OK
Accueil > Communauté > Forum Général

GROS danger pour le consommateur...



moicmoi moicmoi
09/05/2022 13:47:31
0

Ptitchat72
« « J'ai honte pour nous face à ces comportements
. » »

Oui oui oui...je connais cet épisode.

Moi, il m’a fait rire , en me disant que cela confirmait le faible niveau d’intelligence de certains. Mais tu n’empêcheras pas les gens d’être cons. Parfois, réfléchir, c’est très dur.

Si j’étais labo de recherches pharma, je chercherais sur un vaccin contre la connerie humaine. En cas de réussite, ce serait la fortune assurée, la marché étant énormissime.

Exemple s de questions :
Opération pub connue de tous. Donc, vais-je être servi ?
De combien de pots, kilos, quintaux, tonnes ?
Si je fais un stock conséquent , la date de limite sera de ?…..avec risque de jeter le « bénéfice » à la poubelle.
Combien je vais économiser sur cette affaire très ponctuelle ? Et dans quelle proportion mon budget annuel va être impacté ?

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
09/05/2022 13:10:29
1

Cool tu vois la vie en rose McM..


Malheureusement la réalité est bien différente.

et ceci, n'est pas arrivée dans un moment fort difficile.. c'est dire !

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=pV8TlHQFvrw


J'ai honte pour nous face à ces comportements.

pour le coup, ça va bien avec ma vision de Gnous plutôt que de Moutons.

  
Répondre
moicmoi moicmoi
09/05/2022 12:37:56
0

Houlala....Va y avoir des bagarres de polochons . TERRRRRIBLE !!!


  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
09/05/2022 12:20:54
0

Une pénurie de Nutella...

l'élément déclencheur de la barbarie de consommation.

on oublie pas les bagarres lors des "journées de soldes" alors imaginez un peu tous ces affamés face à une potentielle pénurie.

----------------------

L'embargo indonésien sur l'huile de palme pourrait-il provoquer une pénurie de Nutella ?
www.lefigaro.fr - Il y a 2 h

L'annonce a de quoi faire paniquer les adeptes de la célèbre pâte à tartiner, surtout quand elle vient du premier exportateur d'huile de palme dans le monde. Le gouvernement indonésien, qui a engagé le 27 avril un embargo sur les exportations d'oléagineux, a provoqué une flambée des prix temporaires sur les différents types d'huile, en particulier l'huile de palme. La forte inflation et les vives tensions sociales qui s'exacerbaient dans le pays ont convaincu le président indonésien Joko Widodo de considérer l'approvisionnement de la population comme «la plus haute priorité» devant celle des pays importateurs.

L'Indonésie assure en effet plus de 50% des exportations d'huile de palme au niveau mondial, selon Arthur Portier, consultant chez Agritel. Parmi les pays les plus exposés à cet embargo, on retrouve notamment l'Inde, dont 33% des importations d'huile de palme viennent d'Indonésie, ainsi que la Chine pour qui ce chiffre dépasse les 40%. Deux pays qui doivent donc s'adapter en urgence pour maintenir à flot leur consommation alimentaire, comme le Pakistan et le Bangladesh, aussi fortement dépendants de ces exportations. Pour l'Europe, c'est près de 47% de l'huile de palme importée qui vient d'Indonésie, contre 25% de Malaisie.


«Un problème logistique temporaire»
Les grands industriels sont également friands de cette huile, que l'on retrouve dans beaucoup de gâteaux, biscuits, mais aussi dans les cosmétiques. Le groupe Ferrero, qui commercialise la pâte à tartiner Nutella, importe environ 20% d'huile de palme en provenance d'Indonésie, contre près de 80% de Malaisie. Un chiffre rassurant, donc, pour tous les consommateurs de Nutella, qui ne devraient pas voir les rayons dépourvus de leur pâte à tartiner préférée. Mais face à la forte dépendance de l'Europe sur les exportations indonésiennes, l'annonce du gouvernement pouvait faire craindre aux distributeurs de potentielles ruptures de stocks.

» LIRE AUSSI - Huile, farine, oeufs... Les pénuries de produits se multiplient dans les grandes surfaces

Pour Arthur Portier, il n'y a cependant pas lieu de parler de pénurie. «La stratégie du gouvernement indonésien a été de détendre le marché des prix localement, donc il n'y a pas de matière à ce que cela perdure. Une simple suspension des exportations sur le mois de mai permettrait à l'Indonésie de retrouver deux millions de tonnes dans les stocks. Cela provoque juste un petit trou à court terme», explique-t-il. Même si les pays importateurs restent directement touchés par ce ban à l'export, ce dernier préfère parler de «problème logistique temporaire», qui sera résolu dans les deux ou trois prochaines semaines.

Pour les industriels en particulier, ceux-ci sont aussi couverts par les stocks déjà existants qu'ils avaient anticipés. Au pire des cas, cette interruption des exportations pourrait les pousser à puiser davantage dans ces stocks et à donc racheter davantage au mois de juin. Mais encore, «au regard des stocks malaisiens et des stocks indonésiens, tous les éléments sont réunis pour un retour à la normale sous deux à trois semaines», conclut Arthur Portier.

--------------

OUF

merci Mr Portier

me voilà rassurer ! ♥

  
Répondre

Forum de discussion Général

202205091347 929820

Investir en Bourse avec Internet