OK
Accueil > Marchés > Cotation Cac 40 > Actus Cac 40

Attractivité: à trois mois de la présidentielle, Macron annonce une nouvelle moisson d'investissements étrangers


Actualité publiée le 16/01/22 20:47

Le président français Emmanuel Macron parle avec des employés durant une visite du site industriel Alsachimie à Chalampé, dans le Haut-Rhin, le 17 janvier 2022 (POOL/AFP/BENOIT TESSIER)

En annonçant 21 nouveaux investissements étrangers pour un total de 4 milliards d'euros, Emmanuel Macron et le gouvernement se démultiplient lundi pour mettre en avant l'attractivité de la France et vanter les réformes du quinquennat, à 83 jours de l'élection présidentielle.

A cause de la situation sanitaire, le chef de l'Etat ne reçoit pas cette année les investisseurs étrangers à Versailles pour un sommet "Choose France", comme c'était la tradition depuis son arrivée au pouvoir en 2017.

En lieu et place, l'exécutif se déploie dans les territoires pour porter la bonne parole d'une compétitivité retrouvée. A commencer par le chef de l'Etat, venu annoncer à Chalampé, dans le Haut-Rhin, un investissement de quelque 300 millions d'euros du groupe chimique allemand BASF.


Les 25 licornes françaises (AFP/Kenan AUGEARD)

Devant plusieurs dizaines d'ouvriers, il en a profité pour défendre ses réformes de début de quinquennat -- ordonnances travail, baisse des impôts sur les entreprises et sur les investissements financiers - ainsi que celle de l'assurance chômage, qui expliquent selon lui un rebond des investissements industriels étrangers en France.

Et il a de nouveau plaidé pour "produire plus", "seul moyen pour nos économies de faire une transition climatique" et "tenir notre modèle social". "Il faut cesser d'opposer transition climatique et industrie et création d'emplois", a-t-il insisté.

En parallèle, plusieurs ministres ont été missionnés à travers le pays pour annoncer d'autres projets qui représentent plus de 4 milliards d'euros en cumulé, et doivent permettre de créer "plus de 10.000 emplois", selon l'Elysée.

Le plus important est celui du groupe américain Eastman, qui injectera 850 millions d'euros dans une usine de recyclage de plastiques employant 350 personnes, en un lieu qui reste à définir.


Le président français Emmanuel Macron (g) rencontre le PDG du groupe américain Eastman, Mark Costa, à l'Elysée, le 17 janvier 2022 (POOL/AFP/Michel Euler)

"Les dirigeants du groupe américain Eastman me le confirment: ils choisissent la France !", s'est félicité Emmanuel Macron dans un tweet, après avoir reçu son PDG Mark Costa lundi matin à l'Elysée.

Dès l'aube, le chef de l'Etat avait salué la naissance d'une 25e "licorne" française, ces start-up valorisées à plus d'un milliard de dollars, - le fabricant de robots Exotec -, en annonçant "un nouvel objectif de dix géants de la tech d'ici 2030 au niveau européen".

Plusieurs projets touchent par ailleurs la santé: Pfizer va investir plus de 520 millions d'euros dans un projet de sous-traitance industrielle avec le façonnier Novasep pour la production d'un traitement contre le Covid-19 et des investissements dans la recherche de pointe.

- "Ca ne tombe pas du ciel" -

Les 21 nouveaux projets créeront "plus de 10.000 emplois, auxquels s'ajoutent plus de 16.000 emplois en CDI intérimaires" de l'entreprise Manpower, a indiqué l'Elysée, en rappelant que sur les 57 projets annoncés lors des quatre éditions précédentes, 55 se sont concrétisés pour 8 milliards d'euros et 13.300 emplois.


Le président français Emmanuel Macron visite la plateforme WEurope du groupe allemand BASF à Chalampé, dans le Haut-Rhin, le 17 janvier 2022 (POOL/AFP/BENOIT TESSIER)

Les aides publiques consenties pour obtenir ces investissements sont généralement comprises entre 5% et 10% du montant, a-t-on précisé de même source.

La France a été en 2019 et 2020 la première destination des investissements étrangers en Europe, d'après le baromètre du cabinet EY.

L'image de la France "a radicalement changé grâce à la politique conduite. Ca ne tombe pas du ciel", a insisté le ministre chargé de l'Attractivité, Franck Riester.

"Tout ce qui est fait depuis 2017 sur la simplification administrative, l'investissement dans les talents, l'innovation et la recherche contribuent à une transformation du pays pour le rendre plus compétitif", a ajouté le ministre, qui a visité lundi dans le Loiret l'usine de Mars Petcare. Ce groupe veut construire deux nouvelles lignes de production de nourriture pour chiens et chats, pour 85 millions d'euros et 70 emplois supplémentaires à la clé.


Une ligne de production du fabricant américain de nourriture pour animaux Mars Petcare à Saint-Denis-de-l'Hotel, en mai 2015 (AFP/Archives/GUILLAUME SOUVANT)

La secrétaire d'Etat chargée de la Transition écologique Bérangère Abba était annoncée à Golbey, dans les Vosges, où le norvégien Norske Skog va investir 250 millions d'euros.

De son côté, la ministre de la Fonction publique Amélie de Montchalin devait se rendre à Corbeil-Essonnes, au sud de Paris, chez le belge X-Fab, qui injecte 65 millions d'euros pour relocaliser la fabrication de semi-conducteurs pour l'automobile.

Souvent, les projets industriels ne créent pas directement beaucoup d'emplois durables. Ainsi, la nouvelle usine de BASF en Alsace va employer près de 500 personnes pour sa construction, mais une cinquantaine de postes pérennes ensuite.

Dans les services, à l'inverse, le cabinet de conseil Accenture veut embaucher 2.000 personnes en France en 2022, et le mexicain Alsea, propriétaire de la licence d'exploitation des cafés Starbucks dans l'Hexagone, prévoit 1.500 recrutements d'ici 2026.

boc-leb-dga-mam/jk/cco

© 2022 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

9 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

j.tavern
16/01/22 22:25
L'emploi, l'emploi, l'emploi bien si réussi car contiendra avant de le diminuer à une limite hélas raisonnable le taux de chômage (disons taux autour de 5% pour la France) d'où moins d'inquiétudes sur celui de la dette déficits publics abyssale due surtout par manque de professionnalisme de Mr Macron manipulé alors par des ambitieux blouses blanches "pro-chinois " depuis Mars 2020 avec leur enfermements imbéciles "covid 19"avec le "restez chez vous" = honte à certains médecins politicards d'abord pour le fric en vue ...
sergiobress
16/01/22 22:53

Vous inquiétez pas , Macron et son clan (LREM, LR, etc) ont déjà préparé leurs valises ; ils savent très bien ce qui va leur arriver et c’est bien pour ça qu’ils feront chi er le peuple jusqu’au bout.

Il ne reste plus que quelques mois, patience 😀

Ce qu’il souhaite n’arrivera pas.

jipes
16/01/22 22:55

**Plus de 4 milliards d'euros d'investissements cumulés: la présidence a annoncé 21 nouveaux investissements étrangers en France,**

De la poudre aux yeux. Vraiment des clopinettes pour l'industrie française mais plutôt l'implantation de filiales de sociétés étrangères. Et ces filiales peuvent tout aussi bien disparaître du jour au lendemain.

Fibopivots
16/01/22 23:51

4 milliards sur 3000 Mrds ,...c,est 0.13%

Très peu. OK, c.est mieux que.

Rien !

Mais ,...supposons 1 million de traders engrangeant chaque séance chacun 500 €, soit 500. Millions par séance , soit 11 Mrds par mois,

Soit 132 Mrds par an !!

Ça change tout!

Quand va t on enfin comprendre qu'avec des charges énormes, on n' à aucun relais de croissance possible dans l'industrie ?


Tous les commentaires Cac 40

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

VLuWbEwDiKrwTTEo35eTxKBk8gsz80WjNsELMlW_pJLR35lbk5DfQLyZJqU35-QU
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.