OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Subventions américaines: Macron demande à l'UE d'aller "plus vite" dan

Cours temps réel: 7 923,42  -0,05%



jipes jipes
15/12/2022 11:27:47
1

Défendre des projets sur les technologies, soit, mais quand est-il de l'industrie ? La grande oubliée surtout en France.

  
Répondre
nanard87 nanard87
15/12/2022 11:16:00
2
Autant demander à un chien d'aimer manger la salade ! Aller plus vite par l'UE .....oui , pour toucher des ringuelles . (pots de vin ) .
  
Répondre
nanard87 nanard87
15/12/2022 11:15:59
0
Emmanuel Macron à son arrivée au sommet européen de Bruxelles, le 15 décembre 2022
Emmanuel Macron à son arrivée au sommet européen de Bruxelles, le 15 décembre 2022 (AFP/John THYS)

Le président français Emmanuel Macron a appelé jeudi l'UE à aller "beaucoup plus vite et plus fort" dans sa réponse au vaste plan américain de subventions, l'Inflation Reduction Act (IRA), afin de maintenir une "concurrence équitable".

"Nous devons avoir une réponse pour maintenir une concurrence équitable et défendre des grands projets, en particulier sur les technologies vertes et les technologies d'avenir en Europe", a-t-il déclaré à son arrivée à Bruxelles pour un sommet européen.

"Ce qui suppose d'aller plus vite, de simplifier nos règles et d'avoir une réponse macroéconomique et un niveau d'aide qui, au niveau européen et national, permette de répondre, d'être l'équivalent de ce qu'ont fait les Américains", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron a insisté sur la nécessité d'apporter cette réponse au "début d'année 2023". "Pour moi les bases sont là mais nous devons maintenant clarifier les choses et aller beaucoup plus vite et plus fort", a-t-il martelé.

Ce plan de 420 milliards de dollars du président américain Joe Biden, largement consacré au climat, favorise les entreprises implantées aux Etats-Unis, notamment dans les secteurs des véhicules électriques, des batteries, de la tech, des énergies renouvelables ou encore de l'hydrogène.

Le niveau et la nature des financements européens à mobiliser pour y face risquent de créer des dissensions au sein de l'UE, où certains pays comme l'Allemagne sont peu favorables notamment à la mutualisation de dettes.

Ces financements peuvent être "des garanties, des prêts, des subventions", a relevé Emmanuel Macron sans entrer dans les détails. Mais "on ne doit pas laisser l'Europe se fragmenter d'un point de vue financier", a-t-il mis en garde.

© 2022 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202212151127 963056

Investir en Bourse avec Internet

Ma liste