OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Chiffrage de son patrimoine : l'ex-ministre Cayeux visée par une enquê

Cours temps réel: 7 956,41  0,28%



Fibopivots Fibopivots
08/03/2023 20:17:42
0

Je me rappelle d'une époque où on entendait souvent dire,

" nos élus sont incorruptibles.". C'est ça la France !

Ça.doit faire longtemps. Mais à.l'epoque ,même si les élus dissimulaient peut être quelque chose, la société d" abondance" dissuadait le commun des mortels de s.intéresser à leurs revenus .

Un petit effort !

.

  
Répondre
papygaga papygaga
08/03/2023 19:49:04
1

C'est pas d'être riche qui est gênant, c'est de s'être enrichi sans cause alors qu'on occupait un poste politique.

C'est là qu'on devrait enquêter.

  
Répondre
syjo syjo
08/03/2023 19:19:56
0

Un avocat n'a pas de déontologie ,c'est un épicier, point barre.

  
Répondre
glanglois glanglois
08/03/2023 16:28:14
3
Les avocats du diables , je suis sur qu'il savent très bien que cela était volontaire da sa part (Cayeux ) encore une du partie renaissance il aurait appeler leur parti (Les mafieux de la république ) que cela ne choquerait plus personne.
  
Répondre
glanglois glanglois
08/03/2023 16:27:57
0
L'ex-ministre déléguée aux Collectivités territoriales Caroline Cayeux quitte le palais de l'Elysée après le conseil des ministres le 26 octobre 2022 à Paris
L'ex-ministre déléguée aux Collectivités territoriales Caroline Cayeux quitte le palais de l'Elysée après le conseil des ministres le 26 octobre 2022 à Paris (AFP/Archives/Ludovic MARIN)

L'ex-ministre Caroline Cayeux est visée depuis le 5 décembre par une enquête préliminaire après un signalement de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) sur son patrimoine, a déclaré mercredi à l'AFP le parquet de Paris, confirmant une information du Monde.

L'enquête est ouverte depuis le 5 décembre pour déclaration de patrimoine incomplète ou mensongère à la HATVP et blanchiment de fraude fiscale, et a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE), a précisé le ministère public.

La HATVP avait indiqué fin novembre avoir saisi la justice, suspectant une "évaluation mensongère" du patrimoine de l'ex-ministre déléguée aux Collectivités territoriales, notamment concernant un appartement parisien de 210 m2, et une "fraude fiscale".

La Haute autorité avait évoqué dans un communiqué "d'importantes minorations de la valeur de ses biens", sa résidence principale à Paris et une maison située en Ille-et-Vilaine, "d'environ la moitié de la valeur globale de ces deux biens". "Elle ne pouvait en ignorer la juste valeur", avait indiqué la HATVP.

A la suite des révélations sur le sujet, Mme Cayeux avait démissionné de son poste de ministre aux Collectivités territoriales pour "ne pas gêner l'action du gouvernement".

Elle avait alors contesté l'évaluation de la HATVP et affirmé avoir procédé à une déclaration rectificative de son patrimoine en "tenant compte des observations" de la Haute autorité, qui l'avait alertée à l'occasion de sa déclaration de patrimoine en tant que maire de Beauvais en 2021.

Pourquoi "une telle médiatisation soudaine (...) alors même que l'enquête est en cours depuis plusieurs mois sans aucun élément nouveau" ?, a demandé Me Myriam Mayel, l'une des avocates de Mme Cayeux.

"La qualification évoquée de blanchiment par opération de placement ou de dissimulation d'une hypothétique fraude fiscale est parfaitement aberrante, Mme Cayeux n'ayant jamais caché le moindre de ses biens", a ajouté son autre avocat, Me Edouard de Lamaze.

"De tels amalgames ainsi qu'une communication médiatique incessante sont totalement démesurés et ne manquent pas de surprendre pour une simple affaire d'évaluation immobilière", estiment les deux avocats.

© 2023 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202303082017 974787

Investir en Bourse avec Internet

Ma liste