OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

CAC40: chute vers 6000Pts après la décision de la Russie

Cours temps réel: 6 712,48  0,08%



JMPBW JMPBW
05/09/2022 14:52:15
1

Puisque tout cela n'est que de la comédie il fallait ne pas s'empresser à acheter vendredi en pensant que la conjoncture repartait à la hausse.

Alors qu'aucun indicateur ne pouvait le laisser penser.

  
Répondre
angeloysse angeloysse
05/09/2022 14:41:22
0
Que de la comédie , de la bonne excuse et de susceptibilité des marchés pour vendre comme des porcs !!!!
  
Répondre
Fibopivots Fibopivots
05/09/2022 14:09:28
0

Au niveau technique, sur 6600/5800, la zone des 6000, cela veut dire que les 3/4 de la hausse ont été retracés à la baisse.

On attend tous, " fébriles", 5800,...mais on sait aussi ce qui peut se produire quand tout le monde voit le même objectif !

Suspense !

  
Répondre
Fibopivots Fibopivots
05/09/2022 14:09:17
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a débuté en net repli lundi matin, à l'instar des autres places de la planète, en réaction à l'aggravation de la crise de l'énergie et à ses possibles répercussions sur l'économie européenne. L'indice CAC40 lâche 1,9% à 6046 points.

Le géant du gaz russe Gazprom a indiqué vendredi soir, après la clôture des marchés européens, qu'il ne prévoyait plus de redémarrer comme prévu le gazoduc Nord Stream 1, après plusieurs jours de travaux de maintenance.

L'annonce est venue raviver le spectre d'une pénurie d'énergie en Europe, renforçant le scénario d'une entrée en récession et remettant en cause la capacité des dirigeants européens à trouver une réponse crédible à la crise.

'Les derniers développements de cette affaire sont susceptibles d'entraîner une destruction supplémentaire de la demande et de mettre les politiciens dans une situation délicate à l'approche de l'hiver', réagit-on chez RBC.

Sur le marché des changes, l'aggravation de la crise énergétique pèse lourdement sur l'euro, qui se traite désormais sous la barre de 0,99 face au dollar, une première en près de 20 ans.

Les inquiétudes entourant l'évolution de la situation avaient déjà amené Wall Street à céder du terrain vendredi soir. Le Dow Jones avait reculé de près de 1,1% et le Nasdaq Composite avait fini sur un repli de 1,3%.

Le recul des places asiatiques ce lundi n'a fait qu'ajouter à l'incertitude ambiante, puisque les marchés ne pourront pas se raccrocher à l'évolution de Wall Street, qui restera fermée aujourd'hui pour le jour férié de 'Labor Day'.

La tendance semble désormais être devenue très instable, en témoigne l'indice de volatilité VIX du CBOE, désormais bien ancré au-dessus de la barre des 25 points.

Relativement optimistes la semaine passée suite à l'annonce des pays du G7 de leur volonté de plafonner les prix du pétrole, les investisseurs sont désormais prudents quant à l'issue de la crise.

Le retour de certains investisseurs sur les Treasuries américains, qui jouissent de leur statut de valeur refuge en période de crise, illustre bien la frilosité des marchés.

Dans ces conditions, les intervenants vont se montrer très attentifs aux indicateurs économiques avant la réunion de la BCE, qui devrait relever ses taux d'au moins 50 points de base à l'issue de sa réunion de jeudi.

Ce lundi, les opérateurs se sont penchés en particulier sur les indices d'activité PMI dans le secteur européen des services, ainsi que sur les derniers chiffres des ventes de détail en zone euro.

S'étant replié de 49,9 en juillet à 48,9 en août, l'indice PMI S&P Global composite signale une nouvelle contraction de l'activité globale de la zone euro, qui, bien que demeurant modérée, s'est accentuée par rapport au mois précédent.

En juillet 2022 par rapport à juin, le volume des ventes du commerce de détail corrigé des variations saisonnières a augmenté de 0,3% dans la zone euro et dans l'UE, selon Eurostat. En juin, il avait baissé de 1% dans les deux zones en rythme séquentiel.

Sur l'actualité des société, François Delattre, qui siégeait au conseil d'administration d'EDF depuis juin 2019 et dont le mandat courrait jusqu'en 2025, a décidé de se démettre de son mandat d'administrateur, a annoncé vendredi l'électricien français.

Sanofi a annoncé lundi que de nouvelles données sur Dupixent avaient permis de mettre en évidence un profil de sécurité et d'efficacité au long cours 'homogène' dans l'asthme pédiatrique.

Ces résultats, issus de la phase d'extension d'un essai de phase III, montrent que l'effet du médicament, administré en traitement d'entretien et en association avec d'autres antiasthmatiques, est resté homogène pendant une durée pouvant atteindre deux ans chez les enfants âgés de 6 à 11 ans présentant un asthme modéré à sévère avec signature inflammatoire de type 2.

Copyright © 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202209051452 948217

Investir en Bourse avec Internet