OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

L'impression tenace de s'être fait berner sur les prix avec l'euro

Cours temps réel: 6 285,24  0,20%



cool13 cool13
30/12/2021 10:37:18
1

Est oui, pour le gonflage des pneus, tu m’étais 0.50 centimes de franc dans la machine.
Ensuite, tu passes à 0.50 centimes d’euro. Et là, on parle de l’air que l’on respire.
Ils ont fait fort, pour l’air que l’on respire

  
Répondre
manuborelli manuborelli
29/12/2021 21:02:23
5

pour moi ce n’est pas une impression. 😩


pubs voiture avant le passage à l’euro « on vous offre la clim pour 1 franc de plus »

le lendemain même pub mais en euro « on vous offre la clim pour 1 euro de plus »

555.95% d’augmentation en une nuit. 🤣👍


avant de passer à l’euro, ils ont tous ajusté leurs prix .

un produit que tu vends 3,50 francs je vais le vendre combien en euro ? 3,50/6.55957= 0.53357 allez 0.54€ pfff

allez on arrondi à 0.55€

ton produit a pris 10 ctmes 3.60 francs ça fait +2.86%

passage à l’euro: le produit à 0.55€ a vite été arrondi à 0.60€

puis très vite augmentation de 0.10 en 0.10 pour arriver à 1€ plus facile.

la preuve les petites pièces ne servent plus a rien.

c’est 1 franc = 1 euro

la preuve pour digérer toutes ces augmentations il a fallu 12/15 ans le temps d’ajuster les salaires sur les prix.

les crises viennent de là.


un exemple:

avec le covid en 2020 les coiffeurs ont mis une pastille sur leurs tarifs. vous avez vu les augmentations?

les augmentations sont toujours là.

même principe.

  
Répondre
Fibopivots Fibopivots
29/12/2021 17:01:06
0

Parfois je leur dis cela, ... une phrase apprise par cœur, il y a 40 ans !

C.etait en 3 ieme langue.

Que no diga la gente en Paris que, en espana se muere de sed o ambre, hombre !!

Et ça les fait bien rire !

Que les gens à Paris ne disent pas qu'en Espagne on meurt de soif ou de faim, Monsieur !

  
Répondre
Fibopivots Fibopivots
29/12/2021 16:58:12
0

Oui, du coup, mieux vaut l'Espagne, moins chère.

Autoroutes quasi gratis, essence bien moins onéreuse car moins taxée.

Et si vs faites 1 effort pour parler la langue,...que du bonheur !!

  
Répondre
angeloysse angeloysse
29/12/2021 15:26:41
1

Avec l'euro +30% du jour au lendemain . par exemple le petit expresso a 5 francs au comptoir d'un bar est facturé 1.00 euro (1 euro est égale a 6.55957 francs ) .

c'est pourquoi je ne vais pas plaindre ses profiteurs ses cafés restaurants hotels qui par le covid19 la vie a repris leurs trops percu par la fermeture de leurs établissements .

Message complété le 29/12/2021 15:48:10 par son auteur.

surtout cette été lorsque je suis aller dans le périgord en vacance les restaurateurs sont devenu complétement fou avec des menus qui passe de 12.00 euro en 2020 a 20.00 euros en 2021 .

exemple de menu pour 20.00 euros une salade périgordine (une salade genre laitue ou frissés avec quelques carottes rapées deux trois morceaux de tomate d'une tomate coupée en huit , quelques gésiers chaud revenu a la poele et une vinaigrette et en desert une creme caramel ou ne mousse au chocolat ) une carafe 25 cl de vin rosé et une corbeille de pain .



  
Répondre
j.tavern j.tavern
29/12/2021 14:50:55
0
Quant au prix du bol de riz en zone UE avec l'euro (monnaie unique mutualiste entre pays disparates avec leurs patois parlés et écrits), où va la France au XXIème siècle ? Je me demande l'euro en réalité devise mark Allemand.
  
Répondre
Ribo Ribo
29/12/2021 10:45:26
1

@mika57,

si tu veux être impartial, il faut aussi comparer avec l'évolution du salaire moyen.

Mais tout comme l'inflation, la réévaluation des salaires n'est pas uniforme sur l'ensemble des biens ou des personnes !

Tu tires des conclusions en partant d'un micro paramètre (le prix du pain), c'est exactement l'inverse qu'il faut faire...

La comparaison est infiniment plus complexe et doit également prendre en compte l'évolution des mœurs et habitudes de consommation. Ces derniers sont combien de fois plus étendus en 2021 par rapport aux années 60 ?

Quant à l'Europe et la monnaie unique, c'est une chance qui nous a protégé des effets de la mondialisation en évitant de se bouffer entre nous et de se faire trop vite avaler par les grands blocs économiques. Quant au prix du pain, nous ne sommes plus au Moyen-Âge...

  
Répondre
mika57 mika57
29/12/2021 10:25:32
3

3ème photo : "Une personne achète sa baguette de pain, le 2 janvier 2002, dans une boulangerie de Lille, avec un billet de 20 euroS"

20 euros donnés, 19,66 euros rendus, soit une baguette à 0.34 euros


Aujourd'hui, 20 ans plus tard, tu la paies entre 0.80 et 1.30 euros suivant les lieux, villes ou campagnes

Soit +140 à +300% de hausse en 20 ans


Mais si les statistiques officielles disent que les prix n'ont pas explosé, tout va bien...

On sait tous que les stats de l'inflation sont biaisés depuis le début

  
Répondre
mika57 mika57
29/12/2021 10:25:12
1

Prix affiché en deutsche mark et en euro le 28 décembre 2001 à Kehl, en Allemagne (AFP/Archives/PIERRE ANDRIEU)

"Avec 100 Deutsche Mark tu remplissais ton caddie de courses. Maintenant avec 100 euros, ça suffit pour même pas deux sacs." Maria Napolitano, une femme d'origine italienne de 65 ans rencontrée dans les rues de Francfort, est catégorique: "l'euro c'est catastrophique, catastrophique".

A Paris, Rome, Madrid, Athènes... nombreux sont les Européens qui reprochent encore aujourd'hui à l'euro d'avoir fait valser les étiquettes lors de sa mise en place, à rebours pourtant des statistiques officielles.

C'était il y a vingt ans mais Victor Irun, un enseignant espagnol de 53 ans, se rappelle encore de l'impression d'être "entré dans un club de riches sans avoir encore les bons vêtements".

"On avait la sensation qu'on n'était pas encore prêts à le faire", confie cet habitant de Madrid joint par l'AFP. "C'est comme si on payait avec de l'argent néerlandais ou français, et qu'on vivait comme en Espagne."


Une pièce d'un franc et des pièces d'un euro, le 31 décembre 2001 à Paris (AFP/Archives/PATRICK KOVARIK)

En Allemagne, la monnaie unique a même été surnommée à l'époque le "teuro", un jeu de mots associant euro et "teuer", "cher" en allemand.

- Perception et statistiques -

L'universitaire allemand Hans Wolfgang Brachinger évoquait dans une analyse remontant à 2006 l'envolée de l'indice de "perception" des prix par les citoyens allemands, à 7% entre 2001 et 2002 contre environ 2% en temps normal. Sauf qu'à ce moment-là, les statistiques ne montrent pas d'accélération de l'inflation en Allemagne.

"Il existait une impression forte que les prix étaient montés, mais malgré tout, les statistiques nous disaient le contraire", se remémore auprès de l'AFP Giovanni Mastrobuoni, professeur d'économie à l'Université de Turin et auteur d'une étude détaillée sur le sujet.


Une personne achète sa baguette de pain, le 2 janvier 2002, dans une boulangerie de Lille, avec un billet de 20 euros (AFP/Archives/PHILIPPE HUGUEN)

Pour y voir plus clair, il a compilé les prix de nombreuses marchandises du quotidien dans la zone euro: plusieurs produits peu chers ont effectivement vu leur prix monter lors du basculement à l'euro. C'est sans surprise sur ce type de produits que les Européens sont les plus remontés, en raison des "arrondis" effectués par les commerçants, plus souvent au-dessus qu'en dessous.

Parmi eux, et à des degrés de hausses très divers, certains fruits et légumes, les boissons et repas dans les cafés-restaurants, le pain... "Des produits que l'on consomme tous les jours, des choses qui ne coûtent pas cher, mais qui façonnent la perception car il s'agit des transactions les plus courantes", détaille M. Mastrobuoni.

En France, le "petit noir" en salle a par exemple augmenté de façon inhabituellement élevée entre fin 2001 et début 2002 d'après l'institut national des statistiques Insee, passant en moyenne de 1,19 euro à 1,22 euros (soit une hausse de 2,52%).


Une femme achète des légumes chez un maraîcher, le 2 janvier 2002 au marché Montorgueuil à Paris, où les prix ne sont plus affichés en franc (AFP/Archives/ERIC FEFERBERG)

- Baisses de prix -

Le phénomène s'est davantage observé dans les pays où la distribution est moins concentrée, selon M. Mastrobuoni, les petits commerçants ayant davantage la liberté d'augmenter leurs prix. Cette augmentation "mécanique" liée au passage à l'euro a été de 0,1% à 0,3%, a calculé la Commission européenne.

Mais les statistiques générales de l'inflation n'ont pas été affectées car des produits plus chers n'ont en parallèle pas vu leurs prix augmenter. Ils ont même parfois baissé grâce notamment à la hausse de la productivité.

L'inflation a été de 2,3% en 2001 et en 2002 pour les 12 premiers membres de la zone euro, d'après l'organisme européen des statistiques Eurostat. Mais si elle a atteint en Espagne 2,8% en 2001 et 3,6% en 2002, elle a stagné dans la plupart des pays ces deux années là, voire ralenti en Belgique, en Allemagne, au Luxembourg et aux Pays-Bas.


Des clients s'apprêtent à régler leurs achats aux caisses en euros (G) ou en francs, le 5 janvier 2002 dans un supermarché à La Défense, près de Paris (AFP/Archives/PHILIPPE DESMAZES)

Pour comprendre les inégalités de perception, la question des "profils" de consommateurs est importante, souligne Pierre Jaillet, chercheur à l'Institut européen Jacques-Delors et à celui de relations internationales et stratégiques Iris: "Le panier moyen de consommation correspond à un budget moyen d'un cadre moyen vivant dans une ville. Peu de chance que cela corresponde avec la structure budgétaire de la plupart des consommateurs".

Les catégories moins aisées, qui consacrent une plus grosse partie de leur budget aux produits alimentaires, ont ainsi pu se sentir davantage lésées, précise-t-il, rappelant aussi plus généralement que les consommateurs retiennent davantage les hausses que les baisses de prix.

L'économiste belge Philippe Defeyt considère de son côté que la forte hausse des prix des produits pétroliers et des fruits et légumes dans les mois précédant le passage à l'euro, pas attribuables à la monnaie unique donc, ont contribué à la perception générale négative.

© 2021 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202112301037 898077
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.