A quelle nouvelle crypto monnaie faut-il s'intéresser en 2018-2019 ?
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation SBF 120  > Actus SBF 120

A quelle nouvelle crypto monnaie faut-il s'intéresser en 2018-2019 ?


Actualité publiée le 30/05/18 08:14
SBF 120
4 402,95  0,13%


Le Bitcoin, lancé le 3 janvier 2009 par Satoshi Nakamoto, est la crypto monnaie la plus ancienne et la plus connue. Depuis, de nombreux altcoins ont été créés avec le même objectif, à savoir utiliser la blockchain pour réaliser des transactions ultra rapides, sécurisées et à moindre coût partout dans le monde.

Cependant, le transfert de fonds n’est pas la seule utilité des monnaies numériques ! En effet, certains tokens ont un objectif bien différent. Nous allons par exemple vous parler de la crypto Facebook qui pourrait vite devenir la nouvelle crypto monnaie la plus tendance en 2018-2019 ! Nous allons également revenir sur le nouveau phénomène des devises numériques nationales créées par des Etats !

Les réseaux sociaux et les pays créent eux-aussi leur propre cryptocurrency !

Bien que le lancement de la nouvelle crypto monnaie Facebook ne soit pas encore officiel, il agite déjà les amateurs de blockchain. Début mai 2018, Mark Zuckerberg a annoncé que le réseau social se dotait d’un service dédié à la blockchain. L’objectif de la dizaine de personnes qui forme ce nouveau département dirigé par David Marcus, l’ancien directeur de FB Messenger, est d’étudier les possibilités de la chaine de blocs et se pencher sur la création d’une crypto devise Facebook. Cette nouvelle crypto monnaie deviendrait le moyen de paiement principal utilisé sur le réseau social. Si ce token venait à être lancé au cours des prochains mois, il pourrait attirer de très nombreux investisseurs et se positionner très rapidement en haut du classement crypto monnaie.

Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois qu’une cryptocurrency sera rattachée à un réseau social, le réseau Steemit qui compte plus de 300000 utilisateurs a été précurseur en la matière lorsqu’il a créé sa crypto monnaie, le Steem (STEEM), en 2016.

Plus surprenant encore, les Etats s’intéressent eux-aussi à la blockchain et aux monnaies dématérialisées, mais tous ne le font pas pour les mêmes raisons ! L’Estonie a été le premier pays à se doter d’une monnaie numérique nationale le 19 décembre 2017 : l’Estcoin. Cette nouvelle crypto monnaie s’adresse principalement aux entreprises qui souhaitent lancer une ICO, c’est-à-dire une levée de fonds en cryptocurrency, pour lever des capitaux. L’Estcoin n’a donc pas pour vocation de remplacer l’euro mais tout simplement de simplifier les démarches des sociétés.
Les choses sont tout à fait différentes au Venezuela où le Petro (PTR) a été créé pour sauver le pays qui est en proie à une crise économique sans précédent. La population doit faire face à une inflation record et à des denrées insuffisantes et le pays a contracté une dette énorme. Le Président Vénézuélien, Nicolàs Maduro, a lancé le token Petro en février 2018 pour tenter de récupérer des fonds de la part d’investisseurs étrangers. Fin avril, il a annoncé que cette nouvelle crypto monnaie avait permis de récolter l’équivalent de 3,3 milliards de dollars. Sur cette somme, 1,7 milliards de dollars devraient être utilisés pour importer de la nourriture et des médicaments et 1 milliard devrait être versé à la Banque Centrale Vénézuélienne. C’est également pour tenter de redresser la situation de son pays qui subit des sanctions économiques américaines que l’Iran a développé sa monnaie virtuelle, le Rial.

La Chine, quant à elle, a annoncé en mars dernier lors de la 13ème Assemblée Nationale Populaire, qu’elle préparait également le lancement de sa propre devise dématérialisée, le DCEP (Digital Currency Electronic Payment). Cette nouvelle crypto monnaie a pour objectif de faire entrer le pays dans le monde du numérique en remplaçant petit à petit les moyens de paiements traditionnels comme l’argent cash par un moyen de paiement basé sur la blockchain !

© www.abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.