lire, j’ai l’impression que vous prenez les ingés pour des buses. Vous croyez réellement qu’ils n’y ont pas pensé ?
N’oublions pas que depuis que omo a façonné son premier outil dans un bloc de silex, l’homme a fait quelques progrès.

  
Répondre
moicmoi moicmoi
22/04/2022 19:25:29
1

Fibopivots
« « Et quand la mer montera,...on aura honte ! »
»

Oui, mais si elle descend, on fait quoi ? On fait comme charles ?



  
Répondre
lahume lahume
22/04/2022 18:52:25
2

"""sans eau mais avec du sodium liquide "" oui avec ça , il vaut mieux sans eau en effet )

  
Répondre
Fibopivots Fibopivots
20/04/2022 06:14:36
1

Et quand la mer montera,...on aura honte !

  
Répondre
Bob1000 Bob1000
19/04/2022 19:29:19
0

Il est possible (encore technologie française hélas abandonnée ici à cause écolos pacifistes manipulés) de refroidir un réacteurl nucléaire sans eau mais avec du sodium liquide comme au temps du réacteur super-phoenix par exemple

  
Répondre
A320 A320
19/04/2022 18:55:32
0

Vu que de nouveaux moyens de production sont possibles mieux adaptés au changement climatique, il est peut-être temps de changer, ne croyez-vous pas?

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/12/2021 17:25:52
0

Je note : "L'emplacement des futurs réacteurs nucléaires en France devrait tenir compte du changement climatique et privilégier le bord de mer ou certains fleuves, a estimé mardi le gestionnaire du réseau électrique RTE."


Quelle lapalissade... vu qu'il faut de l'eau pour refroidir les réacteurs...


Le principe communiquant à l'ère du créatif natif 2.0...

  
Répondre
A320 A320
07/12/2021 16:58:40
0
Tout près de l'eau, comme Fukushima, avec du dérèglement climatique en perspective, en voilà une idée qu'elle est bonne !
  
Répondre
A320 A320
07/12/2021 16:58:26
0

La centrale nucléaire de Bugey, à Saint-Vulbas, dans l'Ain, le 8 avril 2016 (AFP/Archives/PHILIPPE DESMAZES)

L'emplacement des futurs réacteurs nucléaires en France devrait tenir compte du changement climatique et privilégier le bord de mer ou certains fleuves, a estimé mardi le gestionnaire du réseau électrique RTE.

"Il y a aura une tendance à privilégier des emplacements possibles le long de la mer. Mais c'est possible également sur certains cours d'eau qui sont le moins impactés par le changement climatique", a expliqué Thomas Veyrenc, directeur de la stratégie, de la prospective et de l'évaluation de RTE.

Il faudrait "pour d’éventuels nouveaux réacteurs, privilégier le bord de mer ou certains fleuves à fort débit comme par exemple le Rhône, ce qui réduirait l’incidence du risque canicule ou sécheresse", a-t-il ajouté.

Le président Emmanuel Macron a annoncé en novembre que la France allait relancer un programme nucléaire et construire de nouveaux réacteurs, sans donner plus de détail.

EDF a pour sa part fourni une proposition détaillée pour six réacteurs EPR2 sur trois sites: d'abord à Penly (Seine-Maritime), près de Dieppe, puis à Gravelines (Nord) et enfin à Bugey (Ain) ou bien Tricastin (Drôme).

Les deux premiers sites sont en bord de mer, les deux autres respectivement le long Rhône et du canal de Donzère-Mondragon, une dérivation de ce fleuve.

RTE, qui a publié récemment un rapport très attendu sur l'avenir du système électrique français à 2050, détaillait mardi le chapitre consacré au climat.

"À l’horizon 2050, dans les différents scénarios conservant des tranches nucléaires, le nombre de réacteurs arrêtés simultanément pour cause de canicule ou de sécheresse devrait progresser", note le rapport.

Ces événements climatiques ont déjà eu des effets sur le parc existant, avec des indisponibilités simultanées atteignant jusqu'à près de 6 GW, soit environ 10% de la capacité installée, relève RTE.


La centrale nucléaire de Chooz, dans les Ardennes, le 10 mai 2017 (AFP/Archives/FRANCOIS LO PRESTI)

"En cas d’augmentation des sécheresses et des canicules, en l’absence d’adaptations supplémentaires par l’exploitant, il pourrait y avoir des pertes de production sur quelques sites, notamment sur la Meuse", au bord de laquelle est située la centrale de Chooz (Ardennes), souligne Thomas Veyrenc.

Mais "il peut y avoir des mesures mises en œuvre dans un certain nombre de réacteurs pour réduire le risque d’indisponibilités", a-t-il nuancé.

Outre le nucléaire, les effets du changement climatique sont aussi attendus sur l'hydraulique, avec une gestion des stocks qui "devra évoluer". RTE évoque ainsi un probable "moindre remplissage des réservoirs hydrauliques à la fin de l’automne et au début de l’hiver".

© 2021 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202204221941 893205

Investir en Bourse avec Internet