OK
Accueil  > Marchés  > Cotation SBF 120  > Actus SBF 120

Acheter une résidence secondaire ou des SCPI ?


Actualité publiée le 01/10/20 15:56

IMMOBILIER – Opportunité ou effet de mode ? La crise sanitaire a fait naitre chez beaucoup de français l’envie d’acheter une résidence secondaire. Pourtant dans certains cas, il peut s’avérer plus judicieux d’investir son épargne en immobilier locatif avec les SCPI.

 

Plus que jamais au centre des réflexions, l’achat d’une résidence secondaire est un projet de vie pour nombre de français. Le confinement a eu l’effet d’un déclic pour certains et s’ensuivit une ruée sur les pavillons avec jardin.

Toutefois, avec la recrudescence des squats, la hausse des impôts locaux et avec en moyenne seulement 44 nuitées de séjour par an, la résidence secondaire n’est pas toujours une bonne affaire.

L’achat d’une résidence secondaire est-elle une décision judicieuse ou un effet de mode auquel ne pas céder ? Comment investir intelligemment son épargne avec les SCPI ? Découvrons comment valoriser votre épargne tout en satisfaisant votre envie d’évasion.

La résidence secondaire, bonne ou mauvaise idée patrimoniale ?

La résidence secondaire est un lieu privilégié où se ressourcer, loin du stress de la vie urbaine. Une étude récente d’ORPI démontre que près d’un Français sur quatre éprouve l’envie d’acquérir une résidence secondaire. Toutefois, seuls 5% des sondés ont réellement l’intention de passer à l’action sous deux ans.

Derrière cette hésitation se cachent les contraintes d’être propriétaire d’une résidence secondaire.

Tout d’abord, c’est payer des impôts locaux qui avoisinent en moyenne 2000 € par an d’autant plus que l’exonération de taxe d’habitation prévue pour 2023 ne s’applique pas sur les résidences secondaires. Le second poste de dépense concerne l’entretien de la maison et des espaces verts, les frais de fonctionnement (chauffage, électricité, eau, internet), les assurances et éventuellement le système de sécurité ce qui fortement conseillé avec une présence limitée.

Mis bout à bout, ces frais peuvent représenter jusqu’à 3% de la valeur de votre résidence secondaire.

De surcroit, cette course à la résidence secondaire a entraîné une flambée de prix faisant perdre aux épargnants tous repères : ils veulent leur pavillon avec jardin coûte que coûte. Une étude du célèbre site de petites annonces immobilières PAP démontre augmentation de 118% des recherches en Seine et Marne par rapport à août 2019. Il ne faut toutefois pas oublier qu’un bien immobilier se valorise par rapport à l’offre et la demande et que personne ne peut prévoir l’évolution des prix dans 10 ans quand la crise sanitaire et le télétravail seront derrière nous. Acheter au plus haut revient à prendre un risque important de perte à la revente. On pourrait presque parler de bulle immobilière de la maison de campagne.

Acheter une résidence secondaire, est-ce réellement pertinent ? Rien n’est moins sûr.

Plutôt que la résidence secondaire, pourquoi ne pas acheter des SCPI ?

S’il est conseillé de ne jamais agir sous le coup des émotions, un projet immobilier doit d’autant plus être réfléchi. Le contexte sanitaire amène un certain nombre de salariés à travailler depuis la maison pour seulement une durée limitée alors que l’achat d’un bien immobilier s’envisage sur le long terme, ce qui démontre une certaine incohérence avec l’achat d’un logement secondaire.

En réalité, derrière cet effet de mode se cache un besoin de confort et de grand air. En effet, la majorité des répondants de l’étude précitée sont des citadins de grandes agglomérations qui vivent le plus souvent en appartement sans extérieur. Par conséquent, la solution réside davantage dans le changement de résidence principale offrant une surface plus importante et une parcelle de jardin.

Si vous avez la chance de disposer d’une somme d’argent, il s’avère plus judicieux de l’investir dans l’immobilier pour compléter vos revenus qui pourront servir à financer vos vacances tout en sécurisant votre retraite.

La SCPI permet de devenir associé d’un fonds immobilier détenant une multitude de biens loués à des centaines de locataires. Le rendement des SCPI pouvant atteindre 6% net est reversé à l’épargnant chaque trimestre en franchise de toute contrainte locative. Ces fonds immobiliers offrent une profondeur de marché intéressante avec notamment des fonds investis sur la santé, l’environnement et d’autres secteurs en vogue.

Le budget moyen d’une résidence secondaire s’élève à 200 000 €. En plaçant ce capital dans un portefeuille de SCPI, il est possible de profiter de revenus complémentaires vous permettant de préparer votre retraite et de partir en vacances où et quand vous voulez. Il vous sera possible de varier les destinations et surtout de ne payer que ce que vous consommez.

« Âgé d’une soixantaine d’années, un client nous a sollicité pour investir la somme de 200 000 € suite à la vente de sa résidence secondaire, un fardeau qu’il ne pouvait plus supporter. Nous avons réparti le capital sur une SCPI santé, une SCPI e-commerce ainsi qu’une SCPI environnement. Le rendement du portefeuille de 5% lui génère 10 000 € de revenus nets de frais par an, de quoi payer de belles vacances à toute la famille ! » explique Gabriela KOCKOVA, manager à La Centrale des SCPI (www.centraledesscpi.com) premier comparateur de SCPI sur internet.

Si les fins connaisseurs s’intéressent déjà largement aux SCPI depuis des dizaines d’années, un récent sondage de l’IFOP a révélé que les Français se considèrent être de « piètres connaisseurs en économie. » avec un score moyen de 4,95/10.

En cela, il est primordial d’être accompagné par un expert pour sélectionner les meilleures SCPI. Le site internet de La Centrale des SCPI regorge d’informations et met régulièrement à jour le classement SCPI le plus consulté par les épargnants. Les conseils et l’accompagnement des consultants de La Centrale des SCPI sont gratuits et disponibles du lundi au samedi au 01 44 56 00 23. Les faits de société actuels ne doivent pas vous éloigner de l’essentiel à savoir : construire votre futur ainsi que celui de vos enfants et préparer votre retraite. Par conséquent, il faut y réfléchir à deux fois avant d’acheter une résidence secondaire.

Découvrez comment investir en immobilier autrement qu’en achetant une résidence secondaire :

Avertissement 
L'investissement dans une SCPI n'est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers. 
Avant toute décision d'achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d'être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial. 
Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans. 

© www.abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

 
HkkwxWnLCK4iL3No3Qc-QN5luo1fMDEsaa-8LcYKmZi-KX0eI5EOJq9eXUIPqSUF
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2020

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.